Seconde Guerre mondiale/Fiche/Fiche de révision

Une page de Wikiversité.
Aller à : navigation, rechercher
Fiche-mémoire sur la révision
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Fiche : Fiche de révision
Seconde Guerre mondiale/Fiche/Fiche de révision
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



Le monde en 1945: le bilan de la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le wikitexte]

Lorsque le Japon capitule le 2 septembre 1945, le monde sort de six ans d'une guerre qui fût la plus meurtrière de l'histoire de l'humanité. Les pertes humaines se comptent par dizaines de millions, les ruines sont considérables. le traumatisme moral est profond après la découverte des camps de concentration et l'utilisation de l'arme nucléaire. Cependant, l'espoir renaît, reposant sur l'union des vainqueurs et sur leur volonté de bâtir un monde meilleur.

Un monde meurtri et en ruines[modifier | modifier le wikitexte]

  • La seconde guerre mondiale a fait plus de 60 millions de morts. Guerre totale, elle a largement touché les civils: maladies dues aux restrictions, mais aussi aux bombardements, massacres, arrestations et déportations
  • Les destructions sont immenses, surtout en Allemagne et dans l'est de l'Europe

Conséquences[modifier | modifier le wikitexte]

  • De nombreuses pénuries, une économies partout effondrée

Un monde traumatisé[modifier | modifier le wikitexte]

  • Avec la découverte des camps de concentration et de la Shoah. Face à ces crimes, les Alliés créent une notion juridique nouvelle, celle de crime contre l'humanité (procès de Nuremberg)
  • Avec l'emploi de la bombe A: la peur d'une guerre nucléaire fait entrevoir la possibilité de la destruction de l'humanité.

Un monde reconstruit par les vainqueurs[modifier | modifier le wikitexte]

  • Lors de la conférence de Bretton Woods qui met en place un système monétaire reposant sur le dollar, la création de FMI et la parité fixe des monnaies
  • Lors des conférence de YALTA et de Potsdam qui règlent le sort de l'Allemagne, partagée en quatre zones d'occupation et dénazifiée
  • Au moyen de nouvelles organisations internationales (par exemple l'ONU en 1945) et de nouveaux principes (comme la déclaration universelle des droits de l'homme en 1948)