Utilisateur:Ambre Troizat/Les Dumas, un univers

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Dumas, un univers[modifier | modifier le wikicode]

« Le champ des recherches est un champ immense presque sans limites et qui

"ne se peut tellement moissonner

Que les derniers venus n’y trouvent à glaner". »
V. De Saint-Just.- Historique du 5e Régiment de Dragons[1]

L'histoire commence avec la naissance de Thomas Alexandre Dumas, du nom de son père Thomas Alexandre Davy de La Pailleterie, dit le général Dumas, titre qu'il gagne dans les campagnes militaires de la Révolution française.


Benjamin Roubaud.- Chevauchée de la postérité (1842) : Alexandre Dumas père presse le pas

Alexandre Dumas, le général[modifier | modifier le wikicode]

L'histoire commence, disais-je, avec la naissance le 25 mars 1762 à Jérémie (Saint-Domingue, colonie française, aujourd'hui Haïti) de Thomas Alexandre Dumas, du nom de son père Thomas Alexandre Davy de La Pailleterie, dit le général Dumas, titre qu'il gagne dans les campagnes militaires de la Révolution française :

Trois moments de la vie militaire de Dumas dans la peinture française du XIXe siècle[modifier | modifier le wikicode]

Le 2 juin 1786, est admis au régiment des dragons de la reine, le 6e de l'armée, sous le numéro matricule 429[2]. La Révolution française lui donnera des ailes jusqu'à ce que le non moins ambitieux Bonaparte le cloue au lit.

A travers "La vie du général dans la peinture française du XIXe siècle", Je retiendrai trois moments de la vie militaire de Dumas (le général) :

  1. Quand il prend partie contre son colonel, Joseph Bologne de Saint-George. Cet épisode est relaté dans les archives de la Révolution française
  2. Le moment de la campagne d'Egypte où il investi la Mosquée au Caire puis prend partie contre son général, Napoléon Bonaparte. J'ai fait un long récit de ce moment dans Alexandre Dumas, Monsieur le Général de Mérès Weche, selon le récit de Dumas l'écrivain.
  3. Quand il devient père de Alexandre Dumas, futur écrivain de renommée mondiale & la relation filiale qui s'en suivit. Dumas l'écrivain parle avec émotion de son père dans ses mémoires. Ce père bien-aimé revit à travers plusieurs des romans du fils.

Deux portraits du Général

  1. L'un où l'on voit le Général à pied. C'est un dessain de Guillaume Lethière.
  2. Le deuxième est le grand portrait équestre du général Dumas par Olivier Pichat.

Le Général Dumas dessiné par Guillaume Lethière[modifier | modifier le wikicode]

Ce ortrait en pied est une gravure dont le dessin est de Guillaume Guillon Lethière. Il nous rappelle certains portraits de Toussaint Louverture qui ont circulé pendant et après la révolution Haïtienne. Alexandre Dumas est à pied. Il n'est pas encore général. Un historien de l’art militaire du XVIIIe siècle pourrait nous aider à lire les symboles à l'œuvre.

Général Alexandre Dumas peint par Olivier Pichat (1825-1912)[modifier | modifier le wikicode]

Voici Alexandre Dumas au plus haut de son ascension militaire & sociale.

Le deuxième est le grand portrait équestre du général Dumas par Olivier Pichat, peint après 1883, que l'on peut voir au Musée Alexandre Dumas de Villers-Cotterets. Celui-ci devait manquer à la série des portraits équestres des généraux de la Révolution française. Mais, le général Dumas n'aura jamais le statut économique qui va avec le grade. Comme beaucoup de généraux de l’époque.

La Révolte du Caire, le 21 octobre 1798[modifier | modifier le wikicode]

Le troisième document iconographique que je vous propose est le tableau intitulé "La Révolte du Caire, le 21 octobre 1798" par Anne-Louis Girodet-Trioson (1767 - 1824) qui se trouve au Grand Palais.

C'est le tableau que Dumas l’écrivain décrit avec dépit[3].

Le nom de Dumas le général n'est pas cité dans l'étude de l'Histoire par l’image. Les partenaires du projet sont le ministère de la culture & le ministère de l’Education nationale.

« Commandé en 1809 pour être exposé dans la galerie de Diane au palais des Tuileries, ce chef-d’œuvre de Girodet, heureux de se mesurer à un thème de peinture d’histoire mêlant l’exotisme à l’héroïsme, constitue une parfaite illustration de la constitution de la légende napoléonienne. C’est en effet dans ces années 1808-1810 qu’est menée une très active politique culturelle destinée à fixer les traits saillants de la mythologie officielle. Aussi est-ce pour illustrer les salles Napoléon du musée historique de Louis-Philippe que le monarque constitutionnel l’affecta à Versailles. »
Anne-Louis Girodet-Trioson (1767 - 1824).- La Révolte du Caire, le 21 octobre 1798[4]

Mais la decription correspond bien à celle que fait Dumas l'écrivain dans ses mémoires.

« Le moment représenté est celui où les Français, après avoir pénétré dans la grande mosquée du Caire, combattent les rebelles qui s’y sont retranchés. Peinture idéale s’il en est, représentant la férocité du combat des armées françaises non comme s’il s’agissait d’une simple répression militaire mais plutôt d’une bataille de demi-dieux, cette peinture exceptionnelle dans l’œuvre de Girodet... »
Anne-Louis Girodet-Trioson (1767 - 1824).- La Révolte du Caire, le 21 octobre 1798[5]

.

Vie familiale des Dumas[modifier | modifier le wikicode]

Notre quatrième document est un portrait de Alexandre Dumas l'écrivain, jeune, Ce portrait nous introduit à la vie familiale de Dumas le général qui commence comme nous le savons à Saint-Domingue. Tantôt la mère du Général est esclave. Tantôt elle est libre. Mais, il semble que le marquis Alexandre Antoine Davy de la Pailleterie (1714-1786) boucle les budgets de sa plantation en vendant les enfants de Cessette.

L'épouse du général[modifier | modifier le wikicode]

Nous ne disposons pas de portraits de Marie-Louise Labouret Madame la Générale, ses lettres en tiennent lieu. La première nous dit que Dumas a été retenu prisonnier en Italie. Après l'expédition en Egypte et la campagne d'Italie. C'est de ces prisons qu'il contractera la maladie qui l'emportera en 1806.

donne naissance à deux enfants, une fille et un garçon. Le garçon créera un nouvel esprit familial fondé sur la littérature de combat aux lieux & place de la guerre. Il a pour marraine sa sœur, Aimée-Alexandrine Dumas né en 1793, durant les guerres de la révolution, et pour parrain le maréchal d'Empire & républicain Guillaume Brune.

La maison familiale[modifier | modifier le wikicode]

Le cinquième document est une photographie contemporaine de la maison natale d'Alexandre Dumas à Villers-Cotterêts. C'est déjà une autre histoire.

Mais, je ne m'étendrai pas plus sur la dimension historique de Alexandre (le général). Un fils est né. Aussi beau que ses père & mère réunis. Il est promis à un grand destin.

Je vous renvois à ses biographes. Particulièrement Claude Ribbe et, en 2014, Mérès Weche pour son "Alexandre Dumas, Monsieur le Général pour lequel j'ai écrit une préface que vous trouvez en ligne sur Google livres. Tout en vous proposant d'aller voir le beau [Alexandre Dumas - Monsieur le général: Préface d'Alexis Marise Bique De Mérès Weche portrait du Général par Mérès Weche] lui-même.

Alexandre Dumas, père[modifier | modifier le wikicode]

Alexandre Dumas

Quelques portraits

Les enfants de Alexandre Dumas Père[modifier | modifier le wikicode]

Les femmes dans la vie de Alexandre Dumas père[modifier | modifier le wikicode]

Adah Isaacs Menken[modifier | modifier le wikicode]

L'œuvre de Dumas l'écrivain[modifier | modifier le wikicode]

Alexandre Dumas

  1. Les Trois Mousquetaires
  2. Georges
  3. Napoléon Bonaparte

[[s:fr:

Alexandre Dumas, fils[modifier | modifier le wikicode]

Category:Portraits of Alexandre Dumas (fils)

Dumas fils ou l'anti-Œdipe De Marianne Schopp, Claude Schopp

Transmission des savoirs entre père & fils[modifier | modifier le wikicode]

La traviata[modifier | modifier le wikicode]

Henry Bauër, fils de Dumas père[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

Marianne Schopp, Claude Schopp.- Dumas fils ou l'anti-Œdipe].

Notes & Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. (notice BnF no FRBNF340760255), page VIII
  2. Victor-Emmanuel Roberto Wilson.- Le Général Alexandre Dumas, 2016
  3. Voir préface à Mérès Weche.- Alexandre Dumas, Monsieur le Général
  4. © Photo RMN-Grand Palais - D. Arnaudet / J. Schormans
  5. © Photo RMN-Grand Palais - D. Arnaudet / J. Schormans