FRA6730-A-A18-Cours 5 : L'Encyclopédie

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bienvenu sur la page du Cours 5 du séminaire FRA6730-Littérature et culture numérique assuré par Marcello Vitali-Rosati. Le séminaire est offert aux étudiants du Département des littératures de langue française et aux étudiants du DESS en édition numérique à l'Université de Montréal. Le Cours 5 a eu lieu le 9 octobre 2018 et est intitulé : L'Encyclopédie de Diderot et D'Alembert.

Prérequis[modifier | modifier le wikicode]

Pour préparer ce cours était à lire : MELANÇON, Benoît, « Sommes-nous les premiers lecteurs de l’Encyclopédie ? », in Jean-Michel Salaün, Christian Vandendorpe, (éds.). Les Défis de la publication sur le Web : hyperlectures, cybertextes et méta-éditions, édsJean-Michel Salaün et Christian Vandendorpe, Lyon, ENSSIB, 2004, p. 145‑165.

L’Encyclopédie de Diderot et d'Alembert[modifier | modifier le wikicode]

L'Encyclopédie s'insère dans un désir d’organisation du monde, un rêve de savoir comme structure, comme une architecture.

Le Projet Encyclopédique[modifier | modifier le wikicode]

[Un ouvrage] qui doit contenir un jour toutes les connoissances des hommes

[...] si les Anciens eussent exécuté une Encyclopédie, comme ils ont exécuté tant de grandes choses, & que ce Manuscrit se fût échappé seul de la fameuse Bibliotheque d'Alexandrie, il eût été capable de nous consoler de la perte des autres.

[...] cet Ouvrage pourroit tenir lieu de Bibliotheque dans tous les genres à un homme du monde[1]

  • Encyclopédie 1751-1772
  • Ambition utopique : Rassembler tous les savoirs du monde
  • Question des renvois : les renvois selon Mélançon[2] ne sont pas réels pour les raisons suivantes :
    • ils n'étaient pas pratiques
    • ils étaient contradictoires dans la mesure où ils échappaient à la censure et donc au lecteur
    • la plupart des liens ne fonctionnent pas
    • ils sont de différents types
  • Reproduction de l’architecture des connaissances qu’est la bibliothèque
  • L’arbre de connaissances : les liens thématiques permettent d'insérer les articles dans la structure de l’arbre. Ce schéma renvoie à une vision du monde.
  • Ouvrage d’une société de Gens de Lettres : notion d’un collectif d’éditeurs.

Le projet encyclopédique porte le double objectif d'une dimension systématique et d'une exhaustivité, soit une œuvre de taxinomie des objets.

Savoir opérationnel[modifier | modifier le wikicode]

Au lieu des lecteurs, il y a aurait des usages de l’Encyclopédie[3].

Le projet encyclopédique interroge la frontière entre savoir spéculatif et opérationnel. Le savoir opérationnel éloigne le savoir d’un modèle mimétique vers une structure en interaction avec le monde. Le Web implémente aussi les règles dans un algorithme qui va les mettre à exécution. Le rêve du savoir total est ainsi un rêve d’opérationnalité sur le monde.

Architecture du savoir comme métaphore[modifier | modifier le wikicode]

L’architecture du savoir est-elle métaphorique ou matérielle ?

Frontispice de l’Encyclopédie de Diderot et d'Alembert. Dessiné par Charles-Nicolas Cochin
et gravé par Bonaventure-Louis Prévost (1772).

Le frontispice de l’Encyclopédie reflète par l'architecture du temple une organisation précise et pensée du savoir. Dans la structure physique du temple sont positionnés, déterminés et hiérarchisés les différents constituants de la connaissance. L'architecture de la connaissance est une métaphore d’une structure réelle, dans un réseau systématique porteur de valeurs organisationnelle.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Encyclopédie, Discours préliminaire
  2. MELANÇON, Benoît, « Sommes-nous les premiers lecteurs de l’Encyclopédie ? », in Jean-Michel Salaün, Christian Vandendorpe, (éds.). Les Défis de la publication sur le Web : hyperlectures, cybertextes et méta-éditions, édsJean-Michel Salaün et Christian Vandendorpe, Lyon, ENSSIB, 2004, p. 145‑165.
  3. MELANÇON, Benoît, « Sommes-nous les premiers lecteurs de l’Encyclopédie ? », in Jean-Michel Salaün, Christian Vandendorpe, (éds.). Les Défis de la publication sur le Web : hyperlectures, cybertextes et méta-éditions, édsJean-Michel Salaün et Christian Vandendorpe, Lyon, ENSSIB, 2004, p. 145‑165.
Vers le Cours 6 & 7 →