Recherche:La Nation native des Houmas de Louisiane et la notion d'injustice environnementale : une opportunité de recherche en Géographie ?

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Image logo indiquant que la page n’est pas fini
J. N. Squire (lui écrire) vous informe que cette page, ou cette section de page, n’est pas finie et qu'elle est en phase d’écriture ou de restructuration importante.
  • Son état actuel est provisoire et doit être pris avec prudence.
  • Une version améliorée est en préparation et devrait être disponible prochainement.

Pour en suivre l’avancement ou y participer, veuillez consulter la page de discussion.

Geographylogo.svg
La Nation native des Houmas de Louisiane et la notion d'injustice environnementale : une opportunité de recherche en Géographie ?

Toute réaction ou commentaire par rapport à ce travail de recherche sont les bienvenus sur cette page de discussion.

Cette page fait partie de l’espace recherche de la Wikiversité et dépend de la faculté géographie. Pour plus d'informations, consultez le portail de l'espace recherche ou rendez-vous sur l'index des travaux de recherche par faculté.

Titre de la page pour créer un wikilien : Recherche:La Nation native des Houmas de Louisiane et la notion d'injustice environnementale : une opportunité de recherche en Géographie ?

Par J. N. Squire

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Choix de l'objet d'étude[modifier | modifier le wikicode]

Principes de recherche[modifier | modifier le wikicode]

Résumé succinct. Synthèse bibliographique sur la recherche en géographie.

Détailler un peu le principe des études de cas (notamment grâce à Gomez B. et Jones J. P., 2010, pp. 67-69).

S’inspirer des grandes parties du livre de Gomez et Jones pour structurer cette sous-partie, à savoir : théorie et méthodologie, collecte des données (à faire soi-même ou analyse d'existantes), représentation et analyse, obligations éthiques et du processus d'écriture.

Sur l'adaptation des Houmas, il faudra considérer l'adaptation de ce système socio-écologique tant au niveau des différentes échelles d'espace que de temps. En effet, un système comporte différents cycles d'adaptation qui dépendent des liens entre ces échelles, de leurs hiérarchies et de leurs perturbations. Des changements de cycles s'opèrent via des franchissement de seuils (Walker et David, 2006, pp. 89-93).

Situation des Houmas contemporains[modifier | modifier le wikicode]

Généralités[modifier | modifier le wikicode]

Identification et classification des amérindiens aux USA[modifier | modifier le wikicode]

Sources diverses, dont les textes du BIA et l'ouvrage de Deloria et Salisbury (cf bibliographie).

Bref historique des relations entre les Amérindiens et le gouvernement Américain[modifier | modifier le wikicode]

L’Époque des traités[modifier | modifier le wikicode]
Création du Bureau des affaires indiennes et émancipation progressive des tribus (empowerment)[modifier | modifier le wikicode]

Le Bureau des affaire indiennes (Bureau of Indian Affairs) est une agence fédérale américaine créée le 11 mars 1824[1].

Fonctionnement d’une réserve indienne[modifier | modifier le wikicode]

Réserves fédérales et réserves d'État.

Répartition selon différentes méthodes[modifier | modifier le wikicode]

La Houma United Nation[modifier | modifier le wikicode]

La Nation Unie Houma (en anglais Houma United Nation[2]) est une organisation représentant les descendants des Houmas.

Reconnue officiellement par l'État de Louisiane en 1972[3], elle fit part des ses intentions d'être reconnue au niveau fédéral en 1979[4]. Elle officialisa sa demande en 1994, qui lui fut refusée[5].

Suite à ce refus, plusieurs tribus se séparèrent de l'HUN. En 1995, la Biloxi-Chitimacha Confederation of Muskogee[2] fit part au BIA son intention de demander la reconnaissance fédérale[4], tandis que l'État de Louisiane la reconnu officiellement en 2005[3]. En 1996, c'est la Pointe-au-Chien Tribe[2] qui notifia l'agence fédérale[2],[4], tandis que la reconnaissance par l'État local eu lieu en 2004[3].

American Community Survey[modifier | modifier le wikicode]

Pas de données suffisamment abondantes pour faire des traitements élaborés.

Recensement, dénombrements élémentaires, American Community Survey (échantillon petit, seulement « 5 years estimates » utilisables, pas de précision territoriale, pas possible de descendre en dessous de la paroisse).

Tabulations, pourcentages, cartes de répartition. Comme c'est une enquête sur échantillon, indiquer estimation et intervalle de confiance. Enquête à 1% pour American Community Survey ; il s'agit d'un micro-recensement répondant aux questions sur conditions de vie des ménages, ressources, de manière statistique, crédible pour les grands ensembles territoriaux, mais qui pose des problèmes lorsqu'il s'agit d'une petite population ou territoire. Sourcer avec documents du Bureau de recensement (note : l'ancien système de recherche de fichiers sera supprimé au cours de l'année 2020).

[Inclure cartes]

Cadre environnemental[modifier | modifier le wikicode]

[à développer sourcer]

Commencer à définir cadre territorial dans lequel vivent les Houmas. Proche d'une géographique vidalienne.

Milieu physique[modifier | modifier le wikicode]

delta du Mississippi, origine géologique, fonctionnement, sédimentation, biogéographie, écosystème, faune, végétation. Tout cela pour justifier la problématique environnementale auquel sont confronté les Houmas.

Ressources utilisées par la population[modifier | modifier le wikicode]

Décrire de quoi ils vivent. Minorité qui tire l'essentiel de moyens de subsistance des ressources naturelles de leur territoire. Vivent surtout de la pêche (crevettiers). Freshwater marshes (marais d'eau douce) dans le delta (bayou, forêt inondée, trappe, chasse à l'alligator, etc), salted water marshes (marais d'eau salée), surtout herbus et eau saumâtre plus au Sud (pêche aux huîtres et aux crevettes, crabe (softshell crabe)).

Questions environnementales[modifier | modifier le wikicode]

Après cadre environnemental, problèmes qui s'y posent. Relier question amérindienne et environnementale en avançant piste qu'on ne peut pas résoudre.

Éventuellement évoquer la question de la résilience du système, ainsi que ce qu'est la résilience.

Un milieu menacé de toutes parts[modifier | modifier le wikicode]

Subsidence, submersion marine (terme de recherche internet=>wetland losses), lente transgression marine, relative sea level rise (sol s'enfonce, hausse du niveau marin, travaux de Barras, USGS). État Louisiane, coastal restoration plans. Zone particulière du centre du delta. Bassin de la Barataria. Érosion a aggravée par canaux pour exploitation pétrolière, ravages du rat musqué (berges des canaux).

Controverse inverse: dérivation du Mississippi pour recharger en sédiments car le fleuve apporte trop d'eau douce, ce qui tue bancs d’huîtres et repousse les crevettes au large.

Pollutions par les hydrocarbures, causes locales (rupture d'oléoduc, de gazoduc (delta quadrillé de canalisation souterraines)). Raffineries et terminaux de chargement de brut sont au niveau du Mississipi. Une grande partie des constructions de canaux pour construire pipelines. Environnent fragile.

Injustice environnementale ?[modifier | modifier le wikicode]

Enchainer avec la question: les Houmas sont-ils discriminés, victimes d'injustices environnementales ? Dans cette partie 3, évoquer cette question. Il faut partir d'une discussion sur ce qu'est une injustice environnementale. Sources en ligne.

Origines et popularisation du terme[modifier | modifier le wikicode]

Histoire d'une nation faite d'abus, de métissages et d'adaptations[modifier | modifier le wikicode]

[incomplet]

Concernant les Houmas, résumer les différentes crises auxquelles ils ont dû faire face dans le passé et comment ils ont été contraint de s'adapter. Expliquer de façon simplifiée le principe de résilience. Évoquer la question complexe de la conservation des traditions, étant donné que celles liées à la pêche viennent probablement de l'époque où la nation s'est déplacée vers le Sud du delta. Il y a en plus eu métissage avec des populations acadiennes, preuve supplémentaire que la nation a déjà évolué culturellement.

Cas contemporain : la disparition de l'Isle de Jean Charles[modifier | modifier le wikicode]

[à remplir, cf ajouts en bibliographie]

Conclusion[modifier | modifier le wikicode]

[à remplir]

Résumer les points précédents et souligner pour chacun les type de recherche qui pourraient être menés, voire les regrouper par catégorie.

Étendre les possibilités de recherche à des thématiques plus larges que la seule notion de justice environnementale.

Idée de recherche : comparer la possibilité de reconnaissance des Houmas avec les cas des bandes ou tribus des Métis canadiens, reconnus bien plus tôt.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

Ouvrages[modifier | modifier le wikicode]

Ouvrages de synthèse en histoire et géographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Clifford N., Cope M. et Gillespie T. V. (2016). Key Methods in Geography. 3e édition.
  • Deloria P. J. et Salisbury N. (2004). A companion to American Indian history. Chichester, U.K, Blackwell Publishing.
  • Gomez B. et Jones J. P. (2010). Research Methods in Geography: A Critical Introduction. Chichester, U.K., Wiley-Blackwell.
  • Paskoff R. (1998). Les littoraux : impact des aménagements sur leur évolution. Ed. A. Colin, Paris, 260 p.
  • Robbins P., Hintz J. et Moore S. A. (2014). Environment and Society: A Critical Introduction. Chichester, U.K., Wiley-Blackwell. 2e édition.

Ouvrages sur la Louisiane et les Houmas[modifier | modifier le wikicode]

  • (anglais) Carl A. Brasseaux, French, Cajun, Creole, Houma : a primer on francophone Louisiana, Bâton-Rouge, Louisiana State University Press, 2005, 176 p. (ISBN 9780807130360) (OCLC 774295468) [lire en ligne] 
  • Brasseaux C.A. (2005). French, Cajun, Creole, Houma : A Primer on Francophone Louisiana. Louisiana State University Press, Bâton-Rouge, 159 p.
  • Brasseaux C.A. (1987). The Founding of New Acadia : The Beginnings of Acadian Life in Louisiana, 1765 – 1803. Louisiana State University Press, Bâton-Rouge, 229 p.
  • Jessee N. (2020) Community Resettlement in Louisiana: Learning from Histories of Horror and Hope. In: Laska S. (eds) Louisiana's Response to Extreme Weather. Extreme Weather and Society. Springer, Cham
  • Kniffen F.B., Gregory H.F., Stokes G.A. (1987). The Historic indian tribes of Louisiana : From 1542 to the Present. Louisiana State University Press, Bâton-Rouge, 324 p.
  • Hallowell C. (2005). Holding Back the Sea : The Struggle on the Gulf Coast to Save America. Harper Perenial, New York, 265 p.

Textes législatifs et administratifs[modifier | modifier le wikicode]

Articles de presse[modifier | modifier le wikicode]

Presse généraliste[modifier | modifier le wikicode]

Presse spécialisée[modifier | modifier le wikicode]

Site web[modifier | modifier le wikicode]

http://www.census.gov (site américain). Census Bureau, site du Bureau de recensement des États-Unis.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. https://www.bia.gov/bia
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 (en) « List of Federal and State Recognized Tribes », sur www.ncsl.org (consulté le 25 octobre 2019)
  3. 3,0 3,1 et 3,2 https://web.archive.org/web/20081013155515/http://www.indianaffairs.com/tribes.htm
  4. 4,0 4,1 et 4,2 http://www.bia.gov/cs/groups/xofa/documents/text/idc-020619.pdf
  5. Letter of Intent to Petition 07/10/1979; Proposed Finding 12/22/1994, 59 FR 6618.

Documents annexes[modifier | modifier le wikicode]

  • Carte du nombre de Houmas, Chitimatchas et Choktaws par paroisse en Louisiane selon le Recensement de 2010.
  • Carte de la proportion de Houmas, Chitimatchas et Choktaws pour 100 habitants par paroisse en Louisiane selon le Recensement de 2010.