Littérature de jeunesse en anglais : Beatrix Potter, Panache Petitgris/À la recherche des époux disparus

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chapitre 6 : À la recherche des époux disparus
bouton image vers le chapitre précédent Au fond du trou




White open book.svg

De son côté, Amanda Petitgris s'était remise au travail, seule.
Elle ne continua pas à remplir le trou du pivert car elle se demandait bien comment elle pourrait les récupérer. Elle les cacha sous une racine de leur arbre.
Elles craquaient en s'enfonçant encore et encore.

Un jour où Amanda vidait un sac particulièrement chargé, il y eut un petit couinement et pour le sac suivant, un petit écureuil rayé en sortit à toute vitesse.

-- Mon rez-de-chaussée est plein, ma salle à manger est pleine et les noisettes bouchent le passage.
Mon époux m'a abandonnée ; pourquoi cette avalanche de noisettes ?

-- Je vous demande bien pardon, Je ne savais pas que quelqu'un habitait là.
Mais où est parti votre époux ? Le mien aussi m'a abandonnée.

-- Je sais où se trouve mon mari, un petit oiseau me l'a dit, lui répondit Dame Tamia.
Elle la conduisit jusqu'au trou du pivert et elles écoutèrent.
Tout en bas, il y avait un bruit de casse-noix et deux voix chantaient ensemble, celle d'un gros écureuil et celle d'une petit écureuil :

Mon petit homme et moi, nous nous sommes querellés
Comment arranger ça ?
Faites tout votre possible
Et tout s'arrangera, petit homme.

-- Vous pourriez vous faufiler à l'intérieur par ce trou, lui dit Amanda Petitgris.

-- Oui, je pourrais, mais mon mari mord.

Au fond du trou, il y eut un bruit de coquilles cassées et de grignotage et les deux voix se remirent à chanter :

Pour le jour, tralalère
Le grand jour, traderidera
Le bon jour, tralala.