Recherche:Imagine un monde/Culture

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, «  », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Wikimedia Community Logo.svg
La culture Wikimédia
Sixième chapitre de l'ouvrage Imagine un monde

Toute réaction ou commentaire par rapport à ce travail de recherche sont les bienvenus sur cette page de discussion.

Cette page fait partie de l’espace recherche de la Wikiversité et dépend de la faculté Socio-anthropologie. Pour plus d'informations, consultez le portail de l'espace recherche ou rendez-vous sur l'index des travaux de recherche par faculté.

Titre de la page pour créer un wikilien : Recherche:Imagine un monde/Culture
To validate.png L'orthographe, la syntaxe, la grammaire et la typographie du texte ou du code de cette page est à vérifier.
Vous pouvez faire ces corrections en cliquant sur l'onglet « modifier » ou « modifier le code » ci-dessus, ou encore entamer une discussion à ce sujet
W21-1a.svg

Lionel Scheepmans (lui écrire) est en ce moment même en train de travailler en profondeur sur cette page ou section de page. Merci de ne pas modifier celle-ci afin de limiter les risques de conflit de versions jusqu’à disparition de cet avertissement .


Enlevez ce modèle dès que le travail est fini ; si le travail doit être continué, utilisez le modèle : {{Pas fini}}.

De Lionel Scheepmans.

Différences culturelles au sein des activités hors ligne[modifier | modifier le wikicode]

Jake Orlowitz at Learning Day, Wikimania 2014, London.JPG

Cette recherche est une réflexion au sujet de certains contrastes observés au sein des projets Wikimedia en fonction que leur organisation s'effectue en ligne ou hors ligne. Ce texte fut initialement rédigé sur le site Wikimédia CH (inaccessible pour les non membres) en tant que rapport de participation à Wikimania Londres 2014. J'ai ensuite pensé le publier sur Meta-Wiki à titre d’essai. Je vous souhaite une bonne lecture, et surtout n'hésitez pas à améliorer l'article d'une façon ou d'une autre, wikimedia a été conçu pour ça. Lionel Scheepmans Wiki ou eMail 19:13, 4 January 2015 (UTC)

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Le 5 mai 2014, quelque temps après avoir appris que ma demande de bourse pour Wikimania Londres n'avait pas abouti au niveau de la fondation, j'ai eu la surprise de recevoir un mail de Charles m’annonçant que Wikimedia CH m'accordait la possibilité de me rendre à la rencontre. Après un échange de quelques e-mails, nous avons convenu que je serai le bienvenu sur place dès la veille du hackathon jusqu'au lendemain de Wikimania. Ce premier Wikimania fut pour moi l'occasion de redécouvrir l'univers Wikimedia sous un tout autre aspect de ce que je connaissais de ma participation via Internet. De cette expérience j'en ai tiré cette brève analyse essentiellement fondée sur l'observation de différences entre mon expérience Wikimédia en ligne (Wikipédia, Wikiversité et quelques autres projets soutenus par la fondation) et cette expérience hors ligne (Wikimania 2014).

Des wikipédiens IRL, réservés et gentils[modifier | modifier le wikicode]

En ce qui me concerne, rencontrer les gens sans devoir passer par l'intermédiaire d'un ordinateur sur lequel je dois m'exprimer par écrit est un réel confort. D'une part, ma dyslexie et ma dysorthographie font de l'écriture une activité qui me demande beaucoup de concentration, même si, heureusement, j'ai fini par me perfectionner dans l'utilisation du clavier. Malgré cette maîtrise et une bonne concentration, on trouve dans mes écrits de nombreuses fautes d'orthographe et de syntaxe. Toutes ces fautes peuvent parfois me décrédibiliser quelque peu aux yeux de certain de mes interlocuteurs.

Wikimania 2014 Hackathon Day 1 (14734660540).jpg

D'autre part, je trouve que les mots gagnent à être accompagnés d'une expression du visage, d'un langage gestuel. Un air triste, orgueilleux, timide ou contrarié permet en effet de placer les mots dans un contexte extra verbal qui aide beaucoup à percevoir les sentiments de son interlocuteur. Quand on s'exprime en face-à-face, on n'a pas besoin d’émoticônes. Le sourire, la bouche de travers ou en accent circonflexe ajoute de façon instantanée les émotions liées aux mots. Tout cela rend la communication plus simple, plus spontanée, plus agréable.

Au plaisir de rencontrer les membres des projets Wikimédia en face-à-face s'est ajouté la surprise de rencontrer des gens plus réservés et plus gentils que lors de mes échanges sur Internet. Était-ce seulement une impression personnelle ? Et puis, était-ce les mêmes personnes ? Difficile à dire. De toutes les personnes que j'ai côtoyées en ligne dans mes activités au sein des Wikimédia, je ne pense pas avoir retrouvé une seule personne à Londres. Mais comment en être sûr puisque la culture du pseudonyme ne permet pas aux gens de se reconnaître facilement. Sur Wikipédia rares sont les utilisateurs qui se présentent sous leurs noms réels, les photos de profil sont très rares et contrairement à un site comme Facebook, il est impossible de s'aider des amis en commun pour pouvoir situer les personnes que l'on côtoie.

Ainsi une nouvelle question se pose : cette différence de comportement, ne serait-elle pas due à cet anonymat ?

Pas sûr non plus. Il m'est arrivé plus d'une fois d'avoir des altercations sur Facebook avec des personnes à « visage découvert ». Sur Internet, même sans la couverture de l'anonymat, certaines personnes peuvent donc faire preuve d'un manque de courtoisie. Avec cette différence toutefois entre Wikipédia et Facebook, c'est qu'il m'a été facile sur Facebook de couper tout contact avec les personnes désagréables dans leurs propos. Dans l'environnement wiki, c'est impossible. Ou alors, il faut quitter la communauté, solution la plus simple mais aussi le choix le plus préjudiciable pour l'encyclopédie. Une autre option est de bloquer l'accès au site de la personne que l'on ne désire plus voir ; mais cette dernière solution ne s'applique en général uniquement que pour les actes de vandalisme ou d'agressivité répétitifs, et ne peut être appliquée que suite à une décision collective et uniquement par un administrateur du site.

Wikimedia Hackathon 2013 - Flickr - Sebastiaan ter Burg (30).jpg

Sous cet aspect, l'environnement Wikipédia pourrait donc favoriser le manque de courtoisie ou de tact. Il n'existe en effet pas de réel moyen de recadrer ou d'ignorer un contributeur wikipédien « simplement » désagréable tant que celui-ci reste poli dans ses propos. L'exclusion par blocage du compte et/ou de l'adresse IP, qui ne s'applique qu'en cas de comportement antisocial avéré, est, de plus, une mesure extrêmement rare en proportion du nombre de contributeurs.

Cet ensemble de réflexions me pousse donc à croire que le comportement des wikipédiens est influencé selon que les échanges s'établissent dans un environnement en ligne ou hors ligne. Au même titre que l'on se comportera différemment durant une réunion officielle de travail ou lors d'une discussion dans la rue.

C'est une question à approfondir car je connais déjà plusieurs personnes qui ont abandonné l'idée de contribuer au sein des projets Wikimédia suite à un accueil désagréable de l'un ou l'autre utilisateur. Le phénomène existe aussi au niveau des contributeurs expérimentés dans un projet, désireux de s'investir dans un autre projet hébergé par la fondation. Personnellement, j'ai rapidement renoncé à l'idée de contribuer dans les projets Wikinews et Wikivoyage suite à un accueil que j'ai estimé très peu chaleureux et dans lesquels j'ai ressenti une relative fermeture d'esprit. Récemment encore, j'ai eu un échange avec une chercheuse québécoise en sociologie qui fut rapidement découragée dans sa participation à fr.wikiversité. Je ne suis donc pas le seul à avoir vécu ce genre d'expérience. Bien sûr, je n'affirme rien de statistiquement significatif avec ces deux exemples, juste un pressentiment et quelques témoignages, mais un atelier Wikimania intitulé Culture of Kindness, consacré à la recherche de solutions concernant le manque de courtoisie au sein de la communauté Wikimédia me fait croire que le problème est bien réel et que les solutions n'ont toujours pas été trouvées.

Un ensemble de projets, d'associations, de bénévoles et salariés œuvrant à l'ombre d'Internet[modifier | modifier le wikicode]

J'ai commencé à découvrir l'organisation en ligne de la communauté wikipédienne francophone le 26 février 2011, premier jour de terrain de mon travail de fin de master en anthropologie sociale et culturelle. Durant ce travail, j'ai observé durant près de six mois l'organisation de la communauté des contributeurs du projet francophone.

2006-06 wikimania day one (06).jpg

Suite à une Wiki pause jusqu'en 2012, j'ai commencé à découvrir la dimension hors ligne des activités liées à la fondation Wikimédia. Ce fut une visite d'un jour aux bureaux de Wikimédia France à Paris, des réunions concernant la création du chapitre belge, d'autres rencontres faites à l'occasion du mois de la contribution francophone de 2013, ma présence au stand du Fosdem 2013 et puis enfin Wikimania 2014. Ce dernier événement fut pour moi l'occasion de découvrir le projet Wikimédia dans toute son ampleur. La présence de tout ce grand réseau d'associations nationales Wikimédia et le nombre important d'administrateurs et d'employés au sein de ces associations comme au sein de la fondation elle-même m'ont beaucoup impressionné.

En rencontrant les employés de Wikimédia France nouvellement recrutés, j'ai aussi pensé qu'il ne devait pas être facile pour eux de s'y retrouver dans ce vaste champ organisationnel. La compréhension est d'autant plus difficile que l'organisation, les structures et le comportement en ligne apparaissent bien différentes lorsque les activités s'organisent en ligne (au sein des projets) et hors ligne (au sein du réseau bénévole et salarié).

Des différences d'organisation et d'éthique entre Wikipédia et Wikimania[modifier | modifier le wikicode]

Avant d'établir une comparaison entre Wikipédia et Wikimania, je vais tenter de résumer en quelques lignes ma vision sur l'organisation et les caractéristiques de la communauté des contributeurs de fr.wikipédia.

Wikipédia est un projet communautaire fonctionnant dans un environnement plus ou moins clos dans lequel les actions des utilisateurs sont enregistrées et consultables par le reste de la communauté. Dans cet environnement, tous les utilisateurs ont pratiquement les mêmes droits d'édition. Seul l'accès à certains outils de maintenance est réservé de façon statutaire à certains groupes d'utilisateurs élus voire cooptés, au sein de la communauté. Pour le dire d'une façon plus systématique, la communauté d'utilisateurs fr.wikipedia s'organise autour d'une éthique générale basée sur les valeurs et principes suivants :

Lincoln memorial columns.jpg
  • Un respect de la vie privée et de la volonté d’anonymat.
  • Une organisation sans relation contractuelle ni échange monétaire.
  • Une liberté d'expression et de participation dans les limites du respect de chacun.
  • Une absence de hiérarchie statutaire au niveau des décisions éditoriales et politiques pour l'ensemble des utilisateurs qui ont atteint un certain nombre de contributions.
  • La poursuite des principes et de l'éthique du mouvement du logiciel libre avec l'adoption de la licence libre et l'utilisation exclusive de logiciels et format libres.
  • Une transparence totale dans les actions de chacun, exceptées celles qui posent problème d'un point de vue juridique en relation avec les lois extérieures au projet.
  • Une volonté de poursuivre un projet altruiste dans la production d'un savoir productible et accessible à tout être humain.

Au départ de cet ensemble de principes et de valeurs, dont je ne prétends pas l’exhaustivité, il devient possible maintenant d'aborder les différences entre Wikipédia et Wikimania en termes d'organisation et d'éthique.

Un événement incompatible avec le désir d'anonymat et l'absence de relations monétaires ou contractuelles[modifier | modifier le wikicode]

Wikimania 2014 registration desk at 9am on Friday.jpg

Il est tout d'abord évident qu'une présence physique à un événement tel que Wikimania rend le souhait d'anonymat impossible en raison des obligations liées à l'inscription. Aussi, contrairement à Wikipédia, Wikimania ne se déroule pas dans un univers clos où tout peut être organisé et contrôlé par l'ensemble de la communauté. Au niveau de Wikimania, il faut se préoccuper des déplacements, de la nourriture, du logement, des structures d'accueil, des formalités administratives, etc. Tout ceci suscite forcément des échanges monétaires et un ensemble de relations contractuelles tant au niveau des organisateurs qu'au niveau des participants. Juste pour l'exemple, le simple fait de louer un vélo pour me rendre de mon hôtel jusqu'au Barbican Center, m’obligeait a effectué un échange monétaire pour établir un contrat de location avec la firme Barcley.

Une liberté d'expression et de participation moins grande[modifier | modifier le wikicode]

Dans le temple Wikimedia, mieux vaut comprendre la langue de Shakespeare pour cerner tout ce qui s'y passe. Contrairement aux différents projets linguistiques Wikipédia où chacun peut s'exprimer dans sa langue natale, Wikimania Londres s'organise principalement en anglais. Ce fut d'ailleurs je crois, la seule langue utilisée pour les rencontres publiées au sein du programme. Bien sûr, j'ai eu aussi l'occasion de communiquer dans ma langue natale autour d'une table dédiée aux participants francophones ou même en portugais lors de discussion en aparté. Mais pourquoi l'entièreté du programme devrait-elle être organisée en anglais ?

L'utilisation d'autres langues pourrait permettre aux participants non anglophones de se retrouver plus facilement. Cela leur donnerait ainsi l'occasion de s'exprimer plus librement dans leurs langues natales et de rendre ainsi l'expérience Wikimania plus agréable. En 2015, la rencontre Wikimania se déroulera au Mexique dans un pays non anglophone. J'imagine que certaines activités seront programmées en espagnol, mais pourquoi pas dans d'autres langues ?

Pour participer à Wikimania, il faut aussi être capable de se rendre sur place, soit en finançant soi-même les coûts de participation, soit en bénéficiant comme ce fut mon cas, d'une aide financière. En termes de liberté de participation, le projet Wikimania n'a donc rien de comparable à Wikipédia.

frameless

D'autre part, une fois sur place, j'ai pu remarquer que la liberté d'expression et de participation peut être bien différente selon que l'on est simple visiteur ou que l'on occupe un poste statutaire dans l'organisation. Durant le hackathon, des discussions peuvent s'établir autour de tables rondes sur simple initiative d'un participant comme cela peut se faire sur Wikipédia. Mais au niveau du programme Wikimania proprement dit, tout est programmé à l'avance. Une sélection est en effet opérée par un comité restreint influencé, on le suppose, par l'intérêt suscité par la communauté au niveau des pages de soumission. Par la suite, les rencontres proprement dites sont plus ou moins participatives selon qu'elles se déroulent dans une salle de réunion ou dans un auditorium. Si les salles de réunion se prêtent à la discussion, les amphithéâtres, en revanche, limitent souvent l'intervention du public à une séance de questions réponses.

Voici un exemple. Durant la table ronde au sujet de la communauté virtuelle, un sujet qui m'intéresse beaucoup et sur lequel j'ai développé quelques connaissances, il ne m'a pas été possible de prendre la parole. La table ronde s'est déroulée dans le grand amphithéâtre du hall center où était aligné un groupe de personnes composé de quatre employés de la Wikimedia Foundation et trois invités extérieurs spécialistes de la question. La discussion s'est déroulée entre eux par l'intermédiaire de microphones. Vers la fin du temps imparti pour cette rencontre, les spectateurs ont été invités à formuler des questions auxquelles une des personnes présentes sur le podium répondait. Avant d'avoir eu l'occasion de prendre la parole, le temps était écoulé et il fallait laisser les lieux pour la suite du programme.

Boards workshop August 2014 (01).jpg

J'aurais pourtant voulu, d'une part, souligner le fait qu'il était maladroit d'utiliser le terme « virtual » dans l'intitulé du débat. Dans son acceptation commune, l'adjectif virtuel peut se traduire par les termes « en puissance » ou « imaginaire » en opposition aux termes « actuel » ou « effectif », ce qui ne correspond pas du tout à la description de la communauté Wikimédia. Il aurait donc été plus juste d'utiliser les termes « en ligne ». Cela éviterait ainsi de créer certaines confusions, au même titre que l'utilisation du terme « démocratie » pour définir l’oligarchie en place dans les états occidentaux rend le débat politique difficile. Lorsque un mot est utilisé à tort, il devient difficile ensuite de l'utiliser à raison. Et puis, d'autre part, j'aurais pu introduire le mot « environnement », qui me semble être un concept clef dans la compréhension des communautés en ligne. Ce mot n'a malheureusement jamais été prononcé durant la rencontre alors qu'il aurait pu rendre le débat beaucoup plus productif.

En termes de liberté d'expression et de participation, ce que j'ai donc observé durant ces cinq jours pouvait aller d'un extrême à l'autre. Un jour j'établissais un dialogue avec un étudiant en anthropologie ayant laissé en son absence sur l'une des tables du Conservatory Terrace un petit panneau ou il était écrit à la main « Digital anthropology ». L'autre jour j'assistais à cette table ronde à un sujet pour lequel je pouvais apporter quelques avis éclairés, mais où il me fut impossible de prendre la parole.

Une hiérarchie statutaire bien présente[modifier | modifier le wikicode]

Contrairement à Wikipédia, il existe dans le contexte Wikimania une certaine hiérarchie statutaire au niveau des prises de parole et de décision. Tout d'abord, au sein de la fondation elle-même, puisqu'il existe un organigramme relativement classique avec la présence de Directeurs, Chefs, Conseillers Généraux, etc. Mais aussi d'une façon plus discrète, au sein des chapitres, où l'on retrouve comme en Suisse ou en France, des termes comme Directeurs, Chef et Manager.

2014-08 wikimania day one (07).jpg

En termes de hiérarchie statutaire et en dehors du net, le monde Wikimédia n'a donc plus rien à voir avec le monde Wikipédia dans lequel un professeur d'université se retrouvera démuni de toute autorité liée à son titre académique. A contrario, dans le monde hors ligne de Wikimania, la hiérarchie statutaire influence clairement la capacité de se faire entendre et donc d'influencer la communauté. Certains moments de paroles sont spécialement distribués en fonction du statut hiérarchiques sans qu'une réaction au discours ne soit toujours possible. En prenant cette option, l'organisation Wikimédia s'expose donc à un risque de dérive liée à la recherche de pouvoir d'influence. Ce type d'organisation ouvre aussi la porte aux dérives liées au culte de la personnalité et au dogmatisme pouvant être entretenu par des leaders charismatiques. Heureusement, rien de ceci ne m'est apparu durant mon expérience Wikimania, mais un regard attentif sur la question me semble pertinent. Enfin, je me demande aussi pourquoi l'organisation Wikimedia hors ligne ne s'inspire pas des communautés en ligne ? Au départ du fonctionnement MediaWiki, certaines entreprises ont déjà adopté le concept de la Wikinomie. Pourquoi la fondation et les associations ne suivent-elles pas cet exemple d'organisation décentralisée et non hiérarchique, alors qu'elles fonctionnent au bénéfice de communautés Wiki ?

Une certaine dissonance cognitive concernant les valeurs de la culture libre[modifier | modifier le wikicode]

Dans un événement organisé par une association défendant le libre partage de la somme des connaissances, j'ai été très surpris de participer à des exposés de professeurs d'universités et de divers auteurs sans qu'un réel débat ne soit organisé.

Common Knowledge? An Ethnography of Wikipedia books at Wikimania 2014.jpg

Encore plus étonnant m'est apparu le fait qu'une organisation qui défend l'éthique et les principes de la culture libre au travers de l'utilisation de formats et de logiciels libres, ait accepté en son sein, la vente et la dédicace de livres édités sous copyright.

J'ai échangé quelques mots avec l'auteur du livre common knowledge suite à sa présentation à laquelle je n'ai malheureusement pas pu assister. À la question « Est-ce que votre livre est disponible en ligne ? », il me répondit que c'était impossible. Il a été « obligé » de publier son travail au sein d'une maison d'édition reconnue sans quoi il n'aurait pas été reconnu dans le monde académique...

Si le but de la fondation Wikimedia est de permettre aux gens de partager librement la connaissance humaine, comment la fondation a-t-elle pu accepter qu'un auteur, même talentueux ou très investi dans les projets de la fondation, puisse vendre et faire la promotion d'un livre payant et soumis au copyright au sein même de son plus gros rendez-vous annuel ? Si les formats libres et les logiciels libres sont les seuls autorisés au sein des projets de la fondation, pourquoi faire exception à la règle durant les rencontres Wikimania ?

Common Knowledge? An Ethnography of Wikipedia session at Wikimania 2014 01.jpg

Je pourrais comprendre qu'au sein de Wikimania, un conférencier puisse utiliser son Macbook comme support de présentation, mais qu'il vienne vendre des livres, édités sous copyright, aux membres du projet qui lui a fourni gratuitement le contenu du livre, cela me dépasse complètement.

Durant les rencontres Wikimania, les enseignants et auteurs devraient, en toute logique, partager et confronter leurs savoirs avec les personnes présentes dans l'assemblée tout en respectant les règles et l'éthique partagés au sein des projets de la fondation. À mes yeux, si cette règle n'est pas respectée, c'est toute la crédibilité du projet qui est remise en cause. Je me pose ensuite une question concernant la légalité de produire sous copyright un ouvrage dont le contenu est issu de Wikipédia. La licence CC BY-SA, appliquée à tous les projets, n'oblige-t-elle pas les œuvres dérivées à utiliser la même licence CC BY-SA ?

Des possibilités et des comportements différents en termes de transparence[modifier | modifier le wikicode]

La transparence offerte par le logiciel MediaWiki est bien sûr impossible au niveau de l'organisation d'un événement tel que Wikimania. Dans les projets Wikimédia, où toute action aboutit à l'écriture d'un code, tout ce que font les utilisateurs peut être facilement enregistré et accessible à tous. Comme le dit le proverbe, les paroles s'envolent, les écrits restent et cela reste valable pour le code informatique quand il est enregistré. Cela dit, il ne faut pas oublier non plus que, de nos jours, si les paroles s'envolent, elles peuvent aussi se capturer.

Barbican, London - 8 June 2014 - Andy Mabbett - 80.JPG

Je suis venu à Wikimania muni d'une caméra vidéo que j'ai utilisée les premiers jours seulement en raison de l'éloignement de mon hôtel et de la présence d'autres personnes bien mieux équipées que moi. Je me suis dit que cela ne valait pas la peine de transporter tout mon matériel puisqu'il y aura certainement tous les rushs nécessaires sur Wikimedia Commons pour monter un film si je le désirais. D'ailleurs, une grande partie des activités auxquelles je participais étaient en effet filmées, soit par des volontaires, soit par des participants. Malheureusement, jusqu'à ce jour, il n'existe que cinq vidéos sur Commons dans la catégorie Wikimania 2014 présentations et treize dans Wikimania 2014 videos. Où se trouve le contenu filmé par toutes ces personnes ? Sur Commons, sans que l'on puisse les retrouver par manque de catégorisation adéquate ? Sur d'autres sites ?

J'imagine que beaucoup de personnes aimeraient voir les rencontres Wikimania auxquelles elles n'ont pu participer. Ce serait tellement pratique d'avoir toutes ces vidéos sur Commons, indexées sur le site même de Wikimania et présentes sur la page de présentation de chaque activité. Cette idée fut réalisée dans les cas de certaines présentations pourquoi pas toutes ? Cela demande bien sûr une certaine organisation dans la production et la diffusion des vidéos, mais rien d'impossible, il me semble. Une idée donc à creuser peut-être pour l'année prochaine.

L'altruisme, valeur commune aux deux projets[modifier | modifier le wikicode]

Antinomique à l'égocentrisme, l'altruisme n'est pas pour autant opposé au terme individualiste. La différence entre l'égocentrisme et l'individualisme est subtile mais elle me semble importante pour comprendre la culture Wikipédia dans sa globalité.

Wikimania 2014 - London 11.jpg

En effet, le projet Wikipédia a ceci de particulier que chaque article de l'encyclopédie se crée, au départ, sur le fondement d'un ensemble d'actions à la fois individuelles et altruistes. Ceci explique sans doute le fait qu'il n'y a pas de conflit d'intérêt visible sur Wikipédia mais biens des conflits d'opinions. Ce que l'on appelle « guerre d'édition » n'est en fait que l'expression de la difficulté, pour certains contributeurs, d'abandonner leur point de vue individuel au bénéfice d'un point de vue collectif. Aussi, il est étonnant de remarquer que, durant toute mon expérience Wikimania, je n'ai assisté à aucun conflit ni de point de vue ni d'intérêt.

Au contraire, les personnes rencontrées ou entendues durant Wikimania, me sont apparues à la fois très peu égocentriques, très peu individualistes tout en débordant d'altruisme. À tel point, que l'altruisme m'est apparu comme valeur centrale des projets Wikimedia, ou même comme le ciment de la communauté, même un outil de ralliement et de résolutions de conflits.

Les enjeux d'une certaine disparité au sein des projets Wikimedia[modifier | modifier le wikicode]

Tout au long de ce compte rendu sont donc apparues de nombreuses disparités entre l'éthique et l'organisation en ligne du projet Wikipédia et hors ligne du projet Wikimania. Excepté la question de vente d'ouvrage sous copyright, cette diversité dans l'organisation et les valeurs me semble normale et même plutôt saine au sein d'un organisme international aussi vaste que Wikimedia. Cette diversité permet en effet aux membres de s'adapter aux différents environnements auxquels ils sont exposés. Cependant, une variabilité dans l'organisation, les valeurs et l'éthique, peut causer certains risques.

Discussing Fluid Lobbying at Wikimania 2014 - 14868580282.jpg

Parmi ces risques, celui de voir apparaître des distances, voir des incompréhensions entre les membres qui évoluent dans des environnements différents. Pour éviter cet écueil au sein du mouvement Wikimedia, je pense que des rencontres internationales telles que Wikimania sont essentielles pour permettre aux différents acteurs de se rencontrer pour échanger leurs expériences et points de vue. Je pense aussi que cette rencontre annuelle est bien insuffisante et qu'il faudrait organiser d'autres rencontres régulières au sein des différentes associations, à des niveaux plus régionaux encore. Durant ces rencontres, il est important que les employés de la fondation ou des diverses associations puissent rencontrer les contributeurs pour qu'ils échangent réciproquement des informations sur leur environnement de travail. Des rencontres peuvent aussi se faire en ligne au sein des différents projets avec une participation des employés en tant que contributeurs. Tout ceci ne pourra, à mon sens, renforcer la cohésion interne du projet et garantir sa pérennité. J'imagine que certaines choses existent déjà, mais pas au niveau de la Belgique malheureusement. Ce travail reste à faire dans l'organisation de notre récente association.

Une expérience motivante[modifier | modifier le wikicode]

Ainsi, ma participation à l’événement Wikimania 2014 se résume donc à une découverte très enrichissante que je souhaite à tous les contributeurs des projets de la fondation. Ce fut un lieu de rencontres agréables et l'occasion d'établir des liens d'amitié avec de nombreux acteurs du projet Wikimédia. De ces rencontres naîtront probablement diverses implications dans ce qui sera pour moi la découverte de projets hors ligne soutenus par la fondation, comme le projet Wikipédia Zéro et la création de l'Association Wikimédia Belgique. Une expérience que j'espère refaire en 2015 en proposant à nouveau ma candidature en tant qu'organisateur d'atelier. Le rendez-vous est donc fixé, on se retrouve à Mexico.

Crowd gathering for a group photo at Wikimania 2014.jpg


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

[N]otes

[B]ibliographie

[W]ebographie

Organigramme décrivant le déroulement des actions du Wikimedia Foundation Trust and Safety Office
Organigramme décrivant le déroulement des actions du Wikimedia Foundation Trust and Safety Office

Wiki Masyarakat Adat: Compiling Data of Indonesian Regulations about Indigenous People in Wikimedia Projects – Diff

Les partenariats très GLAM de Wikimédia - Libération

Le monumental concours de Wikimédia - Libération

Versailles : portes ouvertes à Wikipedia - Par Gilles Klein | Arrêt sur images

Wikimedia CH se penche sur la rareté des femmes - Le Temps

Wikimédia France aux côtés du Temps des communs |

Wikimedia : nominations aux USA, conseil scientifique en France - ZDNet

Le Hackathon Wikimédia à Lyon : un rendez-vous européen pour 200 geeks

Sahara : La 4e réunion annuelle des Wikipédiens/Wikimédiens en avril à Tarfaya

Concours Wikimedia Commons : la photo de l'année a été prise dans la réserve Michelin au Brésil

Wikipedia hosts India conference amid expansion push - BBC News

Consultation sur les pages de discussion 2019/Rapport de la phase 2 — MediaWiki

Extension:WikiLove — MediaWiki

Programs & Events Dashboard - Find Programs

Wikiversité:Pages à supprimer/Recherche:Collaboration juive sous le nazisme — Wikiversité

Wikimedia technical documentation: Friends of the Docs — MediaWiki

Pres WikiConvention Harcèlement.pdf

de SciencePo Bruno บนทวิตเตอร์: "Incroyable ! A la sortie du restaurant Il y avait même #Oiseaudesbois peut-être cherchait t'il #EricMessel le monde est si petit cui cui https://t.co/bWFTfsQEF2 … https://t.co/Cn4FkHkWxy … https://t.co/S0w152rB6E https://t.co/FZum1WbE9N Mais qui photographie ? Trouve & gagne… https://t.co/HNF9yRR1bH"

Le côté obscur de Wikipédia | Arrêt sur Info

Harassment Survey 2015 - Results Report.pdf

Bureaucratie[B 1]

La recherche[modifier | modifier le wikicode]

Projet:Journal scientifique libre — Wikiversité

Wikimedia Education Greenhouse - Wikiversity

Wikiversité:Recherche originale — Wikiversity

Par ailleurs, en mai 2004, le projet Wikiversité faisait mention d'une recherche collaborative libre (« free collaborative research »[W 1] ).

Crédit de valeur universitaire et wikiversité sur Discussion utilisateur:Lionel Scheepmans/Archive retrait Flow

WikiJournal of Science/The aims and scope of WikiJournal of Science - Wikiversity

Mon activité Wikimédienne[modifier | modifier le wikicode]

Wikipédia[modifier | modifier le wikicode]

figure 1.1 les résultats d'une analyse statistique de la page web contenant l'article Wikipédia « Mouvement Wikimédia »[W 2]. Affichés sous forme de graphiques, on y voit apparaître qu'en date du 20/02/2020, approximativement 93,6 % du texte contenu dans cet article était rédigé par mes soins. Grâce à cette information donc, la récupération du contenu de Wikipédia ne peut plus apparaître comme un vulgaire plagiat, mais bien comme la récupération d'un travail effectué dans un autre espace éditorial.

Graphique illustrant la répartition par contributeurs du nombre d'éditions et de la quantité de texte apporté à l'article « Mouvement Wikipédia » en date du 19/02/2020
Fig. 1.2 Graphique illustrant la répartition par contributeurs du nombre d'éditions et de la quantité de texte apporté à l'article « Mouvement Wikipédia » (source : copie d'écran de la page https://xtools.wmflabs.org/articleinfo/fr.wikipedia.org/Mouvement%20Wikim%C3%A9dia le 20/02/2020).


Sur le fond, il est attendu d'un bon article de Wikipédia qu'il soit compréhensible, utile et intéressant aux lecteurs qui n'auraient aucune connaissance préalable du sujet. Il doit aussi adopter une présentation neutre et bien structuré offrant la possibilité de vérifier les informations présentées. Au niveau de la forme, il doit être ni trop long, ni trop court, rédigé dans le style du registre courant et un Français irréprochable, avec une traduction des citations en langue étrangère. Il devra ensuite être catégorisé, mis en lien avec les autres articles de l'encyclopédie et sujet à diverses améliorations techniques rendues possibles grâce au logiciel informatique supportant le projet Wikipédia.

remarquons tout d'abord grâce au graphique affiché en début de section précédente que le taux de participation d'un éditeur à un article de Wikipédia peut varier selon qu'on regarde le nombre d'éditions ou la quantité de texte ou de contenu ajouté.

Avant de répondre à cette question élargissons tout d'abord nos observations afin de voir si le graphique issu de notre expérience ne représenterait pas un cas isolé. Pour se faire commençons par étendre l'analyse du taux de participation à l'ensemble des 27 pages que j'ai créées dans le projet Wikipédia francophone avant le 2 mars 2020[W 3]. Voyons pour ce faire les résultats de nos calculs basés sur des chiffres obtenus au départ de la page https://xtools.wmflabs.org/articleinfo/fr.wikipedia.org et illustré par le tableau 2.1 présenté ci-dessous.

Tableau 3.1 : Pourcentage de participation en nombre d'éditions et texte ajouté sur l'ensemble de mes articles créés sur fr.Wikipédia
Nom de l'article Éditeurs Éditions Mots Mon % éditions % éditions suivant Mon % texte % texte suivant
Anthropologie clinique 4 6 53 60 20 97,2 2
Anthropologie fondamentale 14 34 378 62,1 6,9 73,9 15,6
Anthropologie Globale 6 13 206 77,8 11,1 98 1
Anthropologie prospective 7 20 366 72,2 5,6 100 0
Anthropophages (redirection supprimée) - - - - - - -
Auto-ethnographie 2 11 114 90,9 9,1 100 0
Auto-plagiat 2 6 156 83,3 16,7 100 0
Belgian American Educational Foundation 10 10 174 14,3 14,3 81,7 5,9
Carlos Frederico Marés de Souza Filho 5 11 45 60 20 96 2,1
Cumuleo 5 14 104 71,4 7,1 94,7 5,3
Dérive de la mission 8 19 31 40 40 91,6 3,2
José de Souza Martins 5 8 504 60 20 98,9 1,1
Joseph Louis Bonmarriage 5 12 78 63,6 18,2 94,8 3,1
Kayoux 11 33 503 75 10,7 93,5 4,4
Kuilappalayam 8 19 116 55,6 11,1 71,1 23,9
Laboratoire d'anthropologie prospective 7 19 442 75 6,2 99,4 0,3
Louvain Coopération 23 121 1 354 60,7 12,1 62 33,8
Marché politique 5 10 66 66,7 11,1 94,1 3
Méta-Wiki 6 17 46 85,7 7,1 99,8 7,1
Mike Singleton

(page de redirection vers homonymes)

3 7 4 80 20 96 3,8
Mike Singleton (anthropologue) 19 31 160 54,5 9,1 80,8 6,5
Mondher Kilani 7 28 449 46,2 26,9 11,4 85,5
Ouïe 8 14 37 14,3 28,6 62 23,1
Pierre-Joseph Laurent

(page de redirection vers homonymes)

3 3 4 33,3 33,3 12,4 87,3
Richard Mervyn Hare 9 12 135 31 10 66,8 31
Sociologisme 6 13 56 41,7 25 89,1 8,2
TXM 10 30 164 41,4 34,5 65,9 31
Totaux 198 521 5745 1516,7 434,7 s-o s-o
Moyennes par article soit total/26 7,61 20,03 220,96 58,33 16,71 81,96 13

Il apparait donc qu'au niveau de l'ensemble des articles que j'ai créés sur le projet Wikipédia francophone et rien que ceux-ci, le pourcentage moyen de mes contributions par article est de 58,33 % au niveau du nombre d'éditions et de pratiquement 82 % au niveau du contenu textuel. Utiliser ces résultats pour se faire une idée serait cependant une erreur, car il s'avère être biaisé.

Il s'avère en effet au niveau de l'article intitulé « Louvain Coopération », que je fus également la personne qui aura utilisé compte contributeur « Utilisateur:Louvain Coopération » en deuxième place des comptes les plus actifs au sein de l'article. J'avais créé ce compte à une époque où je travaillais au sein de l'ONG sur laquelle portait l'article. Mon but à l'époque était de respecter au mieux la transparence demandée au niveau conditions d'utilisation des projets Wikimédia en matière de « Contributions rémunérées »[W 4]. Il en a donc résulté que de façons alternées et en fonction de ma présence sur mon lieu de travail, j'ai édité l'article avec deux comptes utilisateur séparés pour atteindre un tau de 78% d'éditions et 95,8 % de texte et non 60,7% et 62% comme on pourrait le crois sans connaitre l'information. Après rectification, je serai donc en moyenne l'auteur de 83,2% du contenu des articles que j'ai créés sur fr.Wikipédia.

De ce premier exercice, on retiendra donc d'une part, que les nombres d'éditions apportées à un article ou un ensemble d'articles n'a qu'une corrélation très limitée avec la quantité de texte produit au sein de ce même article ou un ensemble d'articles, d'autre part, que la répartition en pourcentage du texte produit par les contributeurs d'un article risquera toujours d'être biaisée dès lors qu'une même personne utilisera plusieurs comptes utilisateurs ou si dans un second cas de figure elle venait à modifier l'article sans se connecter à son compte utilisateur. Gardons à l'esprit enfin qu'une personne qui révoquera des modifications faites par un autre contributeurs (pratique très courante au sein de l'encyclopédie), aura pour effet de varier d'autant plus la corrélation pourcentage d'édition et pourcentage de contenu.

D'innombrables calculs et analyses analogue à ce qui vient d'être fait et qui gagneraient à être automatisés, pourraient voir le jour au départ d'articles sélectionnés de manière aléatoire sur l'ensemble des projets Wikimédia afin d'en extraire de nouvelles statistiques et probabilités. Afin de répondre à la question préalablement posée en début de cette section, nous nous limiterons pour notre part à une analyse faite au départ de 100 pages tirées au sort dans l'espace l'encyclopédique Wikipédia francophone au départ de l'hyper lien « Article au hasard » présent dans la colonne de gauche de toutes les pages de l'encyclopédie[N 1]. Les résultats de ce travail, à savoir un pourcentage de X % en matière d'édition et de Y % en matière de contenu pour les éditeurs les plus actifs sur les articles sélectionner et de respectivement X% et Y% pour les suivants, permet donc de nuancer certaines affirmations produites au sein de précédents travaux.

Cependant quel que soit le résultat de ces calculs, il sera à mon sens, toujours important de tenir compte du phénomène d'autocontrôle déjà présenté. Dans ce sens, il ne faut donc pas seulement tenir compte de la répartition du contenu entre contributeurs, mais aussi aussi de la fréquentation de la page, pour en déterminer sa neutralité. Nous l'avons vu, les contributeurs ne se font pas de cadeaux entre eux et une absences de contestation dans un article très fréquenté peut donc apparaitre un gage de fiabilité et de neutralité.

Statistiques de participation dans l'espace numérique[modifier | modifier le wikicode]

Selon les chiffres approximatifs recueillis sur les pages de l'outil d'analyses statistiques stats.wikimedia.org et durant la période du 6 au 20 février 2020 inclus, l'encyclopédie francophone aura été visitée 458 millions de fois par des personnes qui se seront connectée plus ou moins 50 % via un accès internet mobile et 50 % via un accès internet fixe (voir fig 1.a ci-dessous)[W 5]. Parmi toutes ces visites, 8 millions 500 mille seulement proviendront d'appareils distincts qui auront été deux fois plus souvent connecté via le réseau mobile (voir fig. 1.b ci-dessous)[W 6]. En moyenne et pour cette période bien précise, nous pouvons donc en déduire que 425 mille visiteurs journaliers auront consulté en moyenne environ 2,7 fois par jour le projet wikipédia francophone en remarquant sur base du graphique présenté dans la figure 1.b que l'accès au départ d'un appareil mobile deux fois plus élevé que via un ordinateur de bureau sera plus courant durant les périodes de week-end.

Au niveau de l'activité éditoriale du projet Wikipédia francophone, d'autres analyses statistiques produites par ce même site stats.wikimedia.org nous informent que le site fut modifié en moyenne 862,5 fois par jour par des contributeurs qui auront fait une ou plusieurs modifications avec environ 7 fois moins d'éditions faite sans connexion à un compte utilisateur (voir fig. 1.c ci-dessous)[W 7]. Un autre graphique produit et indiquant cette fois-ci 981,6 contributeurs journaliers[N 2] nous informe que environ 1/3 de leurs contributions aura été faite dans l'espace non encyclopédique[N 3] du site web (voir fig 1.d ci-dessous)[W 8].

Graphique illustrant le nombre de contributeurs journaliers sur sur le projet Wikipédia francophone entre le 6 et le 20 février 2020 inclus avec distinction entre l'espace encyclopédique et non encyclopédique.
Figure 1.x : Graphique illustrant le nombre de contributeurs journaliers sur sur le projet Wikipédia francophone entre le 6 et le 20 février 2020 inclus avec distinction entre l'espace encyclopédique et non encyclopédique (Scheepmans, 2020).

Selon d'autres chiffres approximatifs fournis cette fois par l'outil d'analyse tools.wmflabs.org et toujours sur ce même laps de temps, l'article « Mouvement Wikimédia » quant à lui aura été consultée 1134 fois dont 424 le 6 février 2020 avec une moyenne de 76 fois par jour tandis que la page page de discussion consacrée à sa labellisation aura été consultée par 687 personnes dont 214 le 6 février 2020 avec une moyenne de 46 personnes par jour (voir fig 1.e ci-dessous)[W 9]. Au final, parmi ces 687 visiteurs de la page de labellisation, 16 se seront donc manifesté par écrit et 9 auront participé au vote.

Histogramme illustrant le nombre de visite de l'article « Mouvement Wikimédia » durant la période du 6 au 20 février 2020 inclus
Figure 1.x : Histogramme illustrant le nombre de visite de l'article « Mouvement Wikimédia » durant la période du 6 au 20 février 2020 inclus. (Scheepmans, 2020)

Voilà donc un ensemble de relevés statistiques qui nous permettent de voir par ordre de grandeur, les activités humaines pouvant avoir lieu dans l'espace numérique mouvement Wikimédia au départ d'un exemple basée sur une période d'observation de 15 jour au sein du projet Wikipédia francophone. En résumé, nous pouvons donc dire que ... (POURSUIVRE !

Graphique illustrant la répartition des visites du projet Wikipédia francophone entre le 6 et le 20 février inclus et selon l'accès au site par appareil mobile ou ordinateur de bureau.
Fig. 1.b Graphique illustrant la répartition des visites du projet Wikipédia francophone entre le 6 et le 20 février inclus et selon l'accès au site par appareil mobile ou ordinateur de bureau. (soure stats.wikimedia.org )
Fichier:Capture d'écran visite fr.wikipédia févier 2020.png
Fig. 1.a Graphique illustrant distinctement selon le type de connection le nombre de pages vues sur le sites Wikipédia francophone entre le 6 et le 20 février 2020 inclu (Scheepmans, 2020).

Jargon[modifier | modifier le wikicode]

motivation[modifier | modifier le wikicode]

File:The Importance of Indigenous Languages.webm - Wikimedia Commons

2019:Languages/The difficulties of Wikipedias in languages that are not taught in school — Wikimania

Research:User Engagemenet in Wikipedia: The Influence of Cultural Identity — Meta

Building for the future of Wikimedia with a new approach to partnerships – Wikimedia Blog

Activismo Digital de Lenguas Indígenas | Una Red de Activistas Digitales en América Latina

User:Tulsi Bhagat - Meta

Rencontres[modifier | modifier le wikicode]

Wikipédia:Rencontres — Wikipédia

Jules (@JulesWP) | Twitter

Toolinux - Parinux et Wikimédia France organisent une Wikipédia-Party

Wikipédia:Soirées Wiki en ligne - Wikipédia

Consultation statistics | Demographic insights about on-wiki discussions

Rencontre à Paris[W 10]

Meetup — Meta

Events — Meta

* 2030 Movement Strategy - Wikimedia Wikimedia Chat

Vie politique[modifier | modifier le wikicode]

Democracy — Meta

Request for WMF Internal audits and appeal procedures — Meta

Global Governance Body — future concept - Jovica Kuzmanoski - Medium

Wikipédia se dote d'un code de conduite universel - ZDNet

tel que par exemple l'interdiction du fair use sur le site Meta-Wiki[W 11]

Prises de décisions[modifier | modifier le wikicode]

Une autre action nécessaire fut celle de créer l'article encyclopédique traitant du site Méta-Wiki, un espace Web dédié à la gestion du mouvement Wikimédia qui fera l'objet d'une présentation de type monographique dans l'un des prochains chapitres de cette ouvrage. De nouveau, tant dans la version linguistique francophone[W 12] que anglophone[W 13], les page encyclopédique traitant de l'espace numérique Meta-Wiki possédaient toutes deux une redirection vers l'article consacré à la Wikimedia Foundation. J'ai donc décidé dans la version francophone et anglophone de supprimer cette redirection pour créer l'ébauche d'un article indépendant [W 14][W 15].

Gouvernance[modifier | modifier le wikicode]

« Imagine a world in which every single human being can freely share in the sum of all knowledge. »[B 2]

Démocratie élection et votes

La vie politique du mouvement Wikimédia[modifier | modifier le wikicode]

Un administrateur de Wikimédia se retire après une fronde des contributeurs

Wikimedia : la controverse sur un projet de moteur de recherche provoque une nouvelle démission

Décision n° 2017-687 QPC du 2 février 2018 | Conseil constitutionnel

L’Organisation mondiale de la Santé et la Fondation Wikimedia élargissent l’accès aux informations fiables sur la COVID-19 sur Wikipédia

We stand for racial justice. – Wikimedia Foundation

Code de conduite universel[W 16]

Code de conduite universel/Texte - Meta

Universal Code of Conduct – Wikimedia Foundation

Wikipedia Embraces First-of-Its Kind Universal Code of Conduct, Conceived For The New Internet Era – Wikimedia Foundation

Elevating Wikimedia: a Universal Code of Conduct for free knowledge – Wikimedia Foundation

Wikipédia se dote d'un code de conduite universel - ZDNet

(1) Wikipédia:Le Bistro/11 février 2021 — Wikipédia

Différences entre les versions de « Wikipédia:Le Bistro/8 février 2021 » — Wikipédia

Cancel culture

Méta:Politiques et recommandations — Meta

Conseil d'Administration de la Fondation Wikimédia/Appel à commentaires / idées : sélection des administrateurs communautaires au conseil — Meta

Governance Review — Meta

Stratégie/Mouvement Wikimedia/2018–20/Transition/Conseil global intérimaire — Meta

Movement Charter — Meta

Gestion financière du mouvement[modifier | modifier le wikicode]

Le financement du mouvement Wikimédia se fait sans aucune rentrée publicitaire et repose essentiellement sur des campagnes publiques de dons organisées par la fondation Wikimedia[B 3]. Celle de 2018-2019, constituée de plus 7 millions de dons provenant d'une trentaine de pays et d'une moyenne de 15,61 dollars US, permet de récolter au total 112,9 millions de dollars US[W 17]. Le compte-rendu de cette campagne indique qu'une grande majorité de ces dons proviennent de pays occidentaux (voir figure 10 ci-dessous) et que 39 % d'entre-eux sont initiés par des bannières affichées sur les sites Wikimédia (voir figure 11 ci-dessous). À l'exception des dons transmis depuis la Suisse et l'Allemagne qui sont directement gérés par les associations locales respectives après avoir transmis un pourcentage de ce montant à la fondation Wikimedia, la totalité des dons est gérée par cette dernière[W 18].

Au delà de cette source de financement, le mouvement Wikimédia peut aussi recevoir des dons au niveau des instances locales tels que les chapitres, projets thématiques, groupes d'utilisateurs, etc. Certaines rentrées financières peuvent en effet provenir de campagnes de soutien orchestrées localement[V 1], dont certaines peuvent donner accès à une déduction fiscale[W 19]. Certaines associations locales telles que Wikimédia Italie[W 20] et Wikimédia Pologne[W 21] bénéficient aussi d'un soutien financier étatique provenant directement d'une partie d'impôts communautaires que les citoyens sont libres d'attribuer à des organismes d'intérêt public. Un fond de dotation réunissant la somme de 43 millions de dollars américains en juillet 2019 fut créé en mai 2016 dans le but de générer des revenus pour soutenir les opérations et les activités des projets Wikimédia à perpétuité[W 22].

Au niveau des dépenses, la fondation Wikimedia distribue ses ressources financières dans différents secteurs avec plus de 50 % des fonds attribués au bénéfice des ressources humaines engagées au sein de son institution (voir figure 12 ci-dessous). Ces dépenses annuelles n'atteignent cependant jamais le niveau des rentrées budgétaires et permettent donc à la fondation de faire croître chaque année une réserve de liquidités (voir figure 13 ci-dessous). Il en résulte qu'en comparaison à d'autres organisations du secteur, la fondation Wikimedia se distingue par une marge d'exploitation très saine[B 4], qui est sans doute liée au nombre très restreint de salariés par rapport à la taille et à la complexité du budget, mais aussi à la taille du mouvement international de volontaires, qu'elle se doit de gérer[B 5].

Une partie du budget de la fondation Wikimedia est aussi transmise aux associations locales par l'intermédiaire d'un comité des fonds[B 3]. En 2013-2014, ce comité, aidé par un logiciel d'aide à la prise de décision, a accordé des financements à des individus, groupes et associations dans plus de 60 pays du monde, et 30 communautés linguistiques et thématiques[B 5]. Il est cependant reprochable au système de distribution de subventions d'être difficile d'accès pour les personnes n'ayant pas d'expérience spécifique dans ce type de demande ce qui rend donc la situation profitable à des organismes spécialisés extérieurs au mouvement[B 6].

User:WJifar (WMF) – Meta

Funding Free Knowledge the Wiki Way - Wikimedia Foundation Participatory Grantmaking - Wikisource, the free online library

A quoi sert l'argent donné à Wikipédia ?

Chapter-wide Financial Trends Report 2013 - Meta

Valeurs[modifier | modifier le wikicode]

Transparence et surveillance[modifier | modifier le wikicode]

Transparency report – Wikimedia Foundation

De façon concrète cette transparence est assurée au travers de chaque page historique associée à chaque page web produite par le logiciel MediaWiki. Dans la figure 2.8 présente ci-dessous représentant une copie d'écran de la page historique de l'article Wikipédia intitulé « science ouverte », on y voit s'afficher de manière chronologique une liste de lignes reprenant de manière respective :

  • un lien « actu » pointant vers la page de contenu tel qu'il se présente actuellement ;
  • un lien « diff » pointant vers une page de différence entre versions dans laquelle apparaît en gras (texte ajouté) et en surligné (texte retiré) les modifications faites au contenu ;
  • la date et l'heure exacte de la modification sous forme d'un lien pointant vers la version de la page archivée juste après la modification ;
  • le nom d'utilisateur de l'auteur de la modification suivit entre parenthèse d'un lien « discuter » pointant vers sa page de discussion et d'un lien « contributions » pointant vers une page listant chronologiquement toutes ses modifications au sein du projet. Par défaut de compte utilisateur, s'affichera alors l'adresse IP de la connexion Internet utilisée par l'éditeur sous forme de lien pointant pareillement vers une page listant toutes les modifications faites par cette adresse au sein du projet. S'affichera ensuite entre parenthèses un lien « discuter » pointant vers une page de discussion consacrée aux échanges avec le titulaire du compte utilisateur ou l'utilisateur d'une adresse IP fixe ou les utilisateurs en cas d'adresse IP dynamique ;
  • en cas de modification mineure la lettre « m » en caractère gras ;
  • la taille de la page suite à la modification et celle de la modification exprimée en octets ;
  • entre parenthèse, un résumé des modifications éventuellement apporté par l'auteur ou le titre de la section automatiquement fourni par le système ;
  • et finalement entre parenthèse un lien annuler permettant d'enregistrer la version de la page antérieure à la modification et un lien « remercier » permettant d'adresse une notification de remerciement à l'auteur.

En haut des pages historiques du projet Wikipédia francophone on verra aussi apparaître toujours comme le montre le figure 8 ci-dessous un ensemble de liens pointant vers des outils d'analyses statistiques externes. Dans l'ordre de leurs apparitions respectives, ces outils permettront :

  • de filtrer les informations historiques affichées sur la page ;
  • d'afficher des statistiques sur les éditions et les auteurs ;
  • de retrouver l'auteur d'un passage écrit produit sur la page ;
  • de voir les statistiques de consultation de la page ;
  • de connaître le nombre de contributeurs ayant la page dans leur liste de suivi ;
  • d'afficher toutes les modifications de cette page faite par un seul contributeur.
Figure 2.8 :Copie d'écran de l'historique des modifications faite à l'article Wikipédia :« Science ouverte ».

Ces pages d'historiques, permettront ainsi au final de visualiser l' édition d'une page et son évolution au fil du temps comme le démontre de manière explicite la vidéo 2.1 ci-dessous.

Vidéo 2.1 :Évolution de l'article Pomme sur le projet Wikipédia francophone, du 20 novembre 2002 date de création au 26 janvier 2012.

Les vertus d'une surveillance réciproque[modifier | modifier le wikicode]

Au sein des projets éditoriaux Wikimédia, un phénomène de surveillance mutuel fut déjà notifié par bon nombre d'observateurs, et finalement, de découvrir[pas clair] parmi 160 projets techniques hébergés par la fondation Wikimédia[W 23], trois des nombreux outils d'analyses statistiques reconnus utiles pour la communauté Wikipédia au départ d'une page dédiée à ce sujet sur le site Méta-Wiki[W 24].

La présentation complète et exhaustive de tous les outils d'observation ne pourra prendre place dans le cadre de ce travail. À titre indicatif, sachons toute fois que grâce ces outils, il est possible de contrôler et de visualiser de façon asynchrone et parfois synchrone (LiveRC[W 25]), l'activité des contributeurs enregistrés ou non, de manière ponctuelle ou évolutive, dans un article, un projet linguistique ou l'ensemble des projets Wikimédia (tools[W 26], Xtools[W 27], Wikiscan[W 28], CentralAuth[W 29], etc.), de contrôler et visualiser la fréquentation d'un projet linguistique ou de tous les projets Wikimédia par pays et selon le matériel informatique utilisé, de connaitre les pages les plus fréquentées, les images, vidéos ou autres fichiers les plus utilisés au sein des projets (Wikiscan, Wikimedia statistics[W 30], ) et de savoir quel utilisateur fut l'auteur d'une phrase dans un article et à quel jour et quelle heure il l'a écrite (Wikiblame[W 31]).

Avant cette procédure de labellisation, il y eu tout un travail d'édition de l'article « Mouvement Wikimédia » qui aura commencé le 21 janvier 2019, soit près d'un an avant sa candidature au label de qualité. À cette époque, je me suis tout de suite étonné du faible stade d'avancement[W 32] de l'article et ce malgré ses 12 ans d'existence[W 33]. Une visite sur le projet Wikipedia anglophone réputée plus abouti en raison du plus grand nombres de locuteurs, et donc fatalement, de contributeurs, me permit de constater que l'article n'y était pas beaucoup plus développé[W 34]. Quant à la vingtaines[W 35] d'autres articles répartis sur les près de 300 projets linguistiques Wikipédia, ils m'ont semblé encore moins aboutis que la version francophone.

Autre fait marquant, le 8 avril 2019, j'ai du prendre l'initiative d'inverser une redirection automatique qui partait de l'article « Mouvement Wikimédia » vers l'article « Wikimédia ». Ma modification était justifiée par le résumé suivant[N 4] : « Le contenu de la page correspond plus au mouvement qu'à la marque »[N 5][W 36].

Dès le début de cette observation participante donc, et sans pour autant en identifier les raisons, je découvrais ainsi que les articles encyclopédiques consacrés au mouvement Wikimédia étaient relativement délaissés par les éditeurs de Wikipédia qui pourtant, sont membres de ce mouvement à part entière.

L'expérience m'a ensuite rappelé rapidement qu'un article délaissé au niveau de son aboutissement, ne l'était par forcément au niveau de sa surveillance. Effectivement, le 9 mars 2019, l'une de mes modifications a été annulée par un utilisateur répondant au pseudonyme de (:Julien:). C'était plus de deux mois après ma première modification. Entre temps, une correction orthographique et un reformulation avait déjà été faites par des utilisateurs bienveillants. Trois autres modifications malveillantes cette fois, avaient aussi été supprimées moins d'une minute après leur apparition au cours de la journée du 21 février 2019[W 37]. En raison de ce qui fut considéré comme un « passages en force sous adresse IP » un administrateur du projet pris l'initiative de protéger l'article durant un mois de tel sorte à ce qu'il soit modifiable uniquement par les utilisateurs autoconfirmés[W 38][N 6].

L'auteur des modifications malveillantes n'avait en effet pas de compte utilisateur. En cliquant son l'adresse IP présente sous forme d'hyperlien dans la page historique de l'article en question[N 7], je suis arrivé sur une page dans laquelle apparaît la liste de toutes les actions faites au départ de cette adresse[W 39]. Au nombre de 11, la totalité de ces modifications dataient du 21 février entre 12h44 et 12h51 heure belge et consistait à ajouter à plusieurs reprise une phrase identique sur les articles concernant Adrienne Charmet, Rémi Mathis, Wikimédia France et le Mouvement Wikimédia.

Sous forme d'hyperlien, cette phrase était la suivante : «  Observons Wikipedia : le blog de Pierrot le Chroniqueur». Elle fut donc probablement écrite par un supporter de ce blog chroniqueur de Wikipédia et des autres projet Wikimédia, ou peut-être l'auteur du blog en question. Sur la simple base d'une adresse IP, il est impossible d'en savoir plus, à l'exception du nom et de l'adresse de son fournisseur d'accès à internet grâce à un site d'informations de type Whois. Dans ce cas précis, l'adresse IP fut fournie par la société Free basée à Paris qui devra, sachons le, fournir l'identité du client utilisateur de l'adresse IP si la justice française en faisait la demande.

Suite à ces informations concernant les éditions de l'encyclopédie sans y être connecté, voyons a présent ce qu'il en est de l'utilisateur « (:julien:) » qui avait annulé l'une de mes modification à l'article Mouvement Wikimédia. Je l'avais identifié au début comme était un jeune contributeur en raison de son franc parlé argotique. Mais neuf mois plus tard, en écrivant ce paragraphe, je découvre avec surprise que cette utilisateur qui maitrise apparemment parfaitement la langue anglaise[W 40] était un ancien membre du premier Comité d'arbitrage de Wikipédia[N 8] pendant la période du 22 mars 2005 au 22 septembre 2005[W 41]. J'en concluais donc à nouveau qu'au sein de l'espace numérique Wikimédia, si on ne prend pas la peine de faire quelques recherches, ou si jamais les informations devaient à manquer, on peut facilement se tromper sur l'identité des personnes avec qui on dialogue.

Voici mieux comprendre la situation, un bref historique de ce qui s'était passé. Julien avait justifié son annulation par le résumé suivant : « § n'a plus aucun sens, mieux vaut rester à la formulation précédente »[W 42]. Comme il avait raison, j'ai alors essayé de reformuler mes propos pour les rendre plus sensés en laissant comme résumé : « Bonjour Julien, peut-on discuter avant que tu supprimes mon travail ? Bien à toi. »[W 43]. Suite à cela, Julien décida d'ouvrir une nouvelle section intitulée « formulation », sur la page de discussion[N 9] réservée à l'article « Mouvement Wikimédia »[W 44]. En voici son contenu :

Bonjour @Lionel Scheepmans,

D'abord non, je ne vais pas discuter avant de reverter tes modifs. Le paragraphe que tu as modifié était truffé de fautes d'ortho et ne voulait plus rien dire. Donc dans ce cas, ce n'est pas comme un débat à avoir sur la pertinence de tel truc ou la formulation de tel autre, c'est juste imbittable donc je dégage.
Ton paragraphe est encore maladroit : la version précédente parlait du nom des projets, toi tu dis que WMF est « Composés d'un [[w:mot-valise|]] ([[w:wiki|]]) ». D'une part ce n'est pas la WMF qui est composée mais son nom, d'autre part le mot-valise n'est pas une composante du nom, mais le nom lui-même. Et il reste des fautes d'orth, c'est pour ça que le paragraphe précédent, à la fois clair et en français correct (même si à la relecture, il y avait aussi des fautes :s) me semble mieux. Cordialement, (:Julien:) 11 mars 2019 à 10:09 (CET)

Merci (:Julien:) d'entamer la discussion. Tu as parfaitement raison sur le fait que ma modification comportait des fautes d'orthographes. si il en reste, je t'invite à les corriger. C'est vrai aussi que j'avais oublier un verbe et que le sens de la phrase posait problème. C'est vrai enfin que le mot valise ne concerne pas la fondation elle même. Mais ne crois tu pas qu'il est mieux d'améliorer les choses que tu qualifies d'imbittable (Si tu pouvais m'expliquer ce néologisme, je t'en serais reconnaissant) plutôt que de les dégager (J'apprécierais que tu utilises d'autres termes, mon travail n'est pas un ballon de football).
Je viens de modifier le paragraphe en fonction de tes recommandations. N'hésite pas à l'améliorer. N'hésite pas non plus à mettre un peu de courtoisie dans tes actions et réactions. On est tous bénévoles ici, autant rendre l'atmosphère de travail agréable tu ne cois pas ? J'envisage aussi de scindé l'article en deux avec un article dédié séparément au [[w:Mouvement Wikimédia|]]. Si le projet t'intéresse, dis le moi on peut travailler ensemble. Tu sembles en effet avoir des compétences qui peuvent combler certains de mes handicapes. Bien à toi. Lionel Scheepmans Contact Désolé pour ma dysorthographie, dyslexie et "dys"traction. 11 mars 2019 à 10:55 (CET)
Salut Lionel,
« Imbitable », ça s'écrit avec un seul T, ça dérive de biter, littéralement « foutre sa bite dans le truc », c'est-à-dire le comprendre — parce qu'on ne pénètrerait pas quelqu'un sans l'avoir cerné/maitrisé, probablement. Voyons, n'as-tu pas songé au Wiktionnaire pour t'aider à biter un mot que tu ne connais pas ! C'est vrai qu'il existe bitter avec deux T, mais ça doit être moins courant… En tout cas y a pas de bittable qui tienne.
Je suis amusé d'assister à une difficulté sociale à laquelle tu fais face en raison de ton trouble !
Néanmoins, je crois avoir à contredire @(:Julien:) sur quelques éléments. Je ne comprends pas vraiment cette histoire de « WMF est composé du mot-valise wiki »… Mais d'une part je sais que l'on peut dire « A est composé de B, de C et de D » pour dire qu'A est composé uniquement de B, C et D et donc qu'il se confond à la combinaison (ou plutôt à une certaine combinaison) de B, C et D. Si on dit que « A est composé de B », ça veut donc dire que A et B se confondent. C'est relativement correct, même si je reconnais que c'est bizarre comme formulation. Ensuite, peut-être que je me trompe, mais dans « Wikimedia Foundation », il n'y a pas que « wiki », il y a aussi « media » et « Foundation » ! Et depuis quand « wiki » est un mot-valise ? Moi, j'aurais plutôt écrit : « Le nom Wikimedia Foundation contient le mot-valise wiki »… C'est Wikimédia qui est un mot-valise ! On ne parle pas de la fondation mais du mouvement ici. Que vient faire un « WMF » à cet endroit ? Va-t'en, intrus !
Quant à la courtoisie… Boh, je reconnais qu'on peut faire sans ! Moi, j'aime bien insulter les gens, de temps en temps !
Frigory (discuter) 18 avril 2019 à 18:41 (CEST)
Non, on ne peut pas contribuer sans courtoisie. C'est précisément ce qui fait que nos wikis sont invivables. Il n'est pas acceptable de lire cela (même « pour rire »). Trizek bla 18 avril 2019 à 19:48 (CEST)
La courtoisie... Un mot clef pour l'avenir de nos projets. Concernant l'histoire du mot valise Frigory, elle n'est pas de ma plume et j'ai tenté de garder le propos sans trop le déformer et dans le respect de l'auteur. Lionel Scheepmans Contact Désolé pour ma dysorthographie, dyslexie et "dys"traction. 18 avril 2019 à 20:38 (CEST)
À vrai dire j'ai pas trop l'expérience, sur Wikipédia j'ai très peu discuté et sur la Wikiversité j'ai toujours trouvé que les discussions se passaient bien. En tout cas, je suis d'accord que le propos de Julien était inapproprié, j'ai l'impression qu'il s'adresse à Lionel comme s'il avait vandalisé la page ! Ce qui signifie aussi qu'il ne faudrait pas être trop poli avec les vandales… Mais la meilleure stratégie reste de profiter de la situation défavorable dans laquelle ils se sont mis pour leur faire la promo de la contribution à Wikimédia. Frigory (discuter) 19 avril 2019 à 16:53 (CEST)
Fig. 1.1. Photographie intérieure d'une des prisons de Presidio Modelo inspirée de l'architecture panoptique de Bentham, Isla de la Juventud, Cuba. (Friman, 2005)

Ce petit échange entre contributeurs, nous permet déjà de voir à quel point le contenu des projets éditoriaux Wikimédia peuvent faire l'objet de discussions pointilleuses et parfois complexes[N 10]. Mais la chose la plus importante à retenir de cette expérience, c'est qu'au sein du projet Wikipédia au même titre que tous les autres projets Wikimédia qui seront présentés dans la prochaine section, un dialogue entamé entre deux personnes sur la page de discussion d'un article sera suivi au même titre que l'article par tous les comptes utilisateurs qui auront placer cette page dans leur liste de suivit. A titre d'exemple, la page de discussion et l'article Mouvement Wikimédia sur Wikipédia était suivit en mars 2020 par 90 contributeurs[W 45].

En date du premier mars 2020 et selon une page d'information au sujet de l'article en question[W 33], il étaient 91 à suivre l'évolution de l'article Mouvement Wikimédia. Certain d'entre eux auront d'ailleurs configuré leurs préférences utilisateur de tel sorte à recevoir un courriel dès qu'une nouvelle modification sera faite au niveau de l'article et ou de sa page de discussion. Le message transmis par voie électronique comprendra un lien qui pointera directement vers une page une page de Wikipédia où apparaîtra en gras ce qui a été ajouté, et en surligné ce qui a été retiré.

Ce qui s'est passé pour l'article Mouvement Wikipédia peut donc très bien se produire au niveau d'autres pages d'égale importance au sein l'ensemble des projets éditoriaux Wikimédia. Et d'ailleurs, le paragraphe de cette thèse de doctorat que vous être présentement en train de lire, et qui aura été initialement écrit sur le projet Wikiversité fera lui aussi l'objet d'une potentiellement surveillance et relecture de la communauté Wikimédia dont nous reparlerons plus tard.

Conscient d'un tel phénomène de surveillance réciproque, Sylvain Firer-Blaess n'hésite pas à qualifier Wikipédia de : « modèle pour une société hyperpanoptique » (Firer-Blaess, 2007)[B 7]. Cette idée lui fut inspirée par Nancy Fraser qui avait imaginé avant lui 10 ans avant la création du premier Wiki, une « société disciplinaire parfaite [...] totalement 'panopticisée' [dans laquelle] tous se surveilleraient et se contrôleraient les uns les autres » (Fraser, 1985, p.178)[B 8]. La vision de Nancy Fraser avaient été inspirée à son tour des travaux de Michel Foucault et plus particulièrement de son travail sur l'univers carcéral (1975)[B 9]. Dans ceux-ci, l'auteur faisait référence au concept architectural de Jeremy Bentham (1791)[B 10] intitulé panopticon, traduit en français par le terme panoptique (voir figure 1.2 ci-contre).

En parlant d'un phénomène identique ou très similaire d'autocontrôle réciproque, d'autres auteurs mobiliseront aussi le terme d'« holoptisme » définit comme un « espace qui permet à tout participant de percevoir en temps réel les manifestations des autres membres du groupe » (Noubel, 2004, p.23)[B 11]. Dans le cadre enfin d'une étude portant spécifiquement sur la communauté Wikipédia un auteur tel que Dominique Cardon parlera aussi de « vigilance participative » (Cardon et al., 2009)[B 12]. Ce phénomène de contrôle réciproque apparait donc comme comme un sujet important dont il sera question tout au long de cette ouvrage, passons à présent à la présentation encyclopédique du mouvement Wikimédia.

Surveillance panoptique réciproque[modifier | modifier le wikicode]

Pour comprendre cette situation, il faut savoir que la grande majorité des sites Web contenant les projets Wikimédia sont gérés par un programme informatique appelé MediaWiki et que ce programme enregistre instantanément et automatiquement la totalité des actions faites par les contributeurs et les programmes informatiques qu'ils y mettent en œuvre, et ce dès le lancement du site. Il faut savoir ensuite que, à quelques exceptions près[N 11], toutes ces données sont archivées et rendues accessibles à tout internaute dans des pages de journaux ou des pages d'historiques de contributions où sont classé chronologiquement et souvent de manière paramètrable des listes d'hyperliens permettant l'accès à d'autres informations plus détaillées (voir figures 1.3. et 1.4. ci-dessous).

Fig. 1.2. Copie d'écran des journaux du projet Wikiversité francophone.
Fig. 1.3. Copie d'écran de la page affichant l'historique des contributions d'un utilisateur sur le projet Wikiversité francophone.

Tous les sites éditoriaux soutenus par le mouvement Wikimédia sont en effet des espaces collaboratifs au sein desquels, le partage du savoir finit par s'établir au travers des gestes anodins d'édition et de surveillance réciproque. En consultant l'article « Science ouverte » sur Wikipédia dans le cadre de l'écriture de ce texte, je n'ai pas hésité par exemple à reformuler la phrase d'introduction avec comme résumé pour ma modification : « Reformulation de la première phrase en vue d'une meilleure compréhension. »[W 46] Cette modification une fois accomplie devient alors visible sur cette page « diff » dont nous avons déjà parlé précédemment et dont la copie d'écran, pour rappel, se situe au niveau de la figure 2.7.

Dès la sauvegarde de la modification, cette page « diff » en question aura été notifiée à tous les utilisateurs enregistrés qui auront choisi un jour de l'ajouter dans leur liste de suivi en cliquant sur la petite étoile située entre l'onglet « Voir l'historique » et le cadre « Rechercher dans Wikipédia ». Cette liste de suivi en question (voir figure 2.9 ci-dessous) ressemble fortement à une page historique d'un article à la différence près qu'on y trouvera ici toutes les modifications faites aux articles dont on veut suivre l'évolution. En outre, les utilisateurs qui auront configuré adéquatement leur système de notification dans leurs préférences personnelles recevront aussi l'information et un lien vers la page « diff » directement dans leur boite à courriel.

Capture d'écran de la page de suivit utilisateur Wikipédia.
Figure 2.9 : Capture d'écran de la page de suivi utilisateur Wikipédia.

Un tel dispositif technique, renforce donc la surveillance entre les éditeurs des projets Wikimédia.

File:Praise versus Negative templates, English Wikipedia 2004-2011.png — Meta

il est aussi possible de fournir un lien vers une page qui affichera les « différences entre versions » aussi appelées « diffs » dans le jargon wikipédien. Ces pages « diff » dans lesquelles apparaît surligné dans un cadre de gauche ce qui a été supprimé et en gras dans un cadre de droite ce qui a été ajouté, sont toutes accessibles au départ des historiques des pages de contenus et permettent de visualiser directement l'état de ces dernières avant et après une modification (voir figure 2.7). L'avantage principal de cette méthode par rapport aux permaliens, est que le nom de l'auteur la modification et le moment exact où elle a été faite sera directement visible sans aucune autre manipulation.

Figure 2.7 :Capture d'écran de la page de Wikipédia affichant les différences apportées par ma modification faite à l'article « Science ouverte » .

Sur Wikipédia, produire les hyperliens pointant vers des pages « diffs » représente d'ailleurs une procédure courante dans le cadre d'une protestation adressée à la communauté. Dans le cadre d'une contestation du statut d'administrateur[W 47], il est par ailleurs clairement stipulé qu'« une contestation doit être expliquée et étayée par des diffs ou entrées de journal, sinon elle n'est pas valide ». Ces pages « diffs » ou du journal des activités permettent ainsi à chacun de valider ou de « réfuter » les accusations portées à l'encontre d'un administrateur du site. Typiquement, on y retrouvera des liens pointant vers des propos ou des actes contraires aux règles et recommandations en vigueurs au sein des projets.

Le respect de la vie privée[modifier | modifier le wikicode]

Ma participation au mouvement Wikimédia aura débuté le 11 juin 2008 à 22 h 24 (UTC) à l'instant précis où j'enregistrait la page « Créer un compte » situé en haut de chaque page des projets Wikimédia[W 48]. Je me souviens encore que mon adresse courriel était facultative dans le formulaire d'enregistrement et que cette garantie d'anonymat m'avait étonné en comparaison à la plupart des autres espace Web. Si je peux situer si précisément cet évènement dans le temps, ce n'est pas grâce à ma mémoire, ni à un carnet de notes quelconque, mais parce que depuis ce moment toutes mes actions au sein des projets Wikimédia ont été enregistrées et répertoriées à la minute près sur les serveurs informatiques de la fondation Wikimedia[W 49].

Pour le chercheur que j'allais devenir, un tel enregistrement représentera une magnifique aubaine apparentée à une sorte de carnet de terrain numérique automatisé. En plus d'un journal intime qui enregistre tout mon vécu, ce dispositif donnait aussi un accès libre et sans inscription à toute internaute désireux de consulter l'archivage des activités de l'ensemble des contributeurs Wikimédiens, à l'exception parfois de quelques rares contenus masqués pour raisons légales.

À l'époque de mon inscription, j'étais parfaitement ignorant de cette puissance informatique cachée dans les méandres d'Internet. Aux yeux des plus anciens membres de la communauté d'éditeurs actifs sur la Wikipédia francophone, je n'étais qu'un « péon », ou autrement dit un nouveau venu dépourvu d'outil technique et de connaissance du projet encyclopédique, bien incapable de savoir dans quel endroit il mettait les pieds[W 50]. Pour ma part, tout ce que je savais en gros, c'est que j'abandonnais mon statut d'« utilisateur sous IP » pour agir sous une identité fixe au sein de la communauté. Je mettais fin aussi de la sorte à l'enregistrement des différentes adresses IP utilisées lors de mes connexions sur le site[W 51].

Voici une première approche auto-ethnographique qui soulève d'emblée la question du respect de la vie privée des acteurs de terrain dans le cadre de cette présente étude. Comme première réponse à cette question, il nous est déjà possible de cliquer sur le l'hyperlien « condition d'utilisation »[W 52] présent en bas chaque page des projets Wikimédia. Celui-ci ouvrira une page d'informations générales dans laquelle se trouve un nouveau lien qui pointera cette fois vers une page consacrée à la politique de confidentialité adoptée par la fondation Wikimédia[W 53].

On y découvrira que'en Italie[B 13] comme dans de nombreux autres pays du monde, la responsabilité juridique de la fondation Wikimédia par rapport aux projets éditoriaux qu'elle supporte se limite à son statut d'hébergeur et en aucun cas à celui d'éditeur. En revanche, la fondation et le mouvement Wikimédia par extension se sent très concernée par la protection de la vie privée des utilisateurs des projets qu'elle héberge ainsi que de leurs données à caractères personnels.

Il existe par exemple sur le projet Wikipédia francophone une page titrée Wikipédia:droit de disparaître[W 54] anticipait depuis longtemps l'apparition du droit à l'oubli ou plus précisément du « droit à l'effacement » apparu en 2016 dans l'article 17 du règlement no 2016/679 édité par la commission Européenne, aussi appelé règlement général sur la protection des données (RGPD). D'une manière quelque peu inattendue, l'arrivée de cette réglementation aura cependant été publiquement condamnée par la Fondation Wikimédia. Appliquée au niveau du contenu de ses projets rédactionnels, la fondation voit en effet dans ce règlement une porte ouverte à la manipulation des informations présentes sur le net[B 14].[B 15]. Il en résultera donc qu'une demande de suppression d'informations liées à compte utilisateur sera accordée, alors que celle d'informations contenues dans un article traitant de ce même utilisateur sera refusée.

En matière de protection de la vie privée, plusieurs autres options s'offrent aux utilisateurs de l'espace numérique Wikimédia dans lequel, signalons-le déjà, il n'est pas nécessaire pas de fournir une adresse courriel pour ouvrir un compte utilisateur. La première protection, et la plus populaire, consiste à créer un compte utilisateur avec pseudonyme de telle sorte à ce que les modifications et actions faites ne soient pas attribuées à son identité propre. La seconde option plus fréquente parmi les utilisateurs moins actifs, est celle de contribuer aux projets sans se connecter. Dans ce cas de figure, en lieu et place du pseudonyme utilisateur, apparaîtra l'adresse IP de la connexion Internet utilisée par l'utilisateur.

Cette deuxième option est cependant moins respectueuse de la vie privée d'un utilisateur, car au départ d'une simple adresse IP, un internaute peut toujours connaitre soit l'organisation qui l'utilise si cette information est publique, soit la ville la plus proche d'une connexion Internet privée et les coordonnées de l'entreprise qui l'aura fournie lors de son utilisation. Au départ de l'adresse IPv4 : 130.104.34.155 par exemple, le site whatismyipaddress.com indiquera qu'elle est utilisée par l'Université Catholique de Louvain[W 55] alors qu'en utilisant l'adresse 176.164.50.155 sur le site fr.geoipview.com on y verra s'afficher une carte sur laquelle sera désigné la ville de Blois en France[W 56].

Plus fréquemment utilisées par les connexions mobiles, les adresses IPv6 sont moins facilement géo-localisables. Mais quelle que soit la situation, il sera toujours possible pour une personne mandatée de contacter le fournisseur d'accès Internet (FAI) d'une adresse IP pour connaitre l'identité du client qui l'aura utilisé à un moment bien précis et donc par exemple à l'heure d'enregistrement d'une modification faite sur un site Wikimédia. En France, mais cela peu varier selon la législation en vigueurs dans les différents états du monde, les informations permettant de faire le lien entre adresses IP et clients doivent être gardées au minimum un an[W 57]. Dans le système informatique du mouvement Wikimédia par contre, les adresses IP des comptes utilisateurs qui ne sont visibles que par des personnes mandatées par la fondation sont définitivement effacées au bout de trois mois seulement[W 58].

Une dernière option possible enfin pour ceux qui ne désirent pas forcément contribuer sous anonymat sera de créer un compte utilisateur à son propre nom. Ce choix personnel doit alors être assumé puisqu'une partie de sa vie s'expose dès lors aux yeux du monde connecté et de façon potentiellement irréversible. Il ne faut en effet jamais oublier que sur le Web toute information divulguée peut toujours être sauvegardée par quelqu'un sur son ordinateur pour un jour réapparaître quelque part sur la toile malgré son effacement. Les vidéos interdites de diffusion sur le Net, qui disparaissent et apparaissent sans cesse en est un bon exemple.

Afficher sa réelle identité au niveau de ses contributions au projet Wikimédia n'a cependant pas que des inconvénients. Cela offre aussi l'avantage d'assurer la paternité de ses écrits et donc de les protéger d'un risque de plagiat tout en les publiant dans la plupart des cas[N 12] sous une licence CC.BY.SA qui les protégera d'une éventuelle récupération et mise sous copyright. Un tel choix enfin, peut aussi répondre à des obligations d'ordre déontologique liés au cadre d'une recherche scientifique par exemple.

Pour finir donc, toutes ces options et dispositions garantiront une gestion « à la carte » du respect de la vie privée des acteurs wikimédiens et de leurs données à caractère personnel. Elles permettront aussi à certains utilisateurs situés dans des pays sujets à la censure et à la répression de se connecter à des réseaux privés virtuels sans risquer de dévoiler, ni leur identité, ni l'adresse de la connexion étrangère qu'ils utiliseront pour se connecter aux sites. Dernière chose enfin, toutes ces dispositions offrent un climat propice à la liberté d'expression, et au dialogue qui somme toute représente un nouvel avantage pour les chercheurs.

Requests for comment/Privacy violation by TBloemink and JurgenNL — Meta

Humour[modifier | modifier le wikicode]

Uncyclopedia

Uncyclopedia User Group — Meta

Conscience écologique[modifier | modifier le wikicode]

Initiative Durabilité — Meta

Press releases/Wikimedia Selects EvoSwitch June 2009 - Wikimedia Foundation Governance Wiki

Tensions épistémiques au sein de Wikipédia[modifier | modifier le wikicode]

Graphique montrant le nombre d'articles Citizendium depuis le lancement du projet.
Fig. 2.x Graphique montrant le nombre d'articles Citizendium depuis le lancement du projet (Rwxrwxrwx et al., 2016).

Dès son lancement par la firme Bomis en janvier 2001, Wikipédia, l'encyclopédie que chacun peu éditer, s'est rapidement distinguée du projet encyclopédique Nupédia précédemment développér par la firme selon un protocole tout à fait traditionnel avec un comité éditorial aidé par de rares experts bénévoles et supervisé par un rédacteur en chef nommé Larry Sanger. Le projet Wikipédia, qui pourtant avait été lancé plus tard, atteignit rapidement des centaines d'articles alors que Nupédia, en raison sa lenteur procédural, n'aboutira qu'à la production de 24 articles finalisés avant d'être abandonné (Devouard et Paumier, 2009)[B 16].

Évolution dans le temps du nombre d'articles sur en.wikipedia.org
Fig. 2.x Évolution dans le temps du nombre d'articles sur fr.wikipedia.org (HenkvD, 2017).

C'était l'époque de l'éclatement de la bulle spéculative Internet et des restriction budgétaires qui suivit le Krach boursier. Larry Sanger en perdit son salaire et quitta le projet Nupédia et son poste d'organisateur en chef de Wikipédia. L'encyclopédie libre quant à elle continua son développement nourrie par une communauté de contributeurs dont l'enregistrement sous pseudonyme ne demandera aucune adresse email ni déclaration d'expertise[N 13]. En décembre 2005, ce mode de fonctionnement fit ses preuve suite à une enquête réalisée par la revue Nature. En comparant Wikipédia à la célèbre encyclopédie Britannica, le prestigieux journal scientifique déclarait que : « sur 42 entrées testées, la différence de précision n'était pas particulièrement grande : l'entrée scientifique moyenne dans Wikipédia contenait environ quatre inexactitudes ; Britannica, environ trois. » (Giles, 2005)[B 17][N 14].

En septembre 2006 pourtant, l'ancien employé de Bomis lança à ses propre frais Citizendium, une nouvelle encyclopédie anglophone dans laquelle les contributeurs sont enregistrés sous leur noms réel pour rédiger les articles sous l'égide d'experts. Mais dans le courant de l'année 2010, le nombre d'article produit par Citizendium plafonna au alentours de 25.000 alors que la communauté d'éditeurs ne cessa de diminuer dès 2008 (voir fig. 2.x) alors que la Wikipédia anglophone dépassait les 3 millions d'articles (voir fig. 2.x). Il en résulte que tant au niveau de la qualité que de la productivité, le modèle éditorial Wikipédia faisant l'impasse de l'expertise mettra à rude épreuves les autre modèle encyclopédiques qui finiront tous par décliner[réf. nécessaire]. Son modèle épistémique quant à lui sera sujet à une évolution constante qui suscitera de nombreuses tensions au sein de la communauté d'éditeurs.

Dès 2007 déjà, et non sans une certaine résistance de la part d'une frange de la communauté d'éditeurs, le projet Wikipédia dut se positionner autour de l'émergence d'un lobby en faveur du référencement des informations. Le référencement ou « sourçage des articles » en terme d'actuelles recommandations Wikipédiennes[W 59], fut quelque peu plébiscité par le fondateur de l'encyclopédie, et permit au final « de résoudre les problèmes de confiance épistémique interne (arbitrage des conflits entre contributeurs) et externe (prise en compte d'un impératif de crédibilité) » (Sahut, 2014)[B 18]. Suite à l'aboutissement de cette transformation épistémique « Tout texte présent dans un article Wikipédia doit pouvoir être justifié par une source de qualité »[W 60] et comme le précisait déjà la vidéo 2.1. les sources secondaires et tertiaires seront valorisées par rapport aux sources primaires, ce qui renforcera d'autant plus cette règle selon laquelle Wikipédia n'est pas un lieu de production de travaux de recherche originale, mais bien de compilation d'un savoir déjà existant et déjà publié par des organismes reconnus. Et comme en témoignait un contributeur créateur de plus de 400 articles et auteur de plus de 86 000 modifications[W 61] lors d'une conversation, cette évolution épistémique ne s'est pas faite sans frais au niveau du travail d'édition :

« tout le travail que suppose le sourçage (recherche de sources (pas seulement sur le net), compréhension du contenu et appréciation de sa qualité, évaluation des référent(e)s de compétence associé(e)s, confrontation des sources, synthèse, etc.) n'apparaît pas dans les historiques de WP. Or, ajouter quelques phrases dans un article de WP prend quelques secondes. Les rédiger est l'affaire de plusieurs minutes (voire moins : copié-collé, bricolage de citations, etc.). Les sourcer convenablement peut prendre des heures. Je comprends dès lors que, ne serait-ce que sur le plan quantitatif, l'exigence du sourçage peut paraître exorbitante à certain(e)s bénévoles. --ContributorQ(✍) 2 décembre 2019 à 20:01 (CET) »[W 62]

La pratique et la valorisation du référencement provoquera aussi une inévitable « délégitimé » voir le « rejet du savoir issu de l'expérience personnelle » (Sahut, 2014)[B 18] et donc dans l'absolu, la reproduction du colonialisme épistémique dénoncé depuis le début des subaltern studies qu'au sein du peuple Inuit par exemple qui « n'accordent peu de valeurs aux généralisations [... et où] l'idée d'un savoir vrai visant un objectif particulier n'intéresse personne [... et où le] savoir est très personnel, lié à un nom et enraciné dans la pratique [...] bien que les blancs, eux, ne croient que ce qui est écrit » (Laugrand, à paraitre, p. 164 et 169)[B 19]. Cette fracture épistémique apparaîtra d'autant plus grande, lorsque l'on sait qu'une fois confronté à l'alphabétisation, une personne vivant précédemment dans une complète oralité viendra à se poser cette question : « quelle part de moi-même suis-je forcé de délégitimer quand j'accepte de reconnaître la légitimité de l'écriture ? » (Rougier, 2016)[B 20][N 15].

Le sourçage et la vérifiabilité peuvent parfois aboutir à des situations absurdes dans lesquelles une erreur produite dans une publication notable qui aura trouvé place au sein de l'encyclopédie ne pourra être corrigée que par une nouvelle source notable qui dénoncera spécifiquement cette erreur (Jemielniak, 2014, p.21-22).

Au final, une observation plus systématique des tensions épistémiques internes au projet Wikipédia francophone permet d'aboutir à une typologie de celles-ci que l'on peut articuler autour de quatre régimes épistémiques. Poursuivre... (Carbou, Sahut, 2019)[B 21]

La culture orale dans le mouvement Wikimédia[modifier | modifier le wikicode]

Idées et documentation à parcourir


L'imaginaire wikimédien[modifier | modifier le wikicode]

Vidéo 2.1 Explications au sujet des sources primaires et secondaires destinée au éditeurs francophone de Wikipédia et produite dans le cadre d'un MOOC[B 22].

Cette distinction entre sources primaires et secondaires fera de nouveau écho à mon expérience de terrain. à un autre principe bien connu au sein des projets Wikimédia. Sur l'encyclopédique Wikipédia au contraire du projet Wikiversité, les contributeurs sont invités autant que possible à mobiliser des sources secondaires voir tertiaires dans la rédaction des articles et le moins possible de sources primaires[N 16] (Voir à ce titre la vidéo 1.1 ci-contre). Dans le cas contraire, un travail contenant trop de source primaire, risquerait d'être perçu comme un travail de recherche original dit « travail inédit » en jargon wikimédien et sera candidat soit à une suppression, soit à un transfère vers Wikiversité ou un autre projet Wikimédia plus adéquat. Pour exemple concret, les données issues d'un courrier postal ne sont pas acceptables sur Wikipédia[B 23], alors que ces mêmes données issues d'un article de presse le seront.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

[N]otes

  1. Pour ne pas encombrer cette section, les détails de ce travail sont exposés en annexe de cette ouvrage.
  2. Cette contradiction entre deux chiffres produit par l'outil statistique Wikimédia illustre bien que les données sont très aproximative et qu'elles peuvent varier d'une analyse à l'autre portant pourtant sur un situation identique à d
  3. Il est entendu ici comme pages organisationnelles du projets celles qui sont dédiées aux gestions techniques, à l'aide au utilisateur, à la catégorisation des articles, à la réglementation, aux portails et projets maintenus par des groupes d'éditeurs rassemblés autour de thématiques distinctes, à toutes discussions pouvant voir le jour au sein du projet, etc.
  4. À chaque modification d'une page sur les sites maintenu par le mouvement Wikimédia et supporté par le logiciel MediaWiki, il est possible de justifier son action en laissant un résumé destiné à informer succinctement les autres utilisateurs de ce qui vient d'être fait.
  5. Avant la naissance de l'expression « Mouvement Wikimédia », le terme Wikimédia désignait principalement le nom de marque de la Wikimedia Foundation. Aujourd'hui Wikimédia est considéré par certain comme un raccourci synonyme de l'expression « mouvement Wikimédia ».
  6. Les utilisateurs autoconfirmés sont ceux qui bénéficie d'un compte créé depuis au moins quatre jours.
  7. Lorsqu'une modification est fait par un utilisateur non connecté à un compte utilisateur, c'est alors l'adresse IP de sa connexion internet qui prend la place du nom d'utilisateur dans l'historique des pages wikipédia où l'on voit apparaitre avec de nombreux hyperline, la liste de toute les versions antérieures de l'article.
  8. Le comité d'arbitrage est un groupe d'utilisateurs élus par la communauté pour trancher les cas de litige entre utilisateurs en conflit. À l'issue des débats, les arbitres peuvent notamment ordonner aux administrateurs du site un blocage en écriture d'un utilisateur. Les administrateurs constituent un autre groupe d'utilisateurs élus par la communauté qui disposent à eux seuls d'outils de blocage, de protection, de suppression, et autres, spécifiques à la maintenance du site.
  9. Sur les sites maintenus par le mouvement Wikimédia et supportés par le logiciel MediaWiki, il est possible de discuter du contenu d'une page éditoriale dans une page de discussion qui lui est dédiée.
  10. La discussion suivante sur la page en question concernera la pertinence de mettre l'accent sur le mot Wikimédia en fonction de son contexte grammatical.
  11. Certaines informations récoltées par le logiciel MediaWiki sont en effet masquées pour des raisons juridiques liées par exemple au copyright ou au respect de la vie privée.
  12. Dans certains cas comme sur le site Wikidata et plus récemment sur celui de Wikimédia commons, certaines contributions sont publiées sous licence CC0.
  13. Un historique plus complet du mouvement Wikimédia sera abordé dans le prochain chapitre de cette ouvrage.
  14. Texte originale en anglais : « Wikipedia contained around four inaccuracies; Britannica, about three ».
  15. Nous reparlerons de ce sujet plus en détailles dans une section du chapitre IV consacrée à l'avenir des cultures orales au sein du mouvement Wikimédia.
  16. La question des sources à une telle importance pour la communauté wikipédienne qu'elle en fait l'objet d'une page d'aide spécifique dans laquelle figure une vidéos explicative tirée d'un WikiMOOC dispensé sur plateforme FUN-MOOC.

[B]ibliographie

  1. Butler B, Pike J, Joyce E et CHI 2008 26th Annual CHI Conference on Human Factors in Computing Systems, « Don't look now, but we've created a bureaucracy: The nature and roles of policies and rules in Wikipedia », Conf Hum Fact Comput Syst Proc Conference on Human Factors in Computing Systems - Proceedings, 2008, p. 1101–1110 [texte intégral (page consultée le 2021-02-19)]
  2. (en) « Wikimedia Foundation », sur Wikimedia Foundation (consulté le 5 juin 2019)
  3. 3,0 et 3,1 « A quoi sert l'argent donné à Wikipédia ? », Le Monde.fr, 2014-11-06 [texte intégral (page consultée le 2020-02-03)].
  4. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées :2
  5. 5,0 et 5,1 (anglais) Matthew Hart and Ezra Berkley Nepon, Funding free knowledge the wiki way - Wikimedia Foundation Participatory Grantmaking, Wikisource, 2015 [lire en ligne] .
  6. Dariusz Jemielniak, Common knowledge?: an ethnography of wikipedia., Stanford University Press, 2015, 148 p. (ISBN 978-0-8047-9723-8) (OCLC 913498835) .
  7. Sylvain Firer-Blaess, « Wikipedia, modèle pour une société hyperpanoptique - Homo Numericus », sur homo-numericus.net, (consulté le 19 mai 2019)
  8. Nancy Fraser, « Michel Foucault: A "Young Conservative"? », Ethics, vol. 96, no  1, 1985, p. 165–184 (ISSN 0014-1704) [texte intégral (page consultée le 2019-05-19)]
  9. Michel Foucault, Surveiller et punir: naissance de la prison, Gallimard, 2012 (ISBN 9782070729685) (OCLC 832461927) [lire en ligne] 
  10. Jeremy Bentham et Chaulveron, Le panoptique: Préface et annotation de Chaulveron, Books on Demand, 2018-01-08 (ISBN 9782322149193) [lire en ligne] 
  11. Jean-François Noubel, Inteligeance Collective la révolution invisible, 2004 [lire en ligne], p. 23 
  12. Dominique Cardon et Julien Levrel, « La vigilance participative. Une interprétation de la gouvernance de Wikipédia », Réseaux, vol. 154, no  2, 2009, p. 51 (ISSN 0751-7971) [texte intégral (page consultée le 2020-02-20)]
  13. Jacob Rogers, « Victory in Italy: Wikimedia wins lawsuit against former Minister of Defense », blog.wikimedia.org, 20 mai 2018 [texte intégral (page consultée le 06/01/2019)]
  14. Katherine Noyes, « Wikimedia Blasts Europe's 'Right to Be Forgotten' | Privacy | TechNewsWorld », sur www.technewsworld.com, (consulté le 4 février 2020)
  15. Rob Price, « At Wikimania 2014, transparency and openness is the order of the day », sur The Daily Dot, (consulté le 4 février 2020)
  16. Florence Devouard et Guillaume Paumier, Wikipédia: découvrir, utiliser, contribuer, Presses universitaires de Grenoble, 2009 (ISBN 978-2-7061-1495-3) (OCLC 494415539) [lire en ligne] 
  17. anglais Jim Giles, « Internet encyclopaedias go head to head », Nature, vol. 438, no  7070, 2005-12-01, p. 900–901 (ISSN 1476-4687) [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2020-01-29)]
  18. 18,0 et 18,1 Gilles Sahut, « « Citez vos sources » : archéologie d'une règle au cœur du savoir wikipédien (2002-2008) », Études de communication. langages, information, médiations, no  42, 2014-06-01, p. 97–110 (ISSN 1270-6841) [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2020-01-08)]
  19. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées :1
  20. Claude Rougier, « Le privilège néo-colonial de l'écriture », sur Réseau d'Études Décoloniales, (consulté le 17 janvier 2020)
  21. Guillaume Carbou et Gilles Sahut, « Les désaccords éditoriaux dans Wikipédia comme tensions entre régimes épistémiques », Communication. Information médias théories pratiques, no  Vol. 36/2, 2019-07-15 (ISSN 1189-3788) [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2019-11-15)]
  22. VatadoshuRéalisation, 12ème vidéo d'une série de 25 vidéos réalisées dans le cadre du WikiMOOC, un MOOC (cours massif sur internet) en français pour apprendre à contribuer sur Wikipédia., Wikimedia France [lire en ligne] 
  23. Jasper Jackson, « Wikipedia bans Daily Mail as 'unreliable' source », The Guardian, 2017-02-08 (ISSN 0261-3077) [texte intégral (page consultée le 2019-06-06)]

[V]idéographie

  1. Wikimédia France, « Soutenons la connaissance libre », (consulté le 4 février 2020).

[W]ebographie

  1. « Wikiversity - Wikibooks, open books for an open world », sur en.wikibooks.org (consulté le 15 novembre 2019)
  2. XTools, « Mouvement Wikimédia - Page History », sur web.archive.org (consulté le 2 novembre 2020)
  3. https://xtools.wmflabs.org/pages/fr.wikipedia.org/Lionel%20Scheepmans
  4. « Conditions d'utilisation - Wikimedia Foundation Governance Wiki », sur foundation.wikimedia.org (consulté le 14 mars 2020)
  5. « Wikistats - Statistics For Wikimedia Projects », sur stats.wikimedia.org (consulté le 9 mars 2020)
  6. « Wikistats - Statistics For Wikimedia Projects », sur stats.wikimedia.org (consulté le 9 mars 2020)
  7. « Wikistats - Statistics For Wikimedia Projects », sur stats.wikimedia.org (consulté le 9 mars 2020)
  8. « Wikistats - Statistics For Wikimedia Projects », sur stats.wikimedia.org (consulté le 9 mars 2020)
  9. « Analyse des pages vues », sur tools.wmflabs.org (consulté le 9 mars 2020)
  10. Twitter, « de SciencePo Bruno » (consulté le 19 février 2021)
  11. Meta-Wiki, « Meta:Fair use » (consulté le 17 novembre 2020)
  12. « Tous les journaux publics », dans Wikipédia (lire en ligne)
  13. (en) « Meta-Wiki », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  14. « Meta-Wiki », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  15. (en) « Meta-Wiki », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  16. Meta-Wiki, « Code de conduite universel », sur web.archive.org (consulté le 1er octobre 2020)
  17. (en) « Fundraising/2018-19 Report - Meta », sur meta.wikimedia.org (consulté le 22 janvier 2020).
  18. (en) « Fundraising - Meta », sur meta.wikimedia.org (consulté le 6 février 2020).
  19. « Foire aux questions », sur Wikimédia France (consulté le 4 février 2020).
  20. (it) « Cinque per mille », sur wiki.wikimedia.it (consulté le 4 février 2020).
  21. (pl) « Organizacja pożytku publicznego », sur pl.wikimedia.org (consulté le 4 février 2020).
  22. « Fonds de dotation Wikimedia - Meta », sur meta.wikimedia.org (consulté le 2 février 2020).
  23. (en) « OpenStack browser », sur tools.wmflabs.org (consulté le 31 janvier 2020).
  24. « Statistics - Meta », sur meta.wikimedia.org (consulté le 2 mars 2020)
  25. « Wikipédia:LiveRC », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  26. « Analyse des pages vues », sur tools.wmflabs.org (consulté le 24 février 2020)
  27. « Mouvement Wikimédia - Page History - XTools », sur xtools.wmflabs.org, (consulté le 19 février 2020)
  28. « Wikiscan statistics », sur wikiscan.org (consulté le 4 mars 2020)
  29. « Informations globales de compte », dans Wikipédia (lire en ligne)
  30. « Wikistats - Statistics For Wikimedia Projects », sur stats.wikimedia.org (consulté le 1er mars 2020)
  31. « WikiBlame », sur wikipedia.ramselehof.de (consulté le 4 mars 2020)
  32. « Mouvement Wikimédia », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  33. 33,0 et 33,1 « Informations pour « Mouvement Wikimédia » », dans Wikipédia (lire en ligne)
  34. (en) « Wikimedia movement », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  35. (en) « Wikimedia Movement », sur www.wikidata.org (consulté le 1er mars 2020)
  36. « Journaux publique de Lionel Scheepmans », dans Wikipédia (8 avril 2019, 15:50 UTC) (lire en ligne)
  37. « Historique des versions de « Mouvement Wikimédia » », dans Wikipédia (lire en ligne)
  38. « Mouvement Wikimédia », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  39. « Contributions de l'utilisateur », dans Wikipédia (lire en ligne)
  40. « Utilisateur:(:Julien:) », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  41. « Utilisateur:(:Julien:)/Wax my CAr - Wikipédia », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  42. « Mouvement Wikimédia », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  43. « Mouvement Wikimédia », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  44. « Discussion:Mouvement Wikimédia », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  45. « Informations pour « Mouvement Wikimédia » », dans Wikipédia (lire en ligne)
  46. « Modification de l'article Science ouverte », sur Wikipédia, (consulté le 13 mai 2019)
  47. « Wikipédia:Contestation du statut d'administrateur », sur Wikipédia, (consulté le 5 novembre 2019)
  48. Wikipédia, « Spécial:Journal/Scapmouche », sur web.archive.org (consulté le 4 janvier 2019)
  49. Toolforge, « Global user contributions », sur guc.toolforge.org (consulté le 15 octobre 2020)
  50. Wikipédia, « Péon », sur web.archive.org (consulté le 16 octobre 2020)
  51. Wikipédia, « Utilisateur sous IP », sur web.archive.org, (consulté le 16 octobre 2020)
  52. Meta-Wiki, « Politique de confidentialité », sur web.archive.org (consulté le 9 janvier 2021)
  53. Meta-Wiki, « Politique de confidentialité », sur web.archive.org (consulté le 9 janvier 2021)
  54. « Wikipédia:Droit de disparaître », sur Wikipédia, (consulté le 14 mai 2019)
  55. « Complete IP Address Details for 130.104.34.155 », sur WhatIsMyIPAddress.com (consulté le 23 novembre 2019)
  56. « 176.164.50.155 - Localiser une adresse IP - Voir les informations géographiques d'une adresse IP et la situer sur une carte », sur fr.geoipview.com (consulté le 23 novembre 2019)
  57. « Durée légale de conservation des logs : 1 an », sur Hébergeur et liberté d'expression (consulté le 14 mai 2019)
  58. « Wikipédia:Vérificateur d'adresses IP », sur Wikipédia, (consulté le 24 mai 2019)
  59. « Wikipédia:Citez vos sources », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  60. « Aide:Présentez vos sources », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  61. « ContributorQ - Statistiques utilisateur - Wikiscan », sur fr.wikiscan.org (consulté le 17 janvier 2020)
  62. « Wikipédia:Le Bistro/30 novembre 2019 », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  1. Jörg Sydow, Elke Schüssler et Gordon Müller-Seitz, Managing inter-organizational relations: debates and cases, 2016 (ISBN 978-1-137-37002-0) (OCLC 1061274553) [lire en ligne], p. 298