Explication et commentaire de la « Phénoménologie de l'esprit » de G.W.F Hegel/Esprit/Présentation de la leçon

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La raison est esprit en tant que la certitude d’être toute réalité est élevée à la vérité (c'est-à-dire à la conscience d’être toute réalité). Si l’essence spirituelle est la substance éthique, l’esprit est l’effectivité éthique, point de départ de l’agir comme sa fin (objectif intérieur) et son but (objectif extérieur). Elle est l’œuvre universelle. L’essence du bien a été sacrifiée, car chacun y accomplit son œuvre propre et déchire l’être universel. L’esprit est à soi effectivité étante, objective, tout autant qu’à l’autre extrême, il est son être pour soi. Il est l’unité de la conscience et de l’autoconscience, la conscience qui a la raison, il est l’essence éthique effective, la vie d’un peuple comme essence éthique immédiate.