Leçons de niveau 11

Monde méditerranéen au XIIème siècle/Un monde chrétien divisé

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Un monde chrétien divisé
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Monde méditerranéen au XIIème siècle
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Un monde musulman divisé
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Monde méditerranéen au XIIème siècle : Un monde chrétien divisé
Monde méditerranéen au XIIème siècle/Un monde chrétien divisé
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les origines du christianisme[modifier | modifier le wikicode]

Où et quand Jésus est-il né?

Jésus est né en Palestine romaine, un pays au passé houleux car de nombreuses fois envahis. Le christianisme est issu du judaïsme. Jésus étant lui-même juif. En Palestine, les Romains reconnaissent la différence juive. Les Romains ne font pas appliquer la loi qui oblige le culte de l'empereur. Les Romains sont obligés de s'appuyer sur les dirigeants locaux pour gouverner mais aussi sur les institutions juives. Il y a de fortes inégalités sociales en Palestine. Les Juifs ont des règles de vie assez strictes: sabbat; circoncision; interdits alimentaires. Les provinces romaines sont la Samarie et la Judée et d'autres régions comme la Galilée sont sous protectorat.

Que sait-on de Jésus?

Jésus est né entre -6 et -4 avant J-C et non en l'an 1, cette erreur est due au compte d'un moine chargé de dater sa naissance, il est mort en l'an 30. Plusieurs autres personnes se sont prétendues messies et ont parcourus la Palestine mais seul Jésus a été gardé en mémoire. Il a été prouvé qu’il a existé et que ce n’est pas une légende de la Bible. De nombreux historiens ont rapporté que Jésus vivait en Galilée, région non romaine. Il fut baptisé par Jean Baptiste. Les Évangiles sont rédigées par les compagnons de Jésus qui par métaphores, prêche la bonne parole. Jésus préfère le respect de la loi plutôt que de suivre à la lettre même s'il est pieux. Il est suivis par les pauvres et les femmes. Jésus ne veut pas non plus de révolution. Ces trois choix lui vaudra la colère des Pharisiens, des Saducéens et des Zélotes. Les Saducéens vont alors présenter le Messie comme un ennemi de Rome. En 30, Jésus est condamné à mort par un tribunal religieux. Plus tard, selon la Bible, le jour de Paques, le messie ressuscite et sort de sa tombe et monte au ciel.

La diffusion du christianisme[modifier | modifier le wikicode]

La religion chrétienne se diffuse dans l'Empire romain après la mort de Jésus par les récits d'apôtres qui racontent la vie de Jésus dans les Évangiles. Les récits des apôtres sont parfois rédigées parfois très longtemps après la mort de Jésus. C'est pour cela qu’il y eut un tri entres les textes existants par les dirigeants des communautés chrétiennes. Les textes retenus furent les Évangiles de Marc, Mathieu, Jean, Luc et les lettres de Paul qui n'avait pourtant pas connu le Christ. Les apôtres voyagèrent dans l'Empire romain dans l'espoir de convertir les communautés juives. Face à leur rejet, Paul s'adressa aux non-Juifs. Cela s'explique par le fait que le christianisme a une plus grande perméabilité chez les polythéistes. Mais des dérives sont faites par les néo-croyants car ils pensent que Jésus est le dieu. Dans l'Empire romain, les chrétiens sont persécutés car ils sont considérés comme bouc émissaires et sont condamnés à mort: -par chasse des archers -en les faisant affronter les animaux de l'arène -par les reconstitutions de batailles L'attitude des chrétiens surprend: ils considèrent que mourir comme martyr permet de se rapprocher de Dieu. Les Romains sont fascinés par cette attitude et s'intéressent à cette religion. Le christianisme se répand dans les grandes villes et les ports. Le culte devient officiel, l'empire organise la religion, au IVe siècle, le christianisme compte plus d'adeptes que le polythéisme. L'empereur doit se convertir pour mieux contrôler l'empire et fixer les règles de la religion . En 325 eut lieu le conseil de Nice, la réunion des évêques de l'empire, ils décidèrent que Dieu, Jésus et le Saint-Esprit sont trois émanations d'un seul être: c’est la doctrine de Sainte-Trinité. Par la suite, les hommes qui considérèrent Jésus comme humain sont considérés comme hérétiques et furent persécutés. Lors de la division de l'empire en deux parties, l'Empire romain d'Occident se fit envahir au Ve siècle.Les barbares étaient aryanistes et considéraient Jésus comme humain. Les rois devaient se convertir au christianisme pour étendre leur pouvoir. La seule institution qui reste stable dans ce monde fragilisé est l'Église. Les rois s'appuient sur la hiérarchie chrétienne. Le principal évêque est l'évêque de Rome, le pape; il prétend avoir autorité sur tous les chrétiens. Dans l'empire byzantin, le basileus garde le statut de lieutenant de Dieu sur Terre. En 1054, le grand schime marque la séparation des catholiques et des orthodoxes.