Recherche:Imagine un monde/Présentation

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, «  », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Wikimedia Community Logo.svg
Cosmographie de la galaxie Wikimédia
Les enjeux de la complexité d'un monde global et numérique
Premier chapitre de la première partie de l'ouvrage Imagine un monde

Toute réaction ou commentaire par rapport à ce travail de recherche sont les bienvenus sur cette page de discussion.

Cette page fait partie de l’espace recherche de la Wikiversité et dépend de la faculté Socio-anthropologie. Pour plus d'informations, consultez le portail de l'espace recherche ou rendez-vous sur l'index des travaux de recherche par faculté.

Titre de la page pour créer un wikilien : Recherche:Imagine un monde/Présentation
To validate.svg L'orthographe, la syntaxe, la grammaire et la typographie du texte ou du code de cette page est à vérifier.
Vous pouvez faire ces corrections en cliquant sur l'onglet « modifier » ou « modifier le code » ci-dessus, ou encore entamer une discussion à ce sujet
Image logo
Ce travail a besoin d'une critique

Le ou les auteur(s) de cette recherche souhait(ent) en obtenir des critiques constructives. Les lecteurs ou lectrices sont donc encouragés à s’exprimer sur le fond de ce travail pour en permettre l'amélioration.

De Lionel Scheepmans

Ce présent texte est une présentation de l'organisation du mouvement Wikimédia, ou plutôt de « la galaxie Wikimédia » comme on s'amusait à le dire en 2011 lors du dixième anniversaire du projet Wikipédia[B 1] (voir figure 2.1 ci-dessous). Une organisation que j'aurai pour ma part commencé a découvrir au travers d'Internet à partir du 26 février 2011 et suite à la création d'un compte utilisateur au sein des projets éditoriaux[W 1]. Ce moment coïncide au début d'une première aventure captivante dans laquelle je découvris successivement de nouveaux espaces au fur et à mesure que je cliquais sur les liens présents sur mon navigateur Internet. Une toute première étape en écriture fut d'ailleurs la réalisation d'une étude de la communauté active au sein du projet Wikipédia francophone, dont la lecture peut être conseillée à ceux qui voudraient en savoir plus sur ce que l'on peut identifier à ce jour comme la troisième planète la plus active au sein de l'espace numérique Wikimédia[W 2].

Suite à ce premier travail d'écriture et tout en poursuivant mes observations d'internaute, je me suis ensuite lancé dans la découverte de la sphère hors ligne du mouvement Wikimédia. Elle débuta le 10 octobre 2011, lorsque je choisis de rejoindre l'équipe des membres fondateurs de l'association Wikimédia Belgique[W 3]. Bien que l'espace hors ligne et en ligne du mouvement évoluent chacun dans un environnement bien distinct, ils me sont toute fois apparus fortement interconnecté. Il existe en effet pas mal de personnes qui comme moi, sont actives simultanément au niveau des deux sphères et de plus, c'est tout l'ensemble du mouvement qui se retrouve derrière une mission commune qui est celle d' « apporter au monde des contenus éducatifs gratuits. Grâce à divers projets, chapitres et à la structure de soutien de la Wikimedia Foundation à but non lucratif, Wikimedia s'efforce de créer un monde dans lequel chaque être humain peut partager librement la somme de toutes les connaissances. »[W 4],[N 1]

Représentation graphique de la galaxie Wikimédia faite par l'association Wikimédia France à l'occasion du dixième anniversaire de Wikipédia.
Fig. 2.1. Représentation graphique de la galaxie Wikimédia faite par l'association Wikimédia France en 2011 à l'occasion du dixième anniversaire de Wikipédia[B 2] (source : https://w.wiki/32Ga).

Découvrir la galaxie wikimédia, c'est enfin découvrir au travers d'un échantillon réduit, la société humaine et globale dans toute son hypercomplexité[B 3] entre autre liées au particularité du réseau Internet comme médium communicationnel[B 4]. Car même pour les plus personnes les plus expérimentées au sein du mouvement, en comprendre parfaitement son organisation, n'est pas chose facile, au même titre qu'il est bien compliqué de nos jours de comprendre le fonctionnement de cette société humaine de plus en plus cosmopolite, connectée et interconnectée qui nous entoure.

La crise écologique et plus encore la pandémie de Covid-19, nous rappelle en outre de manière quelque peu brutale à quel point, les êtres humains forment aujourd'hui une communauté universelle, une société mondiale du risque, ou à risque comme certains aiment à le souligner[W 5]. Aborder la complexité de l'organisation du mouvement Wikimédia permet donc de mieux comprendre au départ d'une échelle réduite, la complexité qu'engendre la mondialisation structurelle de la société humaine et sujette à une globalisation économique[B 5]. S'intéresser au mouvement Wikimédia, c'est enfin partir à la découverte d'enjeux de première importance que suscite le manque de transparence ou de clarté ainsi que la perte de contrôle des être humains sur son leur environnement à la fois technique et sociale.

Introduction à l'espace numérique du mouvement Wikimédia[modifier | modifier le wikicode]

L'espace numérique Wikimédia le plus connu du grand public est certainement Wikipédia qui en octobre 2020 se voit développé en plus de 300 versions linguistiques[W 6]. Mais au delà de ces 300 sites web, la Wikimedia Foundation en héberge aussi plus de 600 autres représentant pour la plupart, différentes versions linguistiques de sept autres projets frères de l'encyclopédie libre[W 7]. Si l'on ajoute à cela d'autres projets multilingues soutenu par le mouvement, en date du 23 octobre 2020, c'est ainsi pas moins de 917 sites web qui sont hébergés par la fondation Wikimédia dans le but de diffuser un total approximatif de 430 millions de pages Web[W 8][N 2].

Cependant, tous ces sites ne se ressemblent pas, en date du 25 janvier 2021 par exemple, le nombres de contributeurs actifs une fois au moins sur un de ces sites peut en effet varier de 113 personnes pour le dictionnaire en niha à 40 167 243 pour le projet Wikipédia en anglais [W 9] ? De plus, chacun de ces sites fonctionne sur un système de gestion de contenu différent et même s’ils se ressemblent à première vue en apparence, ils sont chacun configuré différemment comme en témoigne les codes informatiques qui en est partiellement responsable[W 10]. Ils sont aussi tous potentiellement différents au niveau de leurs finalités (encyclopédie, dictionnaires, guide de voyage, répertoires des êtres vivants, de citation, de livres, etc.), mais aussi des règles de fonctionnement établies dans chaque projet par des communautés de contributeurs autonomes[B 6].

Le projet Wikipédia germanophone par exemple, possède des règles beaucoup plus strictes que le projet francophone. Le fair use n'y est pas d'application, les ébauches d'article ne sont pas conservées et le bannissement d'utilisateur nécessite un vote public à la majorité des deux tiers[W 11]. Le projet Wikipédia en Portugais qui a la particularité d'avoir sur toutes ses pages un lien pointant vers la boutique en ligne Wikimédia, est aussi le seul depuis octobre 2020 à interdire la modification de l'espace encyclopédique aux personnes qui ne bénéficient pas d'un compte utilisateur. Quant au contenu de Wikipédia, une étude de 2010 qui aura comparé 74 versions linguistiques différentes, aura mit en évidence que 74 % des articles encyclopédiques n'existaient que dans une seule langue ![B 7]

Devant tant de diversité, il est donc indispensable de faire un classement parmi tous ces projets afin d'en faciliter une vision d'ensemble. Pour ce faire, je vais donc aborder respectivement et distinctement par la suite, les projets de partage de la connaissance, de sensibilisation aux activités Wikimédia, d'administration interne, de développement technique,[W 12] pour présenter ensuite les espaces en ligne dédié à la communication en interne du mouvement mais aussi avec son extérieur comme dans le cadre de la gestion des demandes par courriels par exemple.

Les sites de partage de la connaissance[modifier | modifier le wikicode]

Il existe donc à côté de Wikipédia tout un ensemble de projets destinés au partage de connaissances. On trouve parmi ceux-ci certains projets multilingues comme le projet Wikispecies. D'autres projets en plus d'être multilingues sont aussi centralisateurs de contenus qui s'affichent dans les autres projets Wikimédia sans pour autant devoir les dupliquer. Dans ce dernier cas de figure, se trouve le projet Wikimedia commons chargé de centraliser les fichiers image, audio, vidéo, etc[V 1]. Il y a ensuite le projet Wikidata qui centralise des informations factuelles dans une immense base de données sémantique éditable de manière automatisée[B 8]. Les projets Wikimedia Incubator et Wikiversity Beta et Wikisource multilingue sont eux aussi multilingues, mais seulement destinés cette fois à la création, au test et au lancement respectif de nouveaux projets éditoriaux et de versions linguistiques[B 9].

Chaque année, de nouvelles versions linguistiques et de nouveaux projets éditoriaux sont donc susceptibles de voir le jour. Le projet WikiJournal, récompensé de l'Open Publishing Awards en 2019[W 13], espère par exemple de recevoir le consentement du conseil d'administration de la fondation lui-même en attente d'une évaluation de son personnel pour pouvoir lancer son site[W 14]. Parmi les demandes, certains projets tel que WikiLang[W 15] reçoivent des réponses négatives alors que d'autre comme Abstract Wikipedia en attente d'un logo définitif[W 16], a déjà reçu leur autorisation de s'implanter au cœur du projet Wikidata en mai 2020[W 17] dans le but d'éditer des articles informatifs qui pourront être automatiquement traduits dans toutes les langues[B 10].

Comme le démontre Wikidata, certains projets peuvent donc se développer au sein du site Internet d'un projet déjà existant. Certains parlent alors de sous projet. Comme autre exemple, il y a le projet Wikijunior qui s'est développé au sein des projets Wikilivres pour se spécialisant dans la littérature pour enfants de 0 à 12 ans. Quoi qu'il en soit, tous les projets de partages de contenu actifs en début d'année 2021 repris dans le tableau ci-dessous, sont tous libres, collaboratifs, indépendant dans leurs gestions, en tout grande majorité soumis à la licence CC. BY. SA et toujours développé au départ du logiciel MediaWiki [B 11]. Cette liste est bien sûr susceptible d'évoluer en fonction, d'une liste de nouveaux projets proposés à la création sur une page du projet Meta-Wiki[W 18], mais aussi d'une autres liste de projets proposés à la suppression[W 19].

Tableau de synthèse des projets Wikimédia de partage de la connaissance avec leurs logos[N 3]
Accueil de Commons
Wikimédia Commons est une médiathèque multilingue qui centralise les fichiers utilisés sur les projets Wikimédia. Les fichiers y sont sous licence libre CC.BY.SA. et les descriptions sous la licence CC.0.
Accueil de Wikidata
Wikidata est une base de donnée multilingue sous licence libre CC0 lue et éditée par des humains ou des machines dont les informations sont collectées ou distribuées au niveau des projets Wikimédia.
Accueil de Wikisource
Les projets Wikisource sont des bibliothèques numériques de livres tombés dans le domaine public.
Accueil de Wikispecies
Wikispecies est un répertoire multilingue des espèces vivantes de la faune et de la flore.
Accueil de Wiktionnaire
Les Wiktionnaires sont des dictionnaires descriptifs et illustrés.
Accueil de Wikivoyage
Les projets Wikivoyage sont des guides de voyage touristique.
Accueil de Wikiquote
Les projets Wikiquote sont des recueils de citations sous licence libre.
largeAccueil de Wikilivres
Les projets Wikibooks sont des collections d'ouvrages pédagogiques.
Les projets Wikinews sont des sites journalistiques collaboratifs qui résume l'actualité sur base d'un point de vue neutre.
Accueil de Wikiversité
Les projets Wikiversité sont des collections de matériaux pédagogiques et des espaces dédiés aux travaux de recherches.
L'incubateur Wikimédia est le lieu de test et de lancement des nouveaux projets linguistiques Wikimédia à l'exception de Wikiversity.
Wikiversity Beta est la plate-forme de lancement des nouvelles versions linguistiques des projets Wikiversité.
WikiJunior est l'espace de Wikilivres qui reprend la littérature pour enfants.
Accueil de Wikisource
Wikisource multilingue est la plate-forme de lancement des nouvelles versions linguistiques des projets Wiksources.

Les sites de gouvernance, d'aide et de coordination[modifier | modifier le wikicode]

Au-delà des projets de partage de contenu, il existe aussi tout un ensemble d'espaces numériques destinés à organiser les activités internes au mouvement Wikimédia. La plate-forme Meta-Wiki par exemple, qui recense le plus d'utilisateurs après Wikipédia en anglais[W 9], est l'espace de gestion de tout ce qui est commun à l'ensemble des projets éditoriaux, mais aussi un lieu de traitement des questions administratives et politiques relatives à l'ensemble du mouvement Wikimédia[B 12]. Ce site ou souvent prend naissance d'autres projets numériques internes au mouvement[B 11] est aussi un espace de discussion et de prise de décision important concernant l'allocation de subventions et certaines élections et les orientations stratégiques du mouvement.

Parmi les projets actifs, les sites Wikimania ont pour fonction de préparer les conférences internationales annuelles dédiées au mouvement Wikimédia[W 20]. Le site Wikimedia Outereach se focalise pour sa part sur la promotion des projets Wikimédia au niveau de l'éducation, des galeries, librairies, archives et Musées (GLAM), tout en encourageant l'échange de bonnes pratiques et de réussites au sein du mouvement[W 21]. Au sein des projets inactifs en 2020, figure le site Wikimedia strategy planning utilisé pour élaborer la stratégie du mouvement durant la période 2010-2020 et gardé accessible par la suite en tant qu'archive[W 22]. le site Wikimedia Usability qui fut lui aussi mis en archive suite à la fin de son financement par la Stanton Foundation[W 23] et le site survey.wikimedia.org/ une plate-forme de sondage en ligne abandonnée aux alentours de 2013[W 24].

Il existe aussi au sein de l'espace numérique Wikimédia différents projets qui ne possèdent ni site ni nom de domaine, mais qui se développent et se coordonnent au sein d'autres projets préexistant. On y retrouve aussi le projet WikiMooc[W 25] chargé de la production un cours en ligne gratuit et ouvert pou apprendre à contribuer à Wikipédia. Plus proche du contenu encyclopédique, on rencontre aussi tout un ensemble de projets thématiques[W 26] et de portails[W 27] qui valorisent certaines thématiques, mais aussi des projets de sensibilisation tel que « Noircir Wikipédia »[W 28] dédié à combler les lacunes concernant l’Afrique.

Tableau de synthèse de projets d'aide, de coordination, de gestion et de partage d'information interne au mouvement Wikimédia[N 3]
Screenshot logo wikimedia gouvernance wiki.png
Wikimedia Foundation Governance Wiki est le site sur lequel la Fondation Wikimédia met à la disposition du public des documents relatifs à la gouvernance.
Screenshot logo wikimedia board.png
Wikimedia Board est un site wiki dont l'accès est réservé aux membres du conseil d'administration de la fondation Wikimédia pour leur communication interne.
Accueil de Meta-Wiki
Méta-Wiki est le site de gestion et de coordination générale du mouvement Wikimédia (accès au site).
Le site Wikimania est dédié à la préparation des cycles de conférences annuelles dédiées au mouvement Wikimédia.
Wikimedia Outreach est un site Web destiné à coordonner la promotion des projets Wikimédia et les partenariats au sein du mouvement.
Wikimedia Space était une plateforme d'information, de discussion, de collaboration et de support qui se réduira par la suite à un blog destiné aux acteurs du mouvement Wikimédia.
Wikimedia Community Logo-Mailservices 2.svg
Wikimedia Mailservices est le service d'hébergement de toutes les listes de diffusion gérées par la fondation Wikimedia.
Nuvola mimetypes log.svg
Statistiques Wikimédia rassemble des plates-formes d'informations statistiques au sujet de tous les projets Wikimédia gérés par la fondation Wikimedia.
Wikipedia Usability Initiative Logo.png
Wikimedia Usability (archivé) est un espace de travail dédié à l'amélioration de la convivialité de Wikipédia pour les nouveaux contributeurs.
Logo du site Wikimédia strategy
Wikimedia strategic planning (archivé) fut le site utilisé de 2009 à 2010 pour l'élaboration le plan stratégique 2010-2015.

Les sites de gestion technique[modifier | modifier le wikicode]

Afin de gérer les questions techniques au sein du mouvement, un ensemble de sites ont vu le jour tel que celui reposant sur le programme Phabricator, lancé en septembre 2014 en remplacement de Bugzilla dans le but de poursuivre la résolution des bugs au sein des projets mais aussi autres tâches au sein du mouvement qui ne sont pas forcément liées à l'informatique[B 13]. Le site MediaWiki pour sa part est une autre plateforme multilingue dédiée au développement collaboratif et à la documentation du logiciel MediaWiki. Ce moteur Wiki en tête de classement parmi ses homologues[W 29] est utilisé sur tous les projets éditoriaux Wikimédia ainsi que par des milliers d'autres site Web[W 30] dont certains gestionnaires se rassemblent lors de conférences annuelles[B 14]. Le site Wikitech, quant à lui, est une plateforme d'information et d'orientation technique au sujet du Wikimedia Cloud Services (WMCS)[W 31]. Il est utilisé en janvier 2020 par plus de 16000 personnes[W 32], pour avoir accès aux dumps et systèmes de gestion de bases de données des projets Wikimédia[W 33]. Le projet Kiwix, enfin, offre un logiciel qui permet d'avoir accès hors ligne et en prison par exemple[B 15] aux contenus des projets Wikimédia et bien d'autres ressources éducatives[B 16]

Tableau de synthèse des projets de gestion technique du mouvement Wikimédia[N 3]
Accueil de Phabricator
Wikimedia Phabricator est une plateforme de collaboration ouverte à tous les contributeurs et contributrices de Wikimedia pour gérer le travail lié aux logiciels mais des initiatives non techniques sont les bienvenues.
Le site MediaWiki est une plate-forme de développement et de documentation attribué au logiciel MediaWiki utilisé par tous les projets éditoriaux Wikimédia.
Wikitech est une plate-forme destinée à documenter les projets et infrastructures informatiques d'aide au mouvement Wikimédia, hébergés sur le cloud par la fondation Wikimedia.
Accueil de « Test Wiki »
Test Wiki est un site Wikimédia utilisé par les développeurs du logiciel afin de tester leurs codes avant de les appliquer à d'autres sites.
Toolforge (anciennement toolserver), est le lieu de gestion du cloud computing Wikimédia dédié à l'hébergement de projets assistés par la communauté.
Wikimedia Cloud Services logo.svg
Wikimedia Cloud VPS est l'espace de gestion du cloud computing Wikimédia destiner à l'hébergement de projets autonomes.

Les espaces de communication et d'information[modifier | modifier le wikicode]

Logo du service des listes de diffusion Wikimédia
Logo du service des listes de diffusion Wikimédia

Dans le but de communiquer au sein du mouvement, le mouvement Wikimédia héberge des centaines de listes de diffusion[W 34] privées ou publiques répertorier sur la page https://lists.wikimedia.org, des centaines de salons de conversation (IRC)[W 35] chacun destiné à une thématique différentes et bien d'autres espaces de discussion maintenu par la fondation tel qu'une instance masttermost[N 4], ou spontanément investit par les contributeurs. En septembre 2019, une nouvelle plate-forme basée sur WordPress et Discourse intitulée « Wikimédia Space » a aussi vu le jour comme espace d'échanges d'informations et de conversations entre les personnes actives au sein mouvement Wikimédia[B 17], mais elle se transforma finalement en fin février 2020 en espace de bloging[B 18] intitulé Diff[W 36] qui se veut être un espace de publication d'actualités faites par le mouvement, pour le mouvement avec une attention particulière accordée aux communautés sous-représentées. Les articles peuvent y être traduits en plusieurs langues et son soumis à un processus éditorial simplifié[W 37].

Dans le but de communiquer avec le grand public cette fois, la fondation Wikimedia possède un site d'information officiel au concernant sa gouvernance[W 38], mais aussi un site vitrine[W 39] muni d'un espace espace blog[W 40] publiant les nouvelles de l'ensemble du mouvement Wikimedia[W 41]. Certaine associations tel que Wikimédia France[W 42] et Wikimédia Suisse[W 43] possèdent aussi un site officiel auto-hébergé tandis que d'autres, tels que l'association belge[W 44] et canadienne[W 45], utilisent un wiki hébergé par la fondation. Un blog similaire mais dédié à la communauté technique Wikimédia appelé Wikimedia Techblog[W 46] est aussi tenu par une équipe de soutien aux développeurs des projets Wikimédia[W 47]. Toujours au niveau technique, mais en interne cette fois, la plateforme Phabricator héberge aussi une quinzaines d'espace blog[W 48].

Parfois inclus dans son site officiel comme c'est le cas pour l'association française[W 49], de nombreux blogs sont aussi maintenus par diverses associations locales comme l'association belge par exemple[W 50], mais aussi par des groupes d'utilisateurs voir même par de simples utilisateurs actifs au sein du mouvement. La dizaine de blogs tenus par des éditeurs francophones[N 5] semblent toute fois inactifs en 2020 à l'exception du blog Wikirigolé reconnu comme « l'un des blogues ayant le plus influencé la communauté de Wikipédia en français »[W 51] et celui de Theoliane[W 52] une contributrice et patrouilleuse depuis 2007.

Certains journaux sont aussi apparus au sein des projets Wikimédia avec au niveau francophone, le journal Wikimag[W 53] et l’info-lettre Regard sur l'actualité de la Wikimedia (RAW)[W 54], qui sont deux périodiques publiés par la communauté d'éditeur et principalement à l'intention de la communauté Wikipédia s’ils sont accessibles par tout internaute, ainsi qu'un journal homologue sur le Wiktionnaire accessible sur la page Wiktionnaire:Actualités[W 55]. Parmi la trentaine de journaux produits au sein du mouvement repris au sein d'une liste est disponible sur le site Meta-Wiki[W 56], le mensuel Signpost est le plus ancien et probablement le plus connu offre une synthèse des évènements importants apparus au sein du projet Wikipédia anglophone[W 57]. Il fut inauguré en janvier 2005 par Michael Snow qui devint ensuite membre du conseil d'administration Wikimédia durant deux ans avant de rejoindre le conseil consultatif[W 58]. Tous ces espaces de communication sont en grande partie regroupés en une seule page du site web Planet un agrégateur de flux RSS[W 59].

Le système de traitement des courriels[modifier | modifier le wikicode]

Logo du service OTRS Wikimédia

Depuis septembre 2004, le mouvement Wikimédia a installé un système de traitement des demandes adressée par courriel aussi appelé gestion OTRS reposant sur le logiciel Open-source Ticket Request Systeme qui évoluera ensuite vers Znumy LTS en cours d'année 2021[W 60]. Toutes les requêtes, plaintes, commentaires, et autre types d'information contenu dans les e-mails est alors traité par des bénévoles bénéficiant de la confiance de la fondation pour pouvoir accéder aux files d'attentes du système et offrir une réponse courtoise, utile et précise aux courriels envoyés[W 61]. Au sein de ce système, 160 volontaires[W 62] répondent ainsi à plusieurs centaines des messages journaliers rédigés dans une quarantaine de langues différentes[W 63].

Introduction à l'espace hors ligne du mouvement Wikimédia[modifier | modifier le wikicode]

Comme instance hors ligne du mouvement Wikimédia il faut entendre tous les lieux d'activités dont le siège principal ne figure pas en ligne. Il va de soi que les activités de ces instances peuvent aussi se dérouler en ligne et certainement depuis l'arrivée de la pandémie de Covid-19 en début d'année 2020 et des différents confinements qui lui succédèrent. Mais toutes ces instances n'en restent pas moins distinctes des projets présentés précédemment tant de par leur fonction que par leur fonctionnement. Comme autre distinction importante par rapport à la sphère en ligne du mouvement apparait aussi le fait que dans une grande majorité des cas, les gens qui s'y côtoient connaisse la propre identité de chacun alors qu'en ligne celle-ci est souvent masquée derrière l'utilisation d'un pseudonyme.

La fondation Wikimedia[modifier | modifier le wikicode]

La Wikimedia Foundation Inc (WMF) est quelque part le siège central du mouvement dont les bureaux se situent dans la ville de San Francisco, non loin de la Silicon valley. Elle possède les noms de domaine des projets Wikimédia, les marques déposées et est responsable de la majeure partie des collectes de fonds effectuées au sein du mouvement[B 19]. Cette organisation sans but lucratif, catégorisée ONG par l'Union européenne[W 64], est supervisée par un conseil d'administration reconnu comme l'organe décisionnel le plus élevé du mouvement responsable de sa stratégie et supervisant la Fondation[B 19].

Au sein d'un organigramme relativement classique, les employés de la fondation se répartissent au sein de huit départements[W 65] supervisés par une équipe de direction[W 66]. Voici la liste les départements et leurs équipes avec entre parenthèse et selon le site de la fondation consulté le 4 février, le nombre de salariés et/ou d'indépendants qui se totalise à plus de 500 personnes[W 67][N 6] :

Le département progrès (48 personnes) s'occupe de la collecte de fonds, des partenariats stratégiques et des programmes de subventions qui alimentent le mouvement[W 68]

  • Ressource communautaire (6)
  • Fondations, dons majeurs et fond de dotation (9)
  • Récolte de fonds en ligne (11)
  • Récolte de fond opérationnelle (9)
  • Partenariat (8)
  • Projet Okapi (1)

Le département communication (26 personnes) assure le partage des informations au sujet du du mouvement Wikimedia, des projets Wikimedia et du travail de la Fondation Wikimedia elle-même[W 69].

  • Engagement du public et perspectives (5)
  • Marque (7)
  • Équipe de communication (8)
  • Communication mouvement (4)

Le département finance et administration (28 personnes) a en charge la gestion des fonds et des ressources de la Wikimedia Foundation, en accord avec ses valeurs fondamentales de transparence et de responsabilité[W 70].

Le département juridique (20 personnes) s'occupe des supervisions juridiques pour la Fondation sans prendre pour autant le rôle d'avocat pour la communauté et les organisations affiliées[W 71][W 72].

  • Développement communautaire (2)
  • Résilience et durabilité des communautés (2)
  • Affaires juridiques (10)
  • Politique publique (3)
  • Confiance et sécurité (1)

Le département opération (12 personnes) exécute la stratégie et la vision de l'organisation en se basant sur la connaissance du marché, les points de preuve des données et l'excellence opérationnelle[W 73].

  • Évènement (3)
  • Données et perspectives mondiales (5)

Le département public (117 personnes) construit, améliore et gère les fonctionnalités des sites Wikimédia[W 74].

  • Application mobile (6)
  • Ingénierie communautaire (9) :
  • Programmes communautaires (9)
  • Relation communauté (6)
  • Gestion des produits des contributeurs (8)
  • Ingénierie d'édition (9)
  • Langages et traduction (11)
  • Analyse des produits (9)
  • Conception de produits (21)
  • Gestion des programmes (2)
  • Lecteurs (6)
  • Données structurées (15)
  • Gestion du programme technique (5)
  • Web et infrastructure (8)

Le département talent and Culture (19 personnes) prend en charge le recrutement, le leadership, le développement organisationnel et la gestion du personnel[W 75].

  • Diversité et inclusion (1)
  • Apprentissage et développement (4)
  • Opérationnel (5)
  • Recrutement (7)

Le département technologie (116 personnes) construit, améliore et maintient l’infrastructure des sites Wikimédia[W 76].

  • Analyse statistique (6)
  • Architecture (4)
  • Gestion opérationnelle des data center (4)
  • Gestion technique pour la levée de fonds (10)
  • Machine learning (5)
  • Performances (5)
  • Gestion des plates-formes (17)
  • Test et qualité (7)
  • Versions logiciel (9)
  • Recherche et études (7)
  • Plateforme de recherche (7)
  • Sécurité (6)
  • Fiabilité (29)

Les travailleurs de chaque équipe peuvent ensuite se mélanger en se répartissant dans différent projet tel que :

À ces équipes de travail permanentes faut-il encore ajouter des équipes temporaires comme celle crée à l'occasion des campagnes d'élaboration de la stratégie du mouvement. Pour le processus d'élaboration de la stratégique de 2018 à 2020 en plus d'une équipe « fondamentale » de cinq employés[W 81] permanent et 8 personnes furent par exemple engagées temporairement[W 82].

Le conseil d'administration[modifier | modifier le wikicode]

En début d'année 2021, le conseil de la fondation Wikimédia est composé de 10 sièges dont l'un est attribué à Jimmy Wales en tant que membre fondateur et les 9 autres sont répartis en 4 cooptés, 2 élus par les organismes affiliés (chapitres et groupes d'utilisateurs) et 3 choisis par la communauté des contributeurs des projets éditoriaux en ligne[W 83]. Ce conseil d'administration est soutenu dans son autorité suprême par premièrement, une équipe cosmopolite de volontaires[W 84], deuxièmement, plus de 350 salariés[W 85] répartis dans 9 départements[W 86] et supervisés par une directrice générale[W 87], troisièmement, un conseil consultatif composé jusqu'au 30 juin 2018 de 16 membres invités par le conseil[W 88], quatrièmement, une commission de médiation composée de membres volontaires désignés par le conseil d'administration[W 89] et cinquièmement enfin, un comité électoral composé de volontaires supervisés par un membre du conseil d'administration et conseillé par quatre membres du personnel[W 90].

De récentes modifications apportées au statut de la fondation le 21 janvier 2021[W 91] vont cependant changer la composition et l'organisation du prochain conseil d'administration. En raison de l'accroissement de l'effectif salarié de la fondation mais aussi du fait que la fonction d'administrateur est bénévole le nombre de sièges va effectivement passer de 10 à 16. Le nombre de personnes élues le seront cette fois dans un scrutin commun au projet en ligne et hors ligne en veillant à ce que les personnes cooptées ne dépassent jamais la moitié de la composition du conseil[B 20]. Chaque nouvelle résolution[W 92] approuvée lors des réunions du conseil d'administration[W 93] est consignée depuis 2006 sur le wiki dédié à la gouvernance de la fondation[W 94].

Les comités et groupes de travail[modifier | modifier le wikicode]

Le mouvement Wikimédia comprend aussi un ensemble de 8 comités[W 95] dont quatre d'entre eux sont composés uniquement de membres du conseil d'administration de la fondation Wikimedia soutenus par des conseillers non votants et une personne assurant un relais avec l'équipe de salariés active au sein de la fondation. Parmi ceux-ci, le comité de gouvernance du conseil s'assure que le Conseil s'acquitte efficacement de ses responsabilités[W 96], le comité d'audit assure la surveillance des questions financières et comptables[W 97], le comité des ressources humaines supervise enfin les politiques et les pratiques en matière de rémunération et de personnel[W 98] et enfin le comité des affaires communautaire dont l'objectif est d'évaluer, explorer et aborder les efforts actuels et futurs liés à la communauté tout en améliorant continuellement les relations entre la fondation et sa communauté au sens large pour réaliser la mission et la vision du mouvement[W 99].

Quatre autres comités décisionnels indépendants sont formés de personnes issues de différentes parties du mouvement dans le respect d'une certaine diversité géographique, linguistique et culturelle. Ces comités sont souvent assistés par du personnel de la fondation et surveillé par certains membres du conseil d'administration de la fondation Wikimedia. Parmi ces comités il y a celui de la distribution des fonds (CDF)[W 100], celui des langues[W 101], celui des affiliations (AffCom)[W 102] et une commission de médiation[W 103]. Un dernier comité enfin, est consacré aux relations publiques de la fondation. Il est géré par des salariés de la fondation, quelques bénévoles et du personnel des associations affiliées[W 104].

Il existe ensuite, différents groupes de travail rassemblant bénévoles et employés au sein du mouvement. Un groupe consultatif pour l'élaboration de la stratégie 2020-2030 fut par exemple mis en place rassemblant 10 personnes. À côté de celui-ci et toujours dans le cadre du processus stratégique prend place aussi un comité de pilotage de 11 personnes[W 105] et un groupe de rédaction de 17 personnes. Les personnes qui y sont actives sont soit volontaires (simple éditeur, membre d'un groupe d'utilisateurs, d'un conseil d'administration d'une association nationale, etc.) soit salariées avec parfois des personnes hautement placées dans la hiérarchie statutaire tel que la directrice générale de l'association nationale Wikimedia Nederland (groupe consultatif)[W 106] ou encore celle de la fondation Wikimédia (groupe de rédaction)[W 107].

Les associations nationales[modifier | modifier le wikicode]

Carte de répartition des chapitres Wikimédia en 2019
Fig. 2.2 Les chapters Wikimedia en janvier (Souce : https://w.wiki/32GY).
  •      Chapters existants
  •      Chapters approuvés, mais pas encore fondés
  •      Chapters dont la création est planifiée
  •      Chapters en discussion

On trouve au sein du mouvement Wikimédia une quarantaine d'associations appelées chapitres (de la traduction littérale du terme anglais chapter) qui représentent autant de satellites nationaux de la Wikimedia Foundation. Ils sont administrativement indépendants et autorisés à utiliser les marques déposées de la fondation pour la collecte de fonds propres et l'organisation d'évènements[B 19].

L'objectif de ces partenaires locaux est d'assurer un support local aux communautés d'éditeurs, tout en assurant la promotion et un certain lobbying au sein des autres institutions locales[B 21]. Ces organisations assurent aussi le recrutement local de nouveaux contributeurs, lors de réunions hors ligne mélangeant de nouveaux contributeurs avec des contributeurs très actifs[B 22].

Au même titre que l'association Wikimédia France crée le 23 octobre 2004 sous la loi 1901[B 23], toutes les associations sont toutes à buts non lucratifs et différentes les unes des autres au niveau de leurs tailles, financements, infrastructures, nombres de membres ou d'employés. Certaines profiteront d'un financement d'état comme c'est le cas de l'association polonaise[W 108] et italienne[W 109]. D'autre comme l'association suisse et allemande qui fut la première à voir le jour[B 24] ont le privilège de gérer de façon indépendante la collecte et l'utilisation des dons offerts par les résidents de leurs pays récoltés lors des campagnes de donations assistées par la fondation Wikimédia[W 110]. Les autres associations trouvent leurs financements soit par des dons directs bien souvent fiscalement déductibles, soit au près de la fondation en suivant un processus rigoureux de demande et de rapport d'activités[W 111].

Associations nationales actives en janvier 2019[W 112] au sein du mouvement Wikimédia[N 3]
Pays Titre officiel Présence sur le web Date de reconnaissance Affiliation Membres
Icons-flag-za.png Afrique du Sud Wikimedia South Africa wikimedia.org.za 2017-02-05 Active 18
Icons-flag-de.png Allemagne Wikimedia Deutschland wikimedia.de 13/06/2004 Active 80 000 +
Icons-flag-am.png Arménie Wikimedia Armenia www.wikimedia.am 2013-05-14 (2013-03-26) Active 16
Icons-flag-ar.png Argentine Wikimedia Argentina wikimedia.org.ar 01/09/2007 Active 65~
Icons-flag-au.png Australie Wikimedia Australia wikimedia.org.au 01/03/2008 Active 150~
Icons-flag-at.png Autriche Wikimedia Österreich wikimedia.at 26/02/2008 Active 47
Icons-flag-bd.png Bangladesh Wikimedia Bangladesh wikimedia.org.bd 2011-05-24 Active 41
Icons-flag-be.png Belgique Wikimedia Belgium be.wikimedia.org 08/10/2014 Active 90+
Icons-flag-ca.png Canada Wikimedia Canada ca.wikimedia.org 24/05/2011 Active 60~
Icons-flag-co.png Colombie Wikimedia Colombia wikimediacolombia.org 2019-06-28 Active -
Icons-flag-cl.png Chili Wikimedia Chile wikimediachile.cl 16/07/2011 Active 486
Icons-flag-kr.png Corée Wikimedia Korea wikimedia.kr 2015-11-10 Active 35~
Icons-flag-dk.png Danemark Wikimedia Danmark wikimedia.dk 03/07/2009 Active 20
Icons-flag-es.png Espagne Wikimedia España wikimedia.org.es 07/02/2011 Active 110~
Icons-flag-et.png Estonie Wikimedia Eesti et.wikimedia.org 31/08/2010 Active 45
Icons-flag-fi.png Finlande Wikimedia Suomi fi.wikimedia.org 21/09/2009 Active 21
Icons-flag-fr.png France Wikimédia France wikimedia.fr 23/10/2004 Active 250
Icons-flag-hk.png Hong Kong 香港維基媒體協會 wikimedia.hk 01/03/2008 – 2017-02-01 Perdu -
Icons-flag-hu.png Hongrie Wikimédia Magyarország wiki.media.hu 27/09/2008 Active 40~
Icons-flag-in.png Inde Wikimedia India wikimedia.in 03/01/2011 – 2019-09-14 Perdue -
Icons-flag-id.png Indonésie Wikimedia Indonesia wikimedia.or.id 07/10/2008 Active 46
Icons-flag-il.png Israël Wikimedia Israel wikimedia.org.il 26/06/2007 Active 35~
Icons-flag-it.png Italie Wikimedia Italia wikimedia.it 17/06/2005 Active 410~
Icons-flag-ke.png Kenya Wikimedia Kenya - sans – 2013 Absente -
Icons-flag-mo.png Macao Wikimedia Macau - 2009-04-09 – 2017-08-01 Perdue -
Icons-flag-mk.png Macédoine du Nord Викимедија Македонија mk.wikimedia.org 01/02/2010 Perdue -
Icons-flag-mx.png Mexique Wikimedia Mexico mk.wikimedia.org 03/08/2011 Active 15
Flag of New York City.svg New York Wikimedia New York City nyc.wikimedia.org 12/01/2009 35
Icons-flag-no.png Norvège Wikimedia Norge no.wikimedia.org 23/06/2007 Active 108
Icons-flag-nl.png Pays-Bas Wikimedia Nederland nl.wikimedia.org 27/03/2006 Active 200
Icons-flag-ph.png Philippines Wikimedia Philippines - 12/04/2010 – 2017-02-28 Perdue -
Icons-flag-pl.png Pologne Wikimedia Polska pl.wikimedia.org 18/11/2005 Active 130
Icons-flag-pt.png Portugal Wikimedia Portugal wikimedia.pt 03/07/2009 Active 40~
Icons-flag-cz.png République tchèque Wikimedia Česká republika wikimedia.cz 06/03/2008 Active 64
Icons-flag-gb.png Royaume-Uni Wikimedia UK uk.wikimedia.org 12/01/2009 Active 360~
Icons-flag-ru.png Russie Wikimedia РУ wikimedia.ru 24/05/2008 Active 17
Icons-flag-rs.png Serbie Wikimedia Србије rs.wikimedia.org 03/12/2005 Active 80~
Icons-flag-se.png Suède Wikimedia Sverige se.wikimedia.org 11/12/2007 Active 629
Icons-flag-ch.png Suisse Wikimedia CH wikimedia.ch 14/05/2006 Active 486
Icons-flag-th.png Thailande Wikimedia Thailand - 2019-06-28 Active -
Icons-flag-tw.png Taïwan 中華民國維基媒體協會 wikimedia.tw 04/07/2007 Active 30
Icons-flag-ua.png Ukraine Wikimedia Україна ua.wikimedia.org 03/07/2009 + 17/05/2017 Active 360~
Icons-flag-uy.png Urugay Wikimedia Uruguay wikimedia.uy 2017-03-12 Active 18
Icons-flag-ve.png Venezuela Wikimedia Venezuela wikimedia.org.ve 2016-01-14 Active 15~

Les organisations thématiques[modifier | modifier le wikicode]

Les organisations thématiques regroupent des « organisations indépendantes à but non lucratif créées pour soutenir et promouvoir les projets Wikimédia dans un domaine prioritaire et spécifié »[W 113]. Il existe actuellement deux organisations thématiques au sein du mouvement. La première est catalane et s'intitule l' Amicale Wikimedia (CAT)[W 114] alors que la seconde est internationale et répond au nom de Wiki Projet Med (WPM)[W 115].

La CAT s'intéresse à la langue et la culture catalane et a pour mission première de faire en sorte « que la somme de toutes les connaissances humaines soit librement disponible en catalan et que toutes les connaissances sur la culture catalane soient accessibles à tous dans n'importe quelle langue »[W 116][N 7]. Elle est lauréate du prix national de la culture délivré par le Conseil de la Culture et des Arts (CoNCA)[W 117]. La WPM quant à elle, a pour vision un monde dans lequel « chacun aurait un accès libre à la totalité des connaissances biomédicales »[W 118]. Elle se voit chapeautée par la Wiki Med Foundation Inc[W 119] qui travaille en étroite collaboration avec l'association Traducteurs sans frontières dans un réseau international intitulé Healthcare Information For All[W 120].

Les groupes d'utilisateurs[modifier | modifier le wikicode]

Un groupes d'utilisateur Wikimédia est une possibilité d'affiliation simple et flexible qui demande moins de prérequis qu'un chapitre ou qu'une organisation thématique bien qu'ils doivent rassembler au moins trois éditeurs actifs et accepter le code de conduite établit au sein du mouvement[W 121]. Former un groupe d'utilisateurs et comme ce fut le cas pour l'association Wikimédia Belgique, apparait donc souvent comme une étape antérieure à la création d'un chapitre ou d'une organisation thématique.

À la mi-janvier 2021 ces groupes étaient au nombre de 138[W 121] et pouvaient se répartir comme suite[N 3] :

Groupes internationaux et interétatiques

  1. WikiFranca
  2. ESEAP Hub
  3. Iberocoop
  4. South Asia Hub
  5. WALRUS
  6. Northern Europe
  7. United States Coalition
  8. Central and Eastern Europe

Groupes nationaux

  1. Bangladesh
  2. Azerbaijan
  3. Biélorussie
  4. Cameroon
  5. Égypte
  6. Guinée Conakry
  7. Hong Kong
  8. Afghanistan
  9. Islande
  10. Iran
  11. Irak
  12. Maroc
  13. Birmanie
  14. Bosnie
  15. Tanzanie
  16. Ouzbékistan
  17. Viêt Nam
  18. Brésil
  19. Algérie
  20. Irlande
  21. Burundi
  22. Côte d'Ivoire
  23. Éthiopie
  24. Géorgie
  25. Mali
  26. Malte
  27. Pakistan
  28. Sri Lanka
  29. Tchad
  30. Turquie
  31. Uganda
  32. Éthiopie
  33. Ghana
  34. Kosovo
  35. Tunisie
  36. Chine
  37. Nigeria
  38. Bachkirie
  39. Congo RDC
  40. Lettonie
  41. Luxembourg
  42. Mali
  43. Nepal
  44. Bolivie
  45. Colombie
  46. Équateur
  47. Bénin
  48. Slovenie
  49. Haïti
  50. Philippines
  51. Émirats arabes
  52. Grèce
  53. Nouvelle-Zélande
  54. Roumanie et Moldavie

Groupes régionaux

  • États-Unis
  1. Allegheny
  2. Nouvelle Angleterre
  3. New York
  4. Caroline du nord
  5. San Diego
  6. Piedmont
  7. Tennessee
  8. Indiana
  9. Pays de Galles
  10. Iowa
  11. Chicago
  12. Colorado
  13. Los Angeles
  14. Minnesota
  15. Ohio
  16. Carolin du Nord
  • Inde
  1. Bengal Occidental
  2. Goa
  3. Karavali
  4. Kerala
  • Russie
  1. Caucase du Nord
  2. Cosaques du Don
  3. Saint-Pétersbourg
  4. Tyva
  • Autres
  1. Afrique de l'Ouest
  2. Caraïbes
  3. Delta du Niger
  4. Europe centrale et orientale
  5. Levant (Proche-Orient)
  6. Macedoine
  7. MENA et Asie centrale
  8. Nord-Ouest Pacifique

Groupes linguistiques

  1. Arabe
  2. Basque
  3. Hausa
  4. Hindi
  5. Igbo
  6. Kiswahili
  7. Kurde
  8. Maithili
  9. Odia
  10. Persan
  11. Punjabi
  12. Bèrebère
  13. Kazakh
  14. Tatar
  15. Languages de Russie
  16. Albanien
  17. Esperanto
  18. Erzya
  19. Santali
  20. Langues turques
  21. Arménien occidental
  22. Urdu
  23. Yoruba
  24. Latin
  25. Indigènes d'Amérique du Nord
  26. Indigènes d'Amérique latine
  27. Finno-Ugric

Groupes thématiques

  1. Antiquité
  2. Open Knowledge For All
  3. Wiki Cemeteries
  4. Disaster Response
  5. H-GAPS
  6. Wikipedia Asian Month
  7. WikiJournal
  8. Wikipédia & Éducation
  9. Wiki World Heritage
  10. Gender Diversity Visibility Community
  11. North-West Russia Wiki-Historians

Groupes identitaires et de sensibilisation

  1. AfroCROWD
  2. Art+Feminism
  3. Artandfeminism
  4. Black Lunch Table
  5. WikiBlind
  6. Whose Knowledge?
  7. WikiDonne
  8. Wikiesfera
  9. Wikigrannies
  10. LGBT
  11. Les sans pagEs
  12. WikiWomen's
  13. Para-Wikimédiens
  14. Femmes espanophones
  15. Femmes latino-américaines
  16. Développement durable

Groupes de soutiens aux projets

  1. Stewards
  2. Wiki Math
  3. GLAM Macedonia
  4. GLAM-Wiki US
  5. Wikinews
  6. Wiki Support
  7. Wiktionaire
  8. Wikibase
  9. Wikidata
  10. Wiki Network
  11. Wikisource
  12. WikiToLearn
  13. Wikitongues
  14. Wiki Librairies
  15. WikiConference en Amérique du Nord
  16. Wikimediens en résidence

Groupes de soutiens techniques

  1. Commons Photographers
  2. Indic MediaWiki Developers
  3. MediaWiki Stakeholders
  4. Android
  5. Digitization
  6. Offline wikis
  7. India technica
  8. Wikimaps
Carte de répartition géographique des chapitres et des groupes d'utilisateur Wikimédia
Fig. 2.3 Carte de répartition géographique des chapitres et des groupes d'utilisateur Wikimédia (source :https://w.wiki/32GW).

Les projets d'assistances[modifier | modifier le wikicode]

Au niveau de la sphère francophone, il existe par exemple le projet Wikifranca, axé sur la francophonie[W 122], l'ancien projet Afripedia[B 25] et l'actuel projet WikiAfrica[B 26] associé au projet Wiki In Africa[W 123] tous axés sur le continent africain, ou encore le projet Lingua Libre qui vise à produire un corpus audiovisuel multilingue collaboratif sous licence libre[W 124].

Projets d'assistance technique au mouvement Wikimédia[N 3]
Logo de Kiwix
Kiwix, est un logiciel informatique pour lire les projets Wikimédia hors ligne (accès au site).
Logo du projet Wikipedia Zero
Wikipedia Zéro (archivé) fut un projet visant à fournir un accès gratuit au projet Wikimedia sur téléphone portable pour les populations ne pouvant financer un accès à Internet.
Logo projet Wikiafrica
WikiAfrica vise à africaniser Wikipédia à travers différents réseaux, recherches, publications et événements.
Logo projet Wiki In Africa
Wiki In Africa a pour mission de rééquilibrer le type et la diversité des informations et des perspectives qui sont disponibles en ligne sur et à partir de l'Afrique.
Logo Afripédia
Afripédia (archivé) fournissait un accès hors-ligne aux projets Wikimédia dans les pays africains.
Logo Ligua Libre
Lingua Libre a pour but de produire un corpus audiovisuel multilingue collaboratif sous licence libre.
File:Wikimedia Indigenous Languages - Map.svg Diversité linguistique dans Wikimedia vise à soutenir les communautés linguistiques autochtones, minoritaires, marginalisées, et leurs savoirs en péril.

Les cycles de conférences et espace rencontres[modifier | modifier le wikicode]

Il existe au sein du mouvement Wikimédia plusieurs cycles de conférence annuel ou bisannuel qui s'adressant chacune à un public différent. La plus importante et sans nul doute la conférence Wikimania[W 125] centrée sur les projets Wikimédia et qui s'adresse à l'ensemble des personnes actives au sein du mouvement tout en étant accessible aux personnes extérieures. Elle est traditionnellement précédée par le Hackathon[W 126], un événement au cours duquel des programmeurs informatiques et d'autres personnes impliquées dans le développement de logiciels et de matériel, y compris des graphistes, des concepteurs d'interfaces et des chefs de projet, collaborent intensivement sur des projets logiciels.

De nombreux évènements[W 127] sont repris dans un agenda commun[W 128] sur le site Meta-Wiki tel que conférences, hackathons, éditathons, concours, ateliers, et autres types de rencontres organisés au sein du mouvement ou en périphérie comme c'est le cas de l'Enterprise MediaWiki Conference qui rassemble depuis 2016 des utilisateurs publics, privés, commerciale ou non du logiciel MediWiki[W 129]. Certains de ces évènements peuvent être d'envergures nationales ou internationales s'organiser sur une simple journée ou étaler sur plusieurs jours comme les exemples repris ci-dessous[N 8]. D'autres encore ne sont que des rencontres informelles[W 130] organisées au sujet de Wikipédia sous forme de WikiPermanences[W 131] durant lesquelles les Wikipédiens chevronnés aides le futurs wikipédiens en face à face, ou d'autres rencontres hors ligne entre contributeurs intitulées Mardi c'est Wiki[W 132].

En raison de la pandémie Covid-19[W 133], la fondation qui aura fermé ses bureaux dès le 15 mars 2020 pour privilégier le télétravail[B 27], a invité l'ensemble du mouvement à suspendre ses activités publiques hors ligne et renforcer son activité numériques au bénéfice notamment des étudiants[W 134]. Après un report d'un an et en raison de la continuation de la crise sanitaire, la décision fut prise d'organisé Wikimania 2021 en vidéo conférence[W 135]. La situation exceptionnelle créée par la pandémie aura aussi donné naissance aux conversations mondiales qui en vidéoconférences et de manière inclusives et participatives auront rassemblé une centaine de personnes pas session afin discuter de la transition[W 136] du mouvement dans le respect des principes[W 137] et recommandations[W 138] précédemment construites durant l'élaboration du plan stratégiques 2030[W 139].

Rencontres internationales

  1. Wikimania
  2. Wiki Indaba
  3. WikiArabia
  4. Celtic Knot
  5. Wikimedia Conference
  6. Wikipedia Academy
  7. Wikimedia Diversity Conference
  8. Wikimeet India 2021
  9. WikiConvention francophone
  10. WikiConference North America

Rencontres nationales

  1. Italie
  2. Hollande
  3. Israël
  4. Pologne
  5. Russie
  6. Serbie
  7. New York City
  8. Viêt Nam

Les wikimédiens en résidence

Parmi les personnes actives au sein du mouvement Wikimédia, certaines deviennent wikimédien.e.s en résidence, en étant engagées au sein d'une institution, souvent de type GLAM (Galeries, Librairies, Archives et Musées) ou impliquée dans le domaine de l'éducation. Les wikimédiens en résidences aident les organisations hôtes à éditer les projets Wikimedia tout en encourageant la publication de documents sous licences libres et la mise en places de liens entre l'institution hôte et le mouvement Wikimédia[W 140]. En 2019 et de par le monde, environ 170 wikimédiens en résidence ont été recensés avec des contrats allant de quelques heures par semaine à plusieurs mois[B 28].

Carte interactive des wikimédien.e.s en résidences listé.e.s sur Wikidata et coloré par année
Fig. 2.4. Carte interactive des wikimédien.e.s en résidences listé.e.s par an (source : https://w.wiki/AxF)

Les organisations partenaires[modifier | modifier le wikicode]

Outre les institutions d'accueil pour les wikimédiens en résidence, d'autres organisations sans but lucratif et souvent impliquées dans le mouvement du logiciel libre, furent partenaires du mouvement Wikimédia comme en témoigne déjà en 2005, l'intégration de certains contenus de Wikipédia dans la distribution Linux KDE[B 29]. Par la suite, d'autres partenariats verront le jour avec des fournisseurs de services tel que le projet OpenStreetMap[B 30], la free software foundation, l'Open Knowledge Foundation, l'association Creative Commons [W 141] et aussi avec d'autres organisations qui ont des missions similaires au mouvement Wikimédia tel que WikiToLearn. Dans un autre cas de figure, la fondation Wiki Education a aussi pris naissance avec pour objectif de servir de trait d'union entre le monde universitaire et Wikipédia[W 142]. Toujours du côté académique, le Citizens and Technology Lab quant à lui travaille avec plusieurs communautés Wikipédia pour améliorer par exemple la rétention des nouveaux éditeurs tout en améliorant l'expérience et la motivation des éditeurs expérimentés[W 143].

Du côté étatiques ou publiques certains projets plus ponctuels auront aussi vu le jour tel que Noongarpedia[W 144], un projet collaboratif en partenariat avec le conseil australien de la recherche dont le but fut d'ajouter du contenu en langue Noongar aux projets Wikimedia tout en améliorant leurs contenus au surjet de cette culture. Dans une perspective à plus long terme, une convention fut aussi signée entre l'association française et les Archives l'Hérault dans le but d'enrichir la médiathèque Wikimédia Commons et enrichir par la même occasion Wikipédia au sujet des notices concernant les fonds d'archive[B 31], tandis qu'au niveau de l'association suédoise se sera avec l'UNESCO et l'association Cultural Heritage without Borders qu'un partenariat sera mis en place dans le but de mettre sous licence libre des informations traitant de certaines formes d'héritages culturels en péril[B 32]. Comme autre cas de figure encore apparu en 2019 cette fois, un autre partenariat avec le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme et la fondation afin d'améliorer la qualité et la quantité du contenu relatif aux droits de l’homme sur Wikipédia[W 145]. Plus récemment encore, en 2020, c'est avec l'organisation mondiale de la santé qu'une entente fut établie dans le but de rendre gratuit et d'une mise à jour automatique des informations textuelles, graphiques et audiovisuelle produite par l'OMS dans le cadre de la pandémie Covid-19[B 33].

Il est aussi important de signaler que le mouvement au travers de la fondation Wikimédia ou d'autres organisations affiliées notamment, n'est pas réfractaire à l'idée de collaborer avec des entreprises commerciales que ce soit pour bénéficier d'un support financier ou technique. Dès 2005 par exemple, un partenariat avec la firme Yahoo! permit au mouvement d'agrandir ses capacités d'hébergement en Asie[B 34] alors que dans le cadre du projet Wikipédia Zéro, la fondation aura par exemple collaboré avec des producteurs de hardware[W 141], des entreprises actives sur le Web ainsi que des opérateurs de télécommunication[B 35]. Comme autre exemple apparu en 2007, un partenariat commercial établi avec la société allemande Pediapress[W 146] donna l'autorisation à celle-ci de vendre des livres au format papier compilés au départ d'articles en provenance des projets Wikimédia[B 36], alors qu'en 2013 ce fut avec Coinbase qu'une entente fut établie pour gérer les dons en bitcoin offerts à la fondation[B 37]. Plus récemment encore, en 2019, Google qui était déjà sponsor de la fondation à une hauteur de plusieurs millions de dollars[B 38], offrit au mouvement la possibilité de créer plus de contenu en langue locale grâce à l'intégration de Google translate aux outils de traduction Wikimédia[B 39]. Bien qu'ils apportent tout une série d'avantages non négligeables au sein du mouvement, tous ces partenariats avec des firmes commerciales provoque toute fois une certaine promiscuité entre un monde sans but lucratif comme est réputé l'être le mouvement Wikimédia et le monde des affaires. De cette proximité découle parfois un certain mimétisme qui se voit à l'origine d'une certaine dérive de la mission du mouvement analysé dans un autre endroit de ce travail de recherche.

Les enjeux de la complexité[modifier | modifier le wikicode]

Au terme de ce chapitre, le mouvement Wikimédia apparait donc comme une très vaste organisation au sein de laquelle on peut distinguer deux sphères d'activités : une première en ligne bien connue grâce à son projet phare Wikipédia et une seconde hors ligne moins connue et qui a pour centre névralgique la fondation Wikimédia. Dans ces deux sphères, apparaissent ensuite d'une part, des bénévoles majoritairement actifs en ligne au sein des projets éditoriaux et d'autre part, des personnes rémunérées majoritairement actives au sein des instances hors lignes. L'activité de ces travailleurs consiste principalement à soutenir les bénévoles, non pas d'un point de vue de la gouvernance des projets qui se fait de manière autonome au sein de chaque version linguistique, mais plutôt au niveau technique, logistique, administratif, juridique et financière ainsi qu'organisationnel via la fondation pour le niveau global et via les associations étatiques affiliées au mouvement lorsqu'il s'agit d'évènements nationaux.

Bien que moins nombreux, certains volontaires sont aussi actifs hors ligne dans le cadre d'activités de promotion, de formation, de gestion, de coordination et de mise au point de la stratégie au sein du mouvement. Réciproquement, de nombreuses personnes rémunérées au sein du mouvement sont actives dans l'espace numérique, dans le but par exemple d'améliorer les fonctionnalités des sites, d'en faire la maintenance, l'observation statistique ou encore pour aider la communauté bénévole à organiser ou à financer des projets. Il est habituel que les bénévoles aient accès à la presque totalité des activités du mouvement, conseils d'administration, comité, groupes de travail, etc. et que l'on puisse voir parfois de simples contributeurs collaborer avec la directrice de la fondation ou le directeur d'une association locale. Mais l'inverse, les salariés ont quant à eux l'interdiction, dans le cadre de leurs activités rémunérée, de participer à la vie éditoriale des projets. Libre à eux bien entendu de faire ce qu'ils veulent dans le cadre de leurs vies privées en utilisant un compte anonyme par exemple, mais toujours est-il que tant la communauté des éditeurs que la fondation et les associations affiliées exercent un contrôle à ce niveau et qu'un manquement à cette règle peut mener au licenciement.

Au sein de l'organisation Wikimédia apparait donc une double opposition bénévole - salarié, et activité en-ligne - hors ligne, qui n'empêcha pas une personne de travailler tantôt de manière connectée, tantôt de manière déconnectée, mais aussi et comme cela s'est déjà vu fréquemment, de passer du statut de bénévoles à celui de contractuel et vice versa. Dans le cas d'un projet de mise en résidence, le contributeur Sebleouf par exemple, aura ouvert le compte utilisateur Seb en Résidence pour travailler sur le Dictionnaire des francophones durant un mandat d'un an au sein de l'Institut international pour la Francophonie de Lyon, avant de redevenir bénévoles par la suite en postant ce message adressé à la communauté des éditeurs du projet Wiktionnaire francophone :

Tout au long de cette année, j’espère avoir été à l’écoute de la communauté et j’espère que mes modifications ne sont pas allées à l’encontre des usages en vigueur. N’hésitez pas à me faire part de toute remarque ou question sur des choses que j’aurais pu faire ou ne pas faire, je me tiens disponible pour en assurer le suivi. J’ai appris énormément de choses sur les façons de faire, la lexicographie en général et j’ai aujourd’hui une vision assez précise de ce qu’est une bonne entrée, une bonne définition. Aujourd’hui, avec mon compte personnel Sebleouf, j’ai l’ambition de continuer ces missions d’amélioration de la qualité à titre bénévole.[W 147]

Si l'on ajoute à cette double dichotomie imbriquée, l’extrême diversité des projets actifs au sein du mouvement schématiquement représenté ci-dessous, le mouvement Wikimédia apparait donc comme un système complexe[B 40] dont l'analyse demande fatalement de développer aussi une pensée complexe[B 41]. Pour ce faire, le concept nomade en provenance de stigmergie en provenance de la biologie des insectes sociaux entre autres, peut être mobiliser pour mettre en évidence le fait que les traces d'action initiales laissées dans l'environnement numérique Wikimédia stimulent des actions suivantes au sein d'une activité globale cohérente. Ce modèle de gouvernance collaborative et coopérative semble particulièrement bien s'appliquer au projet Wikipédia[B 42][B 43] et pourrait certainement l'être sans surprise au niveau des autres projets Wikimédia. Il a pour intérêt d'expliquer en partie pourquoi les projets Wikimedia n'ont pas besoin d'une structure hiérarchique pour fonctionner. Bien d'autres modèles théoriques et approches conceptuelles peuvent être développés dans l'analyse du mouvement Wikimédia tel que l'idée d'une liquéfaction du monde[B 44], d'une complexité fondatrice du social[B 45], ou encore d'une hypercomplexité autopoïèsique[B 46]. Mais Il serait prématuré de le faire sans avoir préalablement abouti à une connaissance plus approfondie du mouvement. En reportant le développement d'une pensée complexe en fin d'ouvrage, je me limiterai donc ici par souligner le fait, que la complexité du mouvement Wikimédia réside essentiellement dans la diversité des instances et leurs relations d'échange, mais sans que celles-ci se voient spécialement imbriquées les unes dans les autres. Grâce à la carte mentale affichée ci-dessous, on peut en effet constater que les instances actives au sein du mouvement se répartissent dans quatre grands catégories seulement que sont : les projets Wikimédia, la fondation Wikimédia, les organismes affiliés et les partenaires et autres poteurs d'enjeux que l'on nomme en anglais stakeolder.

Fig. Mindmap de décembre 2019 créée par Emily Dickinson

Dans un paysage qui serait comparable à celui de pays regroupés au sein de quatre continents, les instances du mouvement se situent donc les unes à côtés des autres et de manière indépendante tant au niveau de l'organisation que de la gouvernance, au sein de ces quatre regroupements que sont : la fondation Wikimédia, les projets et leurs versions linguistiques, les associations locales, thématiques, ou groupes d'utilisateurs et les stakeholders. Comme seul niveau d'imbrications apparait donc finalement d'une part, l'application des conditions générales d'utilisation produite par la fondation, mais en sachant que la Fondation Wikimedia, n'intervient que « rarement dans les décisions de la communauté en ce qui concerne les règlements et leur application »[W 148], d'autre part, les contraintes liées à l'utilisation commune du logiciel MediaWiki dont certaines fonctionnalités ne peuvent être paramétrées par les membres des communautés actives au sein des projets, et enfin, les conditions d'affiliations éditée par la fondation et spécifiquement pour les groupes utilisateurs[W 149], les organisation thématiques[W 150] et les associations locales dites Chapitres[W 151].

La complexité du mouvement Wikimédia n'a donc rien de comparable à celle de l'environnement institutionnel dans lequel se voit plongé un citoyen belge par exemple. Si je prends ma propre situation de ressortissant belge domicilié en Belgique pour exemple, je suis effectivement tributaire de tout un ensemble d'instances imbriquées les unes dans les autres : mon comité de quartier, la ville et de la commune de Walcourt, la Province de Namur, la Communauté française de Belgique, la Région Wallonne, la Belgique, l'Union européenne ( schématisé sans la figure ci-ci-dessous), l'Organisation Internationale de la Francophonie, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le Fonds monétaire international, la Banque des règlements internationaux, le Conseil de stabilité financière[W 152], l'Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et les Nations unies (et sa quinzaine d'agences...), sans oublier la famille qui n'est pas la moindre des contraintes lorsque qu'on est parent séparé une semaine sur deux.

Le simple fait d'être citoyen belge domicilié en Belgique, me rend donc tributaire d'une quinzaine d'instances décisionnels imbriquées les une dans les autres et dont chacune peut directement porter conséquence sur ma vie de tout les jours. Comme l'explique Marc Abélès lorsqu'il parle de l'Europe[V 2], le simple amendement d'un texte au niveau du parlement européen peut effectivement avoir des conséquences directes sur ma vie sociale, alors qu'à un niveau plus macroscopique encore, une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies qui pousserait mon pays à entrer en guerre peut dans aboutir à la réquisition de mon habitation et même de ma propre personne en tant que soldat. Ceci en sachant de plus qu'il me serait très difficile à court terme, techniquement et moralement, de m'extraire de de tous ces niveaux d'imbrications en changeant de lieu de vie par exemple, alors que je peux quitter le mouvement Wikimédia d'une minute à l'autre.

La comparaison d'un organigramme du mouvement avec un autre qui illustre les rapports de force au niveau de l'union européenne repris ci-dessous, explique donc en image que la complexité du mouvement Wikimédia diffère de celle de la société globale dans laquelle on vit. D'une pour les questions d'imbrication qui viennent d'être présentés, mais aussi d'autre part, parce les acteurs bénévoles pour le moins ne sont soumis qu'à une pression coercitive à la fois faibles et très localisées. Il existe bien entendu des relations de pouvoir entre les différents acteurs bénévoles au sein des projets, mais rien de comparable me semble-t-il aux lois, décrets, ordonnances, réglementations, et autres textes législatifs auxquels le citoyen belge est soumis et dont la justice avec l'aide de la police assure le respect.

Organisation du mouvement Wikimédia perçu en 2013 par Florence Devouard et Ziko van Dijk.
Fig. 2.5. Organisation du mouvement Wikimédia perçu en 2013 par Florence Devouard et Ziko van Dijk. (source : https://w.wiki/32GV)
Schéma décrivant le fonctionnement des institutions européennes et leurs interactions entre elles et avec les États Membres
Fig. 1.x. Schéma décrivant le fonctionnement des institutions européennes et leurs interactions entre elles et avec les États Membres (sources : https://w.wiki/3LjK).

Pour le reste, il faut bien sûr garder à l'esprit que la complexité du mouvement Wikimédia ne nuit pas forcément aux activités des Wikmédiens, tout comme la méconnaissance du réseau global Internet et de l'espace Web n’empêche pas l'utilisation de certaines de ses applications. Mais cette situation a toute fois des incidents quelque peu perverse dès que l'on sait que sans cette compréhension globale dé Wikimédia ou du système Internet, les personnes qui y sont actives auront beaucoup de mal à anticiper les conséquences de leurs actions et de participer au contrôle de son environnement dans d'y développer une certaine autodétermination. Il est bon en effet me semble-t-il de savoir clairement à qui et à quoi va profiter les dons offerts au mouvement, ou le temps que l'on passe à éditer les projets Wikimédia. Tout comme il est tout aussi important de savoir ce que va engendrer l'installation d'un logiciel sur son ordinateur ou d'une application sur un smartphone. Rien qu'en ouvrant une page web, quelles sont les personnes par exemple, qui sont parfaitement conscientes qu'elles adhèrent de manière implicite à un contrats d'adhésion, et donc non négociable, intitulé « conditions générales d'utilisation » ? Et qui parmi ceux et celles qui en sont conscients, prend le temps de lire les termes de ce contrat ?

Suite à l'arrivée du règlement général sur la protection des données, une petite partie de ces contrats est devenu visible à chaque première visite d'un site web, par le simple fait que ce règlement aura obligé les propriétaires et responsables de site web à transformer leur contrat d'adhésion en contrat contrat de gré à gré pour tout ce qui concerne l'utilisation des données à caractère personnel. Une bonne chose sommes toute, puisque en obligeant les visiteurs d'un site à cocher la case de type « j'accepte d'offrir des informations sur mes activités et sur ma personne », cela a permis de mettre en évidence ce service rendu aux propriétaires d'un site web, d'un logiciel ou d'une application. Reste ensuite à comprendre que dans le cadre d'un site ou d'un logiciel commerciale les services rendus seront rentabilisés pour maximiser les profits financiers alors que pour un site sans but lucratif ou un logiciel libre, ces mêmes services rendus seront exploités au profit de la collectivité.

Au niveau Wikimédia, c'est ce qui se passe jusqu'à présent puisque le mouvement ne regroupe que des associations à buts non lucratifs. Cela limite donc l’appât du gain mais sans pour autant me semble-t-il limiter les enjeux liés à la recherche de pouvoir, d'autorité et de gain financier au travers l'obtention d'un salaire ou d'un financement quelconque. Et c'est bien pour cette raison que l'ensemble du mouvement gagnerait à rester transparent et accessible au contrôle des personnes les plus aptes à le faire dans le but de rapporter à l'ensemble de la communauté certains abus ou certaines dérives. Une tâche d'autant plus importante que le mouvement ne cesse de grandir au niveau de son influence politique, de la taille de sa communauté et de la quantité des flux financiers qui y circulent.

Voir le mouvement Wikimédia tomber dans les mêmes travers que la majeure partie de l'espace web récupérée par les géants du Web est en effet un scénario réaliste à moyen et long terme. Une proximité entre le mouvement et ces firmes commerciales est de plus en plus grande et la mission de rendre toutes l'information émanant des projets Wikimédia disponible sur Internet gratuitement et cela de façon permanente[W 153], pourrait un jour être remise en cause par la succession d'une suite d'antécédents discrets. Et c'est d'ailleurs ce qui est arrivé à la Science au niveau de l'enseignement supérieur comme on le verra en fin du prochain chapitre consacré à la méthodologique de ce travail de recherche. Lorsque l'on remarque que la définition première du mot science est très proche de ce que Wikimédia offre à tout Internaute, à savoir une « somme de connaissances qu'un individu possède ou peut acquérir par l'étude, la réflexion ou l'expérience. »[W 154] on met alors le doigt un des enjeux principale du mouvement qui consiste à démocratiser la Science.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

[N]otes

  1. Texte original en anglais avant traduction avec deepl.com (version gratuite) :« Wikimedia is a global movement whose mission is to bring free educational content to the world. Through various projects, chapters, and the support structure of the non-profit Wikimedia Foundation, Wikimedia strives to bring about a world in which every single human being can freely share in the sum of all knowledge. »
  2. Le nombre des sites web hébergés par la fondation est en constante évolution comme ne témoigne une précédente observation du site wikiscan.org partagée dans le premier chapitre de cette recherche qui indiquait l'existence de 913 wikis et 425 millions de pages. Dans un espace de temps d'environ deux mois, couvrant la période du 20 août 2020 au 23 octobre 2020, cinq nouveaux projets seront donc apparus ainsi que 5 millions de nouvelles page web. Une liste exhaustive et mise à jour automatiquement des versions linguistiques présentes au sein des projets est aussi disponible sur la page https://fr.wikipedia.org/wiki/Sp%C3%A9cial:Matrice_des_sites
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 3,4 et 3,5 Les informations reprises dans ce tableau ou cette liste sont susceptibles d'évoluer avec le temps. Leur mise à jour est toute fois possible au départ des sources contenues dans le texte antérieur.
  4. Accessible à l'adresse : https://chat.wmcloud.org/
  5. Voici une liste non exhaustive des blogs privés francophones tenus par des wikipédiens selon trois catégories : Le blog de Theoliane de Theoliane, Ainsi-va-wikipedia de Hamelin de Guettelet, Chroniquesduwiki, Coyau.blogspot de Coyau, Les échos d'en bas de Frakir, Poulpy.blogspot de Poulpy, Darkoneko's Weblog de Darkoneko, Jur@astro, Garfieldairlines de Garfieldairlines, Gratusfr,Wikibuster, Wikiconneries, Wikipedia-un-mythe,et Wikirigoler dont l'URL est interdite d'usage sur le Wikipédia en français  : http://web.archive.org/web/20201103065439/http://wikirigoler.over-blog.com.
  6. Il est a noté que les informations trouvées sur le site de la fondation ne correspondait pas toujours à celle trouvée sur le site Meta-Wiki et qu'il me fut impossible d'en distinguer les bonnes ou les plus récentes.
  7. Texte original avant traduction ; « Que la suma de tot el coneixement humà estigui disponible lliurement en català, i que tot el coneixement sobre la cultura catalana estigui disponible per a tothom en qualsevol llengua. »
  8. Les informations reprises dans ce tableau ou cette liste sont susceptibles d'évoluer avec le temps. Leur mise à jour est toute fois possible au départ des sources contenues dans le texte antérieur.

[B]ibliographiques

  1. Nathalie Savary, « La galaxie Wikimédia », Le Débat, vol. 170, no  3, 2012, p. 138 (ISSN 0246-2346) [texte intégral (page consultée le 2021-02-20)]
  2. Ophelia Noor, « [infographie] La Galaxie Wikimedia » OWNI, News, Augmented », OWNI, (consulté le 27 septembre 2020)
  3. Lars Qvortrup, The hypercomplex Society, Peter Lang, 2003 (ISBN 978-0-8204-5704-8) (OCLC 59322051) 
  4. Lars Qvortrup et Global media cultures (projekt), Internet: the communication medium of the hypercomplex society, Department of Film & Media Studies, University of Copenhagen, 2001 (ISBN 978-87-90824-08-2) (OCLC 470022310) 
  5. Cynthia Ghorra-Gobin, « Notion en débat : mondialisation et globalisation », Géoconfluences, (consulté le 27 janvier 2021)
  6. Dariusz Jemielniak, Common knowledge?:an ethnography of wikipedia., Stanford University Press, 2015 (ISBN 978-0-8047-9723-8) (OCLC 913498835) [lire en ligne], p. 98 .
  7. Hecht B, Gergle D et CHI 2010 28th Annual CHI Conference on Human Factors in Computing Systems, « The tower of Babel meets web 2.0:User-generated content and its applications in a multilingual context », Conf Hum Fact Comput Syst Proc Conference on Human Factors in Computing Systems – Proceedings, vol. 1, 2010, p. 291–300.
  8. Denny Vrandečić et Markus Krötzsch, « Wikidata », Communications of the ACM, vol. 57, no  10, 2014-09-23, p. 78–85 (ISSN 0001-0782) [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2020-01-31)].
  9. Subhashish Panigrahi, « Meet the Newly Born Tulu Wikipedia, the 23rd in a South Asian Language! », sur Global Voices, (consulté le 31 janvier 2020).
  10. Thomas Douillard, « Abstract Wikipédia - LinuxFr.org », LinuxFr, (consulté le 23 septembre 2020)
  11. 11,0 et 11,1 David Gómez Fontanills, « Panoràmica de la wikimediasfera », Digithum, 2012-05-31 (ISSN 1575-2275) [texte intégral (page consultée le 2020-02-11)].
  12. Dariusz Jemielniak, Common knowledge?:an ethnography of wikipedia., Stanford University Press, 2015 (ISBN 978-0-8047-9723-8) (OCLC 913498835) [lire en ligne] .
  13. Quim Gil, « Welcome to Phabricator, Wikimedia's new collaboration platform », Blog WMF, Wikimedia Foundation, (consulté le 20 septembre 2020)
  14. David Strine, « MediaWiki is the software that underpins Wikipedia. This conference shows all the other ways it can be used », Blog de la Wikimedia Foundation, (consulté le 13 mars 2020)
  15. Simon Koch, « Wikipédia fait de la prison en Suisse », Le Matin, 2013-06-18 (ISSN 1018-3736) [texte intégral (page consultée le 2020-02-05)].
  16. Nic Ulmi, « Une Wikipédia pour les lieux à l'écart du Web », Le Temps, 2015-11-27 (ISSN 1423-3967) [texte intégral (page consultée le 2020-02-05)].
  17. María Cruz, « Introducing Wikimedia Space:A platform for movement news and conversations », Wikimedia Space, (consulté le 1er octobre 2020)
  18. Qgil-WMF, « Next steps on Wikimedia Space », Wikimedia Space, (consulté le 25 octobre 2020)
  19. 19,0 19,1 et 19,2 Dariusz Jemielniak, « Wikimedia movement governance:the limits of a-hierarchical organization », Journal of OrgChange Mgmt Journal of Organizational Change Management, vol. 29, no  3, 2016, p. 361–378 (ISSN 0953-4814) [texte intégral (page consultée le 2020-02-01)].
  20. MPossoupe, « Validation des modifications apportées aux Statuts et lancement à venir d’une consultation pour la sélection des nouveaux administrateurs », Diff, WMF, (consulté le 27 janvier 2021)
  21. Merrilee Proffitt, Leveraging Wikipedia connectingcommunities of knowledge, 2018 (ISBN 978-0-8389-1732-9) (OCLC 1050279294) [lire en ligne] .
  22. Jörg Sydow, Elke Schüssler et Gordon Müller-Seitz, Managing inter-organizational relations:debates and cases, 2016, 298 p. (ISBN 978-1-137-37002-0) (OCLC 1061274553) [lire en ligne] .
  23. Ariane Beky, « La Fondation Wikimedia se dote d’une section française », NetEconomie, (consulté le 29 janvier 2005)
  24. Jörg Sydow, Elke Schüssler et Gordon Müller-Seitz, Managing inter-organizational relations:debates and cases, 2016 (ISBN 978-1-137-37002-0) (OCLC 1061274553) [lire en ligne], p. 295 .
  25. Camille Gévaudan, « Wikipédia s'installe sur les campus africains », Libération, (consulté le 5 février 2020)
  26. Don Watkins, « How WikiFundi is helping people in Africa contribute to Wikipedia », Opensource.com, (consulté le 11 novembre 2020)
  27. Katherine Maher, « People First:Wikimedia’s Response to COVID-19 », Medium, (consulté le 28 janvier 2021)
  28. Christine Siméone, « Les Archives Nationales de France espèrent accueillir un wikipédien en résidence », France inter, (consulté le 15 octobre 2020).
  29. La rédaction, « KDE et la fondation Wikipedia s'associent », Next INpact, (consulté le 9 février 2021)
  30. Benoit Soubeyran, « Les liens entre OSM et les projets Wikimédia », WikiConvention francophone 2017, WikiFranca and Wikimedia France and Wikimedia CH, 2017-10 [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2020-01-13)].
  31. Guillaume de Morant, « Les archives de l'Hérault signent un partenariat avec Wikimedia », La revue française de généalogie, (consulté le 10 février 2021)
  32. Digital heritage:progress in cultural heritage :documentation, preservation, and protection :7th international conference, EuroMed 2018, Nicosia, Cyprus, October 29 – November 3, 2018 :proceedings--Part II, 2018 (OCLC 1082196465) [lire en ligne], p. 34 .
  33. Donald G. McNeil Jr., « Wikipedia and W.H.O. Join to Combat Covid-19 Misinformation », The New York Times, (consulté le 4 mars 2021)
  34. La rédaction, « Yahoo fournit des capacités serveurs à Wikipedia - ZDNet », sur web.archive.org, ZDNet.fr, (consulté le 23 septembre 2016)
  35. AFP, « Partenariat entre Orange et Wikipédia », La Libre, (consulté le 13 octobre 2020)
  36. Blandine Le Cain, « Le projet fou de Wikipédia sur papier », Le Figaro, (consulté le 4 septembre 2018)
  37. Johann Breton, « Wikimedia Foundation se met au bitcoin », sur web.archive.org, Les Numériques, (consulté le 10 février 2021)
  38. Anouch Seydtaghia, « Deux millions pour Wikipedia, le don de Google qui intrigue », LeTemps.ch, (consulté le 25 mars 2010)
  39. Lisa Seitz-Gruwell, « Google and Wikimedia Foundation partner to increase knowledge equity online », wikimediafoundation.org, Wikimedia Foundation, (consulté le 8 février 2021)
  40. Édouard Lopez, « Wikipedia As a Complex System », sur web.archive.org, Wikimedia Commons, (consulté le 1er octobre 2020)
  41. Edgar Morin, Introduction à la pensée complexe, Paris, Seuil, 2014 (ISBN 978-2-7578-4200-3) (OCLC 964046192) [lire en ligne] 
  42. Mehdi Moussaid, « Wikipédia #2 : La foule au travail - Carnets de fouloscopie » (consulté le 22 janvier 2021)
  43. Lilian Ricaud, « Principes clés pour mettre en oeuvre une coopération stigmergique », (consulté le 28 février 2021)
  44. Zygmunt Bauman et Christophe Rosson, La vie liquide, Pluriel, 2013 (ISBN 978-2-8185-0309-6) (OCLC 828251611) [lire en ligne] 
  45. Jacques Lévy, Commencer par les fins. La complexité fondatrice du social, Prise de parole Érudit, 2009 (OCLC 748622234) [lire en ligne] 
  46. Niklas Luhmann, Die Gesellschaft der Gesellschaft, Suhrkamp, 2018 (ISBN 978-3-518-28960-0) (OCLC 489197411) [lire en ligne] 

[V]idéographiques

  1. David Crochet, « Les projets frères de Wikipédia », sur Youtube, (consulté le 31 janvier 2020).
  2. Laboratoire d'anthropologie prospective - UCLouvain, « Marc Abélès : Anthropologie politique de la globalisation », Troisième leçon : Parlement et Commission européenne. Comment penser le changement d'échelle en matière de gouvernance ?, (consulté le 3 juin 2021)

[W]ebographiques

  1. Wikipédia, « Tous les journaux publics » (consulté le 3 novembre 2020)
  2. WikiStats, « All Wikimedia Projects by Size » (consulté le 24 octobre 2020)
  3. Meta-Wiki, « Wikimedia Belgium/Members », (consulté le 5 mars 2021)
  4. Wikimédia, « Wikimedia » (consulté le 8 avril 2019).
  5. Ulrich Beck, World risk society, Polity Press, 2009 (ISBN 978-0-7456-2220-0 et 978-0-7456-2221-7) (OCLC 642977427) [lire en ligne] 
  6. Meta-Wiki, « List of Wikipedias/Table » (consulté le 23 octobre 2020)
  7. Meta-Wiki, « Complete list of Wikimedia projects » (consulté le 20 novembre 2020)
  8. Wikiscan, « Statistics » (consulté le 23 octobre 2020)
  9. 9,0 et 9,1 WikiStats, « All Wikimedia Projects by Size » (consulté le 25 janvier 2021)
  10. Github, « wikimedia / operations-mediawiki-config » (consulté le 16 février 2021)
  11. Wikipédia, « Wikipédia en allemand » (consulté le 17 novembre 2020)
  12. Meta-Wiki, « Wikimedia projects/fr » (consulté le 10 octobre 2020)
  13. Open Publishing Awards, « Results », (consulté le 3 décembre 2020)
  14. Board of Trustees, « Minutes/2020-02 », Wikimedia Foundation (consulté le 15 octobre 2020)
  15. Meta-Wiki, « WikiLang » (consulté le 9 janvier 2021)
  16. Meta-Wiki, « Wikipédia abstraite » (consulté le 30 septembre 2020)
  17. Board of Trustees, « Resolution:Abstract Wikipedia - Wikimedia Foundation Governance Wiki », Wikimedia Foundation, (consulté le 26 octobre 2020)
  18. Meta-Wiki, « Proposals for new projects », sur web.archive.org (consulté le 13 février 2021)
  19. Meta-Wiki, « Proposals for closing projects » (consulté le 26 janvier 2021)
  20. Wikimania, « Wikimania » (consulté le 17 novembre 2020)
  21. Outreach Wiki, « Page principale » (consulté le 14 octobre 2020)
  22. Strategic Planning, « Main page » (consulté le 27 novembre 2020)
  23. Wikimedia Usability Initiative, « Main page » (consulté le 20 novembre 2020)
  24. Internet Archive, « Wayback Machine » (consulté le 16 mai 2021)
  25. Wikipédia, « Projet:WikiMOOC » (consulté le 12 avril 2019)
  26. Wikipédia, « Projet:Accueil » (consulté le 23 novembre 2020)
  27. Wikipédia, « Portail:Accueil » (consulté le 1er décembre 2020)
  28. Wikipédia, « Projet:Noircir Wikipédia » (consulté le 28 janvier 2021)
  29. wiki.c2, « Top Ten Wiki Engines », sur web.archive.org (consulté le 1er avril 2021)
  30. MediaWiki, « Main page » (consulté le 3 décembre 2020)
  31. Wikitech, « Help:Cloud Services Introduction » (consulté le 16 novembre 2020)
  32. Toolforge, « OpenStack browser » (consulté le 12 octobre 2020)
  33. Wikitech, « Main page » (consulté le 3 décembre 2020)
  34. lists.wikimedia.org, « Mailing Lists » (consulté le 27 janvier 2021)
  35. Meta-Wiki, « IRC » (consulté le 20 octobre 2020)
  36. Meta-Wiki, « Diff (blog) », sur web.archive.org (consulté le 3 août 2020)
  37. Diff, « About » (consulté le 24 janvier 2021)
  38. Wikimedia Foundation, « Wikimedia Foundation Governance Wiki » (consulté le 25 novembre 2020)
  39. Wikimedia Foundation, « Main page » (consulté le 3 décembre 2020)
  40. Meta, « Wikimedia Blog » (consulté le 27 janvier 2021)
  41. Wikimedia Foundation, « News » (consulté le 27 janvier 2021)
  42. Wikimédia France, « Association pour le libre partage de la connaissance » (consulté le 27 novembre 2020)
  43. Wikimedia Suisse, « Accueil » (consulté le 17 novembre 2020)
  44. Wikimedia Belgique, « Main page » (consulté le 29 novembre 2020)
  45. Wikimedia Canada, « Home » (consulté le 31 octobre 2020)
  46. Wikimedia Techblog, « Open Source for Open Knowledge » (consulté le 6 février 2021)
  47. MediaWiki, « Developer Advocacy » (consulté le 20 octobre 2020)
  48. Phabricator, « Active Blogs » (consulté le 3 décembre 2020)
  49. Wikimédia France, « Blog » (consulté le 1er décembre 2020)
  50. Wikimedia Belgium, « Engaging people in free knowledge » (consulté le 16 novembre 2020)
  51. Wikipédia, « Wikipédia:RAW/2015-02-13 » (consulté le 12 avril 2019)
  52. Theoliane, « le blog de theoliane » (consulté le 14 février 2021)
  53. Wikipédia, « Wikipédia:Wikimag » (consulté le 10 décembre 2019)
  54. Wikipédia, « Wikipédia:Regards sur l'actualité de la Wikimedia » (consulté le 9 août 2020)
  55. Wiktionnaire, « Wiktionnaire:Actualités » (consulté le 11 octobre 2020)
  56. Meta-Wiki, « Internal news media » (consulté le 23 janvier 2021)
  57. Wikipedia, « Wikipedia:Wikipedia Signpost/2005-01-10/From the editor » (consulté le 2 septembre 2020)
  58. Wikimedia Foundation Governance Wiki, « Advisory Board » (consulté le 21 octobre 2020)
  59. Meta-Wiki, « Planet Wikimedia » (consulté le 22 novembre 2020)
  60. Meta-Wiki, « Actualités techniques/2021/Semaine 16 » (consulté le 19 avril 2021)
  61. Meta-Wiki, « OTRS », sur web.archive.org (consulté le 31 octobre 2020)
  62. Meta-Wiki, « OTRS/Personnel », sur web.archive.org (consulté le 24 octobre 2020)
  63. Tool wmfalbs, « Wikimedia OTRS Daily Reports » (consulté le 21 novembre 2018)
  64. Union européenne, « Registre des représentants d'intérêts », sur ec.europa.eu (consulté le 22 janvier 2020).
  65. Meta-Wiki, « Départements de Wikimedia Foundation » (consulté le 18 février 2021)
  66. Meta-Wiki, « Wikimedia Foundation Leadership team » (consulté le 23 janvier 2021)
  67. Wikimedia Foundation, « Staff and Contractors » (consulté le 4 février 2021)
  68. Meta-Wiki, « Wikimedia Foundation Advancement department » (consulté le 30 octobre 2020)
  69. Meta-Wiki, « La Communication » (consulté le 18 février 2021)
  70. Meta-Wiki, « Wikimedia Foundation Finance and Administration department » (consulté le 29 octobre 2020)
  71. Meta-Wiki, « Département juridique », sur meta.wikimedia.org (consulté le 18 février 2021)
  72. Meta-Wiki, « Département juridique » (consulté le 19 février 2021)
  73. Meta-Wiki, « Wikimedia Foundation Operations department » (consulté le 29 octobre 2020)
  74. MediaWiki, « Produit Wikimédia » (consulté le 9 août 2020)
  75. Meta-Wiki, « Wikimedia Foundation Talent and Culture department » (consulté le 30 octobre 2020)
  76. MediaWiki, « Technologie Wikimédia » (consulté le 15 août 2020)
  77. MediaWiki, « Croissance » (consulté le 28 octobre 2020)
  78. MediaWiki, « ÉditeurVisuel/Portail » (consulté le 8 août 2020)
  79. MediaWiki, « Applications Wikimedia », sur web.archive.org (consulté le 20 septembre 2020)
  80. MediaWiki, « Lecture/Web/Améliorations pour ordinateur » (consulté le 30 octobre 2020)
  81. Meta-Wiki, « Stratégie/mouvement Wikipédia/2017/Équipe fondamentale » (consulté le 4 mars 2021)
  82. Meta-Wiki, « Wikimedia Foundation staff and contractors » (consulté le 19 décembre 2020)
  83. Meta-Wiki, « Conseil d'administration de la Fondation Wikimédia » (consulté le 25 octobre 2020)
  84. Wikimedia Foundation Governance Wiki, « Pluralism, internationalism, and diversity policy » (consulté le 26 octobre 2020)
  85. Fondation Wikimedia, « Qui sommes-nous ? », (consulté le 6 décembre 2020)
  86. Wikimedia Foundation, « Staff and Contractors » (consulté le 17 novembre 2020)
  87. Meta-Wiki, « Directeur général et chef de la direction de Wikimedia Foundation » (consulté le 11 août 2020)
  88. Meta-Wiki, « Advisory Board » (consulté le 9 octobre 2020)
  89. Meta-Wiki, « Advisory Board » (consulté le 9 octobre 2020)
  90. Meta-Wiki, « Comité des élections de la Fondation Wikimédia » (consulté le 12 octobre 2020)
  91. Wikimedia Foundation Governance Wiki, « Difference between revisions of "Bylaws" » (consulté le 27 janvier 2021)
  92. Wikimedia Foundation Governance Wiki, « Resolutions » (consulté le 6 mai 2021)
  93. Wikimedia Foundation Governance Wiki, « Meetings » (consulté le 30 avril 2021)
  94. Wikimedia Foundation Governance Wiki, « Home » (consulté le 4 mai 2021)
  95. Meta-Wiki, « Comités de Wikimédia » (consulté le 13 octobre 2020)
  96. Meta-Wiki, « Wikimedia Foundation Board Governance Committee » (consulté le 9 octobre 2020)
  97. Meta-Wiki, « Comité d'audit de la Fondation Wikimedia » (consulté le 11 octobre 2020)
  98. Meta-Wiki, « Wikimedia Foundation Board Human Resources Committee » (consulté le 8 août 2020)
  99. Wikimedia Foundation, « Community Affairs Committee Charter » (consulté le 2 mai 2021)
  100. Meta-Wiki, « Subventions :APG/Comité de distribution des fonds » (consulté le 15 mai 2020)
  101. Meta-Wiki, « Comité des langues » (consulté le 25 octobre 2020)
  102. Meta-Wiki, « Comité des langues » (consulté le 25 octobre 2020)
  103. Meta-Wiki, « Commission de médiation » (consulté le 7 décembre 2020)
  104. Meta-Wiki, « Comité des communications », (consulté le 7 décembre 2020)
  105. Meta-Wiki, « Strategy/Wikimedia movement/2017/Process/Steering Committee » (consulté le 18 octobre 2020)
  106. Meta-Wiki, « Stratégie/Mouvement Wikimedia /2017/Piste A/Groupe consultatif » (consulté le 4 mars 2021)
  107. Meta-Wiki, « Stratégie / Mouvement Wikimédia / 2017 /Équipe/ Groupe de rédaction », sur meta.wikimedia.org (consulté le 4 mars 2021)
  108. Wikimedia Polska, « Organizacja pożytku publicznego » (consulté le 9 octobre 2020)
  109. Wikimedia Italia, « Cinque per mille » (consulté le 16 septembre 2020)
  110. Meta-Wiki, « Fundraising » (consulté le 4 février 2021)
  111. Meta-Wiki, « Subventions:APG/Information » (consulté le 25 mai 2019)
  112. « Wikimedia chapters – Meta », sur meta.wikimedia.org (consulté le 21 janvier 2019).
  113. Meta-Wiki, « Organisations thématiques » (consulté le 25 octobre 2020)
  114. Meta-Wiki, « Amical Wikimedia » (consulté le 28 octobre 2020)
  115. Meta-Wiki, « Wiki Project Med/fr » (consulté le 2 novembre 2020)
  116. Amical Wikimedia, « Qui som » (consulté le 26 novembre 2020)
  117. CoNCA, « Premis 2014 » (consulté le 28 décembre 2019)
  118. Wiki Project Med Foundation, « Imagine a world in which every single person is given free access to the sum of all medical knowledge. That is what we're doing. » (consulté le 11 octobre 2020)
  119. GuideStar Profile, « Wiki Project Med Foundation Inc » (consulté le 11 octobre 2020)
  120. Translators without borders, « Wiki Project Med Foundation » (consulté le 20 septembre 2020)
  121. 121,0 et 121,1 Meta-Wiki, « Groupes d'utilisateurs de Wikimédia » (consulté le 15 janvier 2021)
  122. Meta-Wiki, « WikiFranca/fr » (consulté le 8 novembre 2020)
  123. Meta-Wiki, « Wiki In Africa » (consulté le 25 novembre 2020)
  124. Meta-Wiki, « Lingua Libre » (consulté le 21 janvier 2021)
  125. Wikimania, « Wikimania » (consulté le 17 novembre 2020)
  126. Meta-Wiki, « Hackathon » (consulté le 28 janvier 2021)
  127. Meta-Wiki, « Events » (consulté le 25 janvier 2021)
  128. Mete-Wiki, « Events calendar » (consulté le 28 janvier 2021)
  129. MediaWiki, « EMWCon » (consulté le 5 mai 2021)
  130. Wikipédia, « Wikipédia:Rencontres », sur web.archive.org (consulté le 24 mai 2021)
  131. Wikipédia, « Wikipédia:WikiPermanence » (consulté le 28 février 2021)
  132. Wikipédia, « Wikipédia:Mardi c'est Wiki », sur web.archive.org (consulté le 26 août 2016)
  133. Meta-Wiki, « Covid-19 » (consulté le 28 janvier 2021)
  134. Wikimedia Foundation, « Responding to COVID-19 » (consulté le 28 janvier 2021)
  135. Janeen Uzzell, « Moving Wikimania 20201 to a Virtual Event », Wikimedia-l, (consulté le 28 janvier 2021)
  136. Meta-Wiki, « Strategy/Wikimedia movement/2018-20/Transition/Frequently asked questions/fr » (consulté le 28 janvier 2021)
  137. Meta-Wiki, « Strategy/Wikimedia movement/2018-20/Recommendations/Movement Strategy Principles/fr - Meta » (consulté le 28 janvier 2021)
  138. Meta-Wiki, « Stratégie/Mouvement Wikimédia/2018-20/Recommandations » (consulté le 28 janvier 2021)
  139. Meta-Wiki, « Strategy » (consulté le 13 janvier 2021)
  140. Wikipédia, « Wikimédien en résidence » (consulté le 22 janvier 2021)
  141. 141,0 et 141,1 Wikimedia Strategic Planning, « Wikimedia stakeholders » (consulté le 27 octobre 2020)
  142. Wiki Education, « About Us » (consulté le 9 février 2021)
  143. Meta-Wiki, « CivilServant's Wikimedia studies » (consulté le 17 janvier 2021)
  144. Meta-Wiki, « Noongarpedia » (consulté le 16 janvier 2021)
  145. HCDH, « Nouveau partenariat entre le HCDH et la fondation Wikimédia » (consulté le 9 août 2020)
  146. PediaPress, « Catalog » (consulté le 12 novembre 2020)
  147. Wiktionnaire, « Wiktionnaire:Wikidémie/janvier 2021 » (consulté le 2 mai 2021)
  148. Wikimedia Foundation, « Conditions d’utilisation (section 10 : gestion des sites web) » (consulté le 6 mai 2021)
  149. Meta-Wiki, « Groupes d'utilisateurs de Wikimedia/Conditions requises » (consulté le 19 octobre 2020)
  150. Meta-Wiki, « Organisations thématiques Wikimedia/Exigences » (consulté le 24 novembre 2020)
  151. Meta-Wiki, « Chapitres de Wikimedia/Conditions » (consulté le 24 octobre 2020)
  152. Service public fédéral Affaires étrangères, « Institutions internationales » (consulté le 7 mai 2021)
  153. Meta-Wiki, « Mission » (consulté le 15 avril 2021)
  154. CNRTL, « Définition de SCIENCE » (consulté le 24 avril 2021)