Leçons de niveau 13

Œuvres musicales au baccalauréat français/Debussy - Sonate pour flûte, alto et harpe

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Debussy - Sonate pour flûte, alto et harpe
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : Œuvres musicales au baccalauréat français
Chap. préc. :Mozart - Divertimento K136, D Majeur
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Œuvres musicales au baccalauréat français : Debussy - Sonate pour flûte, alto et harpe
Œuvres musicales au baccalauréat français/Debussy - Sonate pour flûte, alto et harpe
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Timbre et son : Claude Debussy « Sonate pour flûte, alto et harpe » au programme du baccalauréat Musique - Enseignement de spécialité, série L en 2017 et 2018.


Debussy avait projeté d'écrire six sonates mais le compositeur gagné par la maladie n'a pu en achever que trois. Elles furent composées pendant la Première Guerre mondiale.

Biographie de Debussy[modifier | modifier le wikicode]

voir sur Wikipédia Claude Debussy
Claude Debussy vers 1908

Quelques dates :

  • né le 22 août 1862 à Saint-Germain-en-Laye
  • 1880: Rencontre avec Nadejda von Meck
  • Il part pour Rome à la villa Médicis en janvier 1885
  • 1892-1894 : Prélude à l’après-midi d’un faune
  • 1893-1902 : Pelléas et Mélisande, drame lyrique en cinq actes sur un livret de Maurice Maeterlinck.
  • 1903-1905 : La Mer
  • 1906-1908 : Children’s Corner
  • 9 mars 1917: Première audition publique de la Sonate pour flûte, alto et harpe (avec une harpe diatonique)
  • Vers 1910, on diagnostique un cancer chez Debussy qui meurt le 25 mars 1918.

Sonate pour flûte, alto et harpe[modifier | modifier le wikicode]

La Sonate pour flûte, alto et harpe a été composée en 1915. La première audition française a été faite le 10 décembre 1916 par Albert Manouvrier (flûte), Darius Milhaud (alto) et Jeanne Dalliès (harpe chromatique). Cette instrumentation singulière n'avaient jamais été associées dans une pièce de chambre et cela lui confère une atmosphère sonore douce et mélancolique, aux accents orientaux. La harpe chromatique a été inventée en 1894 par Gustave LYON pour concurrencer la harpe diatonique à pédales.

Elle comporte trois mouvements et sa durée d'exécution est d'environ 17 minutes :

  1. Pastorale: Lento, dolce rubato
  2. Interlude: Tempo di minuetto
  3. Finale: Allegro moderato ma risoluto
  • la Pastorale est de la forme : ABA’
  • les deux mouvements suivants, Interlude et Final, adoptent une forme tripartite avec AB et A’B’ (on peut aussi voir dans Interlude une forme rondo en cinq parties : A, B, A', C, A').


Timbre et son[modifier | modifier le wikicode]

La richesse des jeux de timbres en fait une œuvre maîtresse du répertoire de musique de chambre du XXe siècle. Avec Debussy, le son peut prendre plus d’importance que les notes. Au début du XXe siècle, les compositeurs vont chercher à créer de nouvelles sonorités (modes, rythmes ou timbre).

On trouve dans cette sonate un jeu sur le chevalet (sul ponticello), sur la touche (slt, sul tasto) ou avec sourdine. Elle se déroule dans les nuances piano (p) et pianissimo (pp) avec de subtils crescendo et decrescendo.

Il y a une écriture modale (modes anciens ou « naturels ») et des échelles défectives (gamme par tons, gamme pentatonique). On a une fusion entre le timbre et l’harmonie par l’utilisation de quintes à vides.


Ressources[modifier | modifier le wikicode]

suivi de partition[modifier | modifier le wikicode]

Écoute[modifier | modifier le wikicode]