Leçons de niveau 13

Introduction à l' Économie politique/Introduction

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Introduction
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Introduction à l' Économie politique
Retour auSommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction à l' Économie politique : Introduction
Introduction à l' Économie politique/Introduction
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

L'expression « économie politique » est apparu au XVIIe siècle. À l'époque, l'économie politique décrivait la production économique, l'offre et la demande et leurs relations avec les lois et coutumes.

À présent, le champ de l’économie politique a beaucoup évolué.

L'économie politique analyse l'utilisation optimale des ressources économiques pour faire des recommandations aux entreprises et aux états. Elle s'intéresse également à la nécessité et aux modalités d'une intervention de l’État dans les processus économiques et sociaux, tant au niveau national qu'international.

L'analyse des relations macroéconomiques constitue l'objet d'étude de l'économie politique. Dans ce cadre, il faut :

  • identifier les déterminants du bien-être et de la répartition des richesses d'un pays,
  • caractériser les variables influençant les taux de change ainsi que les flux commerciaux entre les pays,
  • comprendre comment les entreprises deviennent puissantes sur le marché,
  • savoir quand l’État doit intervenir par des réglementations.


L’étude de l'économie politique se fait en relation avec de nombreuses autres disciplines comme les sciences politiques, la sociologie, l’anthropologie, la psychologie.

À la fin du XXe siècle, l'incapacité des politiques à résoudre les problèmes du chômage a conduit au développement de l'économie politique.

L'économie politique se caractérise donc par son approche positive. Les préoccupations de l'économie politique concernent l'aspect positif de ces politiques économiques: il ne s'agit plus d'établir ce qu'il faut faire mais de décrire et d'expliquer ce qui est fait.

Économie positive et économie normative[modifier | modifier le wikicode]

Les économistes distinguent l'économie normative ( « ce qui doit être » ) et l'économie positive ( « ce qui est » ).

L'économie positive privilégie l'étude des marchés livrés à eux-mêmes, tandis que l'économie normative s'adresse à l’État qui est susceptible de rectifier les injustices ou les inefficacités provoquées par les marchés. L'économie positive est donc factuelle alors que l'économie normative est morale.

L’économie positive rassemble les explications objectives ou scientifiques du fonctionnement de l'économie. Dans le cadre de l'économie positive, on étudie les conséquences économiques d'une décision prise par la société et relative à la consommation, la production et l'échange de biens. Cette investigation va permettre :

- d'expliquer les raisons du fonctionnement de l'économie;
- de prévoir comment l'économie va réagir à des changements de situation.

L'économie politique s'inscrit dans une démarche positive d'analyse et de compréhension des actions et des choix effectifs des agents qui constituent l’État.

L'approche normative permet d'effectuer une distinction claire entre les questions de faits et celles de valeurs, alors qu'une approche partisane aura souvent tendance à mélanger les deux, par exemple en réinterprétant les faits en direction de ses opinions. L'économie normative fournit des prescriptions ou recommandations fondées sur des jugements de valeur et l'interrogation porte sur les valeurs que les individus associent à une décision économique. Par exemple, le gouvernement doit-il augmenter les dépenses publiques.

L'économie appliquée à la puissance publique[modifier | modifier le wikicode]

Edmund Phelps

L'économie politique combine économie, lois et science politique pour expliquer comment les institutions politiques et légales, l'environnement politique et le système économique (capitaliste, socialiste et mixte) interagissent. Elle étudie des questions relatives aux monopoles, aux comportements de recherche de rente et aux externalités qui influencent la politique des gouvernements.

Pour le prix Nobel d'économie Edmund Phelps,

L'économie politique est l'étude des structures alternatives de rémunérations entre lesquelles la société peut – et donc doit – choisir : comment les mécanismes d'un système donné, les impôts et les subventions, les obligations et les devoirs, etc., agissent-ils sur la nature des perspectives individuelles, et dans quelle mesure fonctionnent-ils bien ou mal  ?

L'économie politique contemporaine : « nouvelle économie politique »[modifier | modifier le wikicode]

L'économie politique moderne incorpore à ses analyses le système de décision collectif qu'est la démocratie. On étudie à présent, certaines variables déterminées par un mécanisme de décision collective, à partir des préférences et des informations individuelles (par exemple, les droits et règlements, les structures fiscales, le salaire minimum, ...)

L'économie politique dans l' histoire[modifier | modifier le wikicode]

Une définition classique de l'économie politique est celle d' Adam Smith, dans La Richesse des nations (1776) :

« L'économie politique, considérée comme une branche de la science d'un homme d'État ou d'un législateur, se donne deux objectifs : premièrement, de procurer aux gens revenu et subsistance, ou plus exactement de leur permettre de se procurer à eux-mêmes revenu et subsistance ; et deuxièmement de fournir à l'État un revenu suffisant pour les services publics. »

L'économie politique a évolué et cette définition ne correspond plus aux recherches effectuées à présent. La définition de Smith correspond plutôt maintenant à l' « économie publique ». [1]

Quelques exemples de sujets traités en économie politique[modifier | modifier le wikicode]

  • relations entre élections, incitations des dirigeants politiques et politiques économiques,
  • influence de certains traits culturels ou religieux sur les comportements économiques,
  • influence des politiques environnementales sur les entreprises,
  • liens entre les conflits armés et l’économie,
  • déterminer l'effet de l'éducation sur le revenu ainsi que sur la santé et la criminalité,
  • le sol, une marchandise comme les autres ?
  • faut-il un revenu de base ?
  • cerner les facteurs de succès d'une entreprise prospère,
  • trouver les mesures les plus efficaces dans l'aide au développement,
  • identifier les déterminants du bien-être et de la répartition des richesses d'un pays,
  • caractériser les variables influençant les taux de change ainsi que les flux commerciaux entre les pays,
  • découvrir comment les entreprises deviennent puissantes sur le marché,
  • analyser les comportements et la prise de décisions des différents individus en privé, en entreprise, au sein des institutions publiques et dans l'économie globale, face à l'utilisation des ressources économiques (par exemple financières),
  • analyser la prise de décision des acteurs,
  • analyser l'utilisation optimale des ressources économiques comme le travail ou le capital et voir les effets sur l'économie.
  • ...

Modèles[modifier | modifier le wikicode]

Les techniques utilisées en économie politique sont des modèles, mathématiques ou non, pour étudier les comportements et aussi des outils économétriques pour tester la conformité des résultats de ces modèles. Les techniques économétriques précisent la relation statistique qui existe entre les différentes quantités économiques du problème économique étudié.

Dans l'élaboration des théories économiques, l'utilisation des postulats (donc invérifiables puisque posés à priori) conduit à des interprétations normatives des résultats. Il en est de même avec les hypothèses économiques qui ne peuvent pas être testées de manière fiable. Tout modèle est nécessairement une simplification de la réalité. La réduction est faite en gardant ce que le modélisateur estime être important.

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  • Il ne faut pas confondre l'économie politique et la « politique économique » qui est l'ensemble des interventions des administrations publiques (État , banque centrale , collectivités territoriales , ...) sur l’activité économique pour atteindre des objectifs (croissance, plein-emploi, justice sociale).
  1. L'économie publique traite du secteur de production de biens publics et est souvent considérée comme la branche de l'économie dont l'objet est la fourniture des biens collectifs gratuits dont les coûts sont financés par les impôts et les emprunts publics. De manière plus large, l'économie publique intègre aussi la production de biens marchands par les entreprises publiques. Elle étudie ainsi les politiques que doit mener un État dans un but de développement économique et de bien-être de sa population, ainsi que les problématiques d'inégalités internes et de redistribution.