Littérature de jeunesse en anglais : Walter Crane, L'histoire de la petite Sainte-Nitouche/Nu-pieds

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche





White open book.svg

Du temps du règne de notre Elizabeth vivait un paysan honnête et vaillant nommé Bonnes-Intentions. Mais le propriétaire, un seigneur sans cœur et cruel, le chassa de sa petite ferme qui lui permettait d'entretenir sa femme et deux enfants, Tommy et Margery. Soucis et malheurs s'accumulèrent et le menèrent à la tombe, suivi de près par sa femme.

À leur mort les deux pauvres enfants se trouvèrent dans une situation critique et durent recourir à toute sorte d'expédients pour ne pas mourir de faim. Ils manquaient aussi de vêtements chauds et n'avaient même pas deux paires de chaussures pour deux. Tommy prenait la pare car il devait sortir plus souvent que sa sœur qui se retrouva pendant plusieurs années avec une seule chaussure. Mais le ciel avait entendu les prières de leur mère mourante et les avait protégés. Le secours était à portée de main et le meilleur à venir. Il arriva donc que le pasteur de la paroisse, M. Toutbon, entendit parler de leurs tristes errances et envoya chercher les deux enfants, leur offrant gentiment un abri jusqu'à ce qu’ils trouvent un emploi fixe. Peu de temps après un visiteur londonien entendit l'histoire des deux orphelins et décida de devenir leur ami. La première chose qu’il offrit fut une paire de chaussures pour Margery et il proposa à Tommy de l'emmener à Londres en lui promettant de lui donner les moyens de s'en sortir et d'aller à l'étranger.

Comme ces deux enfants s'aimaient beaucoup, Margery fut au désespoir quand l’heure de la séparation arriva et pleura amèrement. Pour la consoler, Tommy lui promit de revenir la voir à son retour de l'étranger.