Différences entre les versions de « Introduction générale à la programmation/Tests conditionnels »

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
correction d'inexactitudes ...
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (-\n(==={0,3})(?: *)([^\n=]+)(?: *)\1(?: *)\n +\n\1 \2 \1\n))
m (correction d'inexactitudes ...)
 
(Note : dans les exemples qui suivent, les déclarations de variables, vues au chapitre précédent, ne sont pas réécrites pour faciliter la lecture. Mais elle seraient écrites avant ces instructions dans un 'vrai' programme.)
 
On souhaite très souvent que les programmes aient un comportement dynamique, voire interactif, c'est-à-dire que leur exécution se fasse en fonction d'évènements intervenant au cours de l'exécution. Ceci est possible par les '''tests conditionnels''', notamment avec l'instruction simple <code>Si (expression) Alors {suite d'instructions} Sinon {autre suite d'instructions}</code>. Ici <code>expression</code> désigne quelque chose que l’on peut évaluer comme étant vrai ou faux. Par exemple, <code>x > 5</code> est vrai si <code>x</code> est égal à <code>10</code>, mais faux si <code>x</code> est égal à <code>3</code>.
 
Illustrons cette instruction par l'exemple suivant
1 049

modifications

Menu de navigation