Météorites primitives

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche


Image logo représentatif de la faculté

Météorites primitives est une ébauche concernant la Wikiversité. Vous pouvez aider le projet Wikiversité en l'améliorant.


Les météorites primitives et les autres[modifier | modifier le wikicode]

Quelques mots d'intro sur les météorites[modifier | modifier le wikicode]

À relier avec le cours général dédié aux météorites...

Météorite = pierre que l'on a ramassée au sol, et d'origine extraterrestre. Sur WP : Météorite, et la catégorie associée.

Document de référence pour le vocabulaire, sur WP : le glossaire des météorites.

La Classification des météorites, et la catégorie associée.

Une classification simplifiée, parce que deux grandes classes, dont sur le plan de l'étude du Système solaire, ont chaque des implications et des applications très différentes :

  • les météorites différenciées : cf. le cours dédié ;
  • les météorites primitives.

Quelques mots sur la cosmochimie[modifier | modifier le wikicode]

  • Éléments majeurs et traces
  • Familles d'éléments chimiques
  • Les isotopes stables

La notion commune de corps parent[modifier | modifier le wikicode]

Celle de corps parent :

  • nécessaire car… ;
  • ce que sont ces corps parents… .

(* pense-bête pour le cours général sur les météorites (chute, impactisme, distributions de taille, fréquences, etc. : aussi les micrométéorites, les IDPs, la lumière zodiacale, les flashs lunaires, les impacts martiens et les collisions avec Jupiter *)

Les météorites différenciées[modifier | modifier le wikicode]

(à déporter dans le "bon" cours…)

En gros, elles sont les résultats d'une différenciation d'un corps parent.


Les météorites primitives, généralités[modifier | modifier le wikicode]

La question des âges[modifier | modifier le wikicode]

Âge supérieur à 4 Ga, et même à 4,4 Ga. Mais âge de quoi ? de formation des divers minéraux à partir d'une matière "homogène"…

Rappels des méthodes de datation radiochronométrique. Méthodes Rb-Sr, U-Th-Pb, Pb-Pb ; le cas favorable des phosphates… Autres systèmes (Sm-Nd, Lu-Hf, K-Ar, Ar-Ar, U-Th-He…) Méthodes relatives par les radioactivités à courte période. Al-Mg, Fe-Ni, Mn-Cr, Pu/I-Xe, Hf-W, etc.

Autres méthodes de datation : par spallation ; thermoluminescence ; … (?)

Les différents âges d'événements et les divers processus enregistrés[modifier | modifier le wikicode]

En remontant dans le temps, parce que les événements les plus récents peuvent avoir détruit « l'information » des plus anciens.

  • Âge d'arrivée sur Terre :
    • L'entrée atmosphérique et l'ablation
    • L'impact au sol
    • Le séjour au sol, altération terrestre, contamination…
  • Âge de l'impact qui l'a arrachée à son corps parent
    • Structures témoins de cet impact
    • Pendant le séjour dans l'espace interplanétaire (spallation en surface…)
  • Histoire géologique sur le corps parent
    • Métamorphisme thermique
    • Altération hydrothermale
  • Formation du corps parent, accrétion
  • Formation des éléments minéraux avant l'accrétion
    • Les chondres ;
    • Les inclusions réfractaires ;
    • La matrice…
    • Les nanoinclusions présolaires.


Météorites non différenciées — La différenciation planétaire[modifier | modifier le wikicode]

(ou "indifférenciées")

Représentativité de la collection mondiale par rapport à la population des corps parents d'origine[modifier | modifier le wikicode]

Aspects de statistique de la collection mondiale, et d'échantillonnage des petits corps du Système solaire. La question de la mal-connaissance de la population complète, et des biais terrestres.

À la croisée avec les études en astronomie, des petits corps, astéroïdes géocroiseurs, astéroïdes de la ceinture principale, et comètes.


Composants macroscopiques des chondrites[modifier | modifier le wikicode]

Les chondres, l'élément remarquable des météorites primitives[modifier | modifier le wikicode]

Presque toutes les météorites primitives portent ; d'où leur nom : les chondrites.

Les mystérieuses et très anciennes inclusions réfractaires[modifier | modifier le wikicode]

Inclusions ou enclaves…

La ou les matrices des chondrites[modifier | modifier le wikicode]

Autres composants exotiques[modifier | modifier le wikicode]

  • Les grains pré-solaires
  • Les signatures isotopiques de radioactivités à courte période, éteintes


Classifications des chondrites[modifier | modifier le wikicode]

Les chondrites

Les types pétrologiques[modifier | modifier le wikicode]

Apparté sur les isotopes de l'oxygène[modifier | modifier le wikicode]

Le diagramme à trois isotopes…

Les chondrites ordinaires[modifier | modifier le wikicode]

Chondrites ordinaires

Les chondrites à enstatite[modifier | modifier le wikicode]

Les chondrites carbonées[modifier | modifier le wikicode]

D'autres chondrites[modifier | modifier le wikicode]

  • type Rumuruti ("R") ;
  • type Kakangari ("K").


Étude de quelques météorites primitives remarquables[modifier | modifier le wikicode]

Allende, CV3[modifier | modifier le wikicode]

Météorite d'Allende

Murchinson, CM2[modifier | modifier le wikicode]

Météorite de Murchison

Orgueil, CI1[modifier | modifier le wikicode]

Météorite d'Orgueil

Ensisheim, LL[modifier | modifier le wikicode]

Météorite d'Ensisheim


Quelques autres météorites primitives remarquables[modifier | modifier le wikicode]

Quelques chondrites ordinaires (???)[modifier | modifier le wikicode]

  • [[w:fr:|]]
  • [[w:fr:|]]

La question de l'absence d'une découverte de météorite chondritique sur Mars[modifier | modifier le wikicode]


(( La suite est à transporter dans la leçon sur les météorites différentiées. ))

Quelques achondrites remarquables[modifier | modifier le wikicode]

des lunaires[modifier | modifier le wikicode]

des martiennes[modifier | modifier le wikicode]

des météorites venues de Vesta (ou des vestoïdes)[modifier | modifier le wikicode]

La question des météorites terrestres[modifier | modifier le wikicode]

Potentiellement, rien n'empèche qu'il y ait eu par le passé, à la faveur des très gros impacts, des fragments de Terre qui aient séjourné dans l'espace, puis soient retombés sur Terre. De fait, on est même certain que cela s'est passé, d'une certaine manière[1], au moins une fois, et il en reste un morceau en orbite : il s'appelle la Lune. Plus ici : Formation de la Lune.

Parmi les échantillons lunaires rapportés par les missions américaines Apollo et soviétiques Luna, il a été trouvé un petit fragment de minéral ? roche ? ... info à retrouver !

Ce qui est sûr, c'est que cet événement ne peut être que rare. En effet, par rapport à Mars, la vitesse de libération est de , soit X fois celle de Mars. De plus, l'atmosphère terrestre constitue un puissant frein. Il n'est qu'à considérer sur le trajet inverse, la perte subie par les météoroïdes entre leur entrée dans la haute atmosphère, vers 150 km d'altitude, et leur arrivée quand elle se produit, au statut de météorite, c'est-à-dire au contact de la Terre solide : pour un objet entrant métrique (soit 2 à 3 tonnes de matériau), on estime qu'il est rare pour les météorites usuelles (pierreuses) qu'il puisse en atterrir plus que quelques ? kilogrammes ?.

La question d'une origine vénusienne ou mercurienne[modifier | modifier le wikicode]

  • Pour Mercure, le problème est tout autre. La vitesse de libération est de … Mais ensuite, faut-il encore que l'objet éjecté ait assez d'énergie pour rejoindre l'orbite de la Terre. Enfin, si tel est le cas, il lui faudra rencontrer la Terre lors de l'une de ses révolutions. Or celle-ci, hors de toute autre perturbation (passage proche de Vénus ou de Mercure), si elle a une aphélie vers 1 ua, va avoir un périhélie très très faible (calculable ?), ce qui rend cette trajectoire très sensible à des perturbations en zone circumsolaire…
  • Pour Vénus, le problème combine toutes les difficultés, certains moindres, d'autres plus extrêmes. La vitesse de libération est de ••• km/s, pas sensiblement différente de celle de la Terre (logique : Vénus a à peu la même taille, et donc à peu près la même masse que la Terre).

Quelques météorites de fer remarquables[modifier | modifier le wikicode]

Quelques autres météorites remarquables[modifier | modifier le wikicode]

Des pallasites[modifier | modifier le wikicode]

  • [[w:fr:|]]
  • [[w:fr:|]]

La question du mystère de l'origine des pallasites[modifier | modifier le wikicode]


Histoire du système solaire à son tout début, puis plus tard, racontée par les météorites[modifier | modifier le wikicode]

Relations avec les modèles de disques planétaires en astro…

Homogénéité isotopique, la nébuleuse primordiale.

La formation des tout premiers objets autour du proto-Soleil, des premiers solides, des premiers petits corps, les planétésimes…

Le flash thermique : transformations sur les planétésimes ; métamorphisme et altération hydrothermale.

Spallation et histoire du RCG

Champ magnétique piégé, ou pourquoi il NE FAUT PAS utiliser d'aimant quand on découvre une météorite qui semble fraîchement tombée…

  1. D'une certaine manière, car la Terre n'était pas encore tout à fait le Terre… On l'a appelée la proto-Terre. Mais en terme de bilan de matière, l'impacteur, dont on estime qu'il représentait de l'ordre d'un dizième de la masse de la proto-Terre, et qui a probablement été totalement volatilisé en mêem temps qu'une partie, probablement du même ordre de grandeur ou moins, de la proto-Terre, ne semble pas avoir marqué la Lune d'une signature chimique ou isotopique particulière et remarquable.