Leçons de niveau 11

Le sport : pratique à risque et pratiques responsables/Les pratiques sportives à risques

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les pratiques sportives à risques
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Le sport : pratique à risque et pratiques responsables
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Des pratiques sportives responsables
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Le sport : pratique à risque et pratiques responsables : Les pratiques sportives à risques
Le sport : pratique à risque et pratiques responsables/Les pratiques sportives à risques
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Certains sportifs ont recours au dopage pour améliorer de façon illégale leurs performances : ils consomment des produits qui provoquent un accroissement de la masse musculaire, augmentent leur endurance et les rendent plus résistants à l'effort.

Le plus souvent, les molécules actives des produits dopants sont naturellement produites par l'organisme : ce sont des hormones (comme les stéroïdes, les cortcoïdes ou l'érythropoïétine). Ces molécules sont fabriquées par certains organes, puis transportées par le sang jusqu'à d'autres organes dont elles modifient le fonctionnement. Les hormones peuvent être utilisées à des fins médicales. Elles sont détournées de cet usage thérapeutique dans le cadre du dopage.

Les produits dopants mettent en danger le sportif. Ils augmentent la fragilité du système musculo-articulaire et sont à l'origine d'un risque accru de déchirures musculaire, de ruptures des tendons et de fractures. L'usage des produits dopants provoque également des maladies graves (cancers, problèmes cardio-vasculaires) qui peuvent conduire à une mort prématurée.

Un échauffement insuffisant, la réalisation physique trop intense ou trop prolongé sont d'autres pratiques qui augmentent également le risque de blessures du système musculo-articulaire.