Leçons de niveau 11

Paul Arène, La cage dorée/La mort du linot

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
La mort du linot
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Paul Arène, La cage dorée
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Comme Ophélie ?
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Paul Arène, La cage dorée : La mort du linot
Paul Arène, La cage dorée/La mort du linot
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.





Lire le texte[modifier | modifier le wikicode]

Grise elle l'était, un peu, très peu ! Gris-perle plutôt que grise, oui, gris-perle. Et, tout éblouie, tout assourdie, encore de ce bal, son cerveau si petit, auréolé de cheveux fins et flous, plein d'un tourbillonnement d'étoffes qui semblaient chanter et d'un brin de musiques multicolores, – car il n'est rien de tel que quelques fumées de champagne flottant sur l'énervement d'un fin de souper pour confondre chansons, parfums, couleurs et prédisposer la pensée aux transpositions d'art les plus subtilement décadentes, – Nanette revenue seule par caprice d'une fête pourtant donnée en son honneur, Nanette idyllique et mélancolique, avec des souvenirs d'ancien modèle, se faisait à elle-même l'effet d'un de ces flottants paysages nacre et argent du vieux Corot où parmi l'humble gazon, dans la brume claire et la rosée, des fleurettes pointent.
La fleur bleue du rêve chez Nanette ne demandait donc qu'à fleurir.
Une cage fut l'occasion.

Oui, dans la chambre à coucher de Nanette, sans compter l'épaisse fourrure aussitôt jetée, le peplum transparent, qui de son tissu souple et mat gantait juste sa fine personne, jeté également sur les coussins du lit, il y avait un peu de tout, et il y avait aussi une cage. Une cage à serins, en or, ou du moins paraissant être en or et sans doute, d'ailleurs, tout simplement dorée.
De plus cette cage à serins ne logeait pas un serin, mais un linot acheté par Nanette tout petit, pelote de duvet gardant encore la forme de l’œuf, à des gamins gâteurs de nids qui s'en amusaient vers Meudon.
Nanette aimait ce linot qui lui rappelait son enfance et voici pourquoi : parce que, avant d'avoir traversé les ordinaires avatars au bout desquels on conquiert officiellement à Paris le diplôme de jolie fille, Nanette, successivement modèle à Montmartre, puis écuyère quelque part et puis quelque part figurante, songeait parfois non sans plaisir au temps où petite paysanne, avec de la paille dans ses sabots fendus, elle allait filant sa quenouille le long du Grand Ru si frais et si clair sous une voûte d'aunes peuplée en avril et en mai de myriades d'oiseaux chanteurs.

Aussi ce fut un réel chagrin précédé d'un instant de tragique surprise lorsque, s'approchant de la cage, elle trouva l'infortuné linot étendu, bec ouvert et pattes raides, auprès de la mangeoire vide.
– «  Hélas ! dit-elle mon linot est mort. Si j'avais pu prévoir avant-hier que je resterais sortie aussi longtemps, je l'aurais recommandé à la concierge... Mais voilà ! ce Gaston est tellement drôle que, depuis deux jours, je ne pensais plus à mon linot ! »
En présence d'un tel événement, les idées de Nanette se trouvèrent de fond en comble retournées comme les bas noirs à coins fleuris qu'elle achevait à peine de tirer ; et, naturellement sensible, ayant pris au creux de sa main le mignon cadavre déjà froid, elle le baisa et pleura.

Recherches en ligne[modifier | modifier le wikicode]

Question mark white icon.svg

  1. Quel mot dans le premier paragraphe permet de comprendre le sens de grise ?
  2. tout éblouie, tout assourdie : quelles sont les activités sensorielles concernées ?
  3. étoffes qui semblaient chanter et musiques multicolores : quels sont les mélanges sensoriels ?
  4. idyllique et mélancolique L'héroïne est partagée entre deux sentiments, lesquels ? Ces adjectifs ont aussi une portée sensorielle, comment ?
  5. L'art est explicitement mis à contribution à plusieurs reprises, comment ?
  6. Le premier paragraphe se termine par une allusion à un rêve de fleur bleue. Qu'est-ce-que cela laisse présager ?
  7. Qu'évoquent la fourrure, le peplum, les coussins comme éléments du mode de vie de l’héroïne ?
  8. Le thème de la cage est repris, mais indirectement, en liant le passé au présent : comment ?
  9. Quel est le parcours à Paris pour avoir une réputation de jolie fille ?
  10. Quels sentiments éveillent ses souvenirs d'enfance ?
  11. Comment le narrateur décrit-il le cadre de vie de la petite paysanne ?
  12. Quelle figure de style est utilisée dans non sans plaisir.
  13. Pourquoi l'auteur a-t-il tellement insisté sur ces souvenirs d'enfance ?
  14. De quoi est mort l'oiseau ?
  15. Pourquoi l'auteur donne-t-il la parole à la jeune femme ?
  16. Quelle métaphore est utilisée pour décrire le changement brutal d'humeur de Nanette ?

Réponses[modifier | modifier le wikicode]

Corot, Ville-d’Avray, 1867