Recherche:Mobilité générale/Espace polaire

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Précision préalable[modifier | modifier le wikicode]

Nous utiliserons ici le terme espace dans le sens logique de (ni-cosmos (Ψ); ni-volume (Φ)) ou (soit-cosmos (Ψ); soit-volume (Φ)). En effet, la distance qui sépare deux « points » n'est pas mesurable selon un trajet 3D, mais dépend de la trajectoire sémantique reliant deux horizons traitée comme un continuum spatio-temporel entre une origine et une fin variables. Cette trajectoire est linéaire (et non pas rectiligne). Ainsi, un espace est considéré comme un ensemble absolument infini de trajectoires linéaires (et non pas de trajets) passant par des positions intermédiaires à partir desquelles on peut joindre les horizons selon les règles hypercomplexes. Ces positions intermédiaires contiennent un « milieu » (point stationnaire) avec des valeurs iotas non nulles.

Dans un espace intelligent (trajectoires contrôlées), deux points quelconques ne sont pas superposables dans l'espace et dans le temps (décalage).


Concept général[modifier | modifier le wikicode]

Avant de procéder à l'étude de cet espace, nous précisons les lignes générales conceptuelles qui permettront une définition et une étude formelle. À savoir :

Un espace polaire est un espace « ouvert » à la navigation d'un mobile intelligent entre deux horizons, qu'elle soit restreinte (deux horizons connus) ou générale (deux horizons prévisionnels). Un tel concept établit une étroite relation sur l'ensemble du parcours entre la réalité physique et la réalité psychique fonction de la progression terrestre. Par exemple, la notion de temps est inter-dépendante de celle de date, plutôt que de durée, cette dernière étant une dérivée du continuum par l'intermédiaire de la « vitesse ». « Rien ne sert de courir, il faut arriver à point » serait une bonne devise. Ceci nécessite une conscience « élargie » ou « augmentée » afin de conserver un lien hypercomplexe et identifier ίs. Cette étude décrirait (autant que faire se peut) la transition hypercomplexe de consistance < 1 entre l'espace psychique (cosmos) et l'espace physique (volume), soit de RIEN à TOUT, entre les horizons polaires Ψ (non localisable spatio-temporellement) et Φ (avènement spatio-temporel) avec une trajectoire infiniment courte sur une durée quasi-instantanée.

On peut poser une base générale de construction en le considérant comme un espace bivectoriel ponctuel (espace + antiespace) muni d'une norme unitaire variable (pour le finir). Nous laissons libre court à l'imagination du lecteur en correspondance avec son évolution psychique terrestre pour envisager quelle réalité physique lui permettrait de comprendre, en cette année 2020, l'importance de cette étude. Qu'il se rassure, son « élucubration » sera psychiquement controlée et, en tout état de cause, moins « délirante » que la mienne. Il est temps de choisir ouvertement, s'il faut en poursuivre, ou non, l'écriture. Merci de me faire connaitre la décision par un moyen quelconque : l'entrée dans cet espace ne peut pas être « contraint » mais être un choix « libre », sachant que la trajectoire est parfaitement controlée, et l'arrivée prévue à la bonne date.

Autrement dit, l'espace polaire est un espace ouvert à tous ceux qui veulent y entrer, sans considération restrictive de sexe, couleur de peau, culture, religion, compte en banque, notoriété sociale, ... Pour les autres, ils devront se contenter de leur espace terrestre infiniment complexe avec une prévision d'échéance fatale en rapprochement.


Définition d'une jauge[modifier | modifier le wikicode]

Unités de charge et d'anticharge[modifier | modifier le wikicode]

Dimension fractale[modifier | modifier le wikicode]

Éléments polaires[modifier | modifier le wikicode]

Pôles, antipôles[modifier | modifier le wikicode]

Objets polaires[modifier | modifier le wikicode]

Convergence sémantique[modifier | modifier le wikicode]

Sur un objet polaire.


Trajectoires polaires[modifier | modifier le wikicode]

Groupe polaire[modifier | modifier le wikicode]

Théorème de l'interaction polaire[modifier | modifier le wikicode]

Organisation des trajectoires[modifier | modifier le wikicode]

loi de l'ordre local[modifier | modifier le wikicode]

Saturation spatio-temporelle[modifier | modifier le wikicode]

Collisions[modifier | modifier le wikicode]

Applications pratiques[modifier | modifier le wikicode]

Polarité de [modifier | modifier le wikicode]

Démontrer que muni du principe de finitude ( , ίs) est un espace polaire absolument continu et réversible.

On vérifiera successivement qu'il est dénombrable, numérotable, raccordable et consolidable, d'abord globalement, puis pour toutes parties, et enfin pour toutes séquences de toutes parties.


gestion d'un groupe polaire[modifier | modifier le wikicode]