Accessibilite numerique-Structurer l information textuelle-Notions de base

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mise en œuvre de l’accessibilité numérique[modifier | modifier le wikicode]

Menu [modifier | modifier le wikicode]

Durée de la vidéo : 8 minutes 10 secondes[modifier | modifier le wikicode]

Transcription textuelle de la vidéo[modifier | modifier le wikicode]

Dans le cadre de votre travail, vous rédigez du texte via un outil de rédaction en ligne (que ce soit avant ou après la mise en ligne du site). Ce faisant, à quoi devez-vous faire attention ? Que devez-vous faire pour rédiger du texte accessible ?

Il faudra structurer votre texte, c’est-à-dire distinguer et marquer les éléments sémantiques qui le composent : les titres, les listes, les citations, sans oublier d’expliciter les abréviations.

Structurer sémantiquement le contenu permettra de :

  • Dégager une représentation de la page dans sa globalité;
  • Faciliter la navigation en simplifiant le parcours pour atteindre une information.

Attention, tout dépend de votre outil de rédaction en ligne. D’une façon générale, méfiez-vous des interfaces de rédaction WYSIWYG . Aucune ne permet de rédiger de façon correctement accessible. Il vous faudra intervenir dans l’éditeur HTML. Si vous avez le choix, préférez les outils de rédaction en syntaxe légère, à base de raccourcis de saisie, de type wiki, SPIP ou Markdown.

Les titres[modifier | modifier le wikicode]

Les titres jouent un rôle majeur, celui de porte d’entrée vers les contenus.

Il est rare que nous ayons une lecture linéaire et ordonnée, commençant au début et s’achevant à la fin d’un document. Souvent, nous scannons le document du regard, ne considérant par exemple que les gros titres du journal imprimé, avant de commencer à lire. De même sur le Web, les internautes scannent la page avant de lire.

De la même façon, les utilisateurs non-voyants ont la possibilité d’extraire les titres d’une page web, pour les lire isolément, ce qui leur donne un aperçu global, avant d’entamer leur lecture à partir de l’un de ces titres.

Cependant, cela n’est possible que si la page web est bien structurée. Les titres ne doivent pas seulement avoir l’apparence de titres (généralement en gros caractères gras) mais être déclarés comme tels au sein du document.

Comment faire un titre web ?[modifier | modifier le wikicode]

Ne créez pas des titres à la main, en les mettant en gras et en augmentant la taille de caractère à chaque fois. Ça ressemblera bien à un titre, mais ça n’en aura que l’air, sans en avoir la valeur sémantique.

Utilisez donc la fonction titre de votre outil de rédaction pour déclarer les titres.

L’outil de rédaction web que vous utilisez doit mettre à disposition différents niveaux de titres. C’est ce qu’il convient d’utiliser.

Si vous êtes curieux, sachez que cet outil balisera vos titres de balises <h1>, <h2>, <h3>, etc. Peu importe alors leur apparence graphique, qui est totalement indépendante.

Un titre annonce un contenu[modifier | modifier le wikicode]

Les titres constituent des portes d’entrées vers les contenus.

Ils doivent précéder un contenu. C’est-à-dire qu’un titre ne peut être seul, sans contenu (ou titre de niveau inférieur) lui succédant.

Ils annoncent ce contenu. Un titre doit décrire brièvement le paragraphe (ou autre contenu) qu’il présente.

Les titres hiérarchisent le contenu[modifier | modifier le wikicode]

Il existe 6 niveaux de titres, dans chaque page web, pas davantage.

Les titres hiérarchisent le contenu :

Les titres sont hiérarchiques, cela signifie que chacun est subordonné à un autre. Le premier titre est de niveau 1. Le titre de niveau inférieur suivant est de niveau 2. Et ainsi de suite. Comme dans un document universitaire.

La bonne utilisation des niveaux de titre permettra aux personnes aveugles et malvoyantes de parcourir facilement le document, grâce à la liste des titres générée par le lecteur d'écran. Cela permet aussi de mettre à jour automatiquement la table des matières.

Wikipédia est un très bon exemple pour ses pages très riches en information. D'ailleurs, le petit sommaire qui est parfois présent en début de page est justement présenté comme table des matières.

Au moins un titre de niveau 1 :

Il en résulte que chaque page doit contenir au moins un titre de premier niveau (balise <h1>), qui titre la page. À ne pas confondre avec le « titre de page » (balise <title>), également requis.

Sans sauter de niveau :

Les titres doivent être correctement déclarés dans l’ordre : niveau 1, puis 2, puis 3, etc. sans sauter de niveau. Par exemple, il ne peut y avoir de titre de niveau 4 dans la page, si aucun titre de niveau 3 ne le précède.

N’utilisez pas les titres à des fins de présentation. Si le style de titre de niveau 3 vous plaît davantage que celui du niveau 2, résistez à la tentation de vous en servir : en faisant cela, vous sauteriez un niveau de titre, ce qui aurait pour conséquence de le sortir de la hiérarchie des titres. Les utilisateurs de lecteurs d’écran passeraient alors à côté de cette partie de votre page.

Les Listes[modifier | modifier le wikicode]

Sur le Web, il existe trois types de listes :

La liste simple, dite « non ordonnée », ou liste à puces, comme pour une liste de courses ou d’ingrédients d’une recette.

Côté code, elle se distingue par la balise <ul>.

La liste ordonnée, qui s’utilise pour les énumérations, ce qui se fait par étape, comme par exemple les étapes de préparation d’une recette de cuisine.

Côté code, elle se distingue par la balise <ol>.

Et enfin la liste de définitions qui sert pour ce qui va par paire, comme les questions et réponses d’une FAQ ou les définitions d’un glossaire.

Côté code, elle se construit avec les balises <dl>, <dt>, <dd>.

Ne simulez pas des listes par des tirets, symboles ou images et des sauts de ligne, mais utilisez les fonctions « liste » de votre outil de rédaction.

Les Citations[modifier | modifier le wikicode]

Lorsque des citations sont proposées dans les contenus, plutôt que de les matérialiser par de simples paragraphes entourés de guillemets, utilisez les fonctionnalités prévues dans l’outil de rédaction.

Cela se matérialise dans le code, par la balise <blockquote> , pour les citations en bloc (en un ou plusieurs paragraphes) et par la balise <q>, pour les citations au fil du texte.

Une citation correctement balisée pourra être restituée comme telle, par exemple avec un changement de voix, en synthèse vocale.

Les Abréviations[modifier | modifier le wikicode]

Les abréviations, sigles et acronymes, doivent être explicitées pour les rendre compréhensibles de tout utilisateur.

Ces explicitations peuvent se faire directement au sein des passages de texte où se trouvent les abréviations ou en proposant un glossaire. L’explicitation doit intervenir et se limiter à la première occurrence d’une abréviation.

La façon la plus simple consiste à expliciter l’abréviation au fil du texte, à sa première occurrence. Par exemple :

société à responsabilité limitée (SARL)

ou

SARL (société à responsabilité limitée)

L’explicitation peut se faire par un codage particulier, grâce à la balise «<abbr>», que l’on utilisera avec parcimonie, en cas de manque d’espace pour insérer l’explicitation, par exemple dans les cellules d’un tableau.

  <abbr title=”société à responsabilité limitée”>SARL</abbr>

Sachez que les utilisateurs ont la possibilité de lire les mots lettre à lettre, afin de les comprendre, et de renseigner un glossaire personnel des prononciations, qui leur permettra d’obtenir une bonne vocalisation des abréviations.

Les tableaux de données[modifier | modifier le wikicode]

Pour un internaute aveugle, accéder à des données organisées en tableau est difficile voire impossible quand le tableau n’est pas fabriqué avec un code conforme aux standards d'accessibilité.

N'utilisez pas d'espaces, de tabulations ou de sauts de ligne pour imiter la présentation visuelle du tableau. Procéder ainsi détruirait la mise page dès que le texte serait agrandi ou converti en un autre format de fichier, et les personnes aveugles ne pourraient pas parcourir le tableau.

Pour la mise en forme des données tabulaires, utilisez la fonction tableau de votre outil de rédaction. Votre outil doit avoir été paramétré de façon à générer des tableaux accessibles, avec les balises adéquates. Renseignez-vous auprès des techniciens.

< Précédent | Suivant >