Leçons de niveau 0

Absorption de nourriture/Introduction

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Introduction
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Absorption de nourriture
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Protéines
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Absorption de nourriture : Introduction
Absorption de nourriture/Introduction
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Marché

Tout être vivant a besoin d'absorber de l'énergie pour se développer. L'adaptation des pratiques alimentaires à la satisfaction de ces besoins physiologiques en nutriments essentiels est la diététique. Elle fait intervenir des nutriments de différentes natures et en quantités variables. Certains sont frais et doivent être conservés au réfrigérateur à +4 °C. Le pouvoir énergétique des aliments se mesure en kilocalorie : 1 kcal = 4,18 kJ (kilojoule).

  • L'apport en énergie des principaux nutriments est le suivant :
    g de glucide donne 4 kcal ou 17 kJ.
    g de protide donne 4 kcal ou 17 kJ.
    g de lipide donne 9 kcal ou 38 kJ.
    g d'alcool donne 7 kcal ou 29 kJ.
  • La répartition idéale de l'énergie apportée par les aliments est uniquement des métabolites primaires :
    55 % de glucides (dont 2/3 de glucides complexes),
    30 % de lipides (dont 1/2 d'origine végétale),
    15 % de protides (dont 1/2 d'origine végétale).

Les conseils en apport quotidien pour un adulte ayant une activité normale, c'est-à-dire 8 h de sommeil et au moins 30 min de marche rapide par jour, sont :

  1. Au moins 2 l d'eau, plus du quart de celle-ci provient des aliments solides ingérés, qu’il est préférable de manger cuits et de bien mastiquer pour faciliter la digestion. Par ailleurs, les personnes âgées doivent y penser régulièrement, car elle ressentent moins la sensation de soif et se déshydratent donc sinon.
  2. De 2 à 6 g de sel. 1 g de sel est équivalent à une part de fromage de 40 g, une tranche de jambon blanc, une saucisse ou un tiers de baguette pain. Il faut donc limiter la consommation de charcuteries et de viandes rouges à une par semaine chacune, de fromage à une part par jour, les conserves, préparations industrielles et même certaines eaux gazeuses. Une consommation de sel excessive favorise l’hypertension, par ailleurs il est recommandé de le choisir iodé.
  3. 3 produits laitiers (4 pour les enfants).
  4. Au moins 5 fruits et légumes par jour, soit environ 500 g en tout. Toutefois la pomme de terre, les yaourts et biscuits aux fruits ne comptent pas comme une portion.
  5. Des féculents à chaque repas.
  6. 1 à 2 fois viande, produits de la pêche ou œufs, dont au moins 2 fois par semaine des poissons gras (anchois, hareng, maquereau, sardine, saumon, thon, et truite) pour les oméga 3.
  7. 30 à 35 % des apports quotidiens en matières grasses :
    - Il y a également les graisses d’origine végétale : fruits oléagineux, huiles (d'olive, de colza, de noix), et margarines 100 % végétales, qui sont sources d’acides gras insaturés (oméga 3 et 6), et totalement dépourvues de cholestérol. Elles préviennent les maladies cardio-vasculaires, ce sont les « bonnes graisses ».
    - Par contre, il est déconseillé d'abuser des graisses d’origine animale : beurre, crème fraîche, viandes, charcuteries et fromages, qui sont sources de graisses saturées et de cholestérol, qui favorisent les maladies cardio-vasculaires, ce sont les « mauvaises graisses ».
    - Modération aussi pour les acides gras trans dans certains produits transformés et identifiables grâce à la mention « huiles (ou graisses) partiellement hydrogénées ».
  8. Par ailleurs, la prise d'une dizaine de tasses de café par jour peut provoquer de l'excitation allant jusqu'à la nervosité voire l'angoisse et la peur, des hallucinations, des troubles du sommeil, cardiaques, de l'érection, digestifs au niveau de l'estomac et par l'absorption certains minéraux, de la déshydratation, de l'incontinence (surtout chez la femme) et une dépendance.
  9. L'alcool au maximum 2 verres de vin (20cl) par jour pour les femmes et 3 pour les hommes. Au delà le corps est exposé aux cancers (foie, voies aéro-digestives, sein), à la cirrhose et aux maladies cardio-vasculaires. De plus, une dépendance appelée alcoolisme peut s'installer. Sa consommation sur la voie publique est donc soumise à réglementation.
  10. Les micronutriments sont décris par la micronutrition.

Il est aussi recommandé de prendre son temps car le message de satiété de l'estomac vers le cerveau met 15 à 20 minutes à parvenir.

Théorie[modifier | modifier le wikicode]

De récentes études ont montré que :

  1. Boire de l'eau chaude en mangeant faciliterait la digestion.
  2. Les facteurs augmentant la quantité de nourriture absorbée sont :
    La couleur vive.
    La grande taille des assiettes.
    La grande vitesse à laquelle elles sont débarrassées.
    Celle de ceux qui mangent à la même table.

Une façon de s'assurer qu'un enfant possède une bonne nutrition est de vérifier qu’il mange bien l'arc-en-ciel :

  1. Rouge : betterave, cerise, fraise, pastèque, poivron, radis.
  2. Orange : abricot, carotte, mangue, melon, patate douce, pèche.
  3. Jaune : ananas, banane, carambole, courge, oignon.
  4. Vert : asperge, brocoli, épinard, kiwi, melon honeydew, pois.
  5. Bleu/violet : aubergine, figue, mûre, prune, raisin.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sur les autres projets Wikimedia :