Recherche:Étude et débat sur la libération de la littérature scientifique/Michèle Leduc COMETS Éthique et édition scientifique

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche


Si après la synthèse vidéo du premier entretien exploratoire.

L'entretien concerne Michèle Leduc, contactée relativement au COMETS (comité d'éthique du CNRS) et au dernier avis rendu sur le sujet de la publication scientifique.

Vidéo[modifier | modifier le wikicode]

Version "sprint"

Version Courte

Version longue

Transcription[modifier | modifier le wikicode]

Réserves[modifier | modifier le wikicode]

Michèle n'a émis aucune réserve. Les bandes ont été coupées par commodité d'écoute avec différentes versions et degré de synthèse associé.

Synthèse[modifier | modifier le wikicode]

Les éléments observés sont les suivants :

Le comets

Les avis

L'idéologie marchande

Conclusion

_ l'ouverture des publications et données est un thème complexe du fait de la diversité disciplinaire _

_ la clef de la situation est entre les mains de la communauté scientifique _ (reprendre la citation exacte des bandes)

Échange préparatoire[modifier | modifier le wikicode]

Chère Madame,

Merci de votre réponse.

J'ai toujours beaucoup de questions en tête (comme souvent j'espère pour les chercheurs), mais je pensais laisser la discussion les faire émerger.

Comme je ne compte pas faire de surprise et que le but est une discussion constructive pour éclairer une situation, en voici quelques unes auxquelles je pense en vous répondant, sur et au delà de "la présentation de l'Avis n°2019-40."(pour vous faire une idée).

(du général d'abord)

* Statutairement, quels sont les pouvoirs du comité au sein des institutions de la recherche ?

* Sur quoi le COMETS est-il majoritairement saisi et quelle est la "ventilation" actuelle de ses "ressources", face à quels "emplois" ?

* Le COMETS a-t-il évalué la formation en PLA des chercheur·se·s et enseignant·e·s français·es ?

* Le COMETS a-t-il évalué la formation en épistémologie des chercheur·se·s et enseignant·e·s français·es ?

* Le COMETS a-t-il évalué la 'volonté à partager' des chercheur·se·s et enseignant·e·s français·es ?

(un zoom sur la question publications et OA)

* En reprenant vers ~2005 (avant la publication de l'invitation à l'archivage du 21 juin 2006, lettre signée d'Arnold Migus (DGauxDU_060621.pdf) (archive)? (une raison pour la suppression de HAL de cette lettre ?). Quelle était la situation du CNRS relativement à la question de la publication scientifique et pour quel motif le CNRS n'a-t-il pas pris des engagements plus fermes, comme d'autres institutions (INRIA, INRA, INSERM), voir pourquoi ne pas avoir défendu un "modèle de Liège" ?

* Comment décririez vous l'évolution depuis ces 15 années ?

* Quelle position le COMETS pose-t-il face (par exemple) au dernier accord Couperin - Elsevier en date (2019 sauf si je ne suis plus à jour) ? (la barrière mobile, l'archivage par Elsevier et plus dans les serveurs de HAL, le secret des négociations...)

* Comment situez-vous l'action du CCSD au sein du CNRS et des autres institutions ? Avez-vous recensez la "connaissance" de cette unité chez les chercheurs et chercheuses ?

* Le COMETS dispose-t-il d'une évaluation des coûts des services du CCSD (episcience notamment) à confronter à d'autres espaces et plateformes? (point "inatteignable voie diamant" de l'avis) Ceci afin de juger les questions "d'équité" mentionnée.

(où placer le curseur dans l'OA pour le COMETS)

* La DIST en 2015 documentait de ne pas suivre la voie OA gold (Accès ouvert sur base du paiement à la publication), le COMETS a-t-il publié un avis sur la lucrativité du secteur de l'édition scientifique et technique ?

L'avis 2019-40 indique par exemple :

" Le COMETS se doit de poser la question de l'équité de ce système qui génère des profits indus aux éditeurs en ponctionnant une proportion non négligeable des investissements publics en faveur de la recherche."

Quels serait selon le COMETS les profits dus et indus d'un système d'édition de la littérature scientifique?

* Alors que le CNRS héberge un service d'Overlay-Journal, le COMETS juge-t-il qu'il y a des points contradictoires à abonder à "un plan S" laissant une porte ouverte pour des APC ?


(points techniques)

* Le COMETS émet-il un avis sur le niveau technique des solutions de production et dissémination ?

* Au regard des capacités techniques et humaines de lecture, d'interrogation, quels sont les techniques envisagées ou promus par le CNRS ? (comment interrogerait-on le savoir demain selon vous?)

Dans un autre registre (plus général et philosophique)

* Le COMETS, sans prescription, a-t-il décrit une position de sa "philosophie morale" ? (position de l'episteme dans cette hiérarchie ?)

* En connaissance des limites de notre espèce et de son environnement, le COMETS a-t-il produit des "recommandations" pour agir de la façon la plus adéquate selon le but qu'il a placé en haut de sa hiérarchie de valeurs ?

Pour ce qui est des questions que vous me posez, suite à mon départ de mon ancien labo à Lille 1, je suis "freelance" comme vous dites (administrativement, je suis en CAPE dans une CAE). Et non, je ne fais pas de démarchage pour une revue (Ça vous arrive ? Y-a-t'il une évaluation des "appels" des revues prédatrices / et des revues en générales ?)


_ en réponse à cette liste de question, il fut convenu d'un rendez-vous téléphonique dont le montage audio-vidéo rend compte.