Littérature de jeunesse en néerlandais : Theo van Hoytema, Les deux coqs/La grande nouvelle

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche




White open book.svg

« Cocorico ! chanta-t-il. Les poussins deviendront vite de gros poulets, il me suffit de –----- . Les poussins et les poules caquetaient et piaillaient.

Le coq leur annonça alors la grande nouvelle : « Un coq peut pondre un œuf ! Et savez-vous ce qu’il y a dans un tel œuf ? Un basilic ! Personne ne supporte sa vue ! Tout le monde le sait et maintenant vous le savez aussi ; maintenant vous avez enfin une petite idée de ma position supérieure dans le monde de la volaille ! »

Alors le coq secoua ses ailes, fit rougir sa crête et se mit à chanter à nouveau. Pleins d'admiration, poussins et poules étaient fiers qu'un des leurs soit aussi exceptionnel. Ils caquetaient et piaillaient pour que même l'autre coq soit obligé de les entendre. Il les entendit, certes, mais ne fit pas un geste.