Littérature de jeunesse en anglais : Hans Christian Andersen, Le Vilain Petit Canard/Les épreuves de l’automne et de l’hiver

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chapitre 4 : Les épreuves de l’automne et de l'hiver
bouton image vers le chapitre précédent Un marais puis une cabane inhospitaliers






White open book.svg

Dès qu'il retrouva un étang, il se mit à glisser à la surface de l'eau et à plonger avec bonheur ; mais il ne réussit pas à se faire des amis, tout le monde le méprisait à cause de sa laideur, même les corbeaux qui croassaient en le regardant.

L'automne arriva, faisant danser les feuilles mortes jaunes et marron ; un soir, il aperçut un groupe de beaux oiseaux blancs s'envolant d'un buisson.

Ils avaient un long cou gracieux et leur chant semblait l'appeler. Il essaya de répondre mais ne réussit qu'à pousser un cri effrayant ; il les regarda partir, haut dans le ciel, avec regret.

Après l'automne, ce fut l'hiver et le froid ; il eut si froid !

L'eau tout autour de lui se mit à geler, et il se retrouva prisonnier.

Heureusement, un paysan vint casser la glace d'un coup de sabot et l'emporta chez lui au chaud.

À l'intérieur il s'ébroua pour faire sécher ses plumes, se mit à voleter et atterrit dans la baratte de lait.

Alors les enfants se mirent à hurler et à taper des mains pour le chasser ; il ressortit par la porte entrouverte, glissa dans la neige fraîche et poudreuse et partit se mettre à l'abri dans les buissons.