Leçons de niveau 11

Éléments de versification/Les sonorités

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les sonorités
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Éléments de versification
Chap. préc. :Le regroupement des vers
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Éléments de versification : Les sonorités
Éléments de versification/Les sonorités
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

On appelle rime le retour régulier de sonorités en fin de vers.

Disposition[modifier | modifier le wikicode]

  • aa bb cc : suivies/plates
  • abab cdcd : croisées/alternées
  • abba cddc : embrassées

Nombre de sons en commun[modifier | modifier le wikicode]

  • Un seul nom commun (rime pauvre) : « J’ai vécu » / « toujours vu »
  • Deux sons communs (rime suffisante) : « Votre seule haleine » / « à peine »
  • Trois sons communs et plus (rime riche) : « Qu’un œuf » / « tout neuf »

Genre (son final du vers)[modifier | modifier le wikicode]

  • Le vers se termine par un -e muet (féminine) : « J’ai vécu » / « toujours vu »
  • Le vers ne se termine pas par un -e muet (masculine) : « J’ai vécu » / « toujours vu »

Autres jeux de sonorités[modifier | modifier le wikicode]

  • L'allitération est la répétition de sons consonnes. Lorsque la répétition de sons imite le bruit de ce qui est évoqué dans le vers, on parle d’assonance. Par exemple : « Pour qui sont ces serpent qui sifflent sur vos têtes ? » (Racine)
  • L'harmonie imitative est la répétition de sons voyelles. Lorsque la répétition de sons suggère un sentiment ou une sensation, on parle d’harmonie suggestive. Par exemple « Tout m’afflige et me nuit et conspire à me nuire » (Racine)