Mallette Motivation et Estime de Soi-Pratiques et strategies favorisant la motivation-La pedagogie de projet-Qu est ce que la pedagogie de projet

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Temps de lecture : 2mn30s

Les principes d’élaboration de la pédagogie de projet[modifier | modifier le wikicode]

La pédagogie de projet vise à s’appuyer sur une situation pratique et concrète d’apprentissage et ayant une finalité. Cependant, la finalité n’est pas l’objet de l’apprentissage mais bien un moyen d’accéder à des connaissances supérieures. C’est un moyen pour la Pédagogie Nouvelle, notamment, de rendre les élèves actifs de leurs apprentissages à l’aide d’un support de travail et de recherche motivant.

La motivation et l’intérêt des élèves sont indispensables pour permettre à chacun d’y voir un gain à s’engager dans le projet et non un obstacle supplémentaire. Les élèves voient alors l’enjeu de ce projet, s’engagent et s’impliquent dans l’élaboration et la réalisation de ce projet. L’enseignant voit les différentes compétences scolaires travaillées au travers de ce projet. Pour cela, Célestin Freinet suggère de partir de situations réelles vécues par les élèves afin de s’appuyer sur un principe de réalité et donc de donner du sens aux apprentissages. Les élèves ne sont donc pas en train d’apprendre un savoir théorique mais peuvent mesurer le sens, c’est-à-dire l’utilité et le gain à accéder à ce nouveau savoir et donc savoir-faire. Bien que les élèves ne soient pas dupes, le contrat élève-enseignant-école est différent : les élèves se prennent au jeu des apprentissages.

La pédagogie de projet a une dimension collective et collaborative. La problématique posée par le projet ne peut être résolue seul (ou bien difficilement). La pédagogie de projet met en avant le travail collaboratif et met donc en lumière les interactions et les échanges entre les élèves. Ce sont ces interactions, parfois confrontations, qui vont permettre d’engager les élèves dans un processus de penser et d’apprentissages différents. Au-delà des apprentissages dits “scolaires”, les élèves vont mettre en place et développer d’autres compétences notamment sociales. De la place d’élève, ils vont donc accéder au fur et à mesure au statut de citoyen du fait même des discussions, échanges, débats et argumentations provoquées par l’élaboration du projet au cours desquels les élèves vont construire un savoir nouveau.

Avantages[modifier | modifier le wikicode]

pour les élèves[modifier | modifier le wikicode]

Les élèves vont être motivés par le projet, sa finalité et vont être en mesure de s’engager dans les apprentissages sous-tendus par la réalisation de ce projet. Les élèves sont acteurs de ce projet et de son élaboration. Les interactions nécessaires à cette forme de travail vont leur permettre d’acquérir les compétences de manière active par leur participation et leurs échanges, et donc de structurer les acquis et d’enrichir les représentations mentales en les mettant en relation les unes aux autres.

pour l’enseignant[modifier | modifier le wikicode]

La pédagogie de projet a pour avantage de permettre à l’enseignant de prendre du recul sur sa pratique, de lui permettre de prendre du temps pour observer les interactions des élèves et de favoriser la différenciation. L’observation va permettre d’évaluer l’implication et la participation de tous mais aussi de prévoir et d’anticiper des séances décrochées au sein du projet afin d’évaluer les compétences scolaires en cours d’acquisition.

Inconvénients[modifier | modifier le wikicode]

La spécialisation par compétences[modifier | modifier le wikicode]

Dans la mesure où le projet est réalisé par des élèves ayant chacun des compétences différentes et complémentaires (sans quoi le projet ne peut que difficilement avoir lieu), il faut être vigilant à la spécialisation des tâches. Autrement dit, il y a le risque que les élèves se “cachent” derrière les tâches pour lesquelles ils se sentent plus compétents sans pour autant développer d’autres connaissances et se confronter à un nouveau savoir en construction.

L’enseignant doit donc veiller de manière bienveillante à ce que tous les élèves s’engagent dans toutes les tâches. Pour cela, Freinet propose un système de brevet individuel dans lequel figurent les différentes tâches (à traduire en termes de compétences pour l’enseignant) que les élèves doivent réaliser. C’est un moyen de contrôler et d’évaluer l’avancement du projet, de remettre en question son élaboration et surtout de modifier et d’adapter le projet tout en gardant la visée initiale.

La temporalité: la gestion du temps[modifier | modifier le wikicode]

La pédagogie de projet repose sur l’élève-acteur. L’enseignant doit donc veiller à ce que les étapes de sa réalisation mènent bien à sa réalisation. Cependant, cela signifie que l’enseignant doit observer l’avancement du projet, l’implication et la place de chacun des élèves et adapter le projet (ses étapes) si nécessaire. Il sera alors important pour l'enseignant de prendre du recul sur ce qu’il a prévu. Cette forme d’incertitude laisse plus de place à la spontanéité sans pour autant gêner la planification du projet. Il ne s’agit pas non plus pour l’enseignant de définir avec les élèves les objectifs au fur et à mesure de l’avancement du projet. La trame de travail (séquence) doit avoir été consciencieusement définie au préalable par et pour les élèves avec l’enseignant. Dans la mesure du possible, il est important de s’y tenir pour maintenir un cadre rassurant pour les élèves.

L’alternance projet / séances décrochées: la juxtaposition[modifier | modifier le wikicode]

L’enseignant anticipe et prévoit les connaissances et compétences nécessaires pour l’élaboration du projet (ex: le participe passé, l’imparfait en vue d’écrire une lettre). Cependant, il peut être nécessaire d’intercaler des séance décrochées au projet, des séances de travail individuel “ordinaire” pour permettre à chacun de revenir sur une ou des compétences non acquises.

Il faut toutefois veiller à ce que l’alternance ne soit pas trop forte et ne domine pas les temps de réalisation du projet. Le risque étant de “casser” la dynamique du projet et que les élèves perdent de vue le sens et la motivation liés au projet.

Au contraire, un projet qui ne permettrait pas d’aller retour entre le projet et des séances individuelles “ordinaires”  risque de faire basculer le projet dans une démarche productiviste où la finalité du projet est objet d’apprentissage ; alors que rappelons nous le projet est un moyen d’apprendre autrement et la finalité du projet (la production) est une source de motivation permettant de rendre visible les compétences travaillées aux yeux des élèves, des pairs. La production sera également un support de communication avec les familles.

L’objectif - obstacle[modifier | modifier le wikicode]

L’enseignant définit des objectifs à atteindre en termes de compétences scolaires. A partir de celles-ci un projet va être impulsé et réalisé par les élèves. Cependant, pour les élèves l’objectif de l’enseignant se traduit en obstacles à surmonter. Ces “obstacles” doivent donc être perçus comme atteignables (la ZPD : Zone Proximale de Développement) pour être motivants et permettre l’adhésion et l’implication des élèves dans le projet et donc engager les élèves dans une démarche réflexive constructive.

< Précédent| Suivant >