Leçons de niveau 11

La poésie du XIXe au XXe siècle : du romantisme au surréalisme/Les formes poétiques

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les formes poétiques
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : La poésie du XIXe au XXe siècle : du romantisme au surréalisme
Chap. préc. :Initiation à la dissertation
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « La poésie du XIXe au XXe siècle : du romantisme au surréalisme : Les formes poétiques
La poésie du XIXe au XXe siècle : du romantisme au surréalisme/Les formes poétiques
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Forme Définition Exemple
Le rondeau
  • 3 strophes : un quintil, un tercet, un quintil ou un quatrain, un distique et un quatrain. (Moyen-Age)
  • chaque strophe est formée sur deux rimes seulement.
  • un refrain à la fin des strophes 2 et 3 (qui reprend le premier hémistiche du vers 1).
Wikisource possède un article à propos de « Crepet - Les Poëtes français/Voiture/Rondeaux ».
La ballade
  • poème lyrique (Moyen-Age)
  • 3 strophes d'un même nombre de vers (souvent des huitains ou dizains) fondées sur les mêmes rimes, des rimes réparties selon la structure ABABBCBC ou ABABBCCDCD)
  • plus un « envoi », (demi) strophe plus courte (souvent quatrain) qui reprend les dernières rimes et le refrain
Wikisource possède un article à propos de « Ballade des pendus ».
Le sonnet
  • forme la plus connue, grand succès depuis la Renaissance.
  • deux quatrains (en rimes embrassées) puis deux tercets fondés sur deux autres rimes.
Wikisource possède un article à propos de « Poésies nouvelles (1836-1852)/Tristesse ».
Wikisource possède un article à propos de « Poésies (Rimbaud)/éd. Vanier, 1895/Ma bohème ».
Wikisource possède un article à propos de « Poésies (Rimbaud)/éd. Vanier, 1895/Le Dormeur du val ».
L’ode
  • poème lyrique (naissance XVIe siècle)
  • 3 strophes : la strophe, l’antistrophe, l’épode.
  • en général formées même nombre de vers par strophe
  • Le ton d’une ode doit être enthousiaste, saisissant, rythmé.
Wikisource possède un article à propos de « « Mignonne, allons voir si la rose » ».
Le pantoum
  • apparu au XIXe siècle.
  • les rimes se croisent
  • le 2e et le 4e vers de chaque strophe deviennent les 1er et 3e vers de la strophe suivante, le 1er vers du poème est aussi le dernier.
Wikisource possède un article à propos de « Les Fleurs du mal/1857/Harmonie du soir ».
Les vers libres
  • XVIIe siècle (La Fontaine), surtout depuis la fin du XIXe siècle.
  • mètres inégaux et déterminés, non par une règle, mais par la recherche du rythme le plus adapté à la création du poète.
  • depuis le symbolisme, forme fréquente en poésie.
  • jeux sur la typographie et la mise en page.
Wikisource possède un article à propos de « Poèmes saturniens/Chanson d’automne ».
Wikisource possède un article à propos de « Le Pont Mirabeau ».
Le calligramme
  • Le mot a été employé pour la première fois par Apollinaire en 1918 (en grec « beauté » + « écriture »)
  • poème dont les lettres et les mots forment un dessin en relation directe avec le contenu du poème ; souvent des objets ou des animaux, des petites scènes, ou même tout simplement des formes géométriques.
Guillaume Apollinaire - Calligramme - Il pleut.png
L’acrostiche Poème dont on peut lire le sujet, le nom de l’auteur ou celui du dédicataire dans un mot formé des initiales de chaque vers.
Wikisource possède un article à propos de « ADIEU (Apollinaire) ».
Poème en avalanche ou « boule de neige » poème dont le premier mot compte une lettre, le deuxième deux lettres, le troisième trois lettres, et ainsi de suite ; ou jeu croissant ou décroissant sur le nombre des syllabes.
Wikisource possède un article à propos de « Les Orientales/Les Djinns ».
Le poème en prose poème qui abandonne vers, rythmes réguliers et rimes de la poésie. - garde la forme du fragment (texte court), une syntaxe rythmée, des sonorités riches et variées, et se distingue par la liberté de ses images.
Wikisource possède un article à propos de « Poèmes en prose (Vivien)/Les Quatre Vents ».