Leçons de niveau 15

Étoiles/Formation

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Formation
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Étoiles
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Quelques étoiles
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Étoiles : Formation
Étoiles/Formation
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.


Formation[modifier | modifier le wikicode]

Une étoile nait de la contraction d’un nuage moléculaire riche en hydrogène. Sous l’influence d’une onde de densité (bras de galaxie), d’une onde de choc (supernova ou nova proche), ou d’une fluctuation de densité au sein de celui-ci, une région commence à se contracter. Par un effet boule de neige, cette région, de plus en plus dense attire à elle de plus en plus de gaz. La contraction du gaz entraine son échauffement : la proto-étoile rayonne (dans l’infrarouge). Ce rayonnement ralentit par pression de radiation, mais n’interrompt pas, l’action de la gravitation. Si l’échauffement est suffisant, il peut initier des réactions nucléaires au cœur du nuage. L’énergie dégagée par ces réactions arrête la contraction du fait de la pression de radiation ainsi générée.

Les étoiles sont formées à partir de gaz et de poussières en suspension dans la galaxie. Au début de la formation d'une étoile, ceux-ci s'unissent pour former des petits nuages. Pendant des milliers d'années, ils sont poussés à se rassembler grâce à la force gravitationnelle. En se contractant, les petits nuages forment les étoiles, les planètes ainsi que les galaxies. Au début, la température dans ces nuages est très basse, mais quand la gravitation les fragmente et les compresse, la température augmente. Au bout de quelques milliers d'années, le nuage prend la forme d'un disque aplati. La haute température qu'a engendré la forte pression gravitationnelle fait fondre le centre du disque qui se transforme en sphère dont la température atteint deux millions de degrés. C'est ce qu'on appelle une protoétoile. Dix millions d'années plus tard, le noyau d'hydrogène de la nouvelle étoile atteint dix-huit millions de degrés. Le noyau devient tellement chaud que les petits atomes d'hydrogène se déplacent rapidement, entrent en collision, et forment de l'hélium. Lorsqu'on augmente la température et que les électrons se détachent du noyau, nous considérons que l'étoile est sous forme de plasma. Les étoiles sont sans cesse soumises à la force gravitationnelle qui tente de les broyer. Pour compenser cette force, les atomes qui bougent rapidement (grâce à la haute température) cognent sur la paroi intérieure de l'étoile, ce qui équilibre les forces. Si la gravité domine, l'étoile se refermera sur elle-même jusqu'à atteindre une grande densité instable. Cette instabilité causera une supernova (mort de l'étoile).