« Colorimétrie/Annexe/Changement de primaires » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
Robot : Remplacement de texte automatisé (- d'établir + d’établir ); changements de type cosmétique
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (- d'identifier + d’identifier ))
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (- d'établir + d’établir ); changements de type cosmétique)
L'exemple des calculs effectué à partir des résultats de Wright sont donnés à titre d’exemple. Dans ce cas précis, ce sont les coordonnées du lieu du spectre qui ont été mesurées. Il faut donc arriver à obtenir les coordonnées du spectrum locus avec le nouveau jeu de primaires.
 
Dans cette annexe, les calculs seront démontrés de façon plus générale avec les composantes de n’importe quelle couleur. Les coordonnées (et à fortiori celles du lieu du spectre) initiales pourront être utilisées à la place des composantes, car elles leur sont proportionnelles, et c’est suffisant pour calculer de nouvelles composantes, qui permettront à leur tour de calculer les nouvelles coordonnées.
 
Les coordonnées du lieu du spectre permettent ensuite, connaissant le blanc de référence, de calculer les fonctions colorimétriques du système de primaires comme expliqué dans l’[[../Détermination des fonctions colorimétriques|annexe n°4]]. On peut ensuite être amené à modifier le blanc de référence, il faut alors corriger les fonctions colorimétriques en utilisant la méthode décrite en fin d'[[../Détermination des fonctions colorimétriques#Changement de blanc de référence|annexe n°4]].
 
 
Il est alors simple de retrouver les coordonnées des couleurs et en particulier celles des couleurs pures étudiées expérimentalement qui permettent d'établird’établir les fonctions colorimétriques.
{{BDfin}}
 
143 371

modifications

Menu de navigation