Aller au contenu

Acide nucléique/Mise en évidence

Leçons de niveau 10
Une page de Wikiversité, la communauté pédagogique libre.
Début de la boite de navigation du chapitre
Mise en évidence
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Acide nucléique
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Composition et structure
fin de la boite de navigation du chapitre
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Acide nucléique : Mise en évidence
Acide nucléique/Mise en évidence
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

On peut mettre en évidence le matériel génétique d'une cellule à l'aide de deux colorants, l'un vert et l'autre rouge. Les colorants présentent une affinité particulière pour un certain type de molécules, sur lequel ils se fixeront. L'observation de la cellule après avoir rincé l'excès de colorant montre :

  • le nucléoplasme coloré en vert, du fait de la présence de la chromatine, substance filamenteuse dispersée dans tout le nucléoplasme, qui se colore en vert,
  • le ou les nucléoles (un ou deux selon le groupe spécifique) se colorent en rouge et ce sont les granules qui le ou les composent qui se teintent ainsi.
Schéma d'un noyau cellulaire coloré pour mettre en évidence les acides nucléiques

Ces deux colorants se fixent essentiellement sur des acides : les molécules colorées sont donc des acides et comme elles se trouvent dans le noyau il est possible de parler d'acides nucléiques.
Comme les deux plages de coloration sont toujours les mêmes, c’est qu’il y a deux acides nucléiques (ou deux groupes) différents : l'un affine du colorant vert, l'autre affine du colorant rouge.

Les acides nucléiques et la chromatine[modifier | modifier le wikicode]

Pour comprendre ce que sont les acides nucléiques, il faut d'abord savoir quelle est la substance qui les compose.

Pour cela, un biologiste américain, Erwin Chargaff, a mis en évidence que :

  • les acides nucléiques (d'origine animale ou végétale) sont composés de quatre acides aminés différents, appelés nucléotides,
  • les proportions de ces quatre acides aminés varient de la manière suivante :
acide aminé proportion par rapport à l'acide aminé A
A 1
G 1
T 0,3
C 0,1

Le biologiste allemand Walther Flemming a ensuite montré, en 1879, que la chromatine, substance qui compose le chromosome, est composée de nucléotides.

Les acides nucléiques sont composés de nucléotides[modifier | modifier le wikicode]

Les acides nucléiques sont composés de nucléotides. Les nucléotides sont composés de :

  • une base azotée,
  • un sucre (désoxyribose),
  • une molécule d'acide phosphorique.
Fichier:Acide nucléique.png
Structure d'un nucléotide

Il existe 4 bases azotées :

  • guanine (G),
  • adénine (A),
  • thymine (T),
  • cytosine (C).

Le poids moléculaire d'un nucléotide est donc :

  • 5 * poids atomique de l'azote,
  • poids atomique du sucre,
  • 3 * poids atomique de l'acide phosphorique.

Les acides nucléiques sont formés de monomères liés par des liaisons phosphodiester[modifier | modifier le wikicode]

Les nucléotides sont liés ensemble par une liaison phosphodiester, une liaison très stable, en formant une chaîne.

Fichier:Phosphodiester.png
Les nucléotides sont liés entre eux par des liaisons phosphodiester

Les acides nucléiques peuvent être de longueurs très différentes, la longueur est donc une caractéristique importante à prendre en compte.

Remarques[modifier | modifier le wikicode]

  • La coloration de la chromatine est hétérogène avec des plages de coloration denses correspondant à la métachromatine (régions où les filaments sont condensés) et des plages de coloration beaucoup plus diffuse correspondant à l'euchromatine (régions où les filaments sont dans un état peu condensé).
  • Le cytoplasme aussi se colore en rouge parce qu’il contient notamment des granules qui se colorent ainsi : ce sont les ribosomes (ceux là même qui ont donné la couleur rouge au niveau du nucléole). Cela permet d'apercevoir le réticulum endoplasmique granulaire composé de tubules et de vésicules tapissés à ce niveau de ribosomes : cela a une grande importance dans la synthèse des protéines de la cellule.