Leçons de niveau 13

Œuvres musicales au baccalauréat français/Chostakovitch - Quatuor à cordes n°8 en ut min.

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Chostakovitch - Quatuor à cordes n°8 en ut min.
Icône de la faculté
Chapitre no 5
Leçon : Œuvres musicales au baccalauréat français
Chap. préc. :Debussy - Sonate pour flûte, alto et harpe
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Œuvres musicales au baccalauréat français : Chostakovitch - Quatuor à cordes n°8 en ut min.
Œuvres musicales au baccalauréat français/Chostakovitch - Quatuor à cordes n°8 en ut min.
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Quatuor à cordes n°8 en ut min., op. 110 (1960) de Dimitri Chostakovitch - Au programme de la spécialité bac musique 2021
Dmitri Chostakovitch en 1950

Dimitri Chostakovitch[modifier | modifier le wikicode]

Dmitri Dmitrievitch Chostakovitch écrit aussi parfois Shostakovich , Schostakowitsch ou Šostakovič (en russe : Дмитрий Дмитриевич Шостакович).

Il est né le 12 septembre 1906 (calendrier julien) (25 septembre, calendrier grégorien) à Saint-Pétersbourg (Empire russe) et il est mort le 9 août 1975 à Moscou (URSS).

C' est un compositeur russe de la période soviétique qui est l'auteur de quinze symphonies, de plusieurs concertos, d'une abondante musique de chambre et de plusieurs opéras.

Sa musique contribue par sa force et son dramatisme souvent exacerbé à faire de Chostakovitch une figure majeure de la musique du XXe siècle.


À neuf ans, il commence le piano et en 1919, il entre au Conservatoire de Petrograd (Saint-Pétersbourg).

En 1926, a lieu la création de sa Symphonie n° 1. C'est une œuvre d'une maturité exceptionnelle pour un garçon de vingt ans.

En 1936, son opéra Lady Macbeth de Mzensk a été interdit lorsqu’il fut publiquement taxé de formalisme bourgeois et condamné comme un artiste anti-populaire par le pouvoir soviétique. Chostakovitch a alors subit des pressions de la part des autorités soviétiques.

En été 1960, juste avant d’écrire le Quatuor n°8, Chostakovitch accepta d’adhérer au Parti communiste après des années de refus.

Quatuor à cordes n°8 en ut mineur, op. 110 (1960)[modifier | modifier le wikicode]

Le Quatuor à cordes n°8 de Chostakovitch a été écrit en trois jours en 1960. Il s'agit de l'une de ses œuvres les plus connues et les plus jouées.

En juillet 1960, Chostakovitch part en Allemagne de l’Est assister au tournage du film de propagande Cinq jours, cinq nuits pour lequel il doit composer la musique. L’émotion ressentie à la vue des ruines de Dresde va l’inciter à composer un quatuor à cordes qu’il achève en seulement trois jours (12-14 juillet 1960).

  • Genre : musique de chambre
  • Dédicace : "À la mémoire des victimes du fascisme et de la guerre"

Les quatuors à cordes sont des compositions où il peut faire la musique qui lui plaît sans subir les contraintes imposées par le Parti communiste. Cependant, pour justifier sa composition, il choisit la dédicace "À la mémoire des victimes du fascisme et de la guerre" qui est très conventionnelle.

Le 8e quatuor a été créé le 2 octobre 1960 à Leningrad par le Quatuor Beethoven qui a créé 13 des 15 quatuors de Chostakovitch.

Motif DSCH (notes ré - mibémol - do - si)[modifier | modifier le wikicode]

Le motif DSCH provient de l'écriture allemande D - Es - C - H des notes ré - mibémol - do - si. Le mi bémol en allemand « Es » est prononcé « S ». Ainsi, D SCH correspond au début du nom D. Schostakowitsch. C'est un thème que le compositeur a utilisé dans plusieurs œuvres dont le huitième quatuor.


Chostakovitch lui-même indique que: « Le thème principal de ce quatuor sont les notes D. Es. C. H., c'est-à-dire mes initiales, et j'ai cité certaines de mes œuvres. Une petite anthologie ! » . le Quatuor n°8 regorge d’emprunts musicaux que le compositeur va chercher principalement dans ses propres œuvres, mais aussi dans les œuvres d'autres compositeurs.


Structure[modifier | modifier le wikicode]

Instrumentation = quatuor à cordes : violons 1 et 2, alto, violoncelle

Le quatuor est en cinq mouvements enchaînés, unis par l’omniprésent motif DSCH. Sur les cinq mouvements, trois sont des Largo (mouvement lent), ce qui donne un caractère sombre et grave pour ce quatuor.


L'exécution dure environ 20 minutes :

Largo
Allegro molto
Allegretto
Largo
Largo

Si son motif DSCH y est nettement prédominant, on trouve aussi des thèmes empruntés à d'autres œuvres.

Voici les principales citations (ou allusions) présentent dans le quatuor:

dans le premier mouvement, des références aux Symphonie n° 1 et Symphonie n° 8,
dans le second mouvement, un thème juif déjà énoncé dans le Trio avec piano n° 2,
dans le troisième mouvement, le thème du Premier Concerto pour violoncelle,
dans le quatrième mouvement, le thème russe puis l'aria « Seryozha mon amour » du quatrième acte de l'opéra Lady Macbeth du district de Mtsensk joué par le violoncelle.


Arrangements pour orchestre[modifier | modifier le wikicode]

Le Quatuor à cordes n° 8 de Chostakovitch a très rapidement fait l'objet de plusieurs arrangements pour orchestre à cordes (6 arrangements en espace de quelques années). On trouve en particulier l'arrangement par le chef d'orchestre et violiste Rudolf Barchaï qui était un ami de Chostakovitch. Avec l'accord de Chostakovitch, cette version a été intitulée Symphonie de chambre (opus 110a).

Ressources[modifier | modifier le wikicode]

musique-orsay.fr
Philharmonie de Paris
France Musique

Partitions suivies[modifier | modifier le wikicode]

Écouter[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]