Recherche:Circulation et diffusion des savoirs dans le monde grec (VIIIe-Ier AEC)/Présentation de la recherche

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le miracle grec, qu'Ernest Renan désignait comme le socle principal de la civilisation européenne, demeure aujourd'hui un repère historique fondamental. La naissance de la philosophie et de la démocratie symbolise ce passé commun dont tous les Européens se revendiquent. C'est trop souvent oublier que la Grèce s'inscrit dans une entité géographique méditerranéenne complexe, une économie-monde avec ses propres structures, ses réseaux commerciaux, ses pôles, certains dans le monde grec quand d'autres centres d'importances semblables se situent au sein d'espaces culturels différents. Ainsi, se sont multipliées les cultures de contact d'un bout à l'autre de la Méditerranée. Les dieux et héros de la mythologie grecque interviennent dans l'ensemble de ce cadre géographique. L'Odyssée, les Danaïdes, le voyage de Ménélas, les Argonautes, autant de mythes qui inscrivent le monde grec dans cet espace plus large et dont les interactions entre les groupes humains peuvent être amicales comme conflictuelles. Ces rencontres communicationnelles entre des acteurs appartenant à des univers linguistiques et culturels différents produisent des effets spontanés d'interculturalités autrement dit, des processus psychiques, relationnels et institutionnels enclenchés par des interactions de cultures dans un rapport d'échanges réciproques.

Cette nouvelle ère a progressivement débuté autour du IXe siècle lorsqu'un peuple s'est lancé sur les routes de la Méditerranée se faisant le passeur des savoirs: les Phéniciens. Il peut être utile de rappeler ce que les Phéniciens ont apporté à la Grèce renaissante du IXe siècle : alphabet, techniques de navigation, pratiques sociales avec l'orientalisme. A la fin des siècles obscurs en Grèce et de la Troisième époque intermédiaire égyptienne, les Phéniciens implantent des comptoirs le long des côtes de la Méditerranée, du Proche-Orient aux colonnes d'Héraclès, participant à ce renouveau des échanges et définissant des réseaux et des routes qui impacteront durablement le monde grec. Dans le premier livre de L'Enquête, Hérodote essaie de trouver une origine à la rivalité opposant Grecs et Orientaux dont les Perses et les Phéniciens. « Arrivés sur ce territoire, les Phéniciens cherchèrent à placer leur marchandise […] Io et quelques autres furent prises et les Phéniciens les jetèrent dans leur vaisseau qui fit voile vers l’Égypte ». Ce premier épisode est suivi du rapt d'Europe, fille du roi de Tyr, de Médée, fille du roi de Colchide, et d'Hélène, reine de Sparte. Ces rapports mêlant commerce et piraterie ont structuré les relations entre le monde grec et perse jusqu’aux guerres médiques...

Présentation complète Présentation complète