Utilisateur:Ambre Troizat/Le Royaume de France & ses capitales à l'époque de Saint-George, 1745-1799

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Royaume de France : territoires & capitales[modifier | modifier le wikicode]

Royauté (Monarchies françaises)[modifier | modifier le wikicode]

La royauté est un régime politique dans lequel le chef d'un État porte le titre de roi. Le royaume de France, de sa création[1] à 1792, puis de 1814 à 1848, a connu des régimes politiques[2] à la fois monarchique[3], aristocratique et démocratique.

En France, exemple de société oligarchique durant l’Ancien Régime, les institutions de la monarchie absolue réservaient le pouvoir politique et pouvoir militaire à la noblesse, statut social que les familles ne peuvent atteindre qu'après le long déroulement quasi initiatique de plusieurs générations, comme dans de nombreuses sociétés primitives, les rendant aptes au pouvoir, . La première République française où le pouvoir politique est entre les mains des seuls censitaires[4] en est un autre.

Paris (à l'époque de Saint-George)[modifier | modifier le wikicode]

Palais Royal[modifier | modifier le wikicode]

Incendie de 1763[modifier | modifier le wikicode]

  • Royaume de France, Châtelet de Paris.- Ordonnance de police qui enjoint à tous ceux qui auront retiré chez eux des meubles, hardes et effets provenant du palais-royal ou des maisons voisines qu'on a jugé à propos de déménager, lors de l’incendie, d’en faire leur déclaration dans huitaine aux commissaires Girard ou Sirebeau, Acte 1763-04-07 signé par de Sartine, Moreau, Vimont (greffier). Paris 1763.

Maison de Saint-Cloud[modifier | modifier le wikicode]

Le domaine de Saint-Cloud fut acquis 1658 par le roi Louis XIV pour Monsieur, frère du roi, duc d’Anjou et futur duc d’Orléans. Philippe d’Orléans y meurt le 9 juin 1701, le lendemain d’une dispute avec le roi Louis XIV au sujet du mariage de . Le 24 octobre 1784, le château de Saint-Cloud est acquis par Louis XVI pour la reine Marie-Antoinette. Le Coup d'État du 18 brumaire an VIII (9-10 novembre 1799), qui supprima le Directoire au profit du Consulat, se déroula dans l’orangerie du château, devenu bien national.

Abolition de la royauté (France)[modifier | modifier le wikicode]

Décret du 21 septembre 1792[modifier | modifier le wikicode]

« La Convention nationale déclare :
1° Qu'il ne peut y avoir de Constitution que celle qui est acceptée par le Peuple ;
2° Que les personnes et les propriétés sont sous la sauvegarde de la Nation. »
— "Acte constitutionnel du peuple français", précédé du rapport de la Convention et de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen et, suivi du procès-verbal de l'inauguration de cette Constitution du 10 août 1793[5]


Décret des 21-22 septembre 1792[modifier | modifier le wikicode]

« La Convention nationale décrète à l'unanimité que la royauté est abolie en France. »
— "Acte constitutionnel du peuple français", précédé du rapport de la Convention et de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen et, suivi du procès-verbal de l'inauguration de cette Constitution du 10 août 1793[6]


République française est une et indivisible, Déclaration du 25 septembre 1792[modifier | modifier le wikicode]

« La Convention nationale déclare que la République française est une et indivisible. »
— "Acte constitutionnel du peuple français", précédé du rapport de la Convention et de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen et, suivi du procès-verbal de l'inauguration de cette Constitution du 10 août 1793[7]


« Une République indivisible » : aucune partie du peuple, ni aucun individu, ne peut s’attribuer l’exercice de la souveraineté nationale. Seul le peuple exerce cette souveraineté par la voie de ses représentants (ex : les députés) ou du référendum. L’unité et l’indivisibilité garantissent une application uniforme du droit sur l’ensemble du territoire national. »
— Vie publique, Quels sont les principes fondamentaux de la République francaise[8]


Antériorité de la forme républicaine "une et indivisible"[modifier | modifier le wikicode]

Royaume de Pologne (1385-1569)[modifier | modifier le wikicode]

« Les Français n’ont pas été les premiers a proclamer une république une et indivisible
A l’extinction de la dynastie royale des Jagellon, qui régnait sur la Lituanie, la Pologne et les provinces voisines, les conseillers du royaume proclamèrent le 28 janvier 1573 la Confédération de Varsovie. »
— Contreculture.-Indivisible (une et ... )[9]


Bibliographie (Royaume de Pologne, 1385-1569)[modifier | modifier le wikicode]
  • 1699 & 1734 - J. G. Jolli et Barbier, Histoire des rois et du royaume de Pologne et du grand-duché de Lithuanie, depuis la fondation de la monarchie jusques à présent, Amsterdam et La Haye, Daniel Pain et Gosse, Prevôt & Compagnie (notice BnF no FRBNF30657047, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata, deux volumes

Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793[modifier | modifier le wikicode]

Procès-verbal de l'inauguration de la Constitution du 10 août 1793[modifier | modifier le wikicode]

1793, "Unité, Indivisibilité de la République, Liberté, Egalité, Fraternité ou la Mort"

Acte constitutionnel du 10 août 1793[modifier | modifier le wikicode]

Acte constitutionnel du peuple français, 1793. Sommaire, page de titre

Notes & Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. La date de création du royaume de France varie, allant de l'avènement de Clovis en 481, du partage de l'Empire carolingien en 843, ou lors de l'élection d'Hugues Capet en 987.
  2. Forme institutionnelle du pouvoir et pratique découlant de cette forme institutionnelle
  3. La monarchie (du grec mono « seul », arke « pouvoir » : « pouvoir d'un seul ») est un système politique où l'unité du pouvoir est symbolisée par une seule personne, appelée « monarque ». Elle n'est ni nécessairement une royauté, ni nécessairement héréditaire
  4. Cf. cens ; Élections législatives françaises de 1824 sous Louis-Philippe Ier.
  5. Constitution de 1793 : "Acte constitutionnel du peuple français", précédé du rapport de la Convention et de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen et, suivi du procès-verbal de l'inauguration de cette Constitution du 10 août 1793
  6. Constitution de 1793 : "Acte constitutionnel du peuple français", précédé du rapport de la Convention et de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen et, suivi du procès-verbal de l'inauguration de cette Constitution du 10 août 1793
  7. Constitution de 1793 : "Acte constitutionnel du peuple français", précédé du rapport de la Convention et de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen et, suivi du procès-verbal de l'inauguration de cette Constitution du 10 août 1793
  8. Quels sont les principes fondamentaux de la République francaise]
  9. Contreculture.org.-Indivisible (une et ... )
  10. Constitution de 1793 : "Acte constitutionnel du peuple français", précédé du rapport de la Convention et de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen et, suivi du procès-verbal de l'inauguration de cette Constitution du 10 août 1793