Leçons de niveau 11

Union des républiques socialistes soviétiques/Origines de l'URSS

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Origines de l'URSS
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Union des républiques socialistes soviétiques
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Caractéristiques du régime
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Union des républiques socialistes soviétiques : Origines de l'URSS
Union des républiques socialistes soviétiques/Origines de l'URSS
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Contexte de la naissance de l'URSS[modifier | modifier le wikicode]

Avant la naissance de l'URSS, la Russie connait le régime tsariste de Nicolas II. Suite à la défaite de la Russie dans le conflit russo-japonais et à une agitation populaire, le pays connait une première révolution réprimée en 1905. Après la Première Guerre Mondiale des pénuries apparaissent et un mécontentement populaire se fait sentir au début de l'année 1917, ce qui conduira à la révolution de février puis par la suite à l'abdication du tsar Nicolas II en mars 1917. Un nouveau gouvernement de coalition (Kerenvsky) voit le jour mais celui-ci ne satisfait toujours pas les classes populaires dont le mécontentement ne fait que s'amplifier. Des soulèvements paysans ont lieu. Le général Kornilov tente sans succès un coup d'état, le pays et son armée se décompose petit à petit.

Le Parti bolchévique[modifier | modifier le wikicode]

Dans ce contexte, le Parti bolchévique devient peu à peu majoritaire. Celui-ci est dirigé par Lénine, il est basé sur la philosophie marxiste. Ce parti révolutionnaire renverse le gouvernement provisoire avec la révolution d'octobre. Ce mouvement remporte facilement l'adhésion des classes populaires avec des slogans tels que : "Usines aux ouvriers, terres aux paysans, paix aux peuples !" qui prônait la nationalisation et l'armistice. Ce parti signe un armistice en décembre 1917 avec l'Allemagne où la Russie cède une partie de son territoire, de sa population mais aussi de nombreuses richesses. La propriété privée commence alors à se supprimer dans l’industrie d’abord, les banques et les usines sont nationalisées. La propriété d'état s'instaure alors quasiment partout sauf dans l'agriculture. le marché libre disparait et la Russie s'enfonce dans l'autarcie. Une première république socialiste (RSFSR) voit le jour suite à la constitution de 1918, le principe de gouvernance était le centralisme démocrate. Lénine était alors le responsable du gouvernement, tous les moyens de gouverner étaient sous son contrôle. Une guerre civile éclate au même moment, Lénine en profite pour mettre en œuvre le "communisme de guerre". Ce terme désigne en fait un ensemble de mesures telles que la nationalisation quasiment totale (avec la réquisition de la production agricole sauf un minimum vital pour les paysans), une production planifiée, un rationnement. Une dictature du prolétariat voit le jour, l'Assemblée Constituante élue au suffrage universel est dissoute, la censure se met en place, le parti bolchévique devient peu à peu un parti unique et l'armée rouge est créée avec un recrutement qui repose sur la conscription.

Naissance de l'URSS[modifier | modifier le wikicode]

Le 22 décembre 1922, le traité d'union entre la RSFS de Russie, la RSSF de Transcaucasie, la RSS d'Ukraine et la RSS de Biélorussie est signé, l'URSS voit alors le jour. Le traité est ensuite ratifié le 30 décembre 1922 par le premier congrès des soviets d'URSS. Une constitution fut ensuite rédigé en 1924 , de nouvelles frontières furent alors dessiné selon une répartition démographique correspondant à un « peuple » dans sa définition soviétique. L'URSS fut donc un État fédéral dans lequel chaque république fut égale en droits même si des polices secrètes surveillaient ces républiques et que les premiers secrétaires du Parti Communiste de chaque état était désigné par Moscou. Ce parti devient d'ailleurs le seul parti légal dans tous les états.