Leçons de niveau 11

Aménager la ville/Villes et développement durable

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Villes et développement durable
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : Aménager la ville
Chap. préc. :Étude de cas : Jakarta
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Aménager la ville : Villes et développement durable
Aménager la ville/Villes et développement durable
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Définitions[modifier | modifier le wikicode]

  • Une ville durable est une ville qui cherche à prendre en compte simultanément les enjeux sociaux, économiques et environnementaux conformément aux trois piliers du développement durable.
  • Un circuit court est un court de distribution d’un produit limitant les intermédiaires et les kilomètres entre les producteurs et les consommateurs.
  • La démocratie participative est une forme de partage et d’exercice du pouvoir qui implique la participation des citoyens.
  • L’éco-construction est un bâtiment construit dans le respect de l’environnement (dans le choix des matériaux issus de circuits-courts, de l’énergie durable et de la récupération des eaux de pluie).
  • La gentrification est l’afflux d’une population aisée dans un quarter auparavant populaire.
  • La mixité fonctionnelle est un mélange sur un même territoire de plusieurs fonctions urbaines.
  • La mixité sociale est un mélange sur un même territoire de personnes aux niveaux de vie et aux cultures différentes ; elle s’oppose à la ségrégation socio-spatiale.
  • L’intermodalité est l’utilisation combinée de plusieurs moyens de transport pour un même trajet.
  • La mobilité douce est l’ensemble des modes de transport jugés plus respectueux de l’environnement comme le vélo ou le tramway.
  • Une plate-forme multimodale est un nœud de communication qui facilite le passage d’un moyen de transport à un autre.
  • Un transport en site propre est un transport empruntant une voie qui lui est réservée (tramway, piste cyclable).

Urbanisation[modifier | modifier le wikicode]

Le taux d’urbanisation supérieur à 75 % de la population mondiale est le plus répandu ; le continent américain est largement au dessus de 75 % car le développement s'est fait en fonction des automobiles et non des individus, suivi par le contient européen et la Russie, l’Océanie, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord mais aussi en Asie où sel le Japon dépasse ce taux. Le taux intermédiaire de 50 à 75 % se situe davantage en Asie de l’est et centrale ainsi qu’en Afrique de l’Ouest. Le taux le plus faible de 50 % est concentré en Asie du Sud et en Afrique.

Tous les continents sauf l’Océanie disposeront d’une métropole d’au moins 5 millions d’habitants en 2020. L’Asie du Sud et de l’Est a le plus grand nombre de métropole de plus de 5 millions d’habitants. L’urbanisation et la métropolisation sont des phénomènes mondiaux.

Un très grand nombre d'individus passent d'un environnement rural à un environnement urbain : ce phénomène est l’exode rural et provoque l'étalement urbain. Par exemple, le développement de l'agroalimentaire sert les grosses entreprises qui fixent des prix qui sont défavorables aux petits agriculteurs, qui ne peuvent plus vivre de leurs ressources et finissent par être obligés de s'installer en ville. Le dérèglement climatique entraîne des récoltes aléatoires donc la pauvreté du monde rural. La diminution de la population rurale est aussi causée également par le manque de travail.

Principes de l’urbanisme et leur évolution[modifier | modifier le wikicode]

Charte d’Athènes (1933) Charte d’Aalborg (1994)
Principe de la table rase : reconstruction totale du bâti et des réseaux de voirie Importance de la dimension patrimoniale : l’existant est pris en compte dans l’élaboration de nouveaux projets urbains et architecturaux
Le bâti est sans rapport avec le cadre environnemental et le style est international L’insertion du bâti dans l’environnement doit être envisagée et sa dimension patrimoniale bien présente
Zonage Mixité fonctionnelle
Circulation aisée, séparation des modes de déplacement Réduction de la mobilité
Urbanisation faite par des experts dans le but de « rationaliser » la ville Urbanisation participative, gouvernance et singularité des réponses

Développement des transports urbains[modifier | modifier le wikicode]

L’accroissement des mobilités urbaines est l'une des principales causes de la pollution en ville. Le développement des transports urbain permet la diminution de la pollution, car un bus ou un train consomme moins de dioxyde de carbone qu'une voiture et permet de transporter un nombre plus important de personnes. La personne utilisant des transports en commun fait des économies, par exemple, aux États-Unis, on a calculé qu’une famille qui utilise principalement les transports publics économise près de 6,200 dollars par an (environ 5 000 €) sur ses dépenses courantes.

Les développements des transports dépendent du niveau économique d'un pays. Une ville développée mettra en place plus de moyens de transports qu'une ville qui ne l'est pas et donc les infrastructures de transports sont différentes suivants les villes. Le développement des transports joue un rôle important dans le développement d'une ville. Les transports sont très important pour le développement durable et notamment les transports en commun. Les transports urbains sont gérés par la ville, afin de faciliter les déplacements des citoyens. Le coût de ces aménagements est géré en fonction des demandes, et dépend du budget possédé. Dans les grande villes comme Paris ou Lyon, des plateformes de vélos et de chargement de voitures électriques ont été mises en place depuis quelques années pour favoriser les engins non polluants et pour le respect de la nature.

L'enjeu sociétal est important. Les transports sont utilisés pour des déplacements quotidiens (travail, achats, loisirs...). Ils doivent donc être mis à disposition d'un maximum de personnes. Il est important pour les utilisateurs d’accéder aux transports à des prix abordables. L'utilisation de moyens de transport écologiques peuvent être intéressant comme : le covoiturage (partage de son véhicule avec d'autres personnes pour un même trajet), l'auto-partage (groupe de plusieurs personnes qui gère et utilise un seul véhicule), l'éco-conduite (conduite souple pour réduire la consommation de carburant) ou les véhicules électriques.

Solutions pour une ville durable[modifier | modifier le wikicode]

  • Environnementales
    • Diminuer la pollution urbaine
    • Développer les transports durables
    • Favoriser l’habitat écologique
    • Densifier la ville
  • Économiques
    • Permettre la mixité fonctionnelle des quartiers
    • Créer des emplois urbains
  • Sociales
    • Favoriser la qualité de vie urbaine
    • Mettre en place une démocratie participative
    • Permettre la mixité sociale