Leçons de niveau 12

Alcool/Réactivité

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Réactivité
Icône de la faculté
Chapitre no 5
Leçon : Alcool
Chap. préc. :Préparation
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Alcool : Réactivité
Alcool/Réactivité
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les alcools peuvent être engages comme nucléophile dans la formation d’ester, d’acétal ou d’éther via l’alcoolate correspondant. Ils peuvent aussi subir des réactions de substitution ou d’élimination via l’alcoxonium correspondant.

Réaction de substitution[modifier | modifier le wikicode]

Dans le cas d’une réaction SN2, le produit de la réaction subit une inversion de configuration alors que dans le cas d’une réaction SN1, le carbocation intermédiaire conduit a une rupture de la stéréosélectivité, le produit obtenu contient alors un mélange racémique.

Réaction d’élimination[modifier | modifier le wikicode]

L’élimination de l’ion oxonium conduit à l’alcène le plus substitué selon la règle de Zaitev.

Fichier:Déshydratation1.png

Fichier:Déshydratation2.png

Délocalisation du carbocation intermédiaire[modifier | modifier le wikicode]

Transposition due au carbocation[modifier | modifier le wikicode]

Addition nucléophile[modifier | modifier le wikicode]

L’utilisation d’un acide nucléophile (HCl, HBr etc.) rend l’alcène sensible à l’addition de l’anion de l’acide selon la règle de Markovnikov.

En règle général la réaction de déshydratation met toujours en compétition les réactions d’addition et d’élimination, la proportion des produits varie selon la nucléophilie de l’anion utilisé dans l’acide.

Fichier:AddNu.png

Nucléophilie :

Formation d’ester[modifier | modifier le wikicode]

Ester Organique[modifier | modifier le wikicode]

Les alcools peuvent former des ester par réaction avec les acides carboxyliques, les chlorures d’acyles et les anhydrides d’acides.

Fichier:Estérification1.png

Fichier:Esterification2.png

Ester Inorganique[modifier | modifier le wikicode]

Les alcools peuvent également former des ester chromique, sulfurique, phosphorique ou sulfonique par réaction avec les acides inorganiques correspondants.

Fichier:AcideS.png

Fichier:Acide chromique.png

Halogénation[modifier | modifier le wikicode]

Fichier:Halogénation1.png

Fichier:Halogénation2.png

Formation d’acétal[modifier | modifier le wikicode]

La formation d’acétal est généralement utilisée pour la protection acidolabile des cétones et aldéhydes ainsi que des hydroxydes vicinaux notamment en chimie des saccharides. Acetal.png

Oxydation[modifier | modifier le wikicode]

Jones[modifier | modifier le wikicode]

La réaction de Jones permet de réaliser l’oxydation des alcools primaires et secondaire en aldéhyde et en cétones, l’oxydation des alcools primaires peut se poursuivre jusqu'à l’obtention d’acide carboxylique.

Corey[modifier | modifier le wikicode]

Le réactif de Corey permet d’oxyder les alcools primaires en aldéhydes sans poursuivre l’oxydation jusqu'à la formation d’acides carboxyliques, les insaturations sont insensibles à l’oxydation.

Fichier:Oxydation Corey.png

Collins[modifier | modifier le wikicode]

Fichier:Oxydation collins.png

Ruthénium[modifier | modifier le wikicode]

Les insaturations sont sensibles à l’oxydation par l’oxyde de ruthénium

Manganèse[modifier | modifier le wikicode]

L’oxyde de manganèse permet la réduction sélective des alcools allyliques en aldéhyde ou cétone sans poursuivre l’oxydation jusqu'à l’acide carboxylique dans le cas des alcools primaires.

Swern[modifier | modifier le wikicode]

L’oxydation de Swern permet de réaliser l’oxydation des alcools primaires et secondaire en aldéhyde ou en cétones sans poursuivre l’oxydation jusqu'à l’acide carboxylique dans le cas des alcools primaires

Activants :

Corey-Kim[modifier | modifier le wikicode]

Fichier:Corey-kim.png

Dopenaueur[modifier | modifier le wikicode]