Leçons de niveau 11

Pression artérielle, une grandeur régulée/Les acteurs de la régulation de la pression artérielle

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les acteurs de la régulation de la pression artérielle
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Pression artérielle, une grandeur régulée
Chap. préc. :La stabilité de la pression artérielle
Chap. suiv. :Le fonctionnement de la boucle de régulation de la pression artérielle
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Pression artérielle, une grandeur régulée : Les acteurs de la régulation de la pression artérielle
Pression artérielle, une grandeur régulée/Les acteurs de la régulation de la pression artérielle
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

L'un des systèmes de régulation de la pression artérielle est une mécanisme nerveux réflexe. Des capteurs de pression situés dans la paroi de certaines artères sont sensibles aux variations de la pression artérielle : ce sont les barorécepteurs. Ils produisent un message nerveux, dit sensitif, transmis par les nerfs de Hering et de Cyon à des centres nerveux localisés dans le bulbe rachidien.

Plus la pression artérielle est élevée, plus les messages nerveux émis par les barorécepteurs sont importants. Le bulbe rachidien intègre ces messages et émet d’autres messages nerveux, dits moteurs en direction du cœur par l’intermédiaire du nerf sympathique et du nerf parasympathique.

Une augmentation de l’activité du nerf sympathique accroit la fréquence cardiaque et donc la pression artérielle. Une augmentation de l’activité du nerf parasympathique diminue la fréquence cardiaque et donc la pression artérielle. Le cœur est un organe qui permet les modifications de la valeur de la pression artérielle : on le qualifie d’effecteur.

L'évolution de la fréquence cardiaque d'une personne greffée (trois mois après sa greffe) et d'une personne non greffée (témoin) au repos et au cours d'un effort physique d'intensité croissante.