Leçons de niveau 18

Science de la vie mentale/Science de la vie mentale

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Science de la vie mentale
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Science de la vie mentale
Retour auSommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Science de la vie mentale : Science de la vie mentale
Science de la vie mentale/Science de la vie mentale
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

    Des techniques mentalistes innovantes d'introspection permettent de découvrir que le mental humain n'est pas monopolaire, mais est constitué de neuf fonctions mentales non cérébrales en interaction, huit simples et une double, dont une seule, la volontaire, est le siège du sentiment du soi. Une nouvelle science de la vie mentale mentaliste fondée sur ces techniques a été développée par l'Académie Sémantique et Fonctions Mentales. 
    Compte tenu de son domaine d'étude, le mental humain, cette science recouvre plusieurs disciplines des sciences sociales et humaines dont : philosophie, sémantique, linguistique, pédagogie, psychologie et psychologie du développement personnel. L'académie publie ses ouvrages et ses cours dans le site www.sefome-academie.fr.  Elle distribue un cours annuel de 52 monographies pour des cercles d'étudiants dont plusieurs ont déjà été créés au Bénin au sein des élèves professeurs de philosophie de l'Ecole Normale Supérieure de Porto-Novo. Elle diffuse sa méthode de développement personnel Développement Mental sémantique (DMS). Elle forme ou elle complète la formation de coaches et de thérapeutes. Elle se donne pour principale mission l'éducation des enfants des écoles du primaire jusqu'à l'université en intégrant des programmes d'éducation dans les cycles d'enseignement actuels.

Neuf fonctions mentales[modifier | modifier le wikicode]

Carte heuristique
Ensemble des nuances opératives mentales
    Carte heuristique des neuf fonctions mentales

Conscience 5 (Révéler)[modifier | modifier le wikicode]

    La conscience est un contenant révélateur de sens présent dans les trois métacontextes mentaux, de veille, de rêve et l'intermédiaire propre au rêve lucide dirigé. Le flux de sens qu'elle révèle glisse rapidement dans notre mémoire.
    C'est une fonction relativement monotone. Elle se réfléchit, c'est-à-dire devient consciente d'elle-même, par un bref geste mental de la concentration 6. Une concentration plus appuyée la charge d'énergie mentale p8. Elle n'est clairement pas le siège du moi comme certains le prétendent.

Pathologique 3 (Éprouver)[modifier | modifier le wikicode]

    La fonction pathologique produit des émotions, des sentiments et du stress positif ou négatif. C'est un organe de contrôle de la liberté sans limite de la volontaire. Ataraxique, ses émissions ne sont plus que cognitives.
    Les émotions fondamentales sont peu nombreuses et s'inscrivent dans un schéma logique (voir la rosace des émotions au chapitre 4). Elles peuvent cependant se combiner et produire un grand nombre de variantes secondaires selon les produits mentaux auxquelles elles s'associent. Elles peuvent être maîtrisées et transformées consciemment afin d'en réduire l'intensité négative.

Motrice 4 (Mouvoir)[modifier | modifier le wikicode]

    La motrice assure le lien entre notre vie mentale et notre corps physique. C'est grâce à elle que nous dirigeons notre corps par son interface d'information et d'instruction avec le cerveau.
    Cette fonction utilise peu d'énergie mentale ainsi que montre la trace de nos souvenirs en mémoire. Elle est déclenchée par un mouvement de bascule de la volontaire 7d qui lui cède sa dominance sans que la cohérence entre l'intention initiale et l'action ne cesse. Elle opère grâce à des structures comportementales qui mettent d'autres fonctions en service. Elle s'efface et même s'éloigne dans le sommeil et le rêve.

Énergie 8 (Alimenter)[modifier | modifier le wikicode]

    Toute activité mentale nécessite une énergie non matérielle. Cette charge d'énergie mentale assure la pérennité du sens en mémoire.
    Nous pouvons percevoir mentalement cette énergie dans les émergences opératives de nos fonctions mentales et remarquer qu'elles n'emploient pas la même quantité d'énergie, dans leurs produits émergents et dans les souvenirs que nous avons d'eux dans notre mémoire.
    Nous ressentons cette énergie comme du sens quantitatif objectif. Par contre, notre estimation de sa quantité par notre jugement 7j, est imprécise et subjective.

Volontaire 7 (Diriger – Juger)[modifier | modifier le wikicode]

    La volontaire comprend deux sous-fonctions : La direction volontaire 7d et le jugement arbitraire 7j. La direction volontaire dirige mais ne juge pas, c'est l'organe de commande de notre être multipolaire. Le jugement arbitraire juge mais ne dirige pas. Ces deux sous-fonctions sont très interactives.
    Dans notre phase de veille, cette fonction est le plus souvent dominante et responsable de notre survie. Ses valeurs fondamentales sont la survie, la liberté et l'efficacité. Elle gère ses objectifs dans son tableau de bord. Comme elle ne dispose pas de moyens résolutoires elle fait appel à l'analytique 2.

Concentration 6 (Fixer)[modifier | modifier le wikicode]

    La concentration duplique du sens dans la durée, avec pour effet immédiat de fixer du sens dans le flux qui traverse notre conscience. Elle est comparable à un zoom en mouvement qui peut se fixer sur du sens, dirigé par notre direction volontaire 7d. Elle nous permet de voyager dans notre mémoire et dans notre champ sémantique, mais aussi de nous concentrer sur une analyse, un jugement, un produit ou une émergence opérative, voire une interaction dans une expérience mentale globale.

Analytique 2 (Analyser)[modifier | modifier le wikicode]

    L'analytique possède trois modalités opératives. La première STRU structure le sens, la deuxième PROP propose des solutions aux fonctions qui lui en font la demande, la troisième GEST range et gère le sens en mémoire. Cette fonction est essentielle puisqu'elle opère des résolutions de problèmes, de l'analyse logique, de l'imaginaire et du rêve. En phase de veille elle est soumise à la fonction volontaire dominante et c'est en phase de rêve qu'elle devient à son tour dominante au sommet de sa puissance et de son efficacité. 
    L'analytique est une fonction automatique qui produit au mieux, sur la base de l'ensemble immense de ses données, mais ses résultats ne sont pas toujours exploitables.

Remémoration 1 (Restituer)[modifier | modifier le wikicode]

    La remémoration a le pouvoir d'extraire des éléments de notre mémoire et de les restituer à notre conscience. La mémoire elle-même n'étant pas une fonction mentale.
    Cette fonction peut être déclenchée par notre direction volontaire 7d, dirigée par notre concentration 6 et opérée par notre analytique 2. Elle peut aussi manifester une activité involontaire et se déclencher seule quand la logique cognitive l'exige.
    Les charges d'énergie de nos souvenirs sont très variable, des ordinaires aux structurants. Les affects qui les ont accompagnés jouent aussi un grand rôle, car ils sont très puissants.

Joker (Foi) 9 (Inspirer)[modifier | modifier le wikicode]

    Le Joker est une fonction transcendantale qui affirme péremptoirement sa foi en nous-mêmes, qu'il accompagne d'une aspiration au dépassement de soi. Il valide nos structures comportementales et intervient quand nos autres fonctions se déclarent incompétentes face à un problème. Cette fonction joue un grand rôle pour valider toutes nos structures comportementales qui ne doivent pas souffrir d'un doute, et donc aussi dans leurs restructurations qui peuvent être opérées consciemment, sa validation de notre transcendant et de nos convictions métaphysiques n'étant somme toute qu'une de ses activités secondaires.

Références[modifier | modifier le wikicode]

    Site de l'Académie Sémantique et Fonctions Mentales