Leçons de niveau 12

Le théâtre : texte et représentation/Les caractéristiques de la représentation

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les caractéristiques de la représentation
Icône de la faculté
Chapitre no 6
Leçon : Le théâtre : texte et représentation
Chap. préc. :Le texte théâtral et sa représentation, depuis le XIXe siècle
Chap. suiv. :Les enjeux de la mise en scène
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Le théâtre : texte et représentation : Les caractéristiques de la représentation
Le théâtre : texte et représentation/Les caractéristiques de la représentation
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le décor, les costumes, les éclairages, la musique ou les bruitages jouent un rôle dans toute représentation en contribuant à faire vivre le texte.

Les éléments du spectacle[modifier | modifier le wikicode]

Les changements de décor, les costumes, l'accompagnement sonore ou musical sont des éléments essentiels de la représentation.

  • Le lieu. Le lieu de la représentation influe sur la façon dont le texte est reçu. Amphithéâtres grecs qui rassemblent les citoyens, places où le peuple du Moyen ge participe aux mystères chrétiens, théâtre à l'italienne où s'observent les courtisans, chaque lieu instaure une relation particulière avec le public qui se sent plus ou moins proche de la scène. Pour susciter de nouvelles émotions, les créateurs d'aujourd'hui modifient la disposition des lieux traditionnels ou investissent des lieux surprenants, salles désaffectées, hangars, maisons privées.
Schéma du théâtre et son organisation.jpg
Le théâtre et son organisation

La scène du théâtre traditionnel reproduit un espace que le public peut facilement identifier.

  • Le décor. Essentiel à toute représentation, le décor est ce que voit le spectateur et ce qui lui permet d'imaginer où se passe l'action représentée. On peut distinguer :
    • le décor réaliste, qui cherche à donner l'illusion d'un lieu réel ;
    • le décor symbolique, qui crée un espace imaginaire développant un thème de l'oeuvre ou soulignant le caractère intemporel de l'action.
Des jeux d'éclairage mettent en valeur un moment, un personnage, une réplique. Ils contribuent au climat de la scène. De même, la musique, voire les bruitages, composent ce qu'on peut appeler un véritable « décor sonore ».
  • Les costumes. On appelle « costume » tout ce qui aide le déguisement de l'acteur : vêtements, perruques, postiches, masques. Le costume type identifie un personnage traditionnel : Arlequin, le valet, la jeune première. Le costume réaliste situe le rang, l'âge du personnage qui apparaît comme réel. Le costume symbolique souligne un trait du personnage et peut lui donner une dimension mythique. Lié au maquillage, le costume contribue à la présence et à l'intelligibilité du personnage.

Le jeu des acteurs[modifier | modifier le wikicode]

La présence de l'acteur, l'utilisation qu'il fait de sa voix ou de son corps, son jeu sont des éléments irremplaçables dans toute représentation théâtrale.

  • La maîtrise de la parole. Le texte de théâtre est fait pour être dit par des acteurs qui font semblant de l'inventer. Une même réplique peut être déclamée, prononcée avec ironie, criée ou chuchotée ; un même texte peut être entrecoupé de rires ou de larmes. La même phrase change de sens selon la façon dont elle est prononcée. Dans Cinna, la tragédie de Corneille, la réplique « Soyons amis, Cinna » montre la générosité d'Auguste. Au XIXe siècle, l'acteur Monvel la prononçait sur un ton plein de ruse : le public comprenait alors que le pardon généreux n'était qu'une manoeuvre politicienne.
  • L'art du geste. Toute parole s'accompagne de gestes qui en orientent la compréhension. Un sourire, un soupir, un haussement de sourcils, chaque mouvement fait signe, souligne ce que disent les mots, révèle l'intention secrète du discours.
  • Le style de jeu. Les différentes façons de parler et de se déplacer donnent un style particulier à la représentation. À l'époque classique, on a privilégié tantôt la déclamation, où (acteur se rapproche du chanteur, tantôt la gestuelle, où il se rapproche du mime ou du danseur. Dans le jeu réaliste, au XIXe siècle l'acteur s'identifie au personnage qu'il incarne pour mieux faire partager ses émotions. Aujourd'hui, on insiste sur l'inventivité de l'acteur quijoue librement avec son corps, sa voix et les accessoires.

Le rôle du metteur en scène[modifier | modifier le wikicode]

Le metteur en scène est à la fois chargé de diriger une troupe de théâtre et de donner sa propre interprétation du texte joué sur scène.

  • Diriger une troupe. La représentation est une tâche collective qui demande la participation inventive du décorateur, du costumier, des accessoiristes, des musiciens et des comédiens. C'est au metteur en scène qu'il revient de distribuer les rôles, de diriger les acteurs, de concevoir décors, costumes, ambiances sonores et d'assurer, par la rigueur et la cohérence de ses choix, la qualité de la représentation.
  • Interpréter le texte de théâtre. Le metteur en scène procède à une analyse du texte qu'il va faire jouer. Il en a une vision personnelle, qu'il affine au cours des répétitions. Il renouvelle le sens de l'euvre qu'il met en scène. Il fait comprendre et sentir au public ce que, selon lui, l'auteur voulait dire.