Leçons de niveau 13

États-Unis et le monde depuis les « 14 points » de Wilson/Annexe/Bases US à l'étranger

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bases US à l'étranger
Image logo représentative de la faculté
Annexe 3
Leçon : États-Unis et le monde depuis les « 14 points » de Wilson

Annexe de niveau 13.

Précédent :Forces stratégiques
Suivant :États-Unis au Moyen-Orient
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Annexe : Bases US à l'étranger
États-Unis et le monde depuis les « 14 points » de Wilson/Annexe/Bases US à l'étranger
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



L'influence des États-Unis dans le monde est telle que leurs forces armées ont besoin depuis la Seconde Guerre mondiale d’avoir une série de bases militaires dispersées un peu partout dans le monde.

Raisons d’être[modifier | modifier le wikicode]

Toutes ses bases permettent aux États-Unis d’avoir une main mise sur ses alliés et un regard sur les pays présentant potentiellement un danger pour ces derniers. Avant 1991, les bases américaines localisées autour du bloc soviétique servaient à défendre l'Europe de l'Ouest, et intervenir grâce aux troupes basées sur place, en cas d'attaque. Lors de la guerre du Golfe, les États-Unis ont pu, plus facilement et plus rapidement, intervenir grâce à leurs bases situées au Proche-Orient.

En dehors des conflits armés, ces bases servent aux États-Unis à empêcher la création de conflits qui, actuellement, pourraient apparaitre en Corée du Nord, ou encore en Chine. Ces bases sont aussi, au profit des États-Unis, des émetteurs permettant à cette grande puissance de faire plus facilement de l’espionnage industrielle.

Les bases américaines à l'étranger représentent de gros avantages pour les pays-hôtes. Ces derniers ont une protection, de la part d'une armée étrangère, assurée, en plus de leur propre armée, ce qui a pour effet d'une bien meilleurs protection. De plus, ces bases représentent aussi un certaine apport financier qui aide l'économie des pays possédant une ou plusieurs bases américaines sur leur sol.
Articles connexes : National Defense Reserve Fleet ; Classe Algol.

Types de bases[modifier | modifier le wikicode]

Ces bases sont en général spécialisées selon les différentes branches des forces armées américains. L'armée de terre américaine (US Army) dispose de casernes, de terrains d'entrainement et de manœuvre, ainsi que d'aéroports (Army Airfields).

La marine américaine (US Navy) dispose de grandes bases navales (NB : Navy Base), de bases de support (NSA : Naval Support Activity), de bases aériennes pour l'aéronavale (NAS : Naval Air Station), de dépôts de munitions navales (NAWS : Naval Air Weapons Station) et aériennes (NWS : Naval Weapons Station).

Le Corps des marines américain (USMC) dispose de casernes et de terrains d'entrainement (MCB : Marine Corps base) et de bases aérienne (MCAS : Marine Corps Air Station).

L'armée de l'air américaine (USAF) a logiquement des bases aériennes (AFB, Air Force Base).

À ces bases, se rajoutent les écoles militaires, les dépôts de recrues et les arsenaux.

Localisation[modifier | modifier le wikicode]

Principales bases militaires américaines dans le monde en 2007.

Les bases américaines sont basées partout dans le monde actuelle, ce qui représente de nombreux avantages pour la grande puissance mondial que sont les États-Unis.

Amérique[modifier | modifier le wikicode]

NORAD Canada et Groenland Les bases situées en Amérique du Nord comme la basse de Thulé, au Groenland ou encore comme celles localisé au Canada ont énormément aider lors de la seconde guerre mondial comme bases aérienne (Groenland), et ont aussi aidé les États-Unis après l'attentat du 11 septembre 2001 sur les deux tours jumelles du World Trade Center (Canada).

Le principal problème des pays constituant l'Amérique du Sud est la présence de nombreux cartels représentant un danger pour la superpuissance du nord, ainsi que pour les autre pays environnants. Les bases américaines situées au Pérou, en Colombie et en Équateur ont pour but de surveiller les grandes cartels de ses pays et d'autres.

De plus, de part les importantes ressources de l'Amérique latine, les bases américaines servent principalement à les sécuriser. Elles permettent aussi à avoir une main-mise sur les pays et leurs richesses, bien que ces derniers désirent une indépendance plus présente. L'emprise des États-Unis reste très importante.

Europe[modifier | modifier le wikicode]

Depuis la guerre froide, les pays de l'Europe de l'Ouest possèdent un grand nombre de bases américaines et tout particulièrement l'Allemagne, qui se trouvait au centre des tensions avec l'Union soviétique. Ce pays possède environs 25 bases comme Stuttgart, Ramstein, Heidelberg... Principalement localisé en ancienne RFA. Le Royaume-Uni étant directement lié à son ancienne colonie, le nombre de bases est aussi important.

Tous les pays entourant l'ancien bloc communiste possèdent un minimum de bases américaines afin de surveiller tout mouvement potentiellement dangereux provenant du bloc oriental. De plus l'Europe est constituée de nombreuses grandes puissances économiques et industrielles comme la Russie, l'Allemagne, la France, le Royaume Uni et l'Italie. Ces pays possèdent des techniques d'utilisation de leurs ressources que les États-Unis se procure grâce à l'espionnage effectué par ses bases localisées en Europe.

Moyen-Orient[modifier | modifier le wikicode]

Dans cette principal zone de tensions et de conflits, les États-Unis, de part leur position de superpuissance, ont des bases localisées dans des pays proches de ceux en conflits; voir même dans les pays en conflit. Ces bases ont eu une grande utilité lors de la guerre du Golfe, elles ont permis aux troupes américaines déjà présentes sur place, dans les bases, d'intervenir directement, sans attendre l'arrivée des troupes localisées aux États-Unis.

Asie-Pacifique[modifier | modifier le wikicode]

Les bases américaines localisée en Asie ont différentes fonctions. Dans un premier temps, elles servaient à contrée toute potentielle attaque provenant du blocs URSS. Désormais, il s'agit plus de bloquer toute tentatives d'attaque nucléaire pouvant provenir de Chine, grandes puissance communiste, ou encore de Corée du Nord, qui reste un pays très fermé et potentiellement très dangereux pour notre monde actuelle. Ces bases servent aussi à espionner toute l’industrie japonaise, à des fins économique pour les États-Unis qui, depuis quelque temps déjà, perd de sa puissance et est rattrapé par d'autres pays comme la Chine, le Japon, l'Inde, la Russie, ou encore l'Allemagne.

Principalement constitué d'îles, l'Océanie, proches des pays asiatiques, a développé des force militaire principalement maritimes. Ces dernières représentes un avantages pour le déploiement des troupes Américaines dans les eaux international en cas d'attaque nucléaire de la part de certains pays d'Asie. Certains pays Océanique, comme l'Australie possèdent des ressources intéressant les États-Unis, qui, grâce à ses bases localisé dans ce pays, ce les procure par espionnages industrielles.