Échange cellulaire/Notions d'échange passif et d'échange actif

Une page de Wikiversité.
Aller à : navigation, rechercher
Début de la boite de navigation du chapitre



Notions d'échange passif et d'échange actif
Icône de la faculté
Chapitre no4
Leçon : Échange cellulaire
Chap. préc. : Notion d'activité cellulaire
Chap. suiv. : Échanges passifs
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Échange cellulaire : Notions d'échange passif et d'échange actif
Échange cellulaire/Notions d'échange passif et d'échange actif
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.


Lorsqu'une particule transfère d'un point à un autre, de part et d'autre d'une membrane, il y a un travail effectué et donc de l'énergie dépensée.

Les échanges membranaires sont donc consommateurs d'énergie et c'est par rapport à l'origine de l'énergie utilisée que les échanges passifs et les échanges actifs se distinguent en Biologie.
Si des échanges nécessitent pour la cellule la libération d'énergie à partir de l'ATP, ils s'intègrent alors dans l'activité cellulaire et seront des échanges actifs.
Si des échanges se font sans que la cellule ait à fournir d'énergie, ils ne requièrent pas d'activité cellulaire pour s'effectuer et seront des échanges passifs. L'énergie nécessaire aux échanges passifs est fournie par ce qu'on peut appeler le niveau d'énergie du système dont dépendent les facteurs physiques du système : température, pression... (voir les notions d'entropie et d'enthalpie des systèmes)

Ces deux types d'échanges sont complémentaires c'est-à-dire qu'il n'y a pas d'autres types d'échanges. En Biologie, la complexité des systèmes amène parfois à devoir prouver qu'un échange n'est pas d'un des deux types pour démontrer qu'il est de l'autre type.



Échange cellulaire
bouton image vers le chapitre précédent Notion d'activité cellulaire