Leçons de niveau 7

Premiers États, premières écritures/Naissance de l'agriculture et de l'écriture

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Naissance de l'agriculture et de l'écriture
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Premiers États, premières écritures
Retour auSommaire
Chap. suiv. :La Mésopotamie
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Premiers États, premières écritures : Naissance de l'agriculture et de l'écriture
Premiers États, premières écritures/Naissance de l'agriculture et de l'écriture
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La naissance de l'agriculture et de l'écriture[modifier | modifier le wikicode]

Le croissant fertile au moyen orient

Objectifs du chapitre :[modifier | modifier le wikicode]

  • Les clés, dates et définitions pour comprendre la naissance de l'agriculture et de l'écriture.
  • La compréhension géographique de l'ancien orient, du croissant fertile, fleuves, mers, territoires.
  • Déterminer l'évolution de l'écriture et le rôle qu'elle joue dans le développement de la civilisation.

Présentation du chapitre[modifier | modifier le wikicode]

Il est commun de présenter le début de l'histoire avec l'apparition de l'écriture dans l'Antiquité aux environs de 3500 avant J.C. dans la région du croissant fertile[1] et plus particulièrement en Mésopotamie. En effet, c’est grâce à l'écriture, qui permet alors de transmettre et d'archiver des informations, que les archéologues et les historiens ont pu retracer les événements du passé et de raconter l'histoire de l'humanité à partir des sources qui ont été conservées jusqu'à nos jours.

L'apparition et l’expansion de l'agriculture[modifier | modifier le wikicode]

L'agriculture se développa autour du VIIIème millénaire avant Jésus-Christ suite à la période qui est nommée la révolution néolithique[2] par les historiens.

Elle entraînera la sédentarisation des populations qui étaient nomades et se nourrissait principalement de la cueillette et de la pêche (et parfois de chasse) pour progressivement cultiver des céréales et élever des animaux comme le bœuf et le mouton. La fertilité, la stabilité et l'accumulation des ressources dans le croissant fertile favoriseront l'émergence des premières civilisations, les cités-états de Mésopotamie et les royaumes d’Égypte.

Le développement de l'écriture[modifier | modifier le wikicode]

écriture cunéiforme mésopotamienne

Le besoin d’outils pour retenir avec précision les informations pour mieux s'organiser entraîne l'invention de l'écriture autour du IVème millénaire avant Jésus-Christ. La première écriture est attribuée aux Sumériens de Mésopotamie, d’abord sous forme de pictogrammes représentant les objets puis en évoluant vers 3500 sous la forme appelée cunéiforme en Mésopotamie et hiéroglyphique en Égypte.

Nécessitant un long apprentissage (des centaines des signes à connaître), certaines personnes se spécialisent dans l'écriture, on les appels les scribes tandis que la lecture était réservée à l'élite politique et religieuse.

Les supports de l'écriture, en dehors de la sculpture sur pierre des murs et ornementations religieuses, sont principalement des tablettes d'argile en Mésopotamie tandis que les hiéroglyphes des scribes se posent sur des papyrus[3] en Égypte.

Le premier alphabet notable est l'alphabet phénicien inventé autour de 1300 avant JC qui est aujourd’hui considéré comme l'ancêtre des alphabets modernes occidentaux.

écriture hiéroglyphique égyptienne

Le rôle de l'écriture dans l'émergence de la civilisation[modifier | modifier le wikicode]

L'écriture permet de transmettre des informations et de les conserver. Elle sera utilisée pour aider à l'administration des civilisations naissantes en favorisant la mémorisation et le partage des calculs et des communications concernant les récoltes, les commerces, les impôts et les lois.

Résumé du chapitre :[modifier | modifier le wikicode]

  • Développement : Dans le croissant fertile, l'agriculture se développe depuis le VIIIème millénaire avant Jésus-Christ et les premières civilisations s'organisent autour du IIIème millénaire avant Jésus-Christ.
  • Naissance de l'écriture : L'écriture apparaît vers 3500 avant JC dans le sud de la Mésopotamie avec des pictogrammes (pour représenter des objets) et des idéogrammes (pour représenter des idées) gravés sur des tablettes d'argiles cuites (inspirées par les techniques de poterie). Ces pratiques évoluent vers l'écriture en signes cunéiformes en Mésopotamie et les hiéroglyphes en Égypte.
  • Rôle de l'écriture : Avec l'apparition de l'écriture, les informations peuvent être stockées et organisées. C'est le début de l'histoire pour les archéologues.

Lexique du chapitre :[modifier | modifier le wikicode]

  1. Croissant Fertile : Il s'agit d'une expression qui désigne une zone géographique qui se situe dans le Moyen-Orient, autour des grands fleuves du Nil (Égypte), de l'Euphrate et du Tigre (Mésopotamie). Son nom vient de la fertilité qui accompagnait les terres autour de ces fleuves qui a favorisé l'épanouissement des premières civilisations, il est aussi parfois surnommé le berceau de la civilisation.
  2. Révolution néolithique : Longue période de la préhistoire qui est considérée comme la première grande révolution agricole, les peuples nomades vivant alors de pêche, de chasse et de cueillette deviennent sédentaires pour s'installer autour des cultures et des élevages.
  3. Papyrus : Constitué de lamelles de roseaux séchées entrecroisées, ils servaient de support pour les scribes égyptiens pour y inscrire leurs informations en hiéroglyphes.