Littérature de jeunesse en anglais : Walter Crane, Aladin ou la lampe merveilleuse/Le magicien récupère la lampe

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
"Des lampes neuves contre de vieilles lampes !"

White open book.svg

Mais un jour où Aladin était parti à la chasse avec le Sultan, le vieux Magicien vicieux, qui avait entendu parler de sa réussite et voulait récupérer la Lampe Magique, se mit à parcourir les rues de la ville en criant : « Des lampes neuves en échange de vieilles lampes ! »
Une sotte servante entendant cette offre demanda à la Princesse l'autorisation d'échanger la vieille Lampe d'Aladin – qu'elle avait vue sur une petite corniche où il la laissait en permanence – contre une lampe neuve et c’est ainsi que le Magicien en reprit possession.

Dès que le Magicien eut récupéré la Lampe, il obligea le Génie à déplacer le Palais, avec Bulbul à l'intérieur, jusqu'en Afrique.

La douleur d'Aladin fut immense et il en fut de même de la fureur du Sultan ayant perdu sa fille unique, au point que la vie du pauvre Aladin ne tint qu’à un fil car le Sultan le menaça de mort s'il ne ramenait pas sa fille sous trois jours.