Leçons de niveau 11

La poésie du XIXe au XXe siècle : du romantisme au surréalisme/Annexe/Le surréalisme

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Annexe : Le surréalisme
La poésie du XIXe au XXe siècle : du romantisme au surréalisme/Annexe/Le surréalisme
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.




Le Surréalisme est un mouvement littéraire et artistique qui est né en France au lendemain de la 1ère guerre mondiale et s’est développé sous la direction de son chef de file André Breton. Le poète Guillaume Apollinaire (à gauche), mort en 1918, est considéré comme un précurseur de ce mouvement.

Définition[modifier | modifier le wikicode]

En 1924, André Breton (à droite) Le Manifeste du Surréalisme dans lequel il définit le Surréalisme comme la « dictée de la pensée en l’absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale ».

Autrement dit, le but des écrivains surréalistes est de donner la parole à l’inconscient, d’atteindre une réalité supérieure, une « surréalité », en libérant l’homme de la raison et de toute forme de contrainte (morales, sociales, …) On voit là l’influence exercée par la psychanalyse.

Méthodes pour donner la parole à l’inconscient[modifier | modifier le wikicode]

  • l’écriture sous hypnose
  • les associations libres (à partir d’un mot, d’une image)
  • les récits de rêves
  • l’écriture automatique (consiste à écrire tout ce qui vient à l’esprit le plus rapidement possible, afin de diminuer le plus possible le contrôle de la raison)

Caractéristiques[modifier | modifier le wikicode]

  • Thèmes privilégiés : le rêve, l’amour fou (notamment Eluard et Aragon), le désir, la folie…
  • Ecriture : des associations de mots tout à fait insolites, révélatrices de réalités nouvelles
  • ex : « La terre est bleue comme une orange. » (Eluard)
  • Genre privilégié : la poésie, particulièrement propice à ce renouvellement du langage

Figures majeures[modifier | modifier le wikicode]

  • Pour la littérature A. Breton, Paul Eluard, Louis Aragon. Mais aussi : Philippe Soupault, Pierre Reverdy…
  • Pour la peinture : Mirò, Magritte, Dali…
  • Pour le cinéma : Luis Buñuel