Littérature de jeunesse en néerlandais : Theo van Hoytema, Les deux coqs/Le concombre

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche




White open book.svg

La basse-cour était séparée par un grillage d'une autre cour où se trouvait un tas de fumier sur lequel poussait un énorme concombre qui était fort conscient d'être une plante de serre.

– Connaitre son origine est important, se disait le concombre. Tout le monde ne peut pas être né concombre, il y a place pour d’autres créatures. Les poules, les canards et tous les habitants de la ferme voisine sont aussi des êtres vivants.

Je vois le coq perché sur la grille, je pense qu'il est bien plus important que celui de la girouette qui, bien que très haut perché, ne sait même pas piailler et encore moins chanter. Il n’a ni poussins ni poules et vit seul. Alors que le coq de la grille, ça c'est un coq !

Sa démarche majestueuse ressemble à une danse ! Son chant est un concert à lui tout seul ! Quel trompettiste ! J'aimerais tant qu'il vienne ici ! S’il me mangeait peau et tige y comprises jusqu'à ce que je disparaisse entièrement, je trouverais cette mort merveilleuse.