Littérature de jeunesse en anglais : Hans Christian Andersen, Le Vilain Petit Canard/Un marais puis une cabane inhospitaliers

Une page de Wikiversité.
Aller à : navigation, rechercher






White open book.svg

Il se retrouva dans un grand marais où vivaient des canards sauvages et y passa la nuit, épuisé et malheureux.

« Tu es vraiment laid » lui dirent les canards, « mais ce n'est pas grave, tant que tu ne viens pas fonder une famille parmi nous. »

Il passa deux jours en leur compagnie.

Mais, tout à coup, il entendit « Bang ! », un coup de fusil, et deux de ses voisins s'effondrèrent, morts, dans les roseaux. Tout autour de lui, l'eau devint rouge de sang et le vilain petit canard se cacha pour se protéger des chasseurs et des chiens pendant des heures.

Il quitta ensuite le marais à toute vitesse, en courant, car ses ailes ne pouvaient pas encore le porter.

Le soir, il trouva un abri dans une vieille cabane prête à s'effondrer, mais ne sachant pas de quel côté tomber...

Y vivaient une vieille femme, une poule et un chat qu'elle appelait son bébé quand il faisait le dos rond et ronronnait.

« Que se passe-t-il ? » demanda-t-elle, car elle avait la vue basse. Elle crut que c'était une belle cane et se réjouit à l'idée qu'elle pondrait des œufs.

Quant au chat et à la poule, ils régnaient en maîtres du domaine dans cette cabane.

Le vilain petit canard fut traité avec mépris et dut se contenter d'un coin isolé pour nicher.

Il rêvait de sortir, de plonger et de nager. En l'entendant, le chat et la poule le traitèrent de fou, dirent qu'il allait se noyer.

Mais il ne put résister et sauta par la fenêtre pour retrouver de l'eau.