Utilisateur:LeTenY/Modélisation des Réseaux (M1, 2018)/Activité D

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

1) Non mon graphe n'a pas de coefficient de clustering positif car pour cela il faudrait que j'ai un noeud qui ait des pairs de voisins et que au moins une des pairs de voisins soient connectées entre elles.

1.2) Pour qu'on ait un coefficient de clustering positif il faudrait que je crée un lien entre deux voisins de "Théo" par exemple entre "ratatouille" et "méditation", ainsi on aurait des pairs de voisins du noeud "Théo" qui seront connectées. De cette façon c(Théo) = 1 / (10*9 / 2) = 1/45.

2) Nous pouvons observer qu’après avoir ajouté un lien entre « ratatouille » et « méditation » que le coefficient de clustering c (ratatouille) et c (méditation) sont tous les deux égaux à 1.

En effet, c (ratatouillle) = c (méditation) = 1 / (2*1) /2 = 1

3.1)

Nombre de degrés Nombre de noeuds
0 0
1 8
2 2
3 0
4 0
5 0
6 0
7 0
8 0
9 0
10 1

3.2) voir feuille

4.1)

4.2)

Nombres de degrés des nœuds Nombre de degrés des voisins (en moyenne)
1 10
2 (2+10) / 2 = 6
10 (8*1)+(2*2)/ 10 = 1,2

Les 8 nœuds de degré 1 ont qu’un unique voisin « Théo » qui est de degré 10 par conséquent le nombre de degrés des voisins est de 10.

·     Les 2 nœuds de degré 2 ont un voisin qui est de degré 2 (« ratatouille » ou « méditation ») et l’autre de degré 10 (« Théo »). D’où le nombre de degrés des voisins en moyenne de 6.

·     L’unique nœud de degré 10 détient 8 voisins de degré 1 et 2 voisins de degré 2, d’où une moyenne de 1,2.

5) Il y a relation de dissortativité car les 8 nœuds de degré 1 sont liés avec le nœud «Théo » qui est de degré 10.