Le Dernier Jour d'un condamné/Chapitre XLVIII, commentaire no 1/Plan du commentaire

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ce document est spécifiquement rattaché au chapitre :
Chapitre XLVIII, commentaire no 1
de la leçon :
Le Dernier Jour d'un condamné


  1. Un témoignage bouleversant
    1. Une scène joyeuse et vivante
      • Une foule enthousiaste : ces procédés montrent le joie et la vivacité de la scène.
        • des phrases exclamatives au discours direct : « Le voilà ! le voilà ! », « Il sort ! enfin ! », « monsieur Samson ! », « Il va bien ! »
        • vocabulaire mélioratif (nous montrent que le public est content d'être) : « heureux », « belles », « bonne »
      • Une scène animée : le décor et tout prennent vie.
        • personnifications : « la porte basse ne me découvrait que », « les ponts et les quais ont répondu »
        • tournures pronominales : « s'est ouverte », « s'appuyait », « se sont assis », « se sont », « se démolissait », « s'allait »
        • détails descriptifs par des accumulations et caractérisations nombreuses : « C'était une charrette ordinaire […] et un carretier […] comme ceux des marîchers des environs de Bicêtre », « Mon regard s'est arrêté sur l’autre quai […] au sommet de laquelle je voyais deux monstres de pierre assis de profil. »
    2. Des perceptions contrastées
        • focalisation interne : « à moi », « j'ai vu », « me découvrait »
        • exploitation des sens : « lumière » et « ombre » (antithèse), « une clameur et l'air froid et la lumière » (polysyndète)
        • champ lexical du regard : « lumière blanche », « regarder », « vis-à-vis », « voyais », « yeux », « voir »
        • réactions émotionnelles : « j'ai frémi », « j'ai ri », « une rage m'a pris »
    3. La solitude tragique du condamné
        • (le condamné est presenté en position de) compléments : « jusqu'à moi », « me découvrait », « près de moi », « pour moi », « m'ont plaint », « j'ai monté » (indique que le narrateur n’est pas autonome, ≠ je suis monté)
        • Comparaisons au roi (irréel du présent) : « qu'on aime un roi », « comme pour le roi »
        • Constat au présent + généralisations « ils » + reprise pronominale indéfinie « là-dedans » : « Ils mettent de l'humanité là-dedans » (présent de la vérité générale)
        • Chiasme + antithèse : « cette foule où tous me connaissent et où je ne connais personne » ; « tous » / « personne »
  2. Une mise à mort symbolique et cruelle
    1. Une organisation implacable
      • Une anticipation, précaution et préparation évidente
        • valeur duractive de l'imparfait : « attendait »
        • répétition du nom commun : « gendarmes » pour accuentuer l’idée du groupe avec ses synonymes « piquet », « cortège », « escorte »
        • accumulation : « des tables, des chaises, des échafaudages, des charrettes. » (pluriel, sans connecteurs logiques, allitération)
      • Une complémentarité naturelle
        • antithèse : « lumière blanche »/« ombre »
      • Une cause et conséquence implicite
        • asyndète (absence des connecteurs) : « l'officier a donné l'ordre. La charrette et son cortège se sont mis en mouvement »
      • Une connotation suggérant l'execution
        • vocabulaire de la prison : « grilles », « fenêtres », « rayait l'air », « portes »
        • métaphore : « marchand de sang humain »
    2. Une foule montreuse
      • L'insistance de l'omniprésence de la foule, qui accentue l'idée de la monstruosité de la foule
        • caractérisation de la foule : « populace », « les femmes », « les voix », « foule », « le peuple », « ces têtes », « spectateurs »
        • hyperbole : « tremblement de terre »
        • redondance et phrase averbale : « de la foule, de la foule, et de la foule »
      • L'inhumanité de la foule avec l'absence de la parole rationnelle
        • vocabulaire du bruit et des cris : « a crié », « criaient », « hurlement », « bruit »
    3. Le supplice du condamné
      • La perte de contrôle
        • gradation : « j'étais ivre, stupide, insensé »
        • incertitude/hésitations : « par hasard », « je ne sais pourquoi »
        • négations : « à ne plus voir », « à ne plus entendre »
      • L'impuissance
        • vocabulaire de la torture psychologique : « hideux », « atroce », « horriblement », « rage », « monstres », « torture », « fatal », « insupportable »