Leçons de niveau 14

Intégration (mathématiques)/Intégrale de Riemann

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Intégrale de Riemann
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Intégration (mathématiques)
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Propriétés de l'intégrale
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Intégration (mathématiques) : Intégrale de Riemann
Intégration (mathématiques)/Intégrale de Riemann
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Dans tout ce cours, sont des réels.
L'idée intuitive d'intégrale d'une fonction est celle "d'aire sous sa courbe" (au moins pour une fonction positive). Nous allons ici donner une façon de construire théoriquement l'intégrale à partir de cette idée (il existe d'autres constructions comme notamment celle de Lebesgue).
En fait, si est une fonction continue et positive sur un intervalle et si est sa courbe représentative dans un repère, alors on veut que l’aire de la surface (grisée sur le dessin) délimitée par :


Integral as region under curve.jpg

soit : .

(Il manque des illustrations)

Intégrale d'une fonction en escalier[modifier | modifier le wikicode]



Notation : on notera l’ensemble des fonctions en escalier sur .
Exemple : la fonction partie entière définie dans le cours sur les fonctions continues.
Si on la prend sur , alors est une subdivision adaptée à sur . n'en est pas une car n’est pas constante sur .




Exemple : pour la fonction partie entière, on a en choisissant la subdivision  :
.

(manque d'illustrations)

Intégrale d'une fonction continue par morceaux[modifier | modifier le wikicode]



Notation : dans cette leçon, nous noterons l’ensemble des fonctions continues par morceaux sur .






Remarque : la variable d'intégration est « muette » : cela signifie que

.
Début d’un théorème


Fin du théorème


Remarque : En fait, l’ensemble des fonctions Riemann-intégrables est plus vaste que l’ensemble des fonctions continues par morceaux et on ne peut le décrire précisément.

Par exemple, la fonction est Riemann-intégrable sur , alors que la fonction n’est pas Riemann-intégrable.