Leçons de niveau expert

Accord/Accords de jazz

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Accords de jazz
Icône de la faculté
Chapitre no 8
Leçon : Accord
Chap. préc. :Accords de onzième et de treizième
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Accord : Accords de jazz
Accord/Accords de jazz
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le jazz utilise des successions d'accords et des gammes majeure et mineure pour la construction des accords comme la musique classique. Cependant, l'harmonie du jazz se distingue de l'harmonie classique par la souplesse d'utilisation des accords (préparations, résolutions, notes altérées, etc.) et des notes étrangères (blue notes, ...).

Dans le jazz, le chiffrage des accords joue un rôle important puisqu'il est utilisé souvent sous la forme d'une grille harmonique pour définir un cadre aux improvisations. Il faut donc connaitre les conventions de chiffrage des accords. Sans précision supplémentaire, l'accord est un accord parfait majeur (ou triade majeure). Les précisions apportées après la fondamentale servent à modifier l'accord.

exemple de grille harmonique
C C C C
F F C C
G G C C


Les qualités majeure, mineure, augmenté, diminué sont indiquées par des symboles spécifiques.

Accords à trois sons[modifier | modifier le wikicode]

Symbole Qualité Exemple Notes Formule
Pas de symbole Majeur C do - mi - sol 1 - 3 - 5
- , m ou min Mineur C-, Cmin do - mi bémol - sol 1 - b3 - 5
+, aug Augmenté C+, Caug do - mi- sol dièse 1 - 3 - #5
°, dim Diminué , Cdim do - mi bémol - sol bémol 1 - b3 - b5
sus, sus4 Suspendu Csus, Csus4 do - fa - sol 1 - 4 - 5
 <<
    \new ChordNames \chordmode {
  c1 c:m c:aug c:dim c:sus4
  
}
        \new Staff \relative c' {
<c e g> <c ees g> <c e gis> <c es ges> <c f g>}
  >>


Accords à quatre sons[modifier | modifier le wikicode]

La quatrième note doit être décrite explicitement soit à l'aide d'un symbole, soit à l'aide d'un chiffre.

Symbole/Chiffre Qualité Exemple Notes Formule
Δ, Maj7 septième majeure do - mi - sol - si 1 - 3 - 5 - 7
-Δ, -M7, min7Δ, -Maj7 septième majeure avec tierce mineure C-Δ do - mi bémol - sol - si 1 - b3 - 5 - 7
7 septième mineure C7 do - mi - sol - si bémol 1 - 3 - 5 - b7
mineur 7 C-7 do - mi bémol - sol - si bémol 1 - b3 - 5 - b7
Ø , -7b5 demi-diminué CØ, C-7b5 do - mi bémol - sol bémol - si bémol 1 - b3 - b5 - b7
o septième diminuée Co do - mi bémol - sol bémol - la 1 - b3 - b5 - bb7
6 sixième C6 do - mi - sol - la 1 - 3 - 5 - 6
C-6 do - mi bémol - sol - la 1 - b3 - 5 - 6
sus suspendu C7sus4 do - fa - sol - sib 1 -4 - 5 - b7
<<
    \new ChordNames \chordmode 
{
  c1:maj c:7 c:min7 c1:m7.5- c:7dim c:6 c:min6 c:7sus4  }
  

        \new Staff \relative c' {
<c e g b> <c e g bes> <c ees g bes> <c ees ges bes> <c ees ges a> <c e g a> <c ees g a> <c f g bes>}
  >>



accords suspendus

Pour les accords suspendus, on remplace ici la tierce par une quarte (sus4) ou une seconde (sus2):

  • Csus4 = Do-Fa-Sol
  • Csus2 = Do-Ré-Sol


accords avec note ajoutée

Les accords avec note ajoutée se notent :

  • Cadd2 = Do-Ré-Mi-Sol,
  • Cadd4 = Do-Mi-Fa-Sol,
  • Cadd9 = Do-Mi-Sol-Ré,
  • etc.

Renversements[modifier | modifier le wikicode]

Les renversements sont chiffrés en spécifiant l'accord et la note la plus grave du renversement, c'est-à-dire la note qui aura une fonction de basse à la place de la fondamentale.

Chiffrage Renversement Notes
C Position fondamentale Do - Mi - Sol
C/E Premier renversement Mi - Sol - Do
C/G Deuxième renversement Sol - Do - Mi
 <<
    \new ChordNames \chordmode {
  c1 c:/e c:/g
  
}
        \new Staff \relative c' {
<c e g> <e g c> <g c e>}
  >>


Extensions des accords[modifier | modifier le wikicode]

Dans le jazz, on utilise souvent des extensions de l'accord en continuant d' empiler des tierces après la septième pour former des accords (parfois altérées) avec:

  • une neuvième (9),
  • une onzième (11) ou
  • une treizième (13)


exemples de 9° 
<<
    \new ChordNames \chordmode 
{
  c1:9 c:min9 c:7+.9  c1:m7.5-.9 c:6.9 c:min6.9 c:9sus4  }

        \new Staff \relative c' {
<c e g bes d> <c ees g bes d> <c e g b d> <c ees ges bes d> <c e g a d> <c ees g a d> <c f g bes d>}
  >>


Ceci donne plus de couleurs à l'accord.

Les jazzmen prennent parfois des libertés quant à la composition de l'accord, en substituant la quinte par une treizième ou bien en jouant un accord de septième de dominante b9b13 afin d'accentuer les tensions.

Accords hybrides[modifier | modifier le wikicode]

Accords hybrides et renversement utilisent le même principe de notation, à savoir : une triade, une barre oblique, une basse. Mais, à la différence des renversements, les accords hybrides sont construits avec des basses qui n'appartiennent pas à la triade. La configuration la plus utilisée est le deuxième renversement de la triade.

 <<
    \new ChordNames \chordmode {
  des:1/c
  
}
        \new Staff \relative c' {
<c f aes des> }
  >>


Progressions d'accords[modifier | modifier le wikicode]

Les progressions d'accords du jazz sont des successions d'accords constitutives de la trame harmonique d'un morceau.

  • Les progressions simples sont nommées « cadence jazz » (en anglais: chord progression).
  • Les progressions d'accords non-conclusives sont nommées « formule ».
  • Un « turnaround » est une cadence de relance à la fin d'une section.


exemple de progression d'accords souvent jouée par les musiciens de jazz
<<
    \new ChordNames \chordmode {
  d1:m7 g:7 c:maj
  }
  \new Staff \relative c'{
<d f a c> < g b d f > <c, e g b> }

  >>
( progression II -V - I dans la tonalité de Do majeur )


cellules

Certaines progressions sont désignées par le terme « cellule » suivi d'un prénom.

Cellule-anatole ( I VI II V )

La cellule-anatole est également utilisée en tant que turnaround.

<<
    \new ChordNames \chordmode {
  c2:maj a2:m7 d2:m7 g:7 
  
}
     \new PianoStaff <<   \new Staff \relative c'{
< e g b > < c e g > < f a c> <b d f> }
\new Staff { \clef bass c2 a2 d2 g2 }>>
  >>


Cellule-christophe ( I I7 IV IV-7 )
<<
    \new ChordNames \chordmode {
  c2:maj c2:7 f2:maj f:m7 
  
}
     \new PianoStaff <<   \new Staff \relative c'{
< e g b > < e g bes > <a c e > <aes c ees> }
\new Staff { \clef bass c2 c2 f2 f2 }>>
  >>


Turnarounds

Le turnaround est utilisé pour relancer une section, avant la reprise, ou pour introduire une nouvelle section.

La forme usuelle du turnaroud est la cellule-anatole : I - VI - II- V.

Cette progression d'accord peut être modifiée sur le degré VI ( I - VI7 - II - V ), modifiée sur les degrés II et VI ( I - VI7 - II7 -V), modifiée par la substitution diatonique I par le degré III ( III - VI - II - V), ou encore modifiée par la substitution tritonique du degré VI par le degré bIII7 ( I - bIII7 - II - V ).


<<
    \new ChordNames \chordmode {
  c2:maj a2:7 d2:7 g:7 
  
}
     \new PianoStaff <<   \new Staff \relative c'{
< e g b > < cis e g > < fis a c> <b d f> }
\new Staff { \clef bass c2 a2 d2 g,2 }>>
  >>


Le turnaround Tadd Dameron utilise la substitution tritonique des degrés VI, II et V: I - bIII7 - bVI7 - bII7.


<<
    \new ChordNames \chordmode {
  c2:maj ees2:7 aes2:7 des:7 
  
}
     \new PianoStaff <<   \new Staff \relative c'{
< e g b > < g bes des > < c ees ges > <f, aes ces> }
\new Staff { \clef bass c2 es2 aes,2 des2 }>>
  >>

Note sur les grilles harmoniques[modifier | modifier le wikicode]

On peut utiliser plusieurs notations pour les grilles harmoniques.

La notation la plus courante est du type :

C C C C
F F C C
G G C C

mais on trouve aussi :

T T T T
S S T T
D D T T
ou encore
I I I I
IV IV I I
V V I I
  • où T est la tonique, S la sous-dominante et D la dominante.
  • où I , IV , V sont les degrés.