Leçons de niveau 4

Allemand/Grammaire/Phrase/L'ordre des compléments

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
L'ordre des compléments
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : La phrase allemande
Chap. préc. :La phrase interrogative
Chap. suiv. :La place de la négation
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « La phrase allemande : L'ordre des compléments
Allemand/Grammaire/Phrase/L'ordre des compléments
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

L'ordre des compléments et adverbes dans la phrase allemande est relativement libre. Mais cela ne veut pas dire que l’on fait ce que l’on veut.

L'ordre habituel des éléments placés après le verbe[modifier | modifier le wikicode]

L'ordre le plus fréquemment rencontré dans la construction de phrases allemandes est le suivant:

  1. Pronom à l'accusatif
  2. Pronom au datif
  3. Adverbes
  4. Compléments "circonstanciels" prépositionnels
  5. Compléments au datif
  6. Compléments à l'accusatif
  7. Compléments "circonstanciels" prépositionnels
  8. Groupe verbal
  9. Verbe final pour les temps composés, les phrases avec un auxiliaire modal, les propositions subordonnées... C’est lui qui donne un sens à la phrase
Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Groupe verbal 
C’est l’ensemble des compléments, pronoms et attributs (adjectifs) qui modifient directement le sens du verbe dans la phrase et qui, si on les enlevait, modifieraient complètement le sens de la phrase. Ils ne sont pas circonstanciels (c’est-à-dire qui expliquent les circonstances dans lesquelles les évènements se déroulent), même s'il peut s'agir de compléments prépositionnels.
Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Remarques 
  • Il est d’usage de regrouper les compléments pronoms d'un côté et les compléments non-pronoms d'un autre.
  • Pour les compléments "circonstanciels" prépositionnels, Il est d’usage de mettre les compléments de temps en premier. Ainsi on le retrouve souvent avant le verbe ou entre les pronoms compléments et les compléments d'objet (accusatif et datif).
Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Pour aller plus loin, la règle de grammaire exacte[modifier | modifier le wikicode]

La construction précédente est certes la plus fréquente, ce n'est toutefois pas la règle de base de la grammaire allemande. C’est plutôt un usage habituel qui contredit rarement la règle de base.

En fait, l’ordre des compléments et adverbes dans la phrase allemande est relativement libre. Une seule règle est de mise, et elle est relativement simple : L'élément qui reste près du verbe final est celui qui est sémantiquement le plus intimement lié à ce qui est dit dans la phrase selon le contexte donné.

En allemand, l’ordre des compléments suit donc des règles simples, qui s'appliquent tant aux compléments qu'aux pronoms et aux adverbes:

  • On place le plus proche du verbe ce qui est le plus en relation avec l'action c'est-à-dire le verbe , de sa place s'il avait été en fin de phrase. En grammaire, on appelle cette partie le thème (ce qui qualifie l'action).
  • 0n place le plus loin du verbe ce qui qualifie l’objet de l'action. En grammaire, on appelle cette partie le rhème (ce qui qualifie la chose).
  • On intercale entre les deux les compléments prépositionnels et adverbes qui suivent le verbe.
Panneau d’avertissement Au final, ce qui compte n’est pas la fonction grammaticale des éléments mais le contexte et le sens que l’on veut donner à la phrase. On pourra toujours inverser des éléments pour les mettre en avant (emphase).

Toutefois, l’ordre habituel respecte la distinction thème/rhème, et c’est pour cela que c’est l’ordre le plus fréquemment rencontré. Mais ne vous étonnez pas de rencontrer des Allemands qui formeront certaines phrases suivant un ordre différent. Au final c’est la pratique qui compte.

Les éléments placés avant le verbe[modifier | modifier le wikicode]

Tout complément peut être positionné en tête de phrase pour être mis en emphase ou pour alléger la phrase. Le plus souvent, ce sont les compléments de temps et les adverbes que l’on place le plus volontiers avant le verbe.

Panneau d’avertissement Un seul adverbe déroge toujours à cette règle: nämlich (trad: en effet) qui se situe toujours derrière le verbe.

L'ordre habituel est le suivant:

  1. Adverbes
  2. Compléments de temps
  3. Autres compléments

Conclusion[modifier | modifier le wikicode]

Les règles de placement des compléments en allemand ne sont pas fixes, mais relèvent plutôt d'usages courants auxquels on peut toujours déroger. Elles viendront naturellement avec le temps et la pratique de la langue mais ne créent en aucun cas des fautes graves.

Le plus important à garder en mémoire est:

  • On peut placer des compléments et adverbes en tête de phrase pour mettre un complément en avant ou bien pour alléger la phrase (sans toutefois abuser de cette méthode, n'allez pas mettre trois compléments en tête de phrase)
  • L'ordre habituel à respecter est:
  1. Pronom à l'accusatif
  2. Pronom au datif
  3. Compléments au datif
  4. Compléments à l'accusatif
  5. Groupe verbal à la fin.

Les natures du "es"[modifier | modifier le wikicode]

Il y a trois possibles natures du "es" en allemand.

pronom es braucht nicht in der schule zu sein
expression es regnet
utilisateur d'espace er versteht es, deutsch vorzustellen.

Le dernier exemple peut devenir : er versteht, deutsche Geschichte zu erzählen.