Recherche:Culture fr.wikipedia

Une page de Wikiversité.
Aller à : navigation, rechercher
P anthropology.png
Wikimedia-research-fr.png
Travail de recherche : Culture fr.wikipedia

Cette page dépend de l’espace Travaux de recherche et projets collaboratifs de Wikiversité. En particulier, elle ne fait pas partie de l’espace des cours proposés par Wikiversité. Consultez cette page pour plus de détails.

Toutes les discussions sur ce sujet doivent avoir lieu sur cette page.
Wikipédia Michelangelo…

Vous êtes ici sur la page d'un travail de recherche ethnographique effectué sur l'espace francophone de Wikipédia dans le cadre d'un mémoire de fin de master en anthropologie rendu le 16 août 2011 à l'Université catholique de Louvain-la-Neuve. La note attribuée pour ce travail dans sa version imprimée et évaluée fut 15/20.

Publié sur Wikiversité par son auteur Lionel Scheepmans (contact), ce travail est devenu libre d'utilisation selon les terme de la licence CC-BY-SA. Vous pouvez donc reproduire, distribuer et communiquer ce travail, mais aussi et peut-être surtout, l'améliorer et même l’utiliser à des fins commerciales.

N'hésitez pas non plus a réagir suite à votre lecture en laissant un message sur la page de discussion associée à ce travail ou si vous préférez en me contactant directement via ma page discussion utilisateur.

Bonne lecture,

Lionel Scheepmans (contact)


Sommaire

Remerciements[modifier | modifier le wikicode]

Un travail d'observation participante ne peut aboutir sans la bonne volonté de la communauté qui vous accueille. C'est donc tout naturellement que je remercie la communauté des contributeurs de l'espace internet fr.wikipedia, et tout particulièrement Azurfrog, Allauddin, Binabik155, Céréales Killer, Capsot, Dhatier, Dereckson, Irønie, Ludo29, Nemoi, Like tears in rain, GL, LPLT, Lucyin, Moipaulochon, Nemoi, Prosopee, Scarbeuh, Rémih, Serein, Lgd, Trizek, Yannbran, Xavier Combelle, Égoïté, Freewol, Kropotkine 113, garfieldairlines, Dr Brain, fabriceferrer, Alphos, Elfix, Edrokan, Pyb, Darkoneko, Meodudlye, rama, phe, Sebleouf, avec une attention toute particulière à Theoliane. Avec la peur d'en oublier, toutes ces personnes furent pour moi, sur quelques lignes ou en longues tirades, des interlocuteurs directs.

Je tiens aussi à adresser une pensée toute particulière à tous les contributeurs dont les pseudonymes sont repris dans la partie « Sources et contributeurs de l'article » en fin de la version PDF de ce travail ou dans l'historique de la version en ligne, sans oublier la centaine d'anonymes, qui se sont intéressés à mon travail, souvent de façon spontanée, pour m'apporter une aide précieuse en corrigeant l'orthographe de mes écrits. Je pense ici tout particulièrement à Michel que je reconnu caché derrière son adresse IP et qui consacra plusieurs heures à la relecture de ce manuscrit.

Merci aussi aux bibliothécaires de l'espace fr.wikiversity, principalement Dcrochet, JackPotte et Cynddl qui m'ont grandement aidé pour la mise en ligne de mon travail.

Je remercie de même mon ange gardienne wikipédienne, ma marraine VonTasha, qui fut sans conteste la plus grande relectrice de mon travail et grâce à qui j'ai découvert qu'une amitié peut se construire par un simple échange de mots…

Ma plus grande estime et toute ma gratitude se destinent aussi à Olivier Servais, mon promoteur de mémoire, pour tous les conseils judicieux et les remarques pertinentes qu'il m'a prodigués, mais aussi pour la compréhension et l'écoute attentive qu'il m'a offertes durant les étapes difficiles rencontrées durant la réalisation de ce mémoire.

Avant Propos[modifier | modifier le wikicode]

Bien que je me sois présenté, dès mon arrivée sur l'espace Wikipédia, comme un étudiant en anthropologie ayant pour projet de faire une observation participante au sein de la communauté Wikipédia, je fus plus d'une fois identifié en tant que sociologue. Il est vrai que mon étude aurait très bien pu être envisagée par un étudiant de sociologie et peut-être même que cela aurait semblé plus logique pour la plupart des gens. L'anthropologie reste une science mal connue et certainement mal perçue lorsqu'elle se pratique sur des terrains occidentaux. C'est pourquoi, je tiens avant toute chose à répondre à cette légitime question : « Comment un anthropologue en arrive-t-il à embarquer dans le projet fr.Wikipédia ? ».

Si dans notre mémoire collective l'anthropologie reste associée aux terres reculées des anciennes colonies, à des mots quelque peu désuets tels que « tribu » ou « ethnie » et à des personnalités telles que Bronisław Malinowski ou Claude Levi-Strauss, porter un regard sur l'histoire de l'anthropologie tel que l'a fait Robert Deliège dans son ouvrage Une histoire de l'anthropologie permet de relativiser les choses:

« En corrigeant certaines de ses erreurs les plus patentes, le courant dynamiste a sauvé l'anthropologie d'une dérive exotisante où elle risquait de sombrer. Sous peine de se transformer en une espèce de discours sur les paradis perdus, elle se devait de s'intéresser aux transformations du monde contemporain et, plus généralement, de considérer que la société n'est jamais totalement figée. » (Deliège 2006, p. 290)

Une réflexion que je prolonge avec ce qu'aurait dit un jour de conférence Georges Balandier, si j'en crois les propos de Pierre-Joseph Laurent, professeur d'anthropologie à l'Université catholique de Louvain-la-Neuve : « L'anthropologie se doit d'étudier l'humanité partout où elle se trouve et dans son intégralité sans quoi elle risquerait de disparaitre », ce à quoi j'ajouterais: « et de passer à côté de sa question ».

D'un autre côté, si les anthropologues occidentaux se désintéressaient de leur propre culture ou de leur propre condition humaine, sous prétexte par exemple que ce travail est réservé aux sociologues, ne seraient-ils pas accusés à juste titre d'un manque flagrant de réflexivité dans le regard qu'ils portent sur l'humanité ? Qui serions-nous, anthropologues occidentaux, pour rendre compte des cultures qui nous sont étrangères sans rendre compte de notre propre culture ? Et ne serait-ce pas un comble d'ethnocentrisme et d'égocentrisme que d'adopter un point de vue extérieur et supérieur pour observer une humanité dont nous faisons partie ?

Dans l'introduction de mon premier cours d'anthropologie à l'Université libre de Bruxelles, j'ai appris qu'« un des buts principaux que l'on doit assigner actuellement à l'anthropologie est donc de dresser l'inventaire de la diversité culturelle de l'humanité avant que tout n'ait été uniformisé par la civilisation occidentale moderne » (de Maret 2006, p. 2). Voici là une mission importante pour l'anthropologue qui se voit malheureusement bien souvent forcé de se positionner dans une démarche rétrospective, tant le monde actuel est déjà influencé par la culture occidentale de façon avancée et dans les moindres recoins. Mais l'anthropologie, à l'image des hommes qui la font et des hommes qu'elle étudie, est une science en perpétuelle évolution. Et si Marc Augé prétend dans l'avant-propos de son manifeste Pour une anthropologie des mondes contemporains (Augé 2010, p. 7) que: « Nous avons fait le tour de tout, du monde et des idées. », c'est sans compter que ce monde et ces idées sont en perpétuel changement et que chaque tour est à refaire ici ou ailleurs.

En changeant d'Université pour continuer mes études de master à l'Université catholique de Louvain, j'ai découvert le « Laboratoire d'anthropologie prospective » qui possède depuis peu son propre site Internet. Dans ce laboratoire, des chercheurs et des enseignants ont fait le choix d'étudier l'humanité non plus de façon rétrospective mais prospective et de porter ainsi leurs regards sur l'avenir des cultures et sociétés humaines tout en assumant une plus grande part de subjectivité dans leurs discours. Dans un tel contexte, il devient donc tout à fait pertinent pour un étudiant en anthropologie d'entreprendre un travail ethnographique au sein même d'un espace aussi prometteur, en termes d'avenir des cultures et des sociétés humaines, qu'est Internet. Cela s'est fait sans aucune surprise par ailleurs, puisque d'autres travaux d'anthropologues, bien connus par ce laboratoire, sont en cours ou ont déjà été rédigés uniquement ou presque sur base d'observations faites sur l'espace Internet. C'est le cas par exemple des travaux en cours de Grégory Dhen et sa thèse en cours au sein du MMOG World of Warcraft. Ce fut aussi le cas de Tom Boelstorff et son ouvrage Coming of age in second live, An Anthropologist Explores the Virtually Human (Boelstorff 2008) ou encore Christophe Lazaro et son ouvrage La liberté logicielle (Lazaro 2008).

Voici donc comment un étudiant en anthropologie en arrive à s'« embarquer » dans l'espace fr.Wikipédia pour participer à la vie communautaire des contributeurs de la plus grande encyclopédie en ligne, et observer comment, et peut-être pourquoi, des gens se rassemblent dans un espace en ligne pour créer et « Imaginer un monde dans lequel chaque personne pourrait partager librement l'ensemble des connaissances humaines », comme cela est écrit dans l'entête de la page d'accueil en français du site de la Fondation Wikimédia.

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Une étude ethnographique dans l'espace Internet n'est pas chose courante mais un travail ethnographique au sein de l'espace Wikipédia était probablement une première. Personne n'aurait donc pu me prévenir de ce qui m'attendait en prenant la décision de me lancer dans une monographie de l'espace communautaire des contributeurs de Wikipédia. Je me suis donc avancé durant tout ce travail de recherche ethnographique en terra incognita pour découvrir petit à petit un environnement somme toute très peu propice à ce genre d'études. Ce qui est demandé dans un travail d'ethnographie, c'est d'aller à la rencontre des gens sur leur terrain d'activité pour y partager une vie quotidienne, tout en établissant des dialogues favorables à la récolte d'informations qui serviront plus tard comme base d'interprétation de ce qu'est la culture Wikipédia. Au bout de cet exercice, il faut ensuite faire part aux lecteurs de ce qu'est l'espace communautaire Wikipédia d'un point de vue à la fois « éthique », le regard de l'anthropologue, mais aussi « émique » le regard du wikipédien (Olivier de Sardan, p. 105). Mais comment remplir cette mission lorsque l'on découvre derrière une encyclopédie en ligne composée actuellement de plus d'un million de pages, trois fois plus de pages réservées à la communauté des contributeurs? Soit trois millions de pages dont chacune d'entre elles possède une page d'historique permettant d'accéder à chacune des anciennes versions de celle-ci. Une quantité d'informations colossale, toutes aussi intéressantes les unes que les autres pour quelqu'un qui cherche à comprendre dans quel type de lieu il a mis les pieds. D'un côté une mine d'informations sous forme d'archives en perpétuelle progression, et puis de l'autre une communauté dont les membres n'hésitent pas en réponse à mes questions, de me renvoyer vers toutes ces pages, plutôt que de réécrire tout ce qui a déjà été écrit.

De fil en aiguille, j'en suis donc arrivé à dialoguer de moins en moins avec les contributeurs pour passer plus de temps à lire toutes les pages auxquelles on me renvoyait ou vers lesquelles je savais que l'on allait me renvoyer, car chacune me renvoyait toujours à dix autres dans lesquelles je trouverais réponse à mes questions. Des échanges avec les contributeurs ont bien sûr eu lieu, mais sous d'importantes contraintes comme me le fit remarquer très justement mon promoteur de mémoire Olivier Servais. Car il faut savoir qu'au sein de l'espace communautaire Wikipédia, tous les échanges entre contributeurs se font par écrit. Voici donc, une contrainte d'autant plus forte que, comme nous allons le voir, elle se fait dans une syntaxe particulière et dans un cadre peu convivial. Ainsi, même si on finit par s'y habituer, cela réduit et ralentit fortement les possibilités de communication interpersonnelles instantanées sans pour autant réduite l'échanges d'informations qui restent disponibles sur les pages du site.

Et puis pas question ici de filmer la vie des gens, de prendre des photos, d'enregistrer des entretiens. Tout ce qui se passe dans Wikipédia s'opère obligatoirement par un acte d'écriture. L'observation de la vie des gens se résume alors essentiellement à lire ce qu'ils ont écrit, et, dans les meilleurs des cas, dans des messages qu'ils vous adressent personnellement. Voici donc en guise de préalable à cette introduction, une élément important que je tenais à signaler aux lecteurs de cette recherche et plus particulièrement aux anthropologues qui pourraient tout au long de cette lecture se sentir en manque de descriptions que je qualifierais de « live » ou de reprises entre guillemets des propos d'acteurs, comme cela se fait souvent dans les travaux ethnographiques traditionnels. Que tous les lecteurs sachent donc qu'une approche plus « ethnographique » m'était donc impossible puisqu'un temps indispensable d'adaptation à cet univers particulier de Wikipédia m'était requis. Quelque part, ce travail pourrait donc être perçu plutôt comme un compte-rendu d'explorateur faute d'être un compte-rendu d'ethnologue. Mais n'est-ce pas là une chose normale, car n'oublions pas qu'à l'époque de la découverte des nouveaux mondes, les premiers écrits anthropologiques furent sans conteste les premiers récits d'explorateurs. Pour ma part, et au risque de décevoir les amateurs de belles histoires, il n'y aura pas de récit puisque mon aventure se résume à des heures de lecture et d'écriture face à un ordinateur. Mais, en guise de consolation, je vous vous propose une petite incartade exotique, juste pour dire, dans la description d'un imprévu qui va surgir dès le début de mon projet de mémoire.

Un changement de terrain[modifier | modifier le wikicode]

La communauté francophone de Wikipédia ne fut pas le sujet de départ de mon mémoire de fin d'étude. En effet, le 11 janvier 2011, j'étais dans un avion en direction de Salvador de Bahia avec l'idée de passer trois mois sur place pour y faire une étude ethnographique au sujet de cette autre communauté en ligne qu'est la communauté de CouchSurfing de Salvador de Bahia. Hélas, pour des raisons d'ordre personnel combinées à d'autres raisons pratiques expliquées en détail dans un autre travail rédigé sur Wikiversité et intitulé Quel abri pour l'être humain ?[1], je suis revenu du Brésil après un mois seulement. Le temps passé sur le terrain et les informations recueillies étaient donc insuffisantes pour réaliser la monographie qui m'était demandée pour clôturer mes études de master. Dès mon retour, j'ai donc choisi de reprendre mes recherches uniquement sur l'espace Internet afin de pouvoir accéder à mon terrain ethnographique à partir de différents lieux géographiques vers lesquels je devais me rendre pour des obligations à la fois académiques et personnelles. Le 30 mai 2011, malheureusement, un nouvel évènement de ma vie personnelle m'a mis dans un véritable état de choc qui paralysa mon travail d'observation pendant plus d'un mois. La reprise du travail eut finalement lieu en début juillet 2011 suite à une discussion en ligne avec mon promoteur, durant laquelle nous avons pris des décisions importantes vues la perte de temps et les opportunités que m'offrait un travail ethnographique en ligne dans un contexte aussi spécifique que peut l'être l'environnement des sites hébergés pas la Fondation Wikimédia :

  • Le travail sera entièrement rédigé sur l'espace Wikiversité et imprimé au départ d'un fichier PDF importé du site, avec pour ajouts une table des matières paginée et les pages d'informations officielles d'introduction imposées à tous les mémoires.
  • Le suivi du travail s'effectuera en ligne, soit par discussion écrite sur la page de discussion du travail, soit par discussion orale via un logiciel de téléphonie.
  • Une participation de la communauté Wikipédia est autorisée au sein même du travail pour autant que les parties éditées par celle-ci soient clairement identifiables par rapport à mon travail personnel.
  • Le travail sera remis et évalué dans son état d'achèvement du 16 août 2011, jour de la remise de la copie officielle, en gardant bien à l'esprit qu'à partir du moment où il est rédigé sur un espace Wiki, il est destiné à être récupéré et poursuivi par tout un chacun selon la licence libre sous laquelle il est édité.

Si la mise en place de mon sujet de mémoire a été quelque peu chahutée, il ne faut pas croire pour autant que le choix du thème Wikipédia soit une solution de secours prise en désespoir de cause. Depuis plus de cinq ans déjà, l'avènement d'Internet comme nouveau lieu de société et de culture attire toute mon attention. Cinq années aussi qui correspondent à un parcours universitaire dans lequel j'ai pu profiter de nombreuses occasions pour appréhender, dans différents travaux, la société humaine dans cette nouvelle aire numérique que l'on peut d'ores et déjà qualifier de révolutionnaire.

Un parcours de recherches autour de l'espace Internet[modifier | modifier le wikicode]

Il arrive parfois en Belgique qu'un travail de fin d'étude ou TFE soit intitulé « mémoire de fin d'études » ou tout simplement « mémoire ». En réponse à cette expression, je tenais à faire part dans cette introduction non pas de mes mémoires d'étudiant, mais bien de mon parcours de recherches autour de l'espace Internet durant mes cinq années d'études en anthropologie sociale et culturelle.

J'ai commencé à m'intéresser à ce qui se passait sur Internet au courant du mois d'août 2005. À cette époque, je venais de m'abonner à une connexion internet ADSL et je découvrais avec enthousiasme grâce au site framasoft.net l’existence des logiciels libres et toute leur idéologie sous-jacente. Un an plus tard, durant ma première année de bachelier en 2006, cette expérience fut relatée dans l'introduction d'un premier travail de socio-anthropologie intitulé Nouvelles formes de Management dans la création de produits numériques[2], accessible en ligne sur le site francophone de Wikiversité comme tous mes travaux cités prochainement. Dans ce travail, j'y résume et analyse deux textes dont le premier était la monographie d'un logiciel libre et le deuxième une approche descriptive de l'éthique du hacker. En 2007, l'année suivante, je réalisais mon premier travail de sociologie en ligne en m'inscrivant sur un site de rencontre pour aborder cet espace en ligne selon la méthode proposée par Raymond Quivy et Luc Van Campendhoudt dans leur Manuel de recherche en sciences sociales (Quivy & Van Campenhoudt 1995). Dans sa première étape, cette méthode me conduisit à me poser une question de départ qui devint ensuite le titre de mon travail : Un site de rencontres crée ou dévoile-t-il des inégalités entre les hommes et les femmes ?[3]. Deux ans plus tard en 2009, je rédigeais un texte intitulé Une ville électronumérique[4] dans lequel je m'intéressais au monde informatique en réseau et où j'invitais le lecteur à tirer parti de la métaphore de la ville pour mieux percevoir l'organisation de l'espace internet. L'année passée enfin, en 2010, je rédigeais un dernier travail intitulé Coming of age in first life[5] dans lequel j'analysais l'ouvrage Coming of Age in Second Life, An Anthropologist Explores the Virtually Human (Boelstorff 2008) écrit par Tom Boelstorff suite à un travail ethnographique de trois ans effectué dans le monde en ligne intitulé Second Life. Et puis, cette année 2011 voit l'aboutissement de mon projet de réalisation d'une ethnographie en ligne au sein du projet Wikipédia d'expression francophone. Une ultime recherche qui devrait, suite à sa défense, clôturer mes études de master et me permettre encore une fois de m’apercevoir qu'un sujet d'étude surgit souvent d'une curiosité première. Une curiosité qu'il est souvent bon de canaliser dans une question de départ, comme nous l'enseignent Raymond Quivy et Luc Van Campendhoudt, afin de ne pas se disperser ou se perdre dans un questionnement sans fin.

Une question de départ[modifier | modifier le wikicode]

Je fus agréablement surpris de trouver dans la conclusion d'un livre écrit par un de nos actuels ministres de la communauté française de Belgique et intitulé Le green deal (Nollet 2008), cette citation d'André Gorz récoltée sur le site de la revue critique d'écologie politique Ecorev' dans un article intitulé Le travail dans la sortie du capitalisme :

« La lutte engagée entre les "logiciels propriétaires" et les "logiciels libres" (libre, "free", est aussi l’équivalent anglais de "gratuit") a été le coup d’envoi du conflit central de l’époque. Il s’étend et se prolonge dans la lutte contre la marchandisation de richesses premières - la terre, les semences, le génome, les biens culturels, les savoirs et compétences communs, constitutifs de la culture du quotidien et qui sont les préalables de l’existence d’une société. De la tournure que prendra cette lutte dépend la forme civilisée ou barbare que prendra la sortie du capitalisme. » (Gorz 2008)

Cette citation fut pour moi une triple découverte. D'une part, je ne connaissais ni André Gorz ni sa pensée. D'autre part, je découvrais que l'idéologie véhiculée par les partisans du logiciel libre s'était étendue au monde de la philosophie politique. Et enfin, j'apprenais que notre actuel Ministre communautaire de l'Enfance, de la Recherche et de la Fonction publique avait été sensibilisé et influencé par cette idéologie puisque directement après la citation d'André Gorz, il écrivait ceci :

« La société de la connaissance et les nouvelles technologies de l'information ouvriraient donc de nouvelles possibilités d’émancipation, à condition toutefois de renoncer à en faire un instrument d'asservissement à de nouveaux besoins, et en l'occurrence à la production-consommation de biens ou services n'ayant pas d'autre utilité que la croissance économique pour elle-même.» (Nollet 2008, p. 151)

La société de la connaissance et les nouvelles technologies de l'information ouvriraient donc de nouvelles possibilités d'émancipation…

En ajoutant un point d’interrogation à cette phrase, je venais de trouver une question de départ qui s'appliquait particulièrement à mon sujet d'étude. Bien sûr Wikipédia ne symbolise pas « La » société de la connaissance, mais n'en constitue-t-elle pas une partie importante dans le sens où Wikipédia figurait, en date du 25/05/2011 et en termes de fréquentation, à la sixième place au niveau mondial, onzième place pour la France, sixième pour la Belgique (dixième pour Bruxelles et Paris), et régulièrement dans le top 10 selon les classements par pays selon les informations en ligne transmises sur la page consacrée à l'espace fr.wikipedia du site bizinformation.com ? Quant à l'aspect des nouvelles technologies de l’information, il semblerait que le logiciel Médiawiki utilisé sur la plate-forme Wikipédia nous place au cœur du débat, puisqu'il fut l'un des premiers, si pas le premier, à révolutionner les procédures traditionnelles de publication d'informations écrites, en offrant une plate-forme permettant d'éditer l'information de façon à la fois ouverte, collective, démocratique, populaire, et non hiérarchisée. Voici donc un questionnement de départ auquel j'espère trouver réponse en réinvestissant les outils acquis durant mes années d'apprentissage du métier d'anthropologue pour les mettre de nouveau en œuvre dans cet environnement quelque peu particulier que constitue la communauté en ligne Wikipédia.

Une ethnographie en ligne[modifier | modifier le wikicode]

Le travail d'ethnographie est la pierre angulaire de la construction du savoir en anthropologie et pour l'anthropologue de terrain chaque expérience ethnographique semble avoir ses particularités en fonction des spécificités du lieu où elle se déroule. De fait, les difficultés rencontrées lors de mon premier terrain écourté au Brésil m'auront permis de percevoir certaines différences fondamentales entre ce que l'on pourrait appeler un terrain hors-ligne et un terrain en ligne. Dans ce travail en ligne je fut loin de la démarche ethnographique présentée par l'enyclopédie de la Pléiade où, « il ne peut être question de rédiger au fur et à mesure sur le terrain le résultat de ses enquêtes » (Lebeuf 1968, p. 180). Cette démarche de distanciation traditionnellement pratiquée dans les travaux ethnographique hors ligne, m'est apparue impossible tant la proximité est grande entre une page de rédaction et une page d'expérimentation qui se côtoient toutes deux sur un même écran d'ordinateur. Dans mon terrain ethnographique sur Wikipédia, je n'ai donc pas finalement connu de réelle séparation ou prise de distance entre la partie rédaction de compte-rendu et mon expérimentation de terrain.

Un autre espace temps[modifier | modifier le wikicode]

S'il ne me faut que quelques secondes pour arriver sur mon terrain depuis que je travaille sur l'espace Wikipédia, alors que plus de 10 heures d'avion en vol direct m'ont été nécessaires pour arriver sur mon terrain à Salvador de Bahia, il ne faut pas croire pour autant que l'adaptation au nouvel espace que constitue Wikipédia soit plus facile que pour la ville de Salvador. Une différence importante réside toutefois dans le fait que contrairement à mon terrain du Brésil, je peux me retirer d'une minute à l'autre du terrain Wikipédia, et ce à tout moment de la journée sans la moindre complication et sans risque de perte d'informations, puisque comme nous le verrons prochainement, tout ce qui se passe dans l'espace Wikipédia est enregistré et reste accessible par tout un chacun d'une façon quasi-illimitée en termes de contenu et de temps d'accès.

Cette facilité de sortie et d'entrée d'un terrain en ligne, cette rupture possible de la ligne du temps, apporte à la fois avantages et inconvénients. Des avantages puisqu'il n'y a pas de changement d'habitudes dans la gestion des besoins personnels que l'on continue à gérer hors-ligne pendant les pauses de travail, mais aussi des désavantages puisqu'il est plus difficile de ce fait de se concentrer sur son terrain, de s'y fondre, voire de ne pas le délaisser en cas de problèmes surgissant dans la vie personnelle quotidienne. Un terrain en ligne demanderait donc un autre type d'effort de concentration et d'organisation journalière, et des difficultés d'adaptation différentes.

Durant les cinq mois et demi nécessaires à la réalisation de ce mémoire, ma vie a donc été rythmée par ces innombrables allers-retours instantanés entre ma vie quotidienne et cet espace Wikipédia dont une des particularités premières est qu'il ne dispose d'aucune fonctionnalité permettant une communication instantanée entre ses utilisateurs. Car même si des outils de communication instantanée existent en dehors du site sur l'espace web, il n'y a pas pour autant une adhésion particulière, massive ou regroupée de la communauté Wikipédia à l'un de ces outils. Il existe c'est vrai plusieurs lieux de chat dédiés au site, mais ceux-ci ne sont fréquentés que par une petite partie de la communauté. Ainsi sur le chanal #wikipedia-fr accessible directement au départ d'un navigateur web à l'adresse http://webchat.freenode.net/?channels=#wikipedia-fr, j'ai rarement vu plus d'une centaine d'ordinateurs connectés alors que la communauté francophone de Wikipédia est composée de plus de 15000 contributeurs actifs ce dernier mois parmi plus d'un million de comptes utilisateurs, selon la consultation de la page statistique fr.wikipedia.

La communication au sein de la communauté Wikipédia se fait donc essentiellement par des écrits asynchrones entraînant quelque part une autre perception de l'espace et du temps qui ne correspond pas entièrement à certaines analyses faites sur le thème de la globalisation (Inda 2001) ou l'on observe un rétrécissement de l'espace et une accélération du temps . Sur Wikipédia, je n'ai pas ressenti cette accélération du temps, au contraire, il m'a semblé que rien n'était pressé, et dans tous les messages qui m'ont été adressés et qui sont disponibles pour consultation sur ma page de discussion utilisateur[6], personne ne m'a jamais paru manifester quelques signes d’impatience concernant un message oublié ou passé inaperçu. Il m'a aussi semblé que la seule personne exprimant de l'impatience dans cette communauté devait être moi-même en raison de cette posture inhabituelle pour un contributeur d'être en attente d'informations pour rédiger un travail de fin d'étude. À cette impatience se joignait aussi un certain stress provoqué par l'utilisation prolongée de l'ordinateur comme seul moyen d’existence dans le monde Wikipédia, ce qui me donnait parfois l'impression de vivre une expérience médiatisée par des extensions de mon corps qui me mettaient mal à l'aise. Par contre on peut parler d'un rétrécissement de l'espace sur Wikipédia, puisque dans mes interactions avec les autres utilisateurs, j'ai côtoyé indistinctement des personnes résidentes en Belgique, France, Suisse, Québec, etc. sans même parfois me rendre compte dans l'immédiat des distances géographique qui nous séparent.

Un autre corps[modifier | modifier le wikicode]

Faire une observation participante sur un espace web, c'est aussi s'obliger de rester devant un ordinateur des heures durant pour ne monopoliser de son corps que son cerveau, ses yeux, ses bras, ses mains et plus occasionnellement son système auditif. Durant toutes ces heures passées, il faut donc apprendre à gérer la contrainte de la posture physique causée par des stations assises prolongées à un bureau de travail, mais aussi la contrainte d'une posture sociale provoquée par le fait d'être privé, dans le cas précis de mon travail, de l'utilisation de sa voix et de ses expressions corporelles dans sa communication avec autrui. Si au niveau de la posture physique, la contrainte peut rapidement être gérée grâce à quelques aménagements de l'espace et du temps de travail, au niveau de la posture sociale par contre la difficulté peut être beaucoup plus grande et fut même une source de frustration pour quelqu'un comme moi, bien plus à l'aise dans l'expression verbale et corporelle que dans l'expression écrite étant donné mes problèmes de dyslexie. À ces problèmes s'ajoutaient aussi mes lacunes en dactylographie et dans le cas précis de Wikipédia, ma complète méconnaissance d'une syntaxe propre aux espaces wiki appelée « syntaxe Wiki » que nous découvrirons plus loin dans ce travail.

Cette quasi-abolition de l'aspect physique dans l'espace Wikipédia n'est pas sans conséquence et permet de démarquer clairement l'espace communautaire Wikipédia par rapport à d'autres espaces présents sur le net comme facebook, rendez-vous.be (le site de rencontre dans lequel j'ai fait mon travail de sociologie), CouchSurfing (la communauté de voyageur) ou même le monde virtuel Second Life observé par Tom Boellstorf. Dans tous ces espaces, contrairement à Wikipédia, il est possible d'observer les conséquences ou influence de ce que l'un de mes professeurs d'anthropologie de l'UCL a appelé dans son récent livre intitulé Beauté Imaginaire (Laurent 2010) : « l'ordre du sensible ». En effet contrairement aux autres sites ou l'aspect physique des personnes joue un rôle prépondérant dans les relation humaine, il n'existe sur Wikipédia pratiquement aucun échange d'information concernant les particularités physiques des utilisateurs.

Dans son livre, l'auteur a le mérite de faire resurgir le sujet de la beauté humaine en affrontant parfois, en contournant d'autre fois, tout l'aspect irrationnel des émotions et de l'attirance physique qui avaient détourné les sciences sociales de ce sujet épineux. Grâce à cet ouvrage, le sujet de la beauté humaine et de l'attirance physique pourrait donc retrouver une place incontournable en sciences sociales et politique. Une place tout à fait justifiée selon les propos de l'auteur : « La beauté, dans son essence même, possède la capacité de corrompre les hiérarchies sociopolitiques et présente donc un risque pour la reproduction de la société. Il en résulte que la beauté n'est pas un simple capital mis au service de la distinction ou de la reproduction des rapports sociopolitiques. La beauté fonctionne aussi comme un talisman grâce auquel il est possible de franchir certaine barrières sociales » (Laurent 2010, p. 19 & 27).

Par rapport à ce questionnement extrêmement intéressant soulevé par Pierre Joseph Laurent, l'espace Wikipédia semblerait être un cas d'école puisque les milliers de membres qui composent cette communauté fonctionnent pratiquement en dehors de toute influence de « l'ordre sensible ». Pour paraphraser Georges Simmel qui a écrit dans La tragédie de la culture et autres essais (Simmel 1993) ces propos repris dans les travaux de Pierre Joseph Laurent : « grâce à sa figure, un homme est déjà compris par son aspect, avant d'être compris par ses actes », sur Wikipédia, un contributeur ne sera compris par les autres membres de la communauté, qu'au travers de ses actes et de ses écrits et aucunement en fonction de sa figure ou quelconque aspect physique.

Une approche contextuelle[modifier | modifier le wikicode]

Tom Boellstorff Professeur au Département d'Anthropologie de l'Université de Californie Irvine écrit dans la partie méthodologie de son ouvrage sur Second Life: « Virtual worlds in their own terms » :

« Studying a virtual world in its own terms does not mean ignoring the myriad ways that ideas from the actual world impinge upon it; it means examining those interchanges as they manifest in the virtual world, for that is how residents experience them when they are inworld. Exploring these connexions does not entail that every research project on virtual worlds must have an actual-world component.(…)
As an anthropologist I examine mundane social interaction in order to identify as many of these grounding assumptions as possible, assumptions whose taken-for-grantedness means they are not always the topic of explicit commentary. I work to show how these assumptions articulate with each other, the histories from which they draw their coherence, and the differing ways those in Second Life follow, transform, and resist them. I do not claim to know how everyone in Second Life thinks and feels (just as I do not claim to know how every Indonesian thinks and feels), only to provide some partial insight into Second Life culture. The ethnography of virtual worlds should not take the methodological form of “culture at a distance” » (Boelstorff 2008, p. 64-65).

Selon l'expérience et l'analyse de Tom Boellstorff, travailler dans le monde virtuel ne doit pas être un prétexte à contourner certaines règles méthodologiques traditionnelles en anthropologie qui consistent, d'une part à ne pas travailler éloigné de son lieu et sujet d'étude et, d'autre part de ne pas s'intéresser à ce qui se passe en dehors de son lieu si ce n'est qu'à travers les conséquences produites dans son propre lieu et sujet d'étude.

En espérant ne pas avoir trahi les pensées de l'auteur dans cette traduction d'idée, voici donc une optique qui a pour mérite de recadrer un lieu et sujet d'études dans son propre contexte. Il n'y a donc pas de raison pour que je m'intéresse à la vie hors-village si mon sujet d'étude est la culture du village comme de la même façon, il n'y a donc pas non plus de raison pour que je m'intéresse à ce qui se passe hors-Wikipédia si mon sujet d'étude est ce qui se passe dans Wikipédia. J'adhère donc à cette proposition en ajoutant que ce qui est valable pour le lieu est aussi valable pour les personnes. Puisque comme le suggère aussi Tom Boellstorff peu importe de rassembler des informations sur qui sont les gens qui produisent la culture si ces informations ne concernent pas la culture elle-même. Dans cette optique et en poursuivant la réflexion, il serait dès lors intéressant d’opérer une distinction entre la culture des individus et la culture des lieux puisque une culture déterminée au départ d'observations d'habitants dans leur vie au village, sera différente d'une culture déterminée uniquement sur la vie de ces habitants en dehors de leur village, même s'il s'agit exactement du même groupe de personnes.

Si la culture est par définition véhiculée par l'homme, chaque lieu occupé par l'homme est aussi empreint d'une culture quelque peu autonome des hommes qui occupent ou traversent ce lieu. On ne se comporte pas de la même façon sur son lieu de travail lorsqu’on se fond dans une culture d'entreprise que lorsqu'on est à domicile baigné dans sa culture familiale. Bien sûr, il y a incessamment des influences d'un lieu vers l'autre mais ce qui compte au final pour chaque espace, c'est ce qui se passe au sein de l'espace même et non ce qui se passe dans l'espace d'à côté. Autrement dit, en dehors de toute curiosité, ce qui va vraiment compter pour des collègues de bureau, ce seront les choses qui se passeront sur le lieu de travail, même si parfois celles-ci peuvent être influencées par une vie de famille. C'est donc au départ de ce raisonnement que se construit et se justifie ce que j'appellerai, une approche contextuelle pour mes travaux anthropologique de terrain, mais ne sommes-nous pas déjà ici en train d'anticiper sur la prochaine partie de ce travail, consacrée à la méthodologie et à l'éthique de recherche ?

Une méthodologie et une éthique de recherche[modifier | modifier le wikicode]

Un impératif de recherche[modifier | modifier le wikicode]

Au fur et à mesure de mes investigations sur l'espace fr.wikipedia, je me suis aperçu que mon sujet de travail était beaucoup trop vaste pour être abordé au sein d'un mémoire de fin de master. Malheureusement, ceci ne m'est pas apparu dès le départ et il fut trop tard pour faire marche arrière quand je me suis rendu compte de la situation. J'ai donc pris, autant que possible, des décisions méthodologiques pour circonscrire au maximum mon terrain et mon sujet d'étude, mais je devais en même temps respecter un impératif qui m'était fixé dans le cahier des charges de mon mémoire qui me stipulait en caractères gras et soulignés que le travail qu'il m'était demandé de fournir était une « monographie ethnographique » soit, si l'on se réfère aux définitions du dictionnaire en ligne du CNRTL du mot monographie et du mot ethnographie, une étude exhaustive, descriptive et analytique portant sur un sujet précis et limité sur le terrain concernant les mœurs et les coutumes d'une population déterminée. Face à cette entreprise, au terrain choisi et au temps qui m'était imparti, je me suis donc obstiné à rendre un travail aussi achevé que possible en gardant à l'esprit que puisque celui-ci se trouve rédigé sur un espace accessible en ligne et libre de droit, il pourrait toujours être poursuivi, par moi-même ou tout autre, après sa remise officielle. C'est donc dans cette optique que j'ai tenu le cap de la monographie en gardant l'idée de produire un travail de synthèse qui permettrait pour le moins de placer les jalons d'une étude plus approfondie sur la culture Wikipédia, après avoir circonscrit mon sujet d'étude autant que possible.

Une restriction de l'étude à l'espace site fr.wikipedia[modifier | modifier le wikicode]

J'ai débuté ce travail ethnographique le 26 février en créant un nouveau compte sur le site francophone de Wikipédia (http://fr.wikipedia.org), que j'appellerai dorénavant « fr.wikipedia » par facilité d'écriture, et en éditant ma page d'utilisateur, où je me suis présenté sous ma propre identité en expliquant le but de ma présence sur le site. Avant de m'intéresser à fr.wikipedia en tant que sujet de recherche, je consultais l'encyclopédie, comme la plupart des gens, en suivant les premières pages suggérées par les moteurs de recherche. Je ne connaissais donc de cette encyclopédie que son espace principal consacré aux articles encyclopédiques. J'avais bien créé un compte en juin 2008, mais c'était juste par curiosité : comme le confirme la page historique de celui-ci, je ne l'avais utilisé que pour modifier un article, placer un texte afin de me présenter et laisser un message dans deux pages de discussion, chacune associée à un article encyclopédique.

Illustration no1 : Logos des quinze projets hébergés par la Fondation Wikimédia

Fort de cette expérience, j'étais donc loin de m'imaginer la partie immergée de l'iceberg encyclopédique renseigné sur une des page du site wikimedia, à savoir neuf autres espaces de noms que l'on peut considérer comme l'équivalent des répertoires ou dossiers présents sur le disque dur d'un ordinateur personnel et qui permettent ainsi de classer les données enregistrées sur les serveurs informatiques de la Fondation Wikimédia pour en améliorer la gestion. Je ne savais pas non plus qu'il existait pour chacun de ces onze espaces de noms, un espace de discussion associé pour composer au total un ensemble de vingt deux espaces de noms. De plus, à part peut-être le Wiktionnaire, je ne connaissais pas non plus les treize autres projets hébergés en parallèle à Wikipédia par la fondation, dont huit étaient francophones à l'époque de mes recherches si je me réfère à une des pages du site de la Fondation Wikimédia (voir logos sur illustration no 1). Je savais enfin que Wikipédia était rédigé en plusieurs langues, mais encore une fois, j'étais loin de m'imaginer qu'il s'agissait de 281 langues différentes comme l'indique une autre page du site de la Fondation Wikimédia et quelle ne fut pas ma surprise d'ailleurs de découvrir la « Mwaisse_pådje on pordjet di libe eciclopedeye e lingaedje walon » (Traduit du wallon en français par moi-même : Page principale du projet d'une encyclopédie libre en langage wallon) ainsi qu'un Wiktionnaire en wallon !

Face à cette immensité de sources d'information, il a donc fallu que je fasse des choix pour circonscrire mon travail de recherche dans un espace raisonnable afin de respecter l'échéance fixée. Et si je me suis inscrit sur Wikipédia avec l'idée de comparer trois espaces Wikipédia en trois langues différentes, j'ai rapidement revu mes ambitions à la baisse pour adopter l'idée de travailler uniquement sur l'espace Wikimédia d'expression wallonne. Malheureusement, comme je pouvais l'apprendre sur sa page statistique, cet espace comprenait très peu de contributeurs, et bien qu'il m'est permis de communiquer oralement en wallon de façon relativement confortable, son expression écrite m'a semblé être une véritable barrière. Par la suite, j'ai aussi pensé circonscrire mon terrain de façon géographique en ne m'intéressant qu'aux contributeurs de nationalité belges et francophones, mais cette fois, ce sont les fonctionnalités du site qui ne m'ont pas permis de localiser géographiquement les contributeurs d'une façon suffisamment complète et précise. C'est ainsi que j'en suis finalement arrivé à prendre la décision de m'intéresser uniquement à l'espace fr.wikipedia, bien trop vaste, mais qu'il me semblait impossible de subdiviser dans le contexte d'une monographie.

Cette décision étant arrivée tardivement, j'ai choisi de garder en annexes 2 et 3 de ce travail, toute une série de renseignements sur des lieux d'informations hors-site et/ou hors-ligne concernant ou parfois traitant directement de fr.wikipedia afin de les mettre à disposition de personnes désireuses d'approfondir ce travail. Cette sauvegarde étant faite, je me suis ensuite rendu compte que la circonscription de mon terrain combinée à l'approche contextuelle de mon sujet d'étude tel qu'elle a été définie en fin d'introduction étaient à l'origine de conséquences fort intéressantes.

Les conséquences épistémologiques de la restriction à l'espace site fr.wikipedia[modifier | modifier le wikicode]

Dans les sciences dites dures, toutes théories reposent sur des faits vérifiables grâce à la ré-expérimentation, mais la ré-expérimentation en sciences sociales est impossible puisque les faits observés sont changeants et ne se répéteront jamais deux fois de la même manière. Ce constat nourrit depuis des années un grand débat épistémologique au sein des sciences sociales dans lequel le scientifique peut adopter selon Pierre Lannoy (Lannoy 2007) trois grandes postures à l’égard de son travail :

  • Celle de Karl Popper où toute connaissance doit être considérée comme potentiellement fausse et présentée en mettant tout en œuvre pour l'invalider.
  • Celle de Jean-Claude Passeron considérant que le raisonnement du scientifique n'est pas d'une nature différente du mode de fonctionnement de sa pensée ordinaire.
  • Celle de Robert Nisbet ou de Paul Feyerabend considérant que la connaissance relève avant tout de l'art, et qu'il n'y a pas de règle absolue pour produire et juger la connaissance.

En science sociale et surtout en anthropologie sociale et culturelle, où l'on s'intéresse beaucoup plus à l'aspect qualitatif que quantitatif de ce que l'on observe, la proposition de Popper est impossible. Il m'aurait été impossible par exemple, de mettre tout en œuvre pour permettre au lecteur de pouvoir invalider les informations recueillies lors de mes travaux de terrain au Brésil. Je ne disposais que de peu de moyens de prouver aux lecteurs que je n'ai pas inventé ou modifié les informations contenues dans des carnets de terrain qui ne lui étaient pas accessibles, pas plus qu'il ne m'est possible de partager mes enregistrements d'entretiens pour prouver les dires de mes informateurs. Pour rendre compte de toutes ces observations, je n'avais donc pas d'autre choix que de me placer dans cette posture épistémologique proposée par Passeron dans son ouvrage: Le raisonnement sociologique: un espace non poppérien de l'argumentation (Passeron 2005) qui place la recherche en sciences sociales dans un espace distinct et quelque peu privilégié par rapport aux sciences dites exactes. Je devais aussi demander au lecteur de me faire confiance en adoptant ce que Jean Pierre Olivier de Sardant nomme en reprenant les idées de Philippe Descola, « le pacte ethnographique » (Olivier de Sardan 2008) grâce auquel « seuls les ethnologues se sentent libérés d'expliquer comment ils ont su tirer d'une expérience unique un ensemble de connaissances dont ils demandent à tous d'accepter la validité. » (Descola et 1993 p.480).

Illustration tirée du Webcomic xkcd, intitulée « Wikipedian protester »

Toutes ces questions épistémologiques n'étaient pas nouvelles et avaient déjà fait l'objet de réflexions dans d'autres de mes travaux accessibles en ligne, dont l'un porte le titre Lectures comparées entre l'ouvrage « Les naufragés » de Patrick Declerck et l'ouvrage « Les lances du crépuscules » de Philippe Descola et l'autre Réflexions sur l'épistémologie en sciences sociales et la transmission du savoir au départ du livre « L'herbe du diable et la petite fumée » de Carlos Castañeda, mais chose extraordinaire, dans le cadre de ce nouveau travail, il m'est possible aujourd'hui de faire le compte-rendu d'une recherche ethnographique tout en respectant le concept de réfutabilité de Karl Popper. En effet, en conjuguant ma décision méthodologique de limiter mes recherches à l'espace fr.wikipedia et les spécificités techniques de cet espace, il m'a semblé possible de mettre en œuvre des dispositifs permettant à toute personne munie d'une connexion Internet et désireuse de vérifier la véracité et l'authenticité des informations, de consulter elle-même toutes les sources d'informations primaires utilisées dans la formulation des propos contenus dans mon travail écrit. Tout ceci étant rendu possible, dans la version en ligne, par les liens sortants liés à toutes informations nouvelles, et dans la version imprimée, par les différentes adresses web indiquées dans la partie Références en ligne. L'ensemble de ces liens et adresses renverront le lecteur vers des pages archivées de l'espace fr.wikipedia à partir desquelles j'ai puisé mes informations. Pour contrôler la véracité de toutes informations présentes dans ce travail et donc de les réfuter en cas d'erreur ou désaccord selon les principes épistémologiques de Popper, les lecteurs peuvent donc recourir, sauf oubli ou erreur de ma part au niveau des références:

  • aux références des sources secondaires contenues dans la bibliographie ce travail.
  • à la consultation des archives fr.wikipedia disponibles en ligne publiquement et comprenant toutes les sources primaires utilisées dans la partie écrite et publiée du travail.

Cependant, et comme me la fait remarquer un utilisateur du site dans la page de discussion lié à ce travail, il y a effectivement une quinzaine d'administrateurs système employés par la fondation qui ont accès en écriture à la base de donnée et qui pourrait donc falsifier les informations qui s'y trouvent. D'autre part et depuis qu'une gestion surveillée des serveurs est permise par la communauté, il y a aussi un risque de piratage des serveurs via un script malveillant du type cheval de Troye qui échapperait à la vigilance du contrôle.

Les conséquences éthiques de la restriction à l'espace site fr.wikipedia[modifier | modifier le wikicode]

Le choix de limiter mes observations à l'espace fr.wikipedia a aussi des conséquences éthiques qui découlent du fait que tout ce qui est écrit sur cet espace est accessible publiquement et de plus publié sous licence libre. Il faut savoir aussi que les utilisateurs inscrits sur fr.wikipedia voient leur adresse IP disparaître de la vue du grand public pour ne laisser apparaitre que le nom d'utilisateur, ce qui est une garantie de confidentialité supplémentaire offerte par la Fondation Wikimédia. En faisant le choix de limiter mes recherches et donc mes sources à l'espace fr.wikipedia, je contourne donc tous les problèmes liés d'une part à la confidentialité des informateurs et d'autre part au droit de récupération des informations qu'ils me transmettent.

À côté de cela, j'ai eu aussi plusieurs discussions avec différents contributeurs qui ont manifesté le désir de ne pas être intégrés dans mes observations de terrain. Ce fut le cas d'un utilisateur qui me fit part de son souhait en ces termes:

« je voudrais être honnêtement clair : je ne tiens pas à être intégré à ton terrain (pour diverses raisons dont paradoxalement méthodologiques) »

Auquel je répondais de la sorte sans qu'il n'y ait plus aucun échange entre cet utilisateur et moi par la suite :

« En tant qu'anthropologue tu comprends bien qu'il m'est difficile de ne pas parler de toi dans mes carnets de terrain et même si je ne suis pas obligé de faire allusion à toi dans mon travail de façon spécifique, il me sera impossible de ne pas parler de mes premiers pas dans l'édition des articles et des gens avec qui j'ai été en contact durant cette période. Sur un site comme Wikipédia où tout est archivé et libre de consultation par toute personne connectée, il sera facile à n'importe qui de retrouver les utilisateurs avec qui j'ai été en contact. Donc, dans un souci d'honnêteté réciproque, je dois te dire que la seule manière de ne pas figurer dans mon terrain serait de ne plus entrer en interaction avec moi sur le site, mais je sais pas si ce serait dans ton intention d'aller jusque-là. Pour moi bien sûr, cela ne pose pas de problème, pas plus que celui de respecter ton souhait en ne créant pas de page rassemblant des informations sur ton profil d'utilisateur. »

Une discussion avec un autre utilisateur eut lieu concernant la confidentialité des propos tenus sur les canaux IRC attribués aux utilisateurs de Wikipédia avec ce message affiché sur le chanServ : « La diffusion publique de journaux de ce canal est interdite. Merci de lire http://meta.wikimedia.org/wiki/Canal_IRC et de contribuer à la bonne humeur du canal. Bonne journée ! ». Dans cette conversation, cette autre utilisateur me disait à son tour : « je n'ai pas particulièrement envie de participer à tes recherches ».

En me limitant donc uniquement aux utilisateurs consentants, j'avais aussi eu l'idée de demander à ceux-ci de bien vouloir me donner quelques informations personnelles concernant leur identité hors-ligne. Pour ce faire, j'avais mis au point tout un système de références avec renvois dans une page annexe toujours visible dans l'historique de mon travail. L'idée était d'offrir aux lecteurs de ce travail une petit échantillon concernant la personnalité hors-ligne des personnes qui contribuent sur fr.wikipedia. Mais un message laissé sur la page de discussion de mon travail me fit changer d'avis:

Il ne me semble pas opportun de divulguer sur une page publique des renseignements personnels concernant les contributeurs comme l'âge, le domicile, même s'ils ne figurent qu'avec leur pseudonyme utilisé sur l'encyclopédie. Ces renseignements pourraient figurer si la personne était mentionnée par un numéro, par exemple, mais pas avec son pseudo habituel, ce qui manque de discrétion vis-à-vis des autres contributeurs avec lesquels elle est amenée à échanger. --90.51.153.151 20 juillet 2011 à 18:49 (UTC) (Theoliane)

Toutes ces remarques m'ont interpellé et j'ai finalement pris la décision de ne pas citer dans mon travail les pseudonymes d'utilisateurs qui ne le souhaitaient pas, ainsi que d'abandonner l'idée de récolter des informations concernant les identités hors-site des utilisateurs. Tout au long de mes observations sur fr.wikipedia, il m'a d'ailleurs semblé que la divulgation d'informations privées était un sujet très sensible, et la découverte de la politique de confidentialité très stricte suivie par la Fondation Wikimédia n'a fait que confirmer mes premières impressions. Sur l'espace public fr.wikipedia rares sont en effet les utilisateurs qui, comme moi, affichent leur identité hors-ligne.

Maintenant, je suis bien conscient qu'il pourrait m'être reproché de passer à côté d'informations privées et disons plus intimes qui auraient pu être utiles dans mes recherches. L'optique proposée par Theoliane de masquer l'identité de mes informateurs derrière des numéros était bien entendu possible. Dans ces conditions d'anonymat, une interlocutrice telle que Theoliane semblait me faire confiance. Elle était disposée à me donner des informations concernant sa vie privée. J'aurais pu aussi prendre mon bâton de pèlerin et partir à la rencontre hors-ligne des utilisateurs comme l'ont fait les élèves de journalisme et science po qui ont écrit l'ouvrage La Révolution Wikipédia (Gourdain 2007). Mais travailler de la sorte serait d'une part, rompre avec l'approche contextuelle de mon sujet d'étude mis au point dans l'introduction de ce travail et d'autre part, créer cette sorte de "boite noire" dans laquelle se cacherait une partie des sources primaires d'information inaccessible aux lecteurs de mon travail en raison de mes engagements pris envers mes interlocuteurs. Le pacte ethnographique de Jean-Pierre Olivier de Sardant dont il était question dans la précédente partie de ce travail refaisait ainsi surface avec cette sollicitation implicite faite aux lecteurs de me faire confiance. Sous ces conditions, mon travail devenait donc irréfutable au sens Popperien du terme et l'expérience épistémologique tombait à l'eau bien qu'au niveau de l'organisation pratique des recherches elle semblait tout à fait réalisable.

L'organisation pratique des recherches[modifier | modifier le wikicode]

Le but de ce travail fut tout naturellement d'apporter un savoir nouveau concernant l'aspect culturel de la communauté fr.wikipédia tout en respectant toutes les décisions d'ordre épistémologique, méthodologique et éthique qui viennent tout juste d'être exprimées. Pour ce faire, l'organisation pratique de mes recherches s'est basée autour de quatre principes de production et de diffusion du savoir :

  1. L'expérimentation personnelle.
  2. Les discussions avec les autres utilisateurs.
  3. L'analyses qualitatives et quantitatives des informations récoltées sur l'espace fr.wikipedia.
  4. La synthèse et la publication des informations.

L'expérimentation personnelle[modifier | modifier le wikicode]

Il s'agit ici principalement des expériences relatées dans mon carnet de terrain que j'ai commencé hors ligne le 26 février 2011, en début d'observation participante. Ce carnet a été publié en ligne le 5 juin 2011 dans une sous page de mon espace de travail sur Wikiversité pour être finalement abandonné peu de temps après, en raison du fait que la majorité des informations récoltées sur mon terrain restaient accessibles en ligne ou étaient directement intégrées dans mon travail écrit sur Wikiversité. Pour comprendre cette démarche, il est important de savoir que toutes mes actions faites sur l'espace fr.wikipedia depuis mon arrivée, comme toutes celles des autres utilisateurs, sont enregistrées et sont accessibles sur une page spéciale dont les résultats affichés par ordre chronologique sont filtrables en fonction du nom de l'utilisateur. Pour une représentation graphique des activités des utilisateurs sur fr.wikipedia, une autre page est aussi disponible sur le site toolserver.org. Enfin, ma page utilisateur qui me sert de lieu de présentation, m'a aussi servi pour stocker en ligne et sur fr.wikipedia tout une série de liens internes pointant vers les lieux d'informations glanés tout au long de mes observations.

Il faut également signaler que dans mes observations participantes au sein de l'espace fr.wikipedia, je me suis peu intéressé au contenu encyclopédique en tant que tel, et ce pour plusieurs raisons. D'une part le contenu de l'encyclopédie est très vaste et demanderait un énorme travail d'analyse de comparaison avec le contenu d'autres encyclopédies pour pouvoir en retirer des informations pertinentes, concernant par exemple certaines tendances ou particularités propres à la communauté. D'autre part, certains travaux d'analyses de contenus de l'encyclopédie ont déjà été réalisés comme le signale Christian Vandendorpe dans son article intitulé Le phénomène Wikipédia: une utopie en marche nous informant que « En décembre 2005, Jim Giles a ainsi publié dans la revue Nature une étude comparée de Wikipédia et de la vénérable Encyclopaedia Britannica (…) Giles aboutit aux mêmes résultats qu’une étude allemande de 2004 qui avait comparé Wikipédia à trois encyclopédies numériques en langue allemande. Elle sera également corroborée en 2006 par l’historien américain Roy Rosenzweig qui, au terme d’une étude très fouillée des articles de sa spécialité, ne trouvera que quatre erreurs de détail dans vingt-cinq biographies, ce qui est minime et se compare très avantageusement aux ouvrages du même genre. » (Vandendorpe 2008, p. 19).

Par contre, et contrairement à l'aspect encyclopédique que j'ai volontairement délaissé, la compréhension des fonctionnalités techniques du site fr.wikipedia m'a demandé énormément de temps, et fut une démarche incontournable pour comprendre les interactions sociales vu l'importance de ces aspects au niveau des relations entre les membres de la communauté. Sans entrer dans les détails, ces aspects techniques de l'espace fr.wikipedia seront abordés dans le deuxième chapitre de ce travail pour permettre aux lecteurs de mieux comprendre le « pourquoi du comment » de l'organisation sociale fr.wikipedia et des interactions entre ses membres. Malheureusement, je n'ai pu expérimenter que les fonctionnalités techniques qui m'étaient accessibles en raison de mon statut de simple utilisateur. Certaines fonctionnalités du site ne sont en effet accessibles qu'à certains utilisateurs bénéficiant de statuts particuliers tel que cela sera présenté dans le chapitre La communauté fr.wikipedia. Pour ces outils spécifiques, leur présentation sera donc basée sur des informations recueillies sur base d'entretiens plutôt que sur base d'expérimentations.

Les discussions avec les autres utilisateurs[modifier | modifier le wikicode]

Sur fr.wikipedia, il est possible de distinguer facilement les contributeurs enregistrés et les contributeurs non enregistrés seulement identifiables par leur adresse IP. Pour réduire le champ de mes recherches, j'ai fait le choix de m'intéresser uniquement aux utilisateurs enregistrés avec qui la communication était plus aisée et l'identité unique garantie (une adresse IP peut être utilisée par plusieurs ordinateurs différents). Malgré cette restriction, la page statistique de fr.wikipedia m'indiquait qu'il y avait plus d'un million de comptes utilisateur enregistrés sur fr.wikipedia, mais comme il sera vu plus tard seulement une faible part de tous ces comptes utilisateur est très active.

Mes premières rencontres furent spontanées et dans un premier temps se sont faites par l'initiative d'autres wikipédiens, comme ce fut le cas du premier message de bienvenue de Theoliane. Trizek, un autre utilisateur me laissa aussi spontanément un autre message pour m'expliquer qu'il avait corrigé une de mes erreurs d'édition et me donnait conseil pour mes opérations futures. Ensuite, ce fut le tour de VonTasha qui déposa un message me proposant de devenir ma marraine Wikipédia. Pendant que d'autres utilisateurs me contactaient spontanément, j'ai aussi fait des premiers pas, parfois concluants mais pas toujours comme en témoigne la sous-page utilisateur dans laquelle j'ai rassemblé tous mes messages sans réponse. Pour faciliter le retour aux sources d'informations contenues dans mes discussions avec les autres utilisateurs, j'ai fini par créer le 17/03/2011 un système de classement de mes discussions en sous-pages qui regroupent séparément les discussions en dialogues.

Autre lieu de discussion, la page de discussion du travail [7] fut utilisée comme espace de collaboration en ligne. Afin d'y définir les principes de collaboration, j'y ai écrit ce message d'introduction repris ci-dessous et par facilité d'écriture dans ce travail, toutes les citations qui proviendront de cette page de discussion seront référencées par l'indice [7] tel qu'il vient d'être utilisé. :

Tout au long de mes travaux de recherches, j'ai aussi eu de nombreuses discussions sur les différents canaux IRC attribués au projet fr.wikipedia. Parmi ces canaux, j'ai principalement utilisé les deux canaux les plus actifs qui sont #wikipedia-fr et #wikipedia-fr-liverc. En raison de ma méthodologie de travail et des règles d'éthique dont il a déjà été question plus haut dans ce travail, j'ai principalement utilisé ces espaces comme lieu de redirection à chaque fois que je n'arrivais pas à trouver certaines informations sur l'espace fr.wikipedia ce fut aussi par moment l'occasion d'inviter les contributeurs présents à relire mon travail ou à collaborer avec moi sur celui-ci via sa page de discussion. Au final donc, et par respect à ce qui est demandé aux utilisateurs, aucune des nombreuses conversations que j'ai pu avoir sur ce canal n'aura servi de base pour la rédaction d'une quelconque partie de ce travail. Par contre, c'est grâce au contenu de ces conversation que j'ai pu trouver sur l'espace fr.wikipedia une part non négligeable des informations présentes dans ce travail.

J'ai aussi eu quelques contacts très sommaires via la plateforme Facebook, par échanges d'e-mail, ou via Twitter comme ce fut le cas par exemple avec la présidente de l'association Wikimédia France. Mais encore une fois, sans que le contenu de nos discussions soit repris dans ce travail. Reste enfin à signaler que j'ai aussi eu des contacts réguliers avec certains utilisateurs du projet Wikiversité francophone où j'ai rédigé ce travail (aussi par chat). De nombreuses communications qui avaient pour but de répondre à certaines questions techniques ou organisationnelles concernant mes activités sur cet espace, mais dont je ne parlerai pas dans ce travail pour ne pas sortir du contexte fr.wikipedia comme il fut décidé dans la partie méthodologique.

Les analyses qualitatives et quantitatives de l'espace fr.wikipedia[modifier | modifier le wikicode]

Le fait que toutes les informations récoltées lors d'une ethnographie en ligne soient directement livrées en format numérique par l'intermédiaire d'un ordinateur apporte de nombreux avantages en termes de récolte d'enregistrement et de traitement de ces informations. Un ordinateur en ligne est en effet une formidable extension des facultés intellectuelles qui permet d'une part, un stockage et un accès rapide à une quantité d'informations d'une façon semble-t-il illimitée et d'autre part, de réaliser des calculs d'analyses de ces informations dépassant largement les capacités du cerveau humain en termes de quantité, rapidité et fiabilité. Dans le cas d'un terrain en ligne, toutes les informations textuelles peuvent être enregistrées, analysées et restituées sans que cela nécessite un travail de retranscription comme c'est le cas pour des informations contenues dans un carnet de terrain ou d'un enregistrement d'entretien. Ceux qui ont une certaine maîtrise de l'outil informatique, peuvent aussi installer divers logiciels dont certains sont libres d'utilisation et de droit pour améliorer les fonctionnalités de leurs ordinateurs. Personnellement, cela m'a certainement permis de gagner du temps en termes de découverte, accès, enregistrement et analyse des informations disponibles sur Internet concernant mon sujet d'étude. Aussi, dans le but de partager ces outils avec les lecteurs mais aussi pour illustrer mes convictions concernant le mouvement des logiciels libres, toute la configuration de mes ordinateurs sera décrite dans l'annexe 4 de ce travail.

En plus des outils qu'il est possible d'installer sur son ordinateur, il existe aussi de nombreuses pages web[8] offrant des outils d'analyses statistiques parfois en temps réel sans qu'aucune récolte ou traitement d'information soit nécessaire au préalable. Une des pages du site toolserver.org par exemple offre la possibilité de visualiser de nombreux graphiques en fonction des thèmes suivants « Activité | Participants | Articles | Images | Vandalisme ». Ces informations complétées par d'autres informations écrites seront donc tout naturellement exploitées durant mes travaux de recherches même si le temps disponible avant la remise de mon travail me limite dans l'exploitation de toute cette profusion d'informations statistiques.

D'un point de vue qualitatif maintenant, l'espace fr.wikipedia comprend une quantité d'informations disponibles d'une telle taille qu'il serait impossible pour un seul être humain d'en analyser son intégralité. Cependant, puisque toutes ces informations sont disponibles en format numérique, elles sont aussi susceptibles d'être analysées de façon qualitative au départ d'un des nombreux outils informatiques d'analyse de contenu ou d'analyse du discours comme par exemple, Weft QDA pour citer un des plus connus parmi les logiciels libres, Alceste pour citer un logiciel propriétaire de conception française ou encore Sémato pour citer un outil utilisable en ligne et gratuitement.

La synthèse et la publication des informations[modifier | modifier le wikicode]

J'ai longtemps cherché la meilleure façon de rédiger et de présenter ce travail de recherche. La façon traditionnelle aurait été de le rédiger hors-ligne à l'aide du traitement de texte de mon ordinateur personnel, de le graver ensuite sur un CD ROM, et enfin l'imprimer en trois exemplaires afin de déposer le tout au secrétariat des étudiants comme il me l'est demandé dans le Vademecum Mémoire de l'étudiant de master 120 en anthropologie. Sur les trois exemplaires remis l'un sera destiné à mon promoteur, un autre au rapporteur et le troisième déposé en bibliothèque pour permettre sa consultation à toutes personnes désireuses de le faire, ce qui est somme toute une faible visibilité pour un travail relativement conséquent.

Par rapport à cette faible visibilité accordée aux écrits d'étudiants universitaires en général, j'avais déjà fait l'expérience de publier un de mes travaux en ligne. Il s’agissait de ce travail de sociologie déjà cité, réalisé sur le site de rencontre rendez-vous.be. Ce travail, je l'avais aussi à l'époque édité en ligne sur un blog situé sur le même espace que celui exploré durant cette recherche. C'était pour moi, à la fois une démarche très éthique dans le sens où j'offrais un droit de réponse et de contestation aux personnes concernées par mes écrits et que j'avais pris soin d'informer de la naissance du blog, mais aussi une façon de partager un savoir qui pouvait intéresser les utilisateurs du site puisque celui-ci les concernait directement. Suite à la mise en ligne de mon travail, je fus surpris d'une part par le nombre de consultations de mon blog, qui se chiffrait à 3534 consultations pour 2190 visiteurs uniques en date du 24/07/2011, soit 3 ans et demi après sa publication, et d'autre part de ne recevoir sur tout ce temps que trois/quatre messages en retour. Un jour, cependant, je fus surpris de recevoir un courriel d'une chercheuse d'université française me demandant de lui transmettre mon nom de famille afin de permettre un référencement de mon travail dans une banque de données en ligne concernant le sujet des inégalités sociales.

C'est donc dans un état d'esprit similaire que j'ai d'abord pensé à rédiger mon travail de recherche sur fr.wikipedia dans un blog que je comptais installer sur un espace privé, acheté à une société d'hébergement d'espace web. J'ai ensuite pensé rédiger mon travail directement sur ma page utilisateur fr.wikipedia, mais je m'exposais dès lors au risque d'être critiqué pour avoir utilisé un espace qui n'y était pas dédié. Enfin, grâce à la consultation de plusieurs utilisateurs fr.wikipedia, j'ai découvert que sur l'espace fr.wikiversity il était permis de rédiger des travaux de recherches. C'est donc sur cette espace que le 5 mai 2011, je commençais à rédiger mon travail en ligne. Pris par l'enthousiasme de cette découverte, je décidais quelques jours plus tard de publier sur cet espace tous mes travaux d'université en raison de ces sept avantages :

  • C'est une façon simple de partager mes travaux et donc mon expérience universitaire avec les gens qui voudraient en prendre connaissance tout en les déposant dans un lieu sûr où la version originale serait archivée et accessible à jamais.
  • Wikiversité est à la fois un endroit accessible à tous, très bien référencé par les moteurs de recherche, gratuit et sans publicité.
  • Une fois placés sous licence libre, mes travaux étaient à la fois un don pour la collectivité et une garantie de paternité sur mes écrits déjouant toute forme de plagiat.
  • Je reçois un avertissement par courriel à chaque fois qu'une personne modifie un de mes travaux ou dépose un message sur la page de discussion annexée à chacun de ceux-ci.
  • Pour augmenter la visibilité et la facilité d'accès à mes travaux, je dispose d'une page utilisateur sur laquelle j'ai pu les trier par ordre chronologique et alphabétique dans un liste de liens pointant directement sur la page adéquate.
  • Tous les travaux peuvent être importés depuis le site sur n'importe quel disque dur d'ordinateur sous plusieurs formats, dont le format PDF, ou encore être imprimés directement au départ du site.
  • Et enfin, cerise sur le gâteau, chaque travail en cours ou publié bénéficie, grâce aux fonctionnalités du site, d'un outil de collaboration inégalable permettant à toute personne désireuse d’améliorer le contenu de ces pages, ne serait-ce qu'en corrigeant mes erreurs orthographiques ou syntaxiques sans que cela ne nuise à l'accès et la configuration du texte par quelqu'un d'autre.

Ces raisons m'ont donc poussé à faire cette chose quelque peu nouvelle en anthropologie, à savoir rédiger une monographie tout en continuant mes observations de terrain dans la même action. En effet, que ce soit en termes structurel, technique ou idéologique, les similitudes entre l'espace fr.wikipedia et l'espace fr.wikiversity sont très grandes et les utilisateurs sont pour la plupart inscrits sur les deux espaces. En rédigeant mon travail sur Wikiversité, je rencontrais donc de nouveaux problèmes et établissais de nouvelles interactions qui m'ont permis de mieux comprendre le fonctionnement de l'espace voisin, même si la décision méthodologique de limiter mon sujet d'étude à l'espace fr.wikipedia m'interdira par la suite de mettre en valeur au sein de ce travail mes expériences faites sur l'espace fr.wikiversity.

Ayant fait le choix de rédiger mon travail sur Wikiversité, il aurait été dommage aussi de ne pas profiter de tous les outils de rédaction que procurent ce site pour améliorer la version en ligne de mon travail. J'ai donc utilisé sans en abuser les possibilités qu'offrent les liens internes et les liens externes que représentent les mots de couleur bleu bien connus sur les espaces wiki. Toutefois, je devais garder à l'esprit que ce travail en premier lieu devait être rendu dans une version imprimée. Heureusement je pouvais très facilement imprimer celui-ci au départ d'une version PDF téléchargeable en cliquant sur « Télécharger comme PDF » dans la rubrique « Imprimer / exporter » de la colonne de menu affichée à gauche de la page de ce travail. Par chance, les adresses web de tous les liens externes qui ne sont pas visibles dans la version en ligne sont automatiquement ajoutées dans la version PDF à l'espace indiqué par le code <references /> qui se situe dans le cadre de ce travail dans la partie intitulée « Références en ligne ». Grâce à ce système, la vérification des sources d'informations sera donc possible pour les lecteurs de la version imprimée. Par chance à nouveau, ce système ne fonctionne pas pour tous les liens internes uniquement visibles dans la version en ligne, ce qui évitera de rendre la liste de références en ligne beaucoup trop longue dans la version PDF. Des liens internes ont toutefois été placés dans le texte de ce travail afin de rediriger les lecteurs vers les articles de Wikipédia ou de Wiktionnaire traitant plus en détail d'un sujet, d'un mot, ou d'une personne. La version PDF filtrera donc ainsi tous ces liens difficilement acceptables de nos jours dans un travail universitaire, sans les interdire dans la version en ligne et non officielle.

Enfin, il existe aussi sur l'espace fr.wikipédia des conventions de style d'écriture ainsi que des conventions typographiques que j'ai choisi de respecter, puisque l'un des buts d'une observation participante est de se fondre dans les habitudes des membres de la communauté que l'on observe, afin de mieux appréhender sa vision des choses. Le respect de toutes ces conventions et la mise en page de ce travail en syntaxe wiki avec toute la gestion des liens internes et externes que cela comporte est appelé dans le jargon wikipedia la « wikification », qui consiste à améliorer un article grâce à tous les outils d'édition fournis par la plateforme Wikipédia. Tout ceci a ajouté un surplus de travail considérable dans la rédaction de mon mémoire que j'ai pris comme une forme d'expérimentation de l'espace mais aussi un apprentissage utile pour la rédaction de travaux futurs. Aussi, grâce à toutes ces fonctions supplémentaires, la version en ligne de ce travail sera forcément plus conviviale que la version papier. C'est pour cette raison que j'ai pris la décision de donner pour titre au travail imprimé qu'il m'est demandé de remettre pour archive et consultation l'adresse de l'espace où il peut être consulté en ligne. De cette façon, une personne qui consultera les bases de données contenant les références de mon travail écrit recevra directement dans le titre de mon travail les informations nécessaires pour une consultation en ligne dans une version probablement améliorée. Un système innovant je trouve qui, s'il pouvait être généralisé, simplifierait grandement la vie des chercheurs et des étudiants lorsqu'il s'agit de faire l'état de la question autour d'un sujet d'étude telle que nous allons le faire dans la partie suivante.

L'état de la question[modifier | modifier le wikicode]

Faire l'état de la question est une tradition méthodologique qui consiste à faire le point sur tout ce qui a déjà été rédigé concernant un sujet donné avant d'en aborder une nouvelle étude, en faisant ce que certains appellent « l'état de l'art » ou d'autres « l'état de la question ».

Ayant pris la décision de limiter mes recherches à l'espace francophone de Wikipédia, je me suis donc concentré davantage sur les écrits en langue française. Ce choix fut motivé par le fait que les écrits dans les langues qui m'étaient étrangères ne faisaient jamais référence à ce qui se passe dans l'espace fr.Wikimédia, mais bien dans l'espace Wikipédia de la langue similaire aux écrits. Comme les espaces Wikipédia peuvent être très différents pour chaque langue d'édition, tant d'un point de vue structurel que culturel, j'ai donc concentré mes recherches sur les publications francophones.

Aussi, afin de limiter la liste des écrits disponibles traitant du sujet fr.wikipedia, je me suis volontairement limité aux écrits dont le titre contenait le mot Wikipédia et présentés soit sous forme d'ouvrage broché, soit sous forme d'article au format papier ou PDF, trouvés grâce aux divers moteurs de recherche et catalogues de bibliothèque en ligne, sans oublier la page fr.wikipedia intitulée « Études sur Wikipedia ». Toutes ces recherches ont donc abouti au recensement de cinq ouvrages brochés et 32 articles.

Les livres[modifier | modifier le wikicode]

  • Wikipedia : Découvrir, utiliser, contribuer (Paumier et Devouard 2009) est une présentation générale de l'encyclopédie et de la Fondation Wikipédia ; le livre est aussi accessible en ligne sur le site wikibook.
  • Wikipédia : Comprendre et participer (Blondeel 2006) est un ouvrage un peu similaire au précédent, mais plutôt organisé comme un manuel de l'utilisateur.
  • La révolution Wikipédia - Les encyclopédies vont-elles mourir ? (Gourdain 2007) est un ouvrage réalisé par une équipe d'étudiants en communication sous la direction de Pierre Assouline, qui y rédige une préface très critique concernant notamment l'aspect populiste de l'encyclopédie.
  • Wikipédia média de la connaissance démocratique? (Foglia 2008), est une approche « philosophique et sociologique » de l’encyclopédie collaborative que l'auteur met en place par ses propres écrits mais aussi en récoltant les contributions d'une dizaine de personnes ressources.
  • Wikinomics - Wikipédia, Linux, Youtube, Comment l'intelligence collaborative bouleverse l'économie (Tapscott 2007) est un ouvrage sur la nouvelle économie inspirée de l'idéologie du partage et d'ouverture véhiculée par les milieux du libre et les espaces wiki.

Les articles[modifier | modifier le wikicode]

Accès payant

Voici donc effectué un tour des ouvrages et articles francophones qui comprennent dans leur titre le mot Wikipédia (pour rappel, hors presse, blogosphère et pdf de présentation). Cette liste est donc différente de la liste des références écrites reprise en début d'annexe puisque cette dernière ne reprend que les écrits qui ont été cités dans ce travail et qui ne comportent pas forcément le terme Wikipédia dans leur titre de publication. La partie méthodologique de cette recherche touche à sa fin. Je vous propose d'aborder à présent une nouvelle partie consacrée aux activités des wikipédiens.

Les activités fr.wikipedia[modifier | modifier le wikicode]

L'historique de la construction de l'espace fr.wikipedia[modifier | modifier le wikicode]

Évolution du nombre d'articles sur l'espace fr.wikipedia

Fr.wikipedia est un projet relativement jeune puisqu'il a fêté ses 10 ans de création officielle ce 11 mai 2011, tout en étant ancien dans l'espace Wikimédia étant donné qu'il est apparu quatre mois à peine après le tout premier projet anglophone. Le démarrage du projet francophone Wikipédia fut assez lent par la suite puisque la première page d'accueil connue sur le site ne fut mise en ligne que le 6 juin 2001. Cependant, comme le montre l'illustration ci-contre la croissance du projet en termes de production d'articles fut timide à ses débuts pour passer à une croissance nettement plus importante et constante dès la période 2005 - 2006, avec le passage au million d'articles le 21 septembre 2010 et au million de comptes utilisateurs le 13 février 2011. Voici donc en deux/trois mots un très bref historique de la construction de l'espace fr.wikipedia que nous n'allons pas développer plus loin, puisque cela a été fait dans les détails sur la page la page d'information fr.wikipedia : Historique de Wikipédia en français[9] Cette page comprend toute une suite chronologique de dates d'apparition de nouveaux outils, nouvelles pages organisation et autre fait marquant qui ponctuent l'histoire de fr.wikipedia. Il n'y aurait pas d'intérêt réel à énumérer ici ces dates, elles seront plutôt indiquées au fur et à mesure que l'on aborde les sujets et à chaque fois référencée par l'indice [9] comme cela vient d'être écrit. Il est bon de savoir aussi qu'un historique détaillé sous forme de tableaux statistiques ou de représentations graphiques est aussi accessible sur les pages http://stats.wikimedia.org/FR/TablesWikipediaFR.htm, http://toolserver.org/~gribeco/stats.php, http://stats.wikimedia.org/FR/ChartsWikipediaFR.htm. Suite à ce bref historique, le temps est maintenant venu d'ouvrir le capot de fr.wikipedia pour voir un peu ce qui fait tourner cette impressionnante machine dont la complexité est très sommairement exprimée dans les deux illustrations qui suivent, et dont les principales fonctionnalités permettent aux utilisateurs de fr.wikipedia de configurer leurs espaces et de communiquer entre eux.

La gestion informatique[modifier | modifier le wikicode]

La gestion informatique de toutes les données informatiques qui composent « la Matrix » de l'univers fr.wikipedia est assurée par un groupe de développeurs et d'administrateurs système qui ne font pas partie, ou très occasionnellement des contributeurs fr.wikipedia. Toutes ces personnes gèrent les questions informatiques au départ de différents logiciels dont MediaWiki 1.17wmf1 qui fut la version du logiciel utilisée sur les serveurs informatiques de la Fondation Wikimédia durant la période de ce travail. MediaWiki fonctionne aussi en parallèle avec d'autres logiciels, PHP 5.2.4-2ubuntu5.12wm1 (apache2handler) comme système d'exploitation des serveurs et MySQL 5.1.47-facebook-r3550-log pour la gestion de la base de donnée, le système Apache Subversion qui garantit un système de gestion de versions, distribué sous licence Apache, et BSD qui assure tout l'archivage des pages historiques, plus enfin tout une série d’extensions visibles sur une des pages spéciale du site. Tous les programmes et les informations numériques qu'ils contiennent sont répartis d'une façon relativement complexe en termes de hardware comme peut l'illustrer le schéma ci-dessous.

Illustration no3 :Organisation des serveurs de la Fondation Wikimédia en date du 05/04/5009

Grâce à cette configuration de software et de hardware, toutes les informations contenues sur les serveurs de la fondation sont réparties en différents espaces de noms accessibles en lecture ou en écriture en fonction des droits attribués aux utilisateurs, droits qui sont le plus souvent liés à un statut technique (voir chapitre : La communauté fr.wikipedia). Ces espaces de noms facilitent grandement le classement et la recherche de ce qui est écrit sur l'espace fr.wikipedia (voir chapitres : Outils d'édition et Outils de recherches). Autre caractéristique importante de MediaWiki, ce logiciel n'effacera de façon automatique et définitive qu'une partie minime des informations transmises sur fr.wikipedia à chaque fois qu'un utilisateur y pose un acte. Seules certaines informations techniques concernant les connexions entre ordinateurs peuvent être effacées après quelques mois, et selon une archive concernant une prise de décision faite en 2006, « Les historiques sont conservés aussi scrupuleusement que la technique le permet. Seuls des cas violant une loi bien identifiée (droit d'auteur, diffamation, incitation au crime) peuvent être masqués. ». Car il reste toutefois possible, selon certaines procédures, de masquer certaines informations à la vue du grand public sans pour autant les effacer des disques durs des serveurs, ce qui les rend uniquement visibles par certains utilisateurs qui ont un droit d'accès. C'est donc grâce à ce principe que l'on peut lire sur la page fr.wp Wikipédia:Principes fondateurs cette phrase rassurante: « si vous faites des erreurs, d’autres contributeurs les détecteront, les corrigeront et vous les expliqueront. Ne vous inquiétez pas non plus de commettre un impair : toutes les versions précédentes des articles sont conservées et accessibles par le biais de l’historique, il est donc impossible d’endommager ou perdre irrémédiablement de l’information sur Wikipédia. Mais n’oubliez pas que tout ce que vous écrivez sera préservé pour la postérité. »

L'enregistrement des adresses IP, qui est un code d'identification chiffré utilisé lors de la connexion des ordinateurs d'utilisateurs aux serveurs hébergeant fr.wikipedia, permet d'identifier, de regrouper et de suivre toutes les modifications faites par un ordinateur et dans une certaine mesure la ou les personnes utilisant ce dernier qu'ils soient enregistrés ou non. Grâce à l'enregistrement des adresses IP, il est aussi possible avec des outils mis à disposition du logiciel MediaWiki, de bloquer l'accès au site en écriture et/ou en consultation à des ordinateurs utilisés par exemple par des personnes mal intentionnées faisant preuve à répétition d'acte de vandalisme ou d'un manque flagrant et prouvé de savoir-vivre (voir partie : Les blocage d'adresses IP et de comptes utilisateurs). Grâce à l'identification des adresses IP, il est aussi possible de détecter celles qui ont été utilisées pour la création de plusieurs comptes utilisateurs dans de mauvaises intentions comme pour influencer les votes ou les prises de décisions au sein de la communauté par exemple.

Le logiciel MediaWiki met donc à disposition des utilisateurs, en fonction de certains statuts acquis par expérience ou suite à une décision collective prise par la communauté, toute une série d'outils lui offrant la possibilité de configurer, surveiller et protéger l'espace fr.wikipedia. Certains espaces de noms restent toutefois réservés aux programmateurs et aux administrateurs du système pour la configuration purement technique de fr.wikipedia. Afin de permettre une communication avec les programmeurs, il existe toute fois l'espace MediaWiki qui permet aux utilisateurs qui ne sont pas développeurs de pouvoir personnaliser ou traduire l'interface Web de MediaWiki. Ces pages d'édition et de discussion sont cependant protégées afin d'empêcher le vandalisme et ne peuvent donc être éditées que par les administrateurs du site.

Parmi les actions qu'un utilisateur peut faire sur fr.wikipedia, il est bon de distinguer ce qui est communément appelé la contribution et l’opération. Une contribution étant plutôt assimilée aux actes d'édition de page comme cela est représenté dans la prochaine illustration, tandis qu'une opération serait plutôt assimilée à un acte de configuration dont voici la liste :

StructurationPagesWikipediaV0.5.jpg

Toute cette machinerie a été créée par des développeurs et administrateurs système qui l'entretiennent. Ces derniers ne forment pas un groupe local spécifique de fr.wikipedia ; tout utilisateur fr.wikipedia possédant une connaissance minimale de l'anglais peut les contacter pour poser certaines questions, déclencher des alertes ou par exemple faire des propositions d'améliorations, via un espace de Bugzilla dédié aux espaces web hébergés par la Fondation Wikimédia, mais aussi sur le canal IRC #wikimedia-tech sur freenode plutôt dédié à faire part dans l'urgence d'un bug informatique ou autre. Dans ces contacts avec les programmeurs et administrateur système, il serait donc ainsi possible pour un utilisateur suffisamment averti de discuter de toutes les opérations système listées et filtrables au départ de sur une page spéciale consacrée aux journaux publics.

Le principal étant dit sur l'aspect purement informatique, nous allons aborder maintenant la présentation de l'ensemble des activités offertes par le logiciel dans le but d'agir et de transformer l'espace fr.wikipedia tout en contribuant à toute une organisation communautaire.

L'édition[modifier | modifier le wikicode]

Selon le propos de Jacques Dufresne, philosophe québécois porteur du projet de l'encyclopédie en ligne http://agora.qc.ca, propos recueilli par les auteurs de La révolution Wikipédia, une des collaboratrices, rémunérée pour la rédaction d'articles aurait quitté le projet pour contribuer gratuitement à Wikipédia, « parce qu'elle n'aimait pas l'autorité et que nous avions refusé certains de ses dessins » (Gourdain 2007, p. 110). Serais-ce donc cela la magie auto-productrice de fr.wikipedia, une absence d'autorité et une liberté de projet ?

En réponse à cette question, j'aimerais partager quelques considérations, fruit de mon travail d'observation participante bien que je n'ai malheureusement pas eu le temps de participer longuement à l'amélioration de l'espace encyclopédique fr.wikipedia en tant que tel. Mes contributions encyclopédiques se sont limitées à la création de deux nouveaux articles l'un sous le titre de « Anthropologie fondamentale » l'autre sous le titre Anthropologie sociale et culturelle », et à l'amélioration de certaines autres pages dont principalement la page de présentation du portail anthropologie. Ce peu de temps consacré à l'espace encyclopédique m'a toutefois permis de me rendre compte que contribuer à la construction de cet espace est une expérience passionnante en raison de plusieurs facteurs :

  • Comme cette contribution est libre et parfaitement auto-motivée, il va de soi que l'on y fait uniquement ce qu'il nous plaît et quand cela nous plaît. Je n'aurais par exemple eu aucun plaisir à me lever à six heures du matin pour contribuer sur un sujet qui ne m'intéressait pas et pour lequel forcément je n'avais ni connaissance, ni référence.
  • L'idée de réaliser un travail qui sera exposé sur les pages d'un des sites les plus visités de la planète apporte un sens profond à l'investissement que l'on donne, en tout cas bien plus qu'un travail scolaire qui ne sera lu que par un professeur sans même en avoir parfois aucune garantie.
  • Le retour des autres contributeurs et leur aide face à des problèmes d'édition qui vous semblent insolubles rend l'expérience d'autant plus grisante que l'on se sent à la fois encouragé et supporté dans une entreprise dont le profit est celui de tous et chacun.
  • Avec un peu de recul par rapport à ce système de production/consommation, on se rend compte rapidement que quelque soit son investissement, on sera toujours gagnant puisqu'il est très improbable sur une expérience à long terme que la quantité d'information que l'on produit sur l'encyclopédie durant ses contributions dépasse la quantité d'informations récoltées durant sa consultation.
  • Il y a l'aspect idéologique véhiculé par l'entreprise avec toutes les valeurs du mouvement libre, même si on n'est pas forcé d'y adhérer lorsque l'on se lance dans ce type d'action.
  • Enfin, on acquiert au fil des éditions une reconnaissance de la communauté, voir un prestige social qui fait grandir un sentiment réconfortant d'appartenance au groupe.

Quant à expliquer comment doit se faire une édition, nous n'allons pas aborder le sujet dans ce travail puisque qu'il fut un des sujets principaux de deux ouvrages de référence présentés en annexe 2 sous le titre État de la question avec pour rappel cet ouvrage accessible en ligne Wikipedia : Découvrir, utiliser, contribuer (Paumier 2009) et cet autre disponible en librairie : Wikipédia comprendre et participer (Blondeel 2006). En plus de ces ouvrages, de nombreuses pages d'aide sont aussi accessibles sur fr.wikipedia au départ de la page d'aide fr.wikipedia : Sommaire. Toutefois, dans le cadre de ce travail, il semble important d'aborder la chose sur laquelle repose toute l'édition, mais aussi un grand nombre d'actions au sein de fr.wikipedia, à savoir une syntaxe propre au logiciel MediaWiki appelée syntaxe wiki.

La syntaxe Wikipédia[modifier | modifier le wikicode]

Partiellement expliquée sur une page d'aide de Wikipédia, la syntaxe Wikipédia permet à la fois une écriture simple puisqu'elle reconnaît la syntaxe habituelle du français, tout en offrant de grandes possibilités de mise en page. Grâce à elle, par exemple, tout un système de modèles a été mis en place pour permettre aux contributeurs plus expérimentés d'aider les moins expérimentés pour une mise en page « prête à l'emploi » et parfois paramétrable. Pour l'utilisateur le moins expérimenté, il suffit d'écrire le code syntaxique correspondant à l'un des modèles créés par un utilisateur expérimenté dans la page de modification, pour profiter de toute une mise en page complexe qui apparaîtra automatiquement sur la page de présentation. Pour exemple, tout au long de mon travail d'écriture sur Wikiversité qui précéda la remise officielle de celui-ci, j'ai apposé le modèle repris sous le code « {{pas fini}} » au début de ma page de modification afin de pouvoir profiter du résultat suivant en début de page de présentation :

Image logo indiquant que la page n'est pas fini

Cette page n’est pas finie. Elle est en phase d’écriture ou de restructuration importante.

  • Son état actuel est provisoire et doit être pris avec prudence.
  • Une version améliorée est en préparation et devrait être disponible prochainement.

Pour en suivre l’avancement ou y participer, veuillez consulter la page de discussion.

D'autres modèles sont paramétrables comme par exemple certaines « boites utilisateur » qui sont des modèles que les utilisateurs peuvent placer sur leur page utilisateur pour se présenter à la communauté. Ces boites utilisateur permettent aussi des recherches au sein de la communauté puisqu'ils affichent un petit triangle en bordure de cadre qui revoie à une page catégorie reprenant la liste des utilisateurs du modèle en question, ce qui permet donc de lister les utilisateurs en fonction de certaines caractéristiques.

Belgique
Belgique
Wikipédia
Wikipédia

Par exemple, si l'on place et paramètre le modèle « {{Boîte Utilisateur| habite Belgique | Wikipédia}} », cela créera l'apparition de deux boites utilisateur égales à celles qui apparaissent à droite de ce texte, que l'on peut avantageusement placer sur sa page d'utilisateur pour transmettre des informations concernant son profil. Tout ceci en sachant bien qu'il existe des centaines de boites utilisateurs toutes mises à disposition des utilisateurs au départ d'une page du site qui les reprend toutes par catégories

Un des avantages des boites utilisateurs c'est que si l'on clique sur le petit triangle qui apparait dans le coin supérieur droit de la boite utilisateur Belgique, cela nous renvoie vers une page de catégorie sur laquelle se trouve une liste par ordre alphabétique de tous les utilisateurs de cette boite et que l'on peut donc supposer être belges, avec pour chaque utilisateur un lien sortant vers sa page de présentation. Il ne faut pas oublier bien sûr que ce résultat ne concerne que les utilisateur de l'espace fr.wikiversity et pas des autres projets de la fondation et que tous les utilisateurs belges sur fr.wikiversity n'ont pas forcément installés sur leur page utilisateur la boîte « Belgique » et qu'ils ne seront donc pas tous repris dans cette page Catégorie:Utilisateur habite Belgique.

Sur fr.wikipedia, s'il est possible d'éditer le contenu des articles, il est aussi bien entendu possible d'éditer leur titre en créant une nouvelle page, mais renommer celle-ci ne sera possible que via un compte utilisateur de quatre jours d'ancienneté accomplis. Avant ces quatre jours, il ne sera pas possible non plus via ce compte d'importer des fichiers dans des formats autorisés repris sur la page spéciale contenu MIME.

Le système fr.wikipedia est donc équipé pour permettre toute réparation possible d'erreurs avec, comme nous allons le voir, des outils qui permettent de défaire toute action ou édition en quelques clics, bien qu'il restera toujours une trace de cette erreur quelque part. De plus, le site met aussi à disposition des utilisateurs une page bac à sable destinée aux expérimentations puisqu'elle est automatiquement remise à son état initial toutes les demi-heures. Quant aux utilisateurs en panne d'inspiration, pas de souci : sur fr.wikipedia, il y a toujours à faire pour améliorer l'encyclopédie, par exemple en participant aux travaux de maintenance.

La maintenance[modifier | modifier le wikicode]

La maintenance est une activité primordiale sur fr.wikipedia puisqu'une part des contributions faite sur l'encyclopédie provient de contributeurs inexpérimentés. Pour garder une certaine cohérence, tant au niveau du fond que de la forme sur l'ensemble des articles proposé par l'encyclopédie, il est donc souvent nécessaire de revisiter les nouvelles contributions afin d'y apporter des améliorations nécessaires. Ces améliorations sont parfois très spécifiques à l'environnement fr.wikipedia puisque une encyclopédie en ligne offre toute une série d'outils d'édition inexistant pour une encyclopédie papier, comme par exemple l'installation de toute une série d'hyperliens permettant de passer d'un article à l'autre pour renvoyer le lecteur vers des connaissances prérequises. Toute cette partie des travaux de maintenance spécifique est d'ailleurs appelée par les wikipédiens la « wikification » et fait l'objet de la page d'aide fr.wikipedia : Wikification. Ainsi, l'activité de maintenance ne diffère de l'activité d'édition que dans son objectif qui est d'améliorer l'encyclopédie plus que de créer du nouveau contenu, mais il ne faut pas cependant négliger son rôle dans la communauté et les répercussions que la maintenance peut avoir au niveau de la vie communautaire, car si les activités de maintenance améliorent la présentation du contenu, elle peut aussi intervenir comme nous allons le voir dans la sélection du contenu lui-même. Dans l'environnement fr.wikipedia, une série d'outils que nous allons voir à présent permettent aussi de filtrer parmi les propositions des utilisateurs ce qui deviendra le contenu de l'encyclopédie. Tout ceci provoque inévitablement des débats, voire des polémiques, qui se déroulent tout au long de diverses procédures qui seront abordées plus loin dans ce travail.

La maintenance par édition[modifier | modifier le wikicode]

Les outils d'édition sont les premiers outils de maintenance mis à la disposition de tous les utilisateurs. De nombreux modèles sont rassemblés sur la page de modèles de maintenance et permettent dans l'ensemble de se rendre compte que le terme maintenance, sur fr.wikipedia, est une formule générique qui désigne toutes les actions possibles pouvant améliorer l'espace encyclopédique. Les modèles de maintenances se placent en général en début d'article pour indiquer, grâce à un bandeau, les lacunes de celui-ci (conventions bibliographiques, mauvais style, manque de sources, anthropocentrisme…).

Grâce aux outils d'édition, il est donc déjà possible de participer à l'organisation globale de la maintenance, orchestrée via la page du projet maintenance. Lorsque l'on fait de la maintenance, la recommandation faite aux contributeurs sur la page d'aide fr.wikipedia : Toujours commenter ses modification dans la boite de résumé est d'autant plus importante à respecter. Cette procédure, en effet, facilite la consultation des pages d'historique et de suivi présentées prochainement, en y affichant, pour chaque modification qui apparaît dans les listes de ces pages, le résumé en question.

En plus de l'amélioration plus ou moins importante du contenu des pages, qui peut aller d'une correction orthographique à la refonte complète d'un article, les actions de maintenance peuvent aussi prendre en charge les améliorations concernant la liste des articles accessibles dans l'espace public encyclopédique. Cette dernière amélioration peut se faire selon quatre types d'actions possibles : le renommage, la fusion, la suppression et la réhabilitation de pages encyclopédiques.

Le renommage[modifier | modifier le wikicode]

Nous avons déjà vu qu'il est possible à tout utilisateur enregistré depuis plus de quatre jours de renommer le nom d'une page, en suivant les indications présentes sur la page d'aide fr.wikipedia : Renommage. Cependant, certaines pages ou titres de page peuvent être protégés (voir titre : La protection et la semi protection de pages et dans ce cas, le renommage ne pourra se faire que par un administrateur (voir titre : Les administrateurs), suite à une demande qui pourra être adressée sur la page fr.wikipedia : Demande de renommage. Par contre, s'il s'agit de renommer un compte utilisateur et par conséquent le titre d'une page utilisateur, les administrateurs ne sont pas habilités à le faire et il faut dans ce cas précis s'adresser à un bureaucrate (voir titre : Les bureaucrates), demande qui pourra être adressée sur une autre page fr.wikipedia destinée à cette effet. Reste enfin à signaler que le renommage des fichiers, comme la plupart des actions faite sur ce type de page, répondent à des procédures particulières qui seront abordées sous le titre "La procédure".

La fusion de contenus[modifier | modifier le wikicode]

Parmi les trois types d'amélioration dont il vient d'être question, seule la fusion du contenu de deux articles est possible pour tous les utilisateurs. Comme l'indique la page d'aide à la fusion, la fusion est envisageable « Quand plusieurs contributeurs ont développé en parallèle des articles différents sur un même sujet, ou quand un article n'a pas le potentiel encyclopédique pour se développer et constituer à terme un article autonome et pertinent ». Mais avant de réaliser la fusion, il est de bon ton de placer la proposition de fusion sur la page fr.wikipedia : Page à fusionner pour débattre (si nécessaire) de la pertinence de celle-ci ou du choix du nouveau titre ; cette discussion se poursuit jusqu'à l'obtention d'un certain consensus. Une fois la fusion du contenu des articles effectuée, il faudra ensuite que des administrateurs du site (voir partie : Les administrateurs) s'occupent de la fusion des historiques, car seuls ceux-ci possèdent les droits d'accès à l'outil permettant cette fusion plus délicate, puisque elle doit respecter les droits d'auteurs des contributeurs de chaque partie fusionnée. Afin d'informer les administrateurs mais aussi les utilisateurs qu'une fusion vient d'être faite, une demande sur la page fr.wikipedia : Demande de fusion d'historique doit être faite.

La fusion d'historiques[modifier | modifier le wikicode]

Les procédures à suivre pour opérer une fusion d'historique sont mises à disposition des administrateurs sur la page de demande de fusion d'historique qui vient d'être citée. Il s'agit d'une procédure relativement complexe dont l'explication n'apporterait rien dans le cadre de ce travail, mais il est intéressant encore une fois, grâce à la reprise ci-dessous d'une des recommandations, de noter à quel point la transparence et le souci de conservation de toutes les informations contenues sur fr.wikipedia fait l'objet d'une attention permanente :

« Par ailleurs, pour éviter de remettre à jour des modifications effacées pour copyvio (c'est-à-dire pour non respect des licences d'éditions) ou insultes, prenez bien garde à vérifier, avant chaque suppression, la liste des modifications déjà supprimées, et pensez à les décocher (ou ne pas les cocher) lors de la restauration finale (cf. la démarche opératoire). »

Toutefois, il arrive que, comme l'écrit Vontasha[7], une des administratrices du site, « la fusion d'historique n'est pas toujours souhaitable : dans certains cas, mélanger deux historiques trop copieux rendrait le résultat illisible et inutilisable ; on préfère alors les laisser séparés : un des deux historiques reste en place, l'autre est remplacé par le modèle "Crédit d'auteurs" ». Dans ce cas, un modèle "Crédit d'auteurs" est à placer sur la page de discussion de l'article ayant subi une fusion de contenu sans fusion d'historique, dans le but de créditer tous les auteurs des informations présentes dans la page finale. Notons enfin au sujet des comptes utilisateur que, selon la réponse reçue à une de mes questions posée sur une page fr.wikipedia , « la fusion de compte n'est pas possible en tout cas sans démarche improbable auprès de développeurs ». Quant à savoir la raison pour laquelle la fusion d'historique ne peut être faite que par les administrateurs du site, cela tient au fait que cette opération nécessite l'utilisation d'un outil de suppression de page que nous allons découvrir à présent, et qui ne pourrait être mis dans d'autre mains que celles de certains utilisateurs de confiance.

La suppression et la restauration de pages[modifier | modifier le wikicode]

L'outil de suppression est un outil très important dans le sens où il permet de mettre hors de vue des utilisateurs sans statut technique des pages créées par d'autres utilisateurs. Encore un fois, il ne faudrait pas assimiler le terme supprimer au terme effacer. Si cet outil supprime une page de l'espace visible aux utilisateurs sans statut technique, il ne l'efface pas pour autant du disque dur des serveurs. De la sorte, il est toujours possible pour les utilisateurs habilités de consulter les pages supprimées, pour des raisons juridiques par exemple, mais aussi de les restaurer en cas de besoin et/ou suite à une demande de restauration.

Outil de suppression de pages et ses fonctionnalités

Cet outil présenté de façon graphique dans l'illustration ci-dessus ne peut donc être utilisé par les administrateurs que de façon exceptionnelle, dans des conditions bien déterminées et toujours après concertation de la communauté. Une demande de suppression peut être faite aux administrateurs par n'importe quel utilisateur enregistré et la page d'aide fr.wikipedia : Suppression est mise à disposition des utilisateurs pour les orienter vers les différents lieux d'information et de demandes en fonction des différents cas de figures.

Dans un premier cas de figure, il faut se rendre sur la page fr.wikipedia : Demande de suppression immédiate pour une demande de suppression de page répondant à l'une des conditions définie sur la page selon les informations issues de celle-ci :

« Vous allez demander la suppression immédiate d'une page par un administrateur.
Voici les divers cas possibles : création aberrante telle qu'un vandalisme, un canular ou un bac à sable ; page créée par erreur dont le seul auteur demande sa suppression ; procédure de suppression terminée dont le consensus est clair ; catégorie vide dont le titre est incorrect ; modèle inutilisé ; page personnelle à la demande de son propriétaire.
Pour tous les autres cas, effectuez vos demandes via la procédure habituelle concernant les pages (pour les images, voir Wikipédia:Images à supprimer).
Il est par ailleurs possible d'effectuer une demande de suppression immédiate en plaçant le modèle {{Suppression Immédiate}} sur l'article ou via le salon IRC de Wikipédia : #wikipedia-fr »

Une page d'aide à la suppression immédiate est aussi disponible dans laquelle on peut lire :

« La suppression de page n'est pas une action plaisante. Il est souvent préférable d'inciter les contributeurs à améliorer un article qui débute sa vie encyclopédique, plutôt que de le supprimer sans attendre. »

Dans cette page d’information sur la suppression immédiate, il est aussi décrit un processus qui permet de simplifier ces demandes de suppression grâce au blanchiment de la page, entendez par là effacer tout son contenu grâce aux outils d'édition. Mais la page d'information précise dans ce cas que :

« Votre blanchiment doit impérativement être justifié avec précision dans la boîte de résumé (écrivez par exemple « blanchi car gag/insultes/mauvaise langue/charabia/etc. »), puis avertissez le créateur de la page.
Les administrateurs vérifient périodiquement à l'aide de la page spéciale « Articles courts » la présence de pages blanches – leur taille est de zéro octet – dans l'espace encyclopédique, qu'ils suppriment ou restaurent après avoir accompli toutes les vérifications utiles. »

Voyons maintenant ce qu'il en est de tous les autres cas de suppression qui peuvent s'avérer beaucoup plus problématiques au niveau de la prise de décision et pour lesquels une procédure plus élaborée de consultation de la communauté par vote est mise en place. Nous en reparlerons plus loin dans ce travail sous le titre La procédure. Comme il est écrit en introduction de la page fr.wikipedia : Page à supprimer, « Avant de proposer un article à la suppression parce que sa vérifiabilité ou sa notoriété est faible, il est recommandé de voir s'il est possible d’intégrer son contenu dans un article plus général. Si cela a été oublié, il est recommandé de le faire pendant ou après la PàS (NDR : lire "page à supprimer"). » et aussi « Les pages dont le sujet est pertinent mais mal traité peuvent être immédiatement corrigées ou ajoutées à la liste des articles non neutres, mais pas ici. »

Toute page supprimée peut ensuite être sujette à une procédure de restauration au départ de la page fr.wikipedia : Demande de restauration, dans laquelle on peut signaler le nom de la page supprimée, qu'il est possible de retrouver en cas d'oubli sur la page spéciale fr.wikipedia : Journal/delete

À côté de toutes ces règles, il existe aussi d'autre conventions implicites de limitation des suppression telles qu'elles furent exprimées par VonTasha[6] :

  • « les sous-pages utilisateurs, les admins (NDR : lire "administrateurs") n'y touchent pas de leur propre chef : il faut que l'utilisateur à qui elles appartiennent demande expressément leur suppression (elles peuvent donc servir de brouillon, de pages d'archivage, etc), »
  • pour les autres pages (modèles, aides, catégories, etc.), la suppression peut survenir en cas d'obsolescence (pour les modèles), et/ou en cas de pages vides (pour les catégories)
  • certaines pages, qui techniquement pourraient être supprimées par les admins, ne le sont jamais comme par exemple les pages de votes : élections, prises de décision, sondages, consultations pour les pages à supprimer ("PàS"), votes pour les labels, etc. Idem pour les pages de discussion qui sont conservées automatiquement (même si certaines peuvent être blanchies : voir Blanchiment de courtoisie). »

Enfin, signalons que quelle que soit la procédure, la suppression d'une page (non immédiate) ne pourra se faire sans un avertissement préalable fourni grâce à la mise en place d'un modèle personnalisable qui affiche au dessus de l'article un bandeau pour informer les lecteurs et les auteurs que la demande de suppression a été faite et par qui elle a été faite en présentant différent la personne qui en fait la demande.

La suppression et la restauration de page fait donc partie des tâches les plus ingrates à effectuer par les administrateur puisque c'est par ces outils que l'on détermine quels seront les sujets abordés par l'encyclopédie et donc quelque part ce qui sera censuré ou pas parmi les nouvelles propositions d'article. Même si la décision de retenue de suppression ou de restauration se fait au départ d'une certaine consultation de la communauté, l'application de la décision et la signature de l'acte sont toujours celles d'un administrateur. Aussi, si certaines pages sont proposées à suppression dès leur création, d'autres peuvent l'être bien après leur création par ce qu'elles sont devenues obsolètes, insuffisamment développées ou remplacées par une page plus aboutie sur un sujet similaire mais sous un titre différent, sans qu'une fusion ne semble utile. La recherche de toutes ces pages doit donc se faire avec les mêmes outils que ceux mis à disposition du lecteur pour l'aider dans sa recherche encyclopédique et que nous allons découvrir à l'instant.

La gestion des droits d'utilisateurs[modifier | modifier le wikicode]

Reste pour terminer les actions de maintenance à présenter un outil réservé à un deux groupes très restreints d'utilisateurs dont la fonction est d'assurer la gestion des droits d'utilisateurs. Ainsi seul le groupe des bureaucrates que nous découvrirons plus loin peut utiliser l'outil illustré ci-dessous pour modifier les droits des utilisateurs en fonction des candidatures faites pour certains postes et acceptées par un vote de la communauté ou encore par décision du comité d'arbitrage. Mais tout ceci sera abordé dans les détails tout au long de la prochaine partie de ce travail intitulée La communauté fr.wikipedia.

L'outil de gestion des droits et ses fonctionnalités

La recherche d'informations[modifier | modifier le wikicode]

La recherche d'informations n'est pas une activité propre aux contributeurs. Mais avant de m'intéresser à la contribution sur fr.wikipedia, je ne connaissais pas le dixième des fonctionnalités possibles et offertes aux lecteurs de l'encyclopédie pour l'aider dans sa recherche d'informations. Ces outils sont tellement nombreux que même après plus de cinq mois d'observation intensive, il m'arrive toujours d'en découvrir de nouveaux. Aussi, sur fr.wikipedia comme dans toutes institutions humaine, le mot savoir est souvent associé au mot pouvoir et la connaissance de ces outils décuple donc l'efficacité tant du côté des lecteurs que de celui des contributeurs. Voici donc quels sont les outils, certains n'étant accessibles qu'aux contributeurs disposant d'un compte utilisateur.

La recherches par espaces de noms[modifier | modifier le wikicode]

Parmi tous les outils de recherches disponibles pour consulter l'espace fr.wikipedia, les espaces de noms désignent en informatique des lieux abstraits conçus pour accueillir des ensembles de termes appartenant à un même répertoire dans le but d'aider à la construction de programmes modulaires. Les espaces de noms répertoriés sur la page fr.wikipedia : Espace de noms et qui feront l'objet d'une attention particulière sous le titre Les communication internes au projet permettent donc de limiter les recherches faites dans l'espace fr.wikipedia à un répertoire ou espace de noms donné. En utilisant la page spéciale index par exemple, il est possible de se servir d'un menu déroulant pour limiter ses recherches à un seul espace de noms et obtenir ainsi la liste des pages de présentation ou la liste des pages de discussion respectives présentées par ordre alphabétique. Mais voici, pour mieux s'y retrouver dans l'organisation de l'espace fr.wikipedia, un tableau récapitulatif des espace de noms repris de la page d'aide fr.wikipedia : Espace de noms.

Recherche par espace de noms à partir des premières lettres du titre
(utilisable sur toute édition de Wikipédia en changeant le nom de domaine du serveur)
Espace de noms Espace de noms Espace de noms
0 :  (Principal) 8 :  MediaWiki 100 :  [1]
1 :  Discussion 9 :  Discussion MediaWiki 101 :  [2]
2 :  Utilisateur 10 :  Modèle 102 :  Projet
3 :  Discussion utilisateur 11 :  Discussion modèle 103 :  Discussion Projet
4 :  Wikiversité 12 :  Aide 104 :  Recherche
5 :  Discussion Wikiversité 13 :  Discussion aide 105 :  Discussion Recherche
6 :  Fichier 14 :  Catégorie
7 :  Discussion fichier 15 :  Discussion catégorie

Tous ces espaces de noms peuvent donc être quelque part considérés comme les 22 premières grandes catégories de recherche complétant tout un système de tri par listes et catégorisation des pages fr.wikipedia.

La recherches par listes et catégories[modifier | modifier le wikicode]

Les listes sont des pages éditées au sein même de l'espace de noms encyclopédiques que l'on appelle aussi espace principal. Elle sont toutes accessibles au départ de la page fr.wikipedia : Liste des listes. Celles-ci sont aussi variées que possible et le classement peut se faire selon différents critères à savoir: chronologique, géographique ou autres. Quant aux catégories, elle occupent à elles seules un espace de nom distinct dans la configuration du logiciel MédiWiki et peuvent être listées par ordre alphabétique sur l'la page spéciale fr.wikipedia : catégorie. Toute les pages reprises dans une catégorie X seront donc celles sur lesquelles il aura été placé le code [[Catégorie:X]], bien que certaines catégories peuvent être aussi créées automatiquement par l'utilisation d'un modèle comme nous l'avons déjà vu avec les boites utilisateurs. Ces pages de catégorie sont donc d'une grande importance pour l'espace fr.wikipedia dans le cadre de recherches sémantiques transversales sur un sujet spécifique. Elles complètent donc parfaitement les recherches possibles au départ des pages spéciales que nous allons aborder de ce pas.

La recherche par pages spéciales[modifier | modifier le wikicode]

La « page spéciale index » qui vient d'être présentée fait partie d'un ensemble de près de 80 autres pages dites « spéciales » qui sont toutes destinées à récolter des informations sur l'espace fr.wikipedia. Ces pages sont toutes reprises sur la page spéciale fr.wikipedia : Spécial et expliquées sur la page aide fr.wikipedia : Pages spéciales. Elles sont d'une grande utilité dans la recherche d'informations de tous genres. Par exemple, en utilisant la page spéciale fr.wikipedia : Ouvrage de référence il est possible d'afficher dans une recherche par ISBN (International Standard Book Number) ou numéro international normalisé du livre, une liste de liens vers d’autres sites où il est possible de trouver des informations pour consulter ou acheter un livre, neuf ou d’occasion, portant le numéro ISBN encodé. Autre exemple, il est possible grâce à la page spéciale fr.wikipedia : Liens externes de lister les pages existantes sur l'espace fr.wikipedia possédant un lien sortant vers un certain nom de domaine de l'espace web ou même carrément vers un site web bien précis. Aussi, cette page de recherche reconnaît l'utilisation du caractère joker « * » qui permet, en encodant « *.be » par exemple, de voir toutes les pages qui ont un lien sortant vers le nom de domaine « .be ». Toutes les page spéciales sont des outils très prisés par les utilisateurs habitués de fr.wikipedia car elles permettent de cibler et filtrer les recherches pour arriver plus rapidement aux informations désirées, tout en les listant par ordre alphabétique ou par ordre chronologique.

Et comme nous dit Sébastien Blondeel dans son ouvrage Wikipédia comprendre et participer,

« La liste des nouvelles pages produites , sous-ensemble particulier de la liste des modifications récentes, est donnée par le lien [special:Newpages] dans la liste des pages spéciales référencée dans la boîte à outils. Brut et pas encore raffiné par l'intervention de la communauté, ce contenu donne des indications sociologiques intéressantes, particulièrement dans ses articles hors sujet » (Blondeel 2006, p. 42) ; « ses articles hors sujet » étant certainement à comprendre sous le sens, « hors sujet encyclopédique ».

La recherches par historiques[modifier | modifier le wikicode]

Exceptées les pages spéciales que nous venons de voir, et les pages « diff » que nous allons analyser, chaque page de l'espace fr.wikipedia possède aussi une page historique respective à laquelle on peut accéder en cliquant sur l'onglet libellé « Afficher l'historique » présent en haut à droite des pages. Les pages historiques affichent des lignes d'information, versions d'une page depuis sa création jusqu'à sa version courante, en fait la liste de toutes ses versions antérieures qui n'ont pas été cachées au grand public par un masqueur de modifications (Voir chapitre Groupes à statuts techniques au sein de l'espace fr.wikipedia). Il est possible de comparer deux versions archivées ou de se rendre sur une page affichant une seule des versions archivées, dont l'adresse affichée dans la barre du navigateur Web permet d'avoir par la suite un accès direct à cette version. À ce propos, il est aussi intéressant de savoir que l'adresse d'archivage d'une version courante d'une page est aussi accessible avant son changement en cliquant « sur adresse de cette version » qui se trouve dans la boite à outil de la colonne de menu accessible sur la plupart des pages en consultation de fr.wikipedia.

Capture d'écran de la page historique du bac à sable

Les pages historique sur fr.wikipedia possèdent aussi un outil d'édition important, puisque dans celle-ci se trouve une fonction intitulée « (défaire) » qui permet de défaire une et une seule modification parmi toutes les modifications listées depuis la création de la page. Cette modification n'est toutefois possible que si l'on défait les modifications d'un utilisateur une par une en partant de la dernière en date. Grâce à cette fonction la réparation de toutes formes de vandalisme peut donc se faire en un seul clic.

Il faut enfin signaler que l'historique d'une page fr.wikipedia sert aussi de notice de copyright pour la licence de documentation libre GNU sous laquelle toutes les pages de Wikipédia sont publiées, puisqu'elle reprend pour chacune d'entre elles la liste de tous ses auteurs et l'archivage de leur contribution. Dans le cas d'une consultation en ligne du travail de recherche que vous êtes en train de lire, la consultation de sa page historique permettra ainsi d'établir avec précision quels sont les utilisateurs ou adresses IP qui ont contribué à sa rédaction de la page, mais aussi quelles ont été leurs contributions à l'utilisation. Pour se faire, il suffit de cliquer sur le lien « diff » qui donnera accès à l'outil de contrôle probablement le plus utilisé sur fr.wikipedia.

La surveillance[modifier | modifier le wikicode]

Vues les particularités en termes de transparence propre à l'environnement fr.wikipedia dont il a déjà été question dans ce travail, et dont il sera à nouveau question sous le titre La transparence, il est facile de comprendre à quel point le contrôle des activités des autres utilisateurs est facile et pourrait devenir dans certaines situations conflictuelles une activité obsessionnelle. Aussi, comme nous allons le voir, sur fr.wikipedia, une très grande part des actes et des écrits des contributeurs est contrôlée en temps réel, et comme nous l'avons déjà observé, toute nouvelle écriture provenant des contributeurs n'ayant pas encore fait leurs preuves et qui n'aurait pas encore été contrôlée par un utilisateur confirmé est signalée par un petit point d'exclamation rouge. Sur fr.wikipedia de nombreux dispositifs existent donc pour exercer un contrôle sur tout ce qui s'y passe, et poussent ainsi les contributeurs à procéder à une surveillance permanente et parfois inconsciente au travers d'outils qui ne sont pas toujours déclarés comme tels.

La surveillance par les outils de recherche[modifier | modifier le wikicode]

Il vient d'être montré comment les pages spéciales et les pages historiques pouvaient servir d'outils de recherche, mais elle peuvent aussi servir d'outil de contrôle, puisque quelque part, tout contrôle demande une recherche préalable sur ce que l'on veut contrôler. Ainsi, pour contrôler les modifications d'un utilisateur sur fr.wikipedia, il est possible par exemple de consulter la « page spéciale contributions » pour y encoder son nom d'utilisateur, ou son adresse IP s'il n'est pas enregistré, et voir apparaitre une liste chronologique de chaque modification faite par ce contributeur depuis sa première modification jusqu'à sa dernière. Grâce à cette liste comportant de nombreux liens, il est ensuite possible de se rendre soit sur les pages de modifications soit sur les page « diff ». Ces pages spéciales sont très similaires à la page de suivi, qui va être présentée de suite, mais qui malheureusement ne peut-être accessible que pour les comptes enregistrés.

La surveillance des pages par le suivi[modifier | modifier le wikicode]

Les pages de suivi sont certainement les outils de surveillance le plus efficaces sur l'espace fr.wikipedia. Sur chaque page de l'espace Wikipédia, hormis les pages non éditables comme les pages spéciales, figure à droite de la barre d'onglets une petite étoile blanche (sous l'apparence Vector) qui devient bleue lorsque l'on clique dessus. Cliquer sur cette étoile ajoute la page ouverte dans la liste de suivi du compte sous lequel on est connecté. Chaque liste de suivi est propre à un utilisateur enregistré. Il peut y accéder via le lien « liste de suivi » se situant dans un menu tout en haut de chaque page de l'espace. Ce lien permet d'accéder à une page spéciale dans laquelle se trouve par ordre chronologique l'historique de toutes les modifications faites sur les pages ajoutées dans la liste de suivi. Utilisé par chaque utilisateur enregistré sur fr.wikipedia, cet outil de contrôle collectif devient d'une efficacité redoutable puisqu'il permet à chacun de suivre les pages qu'il a créées ou qu'il affectionne le plus pour veiller sur leur contenu et intervenir rapidement en cas de problème. Multipliées par le nombre d'utilisateurs enregistrés, les pages de suivi répartissent la surveillance du site parmi ceux-ci et couvrent donc une partie considérable des pages fr.wikipedia. Sur l’espace fr.wikiversity, un système optionnel d’alerte par courriel est possible pour chaque modification faite dans les pages reprises dans la liste de suivi, mais ce système sur fr.wikipedia ne fonctionne que pour la page discussion utilisateur. Alors que les pages de suivi offrent un moyen de surveillance passive des pages du site, les trois prochains outils présentés sont plutôt destinés à une surveillance active.

La surveillance des modifications par les pages « diff »[modifier | modifier le wikicode]

Les liens « diff », dont nous avons déjà parlé à plusieurs reprises, permettent d'accéder au page « diff » qui ne possèdent pas d'autres appellations mais dont les trois lettres font référence au contrôle des différences entre deux versions d'un article et de chacune des modifications. De fait, sur une page diff, il est possible de visionner en parallèle la syntaxe wiki de la page avant et après une nouvelle modification. Comme on peut le voir dans l'illustration ci-dessous, dans les deux colonnes apparaissent ainsi tous les mots modifiés en caractères gras et toutes les parties modifiées sur un fond d'une autre couleur.

Page « diff » du bac à sable fr.wikipedia d'un utilisateur autopatroled


Grâce à ces pages qui permettent de mettre en évidence les parties modifiées, il est donc facile de détecter les cas de vandalisme ou de vérifier si les nouvelles modifications sont pertinentes en fonction des principes, règles et recommandations de la communauté fr.wikipedia qui seront exposés dans la cinquième partie de ce travail. Au départ de tout compte utilisateur, les pages diff offrent aussi différentes possibilités pour révoquer une modification et/ou laisser un message d'avertissement sur la page de discussion de son auteur. Comme il est possible de le voir dans l'illustration ci-dessus, toutes ces fonctions sont accessibles au départ d'un menu résumé ici par les mot: « (Annuler / Message) (Vandalisme / Message) (Avertir : Test0 / Test1 / Test2 / Test3 / Bienvenue spammeur) » (Pour plus de détails, consulter l'annexe 6). À la différence de la fonction (défaire), aussi présente sur les pages diff au même titre que les pages historique, les fonctions précédentes inscrivent le terme « révocation » dans le résumé de la modification plutôt que le terme « annulation »

Autre fonction accessible uniquement pour les utilisateurs confirmés (voir : titre Les utilisateurs autopatroled), cette page permet aussi (lorsque cela n'est pas encore fait) de marquer la modification comme relue, ce qui effacera le petit point d'exclamation rouge présent devant celle-ci dans les listes des différentes pages spéciales. La page diff est donc l'outil de contrôle ultime sur fr.wikipedia puisqu'il permet de contrôler une modification au caractère près, mais aussi l'outil de révocation accessible à tous les utilisateurs enregistrés. C'est donc en raison de ses deux fonctions importantes que des liens vers cette page apparaîtra dans tous les outils de surveillance qu'ils nous restent à voir.

La surveillance des pages de modifications récentes et le LiveRC[modifier | modifier le wikicode]

Pour visionner la liste des nouvelles pages ou modifications entrantes sur l'espace fr.wikipedia par ordre chronologique, il existe une page spéciale appelée « Modifications récentes ». Présentée comme le serait une page de suivi, cette page offre plusieurs liens nécessaires pour vérifier si la nouvelle modification est acceptable sur fr.wikipedia en fonction des principes, règles et recommandations en vigueur. Au début de chaque ligne de référence des nouvelles modifications peut apparaître l'indicateur « ! » (Voir illustration page de suivis). Celui-ci indiquera que la modification a été faite par un utilisateur qui n'est pas encore confirmé ; si le signe n'apparaît pas, c'est soit que la modification a été faite par un utilisateur confirmé, soit qu'elle a été marquée comme relue par un de ceux-ci. Ce système, qui a été mis en place le 12 octobre 2009[9], permet donc à tous les utilisateurs confirmés de marquer une modification comme étant relue en cliquant sur le lien « Marquer comme relue » présent dans les pages « diff ».

En plus de la page spéciale appelée « Modifications récentes », il existe un autre outil de visualisation, en temps réel cette fois, des modifications récentes sur l'espace fr.wikipedia. Cet outil intitulé « LiveRC » fonctionne grâce à un programme écrit en JavaScript et utilise la technologie AJAX pour son affichage graphique. Relativement complexe et modulable, cet outil de surveillance en temps réel est présenté sur sur une des sous-pages utilisateur de son concepteur et est accessible à tout utilisateur enregistré sur l'espace fr.wikipedia pour peu qu'il configure son compte correctement. L'image affichée ci-dessous peut donner un aperçu de ce qui s'affiche sur la page du navigateur quand on l'utilise dans sa version de base.

Capture d'écran de LiveRC

En utilisant l'outil LiveRC, il est possible d'ouvrir une fenêtre de communication sur le canal IRC: #wikipedia-fr-liverc qui permet de communiquer en temps réel avec d'autres utilisateurs pour coordonner certaines actions de contrôle ou de lutte contre le vandalisme. Autre fonctionnalité de l'outil LiveRC est l'affichage dans le menu de la colonne de gauche des pages fr.wikipedia de « LiveRC » suivi de la lettre « W » qui, lorsque l'on clique dessus tout en étant sur la page d'un utilisateur, permet d'ajouter les modifications de cet utilisateur dans sa liste de suivi ou de suivre ses actions en direct sur LiveRC. Notons enfin qu'il existe d'autres outils que le LiveRC pour la surveillance en temps réel conçus par d'autre utilisateur tel que le RTRC plus sobre que LiveRC, le Vandal Fighter présenté sur une page de fr.wikipedia ou enfin le « Recent Changes box » configurable au départ de la rubrique gadgets dans la page de préférences utilisateur et qui permet l'affichage en temps réel des 10 dernières modifications dans une boite située dans la colonne de menu à gauche des pages fr.wikipedia. Tous ces outils de surveillance en direct sont d'une très grande utilité pour un groupe d'utilisateurs qui sera présenté dans le chapitre Communauté fr.wikipedia sous le titre "Les patrouilleurs RC". En plus de toutes ces fonctionnalités de surveillance offertes à tous les utilisateurs enregistrés, nous allons maintenant voir qu'il existe aussi des outils de contrôles automatisés.

La surveillance par l'AbuseFilter[modifier | modifier le wikicode]

AbuseFilter, est un filtre anti-erreur mis en place en mars 2010[9] qui permet un contrôle sophistiqué tel qu'il est décrit sur la page d'aide fr.wikipedia : AbuseFilter :

« AbuseFilter est une extension de MediaWiki, qui permet de mettre en place des actions automatiques en réponse à certains types de modification. Elle peut servir en particulier à proposer une aide ou à éviter des erreurs de débutant ou des vandalismes grossiers. Ces actions sont gérées par des « filtres », des micro-programmes qui se déclenchent en fonction d'une ou plusieurs conditions. Toutes les actions sont inscrites dans un journal permettant de contrôler a posteriori le bon fonctionnement d'AbuseFilter et de ses filtres. »

En fonction de sa configuration, cet outil peut créer une série de petits "messages" appelés Balises qui apparaissent lorsqu'une action effectuée par un utilisateur correspond à un filtre, comme cela peut-être observé sur la page spéciale permettant de gérer le filtre anti-erreur. Par le suite, ces balises servent à repérer facilement les modifications récentes qui posent problème.

Pour pouvoir utiliser cet outil, il faut faire partie d'un groupe d'utilisateurs qui sera présenté dans la troisième partie de ce travail sous le titre: Les modificateurs de filtre anti-erreur. En plus de cet outil de contrôle paramétrable, un utilisateur suffisamment doué peut aussi concevoir un programme informatique capable de faire des taches répétitives et automatisées. Comme ces petits programmes disposent d'un compte utilisateur au même titre que les autres utilisateurs, on les a communément appelés les bots (robots).

La surveillance par les bots[modifier | modifier le wikicode]

Le tout premier message reçu sur ma page discussion utilisateur fr.wikipedia fut un message d'avertissement en provenance de Salebot, un robot ou bot comme ils sont appelés dans le jargon wikipédien, qui avait détecté une erreur d'édition flagrante que j'avais faite sur la page de discussion du bac à sable. Ce dernier, mis à la disposition des wikipédiens comme lieu d'apprentissage, subit une remise automatique à son état d'origine toutes les 30 minutes par un autre bot appelé Loveless.

Ainsi, comme il est expliqué sur la la page fr.wikipedia : Bot :

« Les bots sont des agents automatiques ou semi-automatiques qui interagissent avec Wikipédia comme le fait un utilisateur, mais pour des tâches répétitives et fastidieuses pour un humain.
Les bots peuvent être utilisés pour générer des articles. D'autres peuvent être utilisés pour éditer ou même détruire des articles. Certains bots sont spécialisés dans la gestion des liens d'interlangue, la résolution des homonymies, les annulations de certains vandalismes ou encore les opérations sur les catégories

Selon les tâches pour lesquelles il a été conçu, un bot peut donc être aussi un outil de rédaction et de maintenance automatisé sur un ou plusieurs espaces hébergés par la Fondation Wikimédia. Un bot peut aussi intervenir sur un canal IRC comme c'est la cas de Salebot qui est actif sur le canal IRC #vandalism-fr-wp de Freenode et comme il est écrit sur [ http://fr.wikipedia.org/wiki/Aide:Salebot sa page d'aide]:

« Salebot lit les modifications récentes via IRC (#fr.wikipedia), les analyse, et envoie des alertes en temps réel pour les modifications suspectes. Il révoque lui-même les modifications qui lui semblent graves. »

Les bots sont donc des scripts informatiques écrits par des utilisateurs qui contribuent à leur manière à l'amélioration de l'espace fr.wikipedia. Certains placent sous licence libre leurs codes informatiques puisque, comme le faisait remarquer JackPotte (dresseur de bot), « Les codes de certains bots sont publiés en licence libre, cela fait de Wikipédia une bibliothèque de scripts inédits.»[7]. Le groupe d'utilisateur qui programment les bots sera présenté dans la troisième partie de ce travail sous le titre : Les dresseur de bots et si d'un côté il existe des outils pour aider les utilisateurs à contrôler les modifications, nous allons voir à présent qu'il existe aussi un outil axé sur le contrôle des utilisateurs.

La surveillance des adresses IP par checkuser[modifier | modifier le wikicode]

Le checkuser est un outil dont l'utilisation est réservée aux vérificateurs d'adresses IP (voir partie: Les vérificateurs d'adresse IP) qui permet de vérifier l'adresse IP d'un utilisateur. Grâce à cette vérification, un utilisateur faisant usage d'un faux-nez, à savoir un deuxième compte utilisateur pour une même personne, ne pourra pas l'utiliser dans les cas de votes ou tout autre situation qui pourrait influencer les prises de décisions faites sur fr.wikipedia. Les données stockées par cet outil comprennent les adresses IP utilisées par un compte donné, les comptes utilisateurs qui ont utilisé une adresse ou une plage IP donnée, toutes les modifications faites depuis une adresse ou une plage IP ainsi que d'autres informations transmises par les navigateurs web lors de la connexion au site. Ces données fournies par l'outil checkuser ne sont enregistrées que dans le cas de modifications seulement, pas pour une simple lecture de l'encyclopédie, et sont conservées pour une durée de quelques mois pour être ensuite effacées et perdues à jamais.

L'utilisation de cet outil est pris très au sérieux par la Fondation Wikipédia qui réglemente très explicitement son usage dans un texte édictant la politique de confidentialité adoptée par les projets Wikimédia, consultable sur une page du site concernant les recommandations en l'usage du CheckUser et reproduite ici pour bien illustrer le rôle et l'influence que peut avoir la Fondation Wikimédia sur le projet fr.wikipedia :

« Sur les projets Wikimedia, les considérations de m:confidentialité sont d'une grande importance. À moins que quelqu'un ne viole délibérément les règles avec ses actions (par exemple, un vandalisme massif par robot, du spam…), la révélation de leur IP (ou de toute autre information privée) est une violation de la politique de confidentialité.
CheckUser demande donc un niveau de confidentialité comparable à nos données les plus privées. La section de la politique de confidentialité s'y rapportant est :
Politique sur la diffusion de l'information sauvegardée dans les journaux
C'est la politique de Wikimédia que l'information sur les journaux qui peut identifier une personne ne soit pas partagée par les développeurs avec qui que ce soit, sauf dans ces circonstances :
  1. En réponse à un subpoena valide ou une autre demande obligatoire de la part des autorités légales
  2. Si l'utilisateur intéressé donne la permission
  3. À Jimbo Wales, son conseil judiciaire ou ses représentants légaux, lorsque c'est nécessaire pour enquêter sur des plaintes d'abus.
  4. Lorsque l'information concerne les pages visitées par une araignée ou un robot et que sa diffusion est nécessaire pour illustrer ou résoudre des problèmes techniques.
  5. Lorsque l'utilisateur a vandalisé des articles ou s'est constamment comporté d'une façon non constructive, l'information peut être diffusée pour aider à cibler un blocage par adresse IP ou pour préparer une plainte à un fournisseur de services Internet.
  6. Lorsque c'est raisonnablement nécessaire pour protéger les droits, propriété ou sécurité de la Fondation Wikimédia, ses utilisateurs ou le public.
La politique de Wikimédia ne permet pas que l'information soit rendue publique, dans aucun cas, sauf dans les circonstances décrites ci-dessus.
Dévoilement d'informations
Même si l'utilisateur a violé certaines règles, il vaut mieux ne pas révéler d'informations personnelles si possible.
  • De manière générale, ne pas révéler les adresses IP. Ne donner que des informations comme "même réseau" / "pas le même réseau" ou similaire. Si des informations détaillées sont données, assurez-vous que la personne à qui vous les donnez est digne de confiance et ne va pas les révéler elle-même.
  • Si l'utilisateur dit provenir d'un endroit et que l'IP le confirme, il est possible de le confirmer sans violer les règles de confidentialité.
  • S'il utilise un grand fournisseur d'accès (comme Wanadoo par exemple), il n'est pas personnellement identifiable.
  • Révéler le pays d'origine n'est en général pas personnel (exemple : Utilisateur:Machin vient de Belgique, alors qu'Utilisateur:Truc vient de Suisse).
  • Dans le doute, ne donner aucun détail. »

Et voici concernant les cas d'utilisation possible:

« Cet outil doit être utilisé pour combattre le vandalisme ou pour vérifier l'abus de faux-nez, par exemple en cas de soupçon de vote frauduleux. Il doit être utilisé uniquement pour empêcher des dégâts aux projets Wikimédia.
Il n'est pas autorisé de servir de cet outil pour un quelconque contrôle politique, pour tenter de faire pression sur un utilisateur, ou pour servir d'argument en cas de désaccord. Il doit y avoir un motif valide pour vérifier une identité (par exemple, un désaccord avec d'autres utilisateurs n'est pas un motif valide).
Il est autorisé de vérifier les IPs d'un utilisateur à sa demande, s'il veut clamer publiquement son innocence.
Pour rappel, les faux-nez ne sont pas interdits en général (il est possible d'avoir plusieurs comptes utilisateur sur Wikipédia). C'est l'abus des comptes (en particulier le vote multiple) qui est sévèrement réprouvé.
Il n'est pas obligatoire d'informer l'utilisateur vérifié, mais le vérificateur peut choisir d'informer l'utilisateur en question s'il le juge nécessaire. De même, il n'est pas obligatoire d'en informer la communauté, mais c'est possible. »

Si cet outil permet de détecter ou reconnaitre les personnes mal intentionnées ou ne respectant pas les règles et procédures en vigueur sur l'espace fr.wikipedia, il ne permet pas pour autant de réagir pour éviter tout cas de récidive. Pour ce faire, il faudra utiliser d'autres types d'outils répondant à une autre activité sur l'espace fr.wikipedia.

La protection[modifier | modifier le wikicode]

L'activité de protection sur fr.wikipedia peut être prise au sens large puisque que l'on peut aussi bien parler de protection de l'encyclopédie que de protection de la vie privée ou même de protection juridique. Un site aussi ouvert et populaire que Wikipédia doit se protéger des actions de publicité insidieuse générées par ce que l'on appelle couramment le "spam", en interdisant l'entrée du site à tous liens externes de type promotionnels. Ensuite dans un site aussi ouvert aux actions anonymes, il faut forcément s'attendre à ce que les wikipédiens appellent le vandalisme, qui pourrait s'avérer dramatique sur certaines pages importantes du site en termes de communication ou lorsqu'une personne s'obstine à détériorer les pages fr.wikipedia de façon répétitive. Et puis enfin, il y a tous les risque de violation de droit pouvant être fait par des contributeurs mal avertis ou mal intentionnés, qui intégreraient au sein du site des informations protégées, indécentes, ou d'un autre type légalement condamnables, informations qui ne pourraient être conservées ni dans les pages de garde ni dans les historiques de modifications.

La protection par Spam-blacklist[modifier | modifier le wikicode]

Le Spam-blacklist est un outil de filtrage des liens externes tout à fait indépendant de AbuseFilter, utilisé sur fr.wikipedia pour éviter le spam. Le nom Spam-blacklist fait référence à une liste noire qui reprend tous les liens externes indésirables sur fr.wikipedia. Cette liste existe à deux niveaux, un premier niveau global pour tous les sites hébergés par la fondation et un deuxième niveau local, dédié à l'espace fr.wikipedia, mis en service depuis l'été 2007[9] et dont la liste noire est accessible sur une page fr.wikipedia, avec en page de discussion un espace dédié aux personnes qui désirent faire une demande d'ajout ou de retrait à la liste. Parmi les liens externes interdits sur fr.wikipedia, on peut trouver par exemples l'adresse de sites discriminant fr.wikipedia comme par exemple celui du site wikibuster qui selon sa page d'accueil fut créé en août 2009 et était alors intitulé "observateur de Wikipédia" pour offrir ensuite en 14 juillet 2011 un site alternatif à fr.wikipedia. Alors que le spam-blacklist permet de bloquer le dépôt de liens indésirables, nous allons maintenant découvrir les outils permettant de bloquer les utilisateurs au niveau des modifications.

La protection et la semi protection de pages[modifier | modifier le wikicode]

La protection d'une page ou du titre d'une page sur fr.wikipedia peut se faire de deux manières différentes. Soit une semi-protection qui empêchera toute personne ne possédant pas un compte utilisateur d'une ancienneté de plus de quatre jours accomplis de modifier la page, soit une protection totale qui empêchera la modification de la page à toute personne ne bénéficiant pas du statut d'administrateur.

Capture d'écran de la représentation graphique de l'outil de protection de pages

Comme le renseigne la page fr.wikipedia contenant les règles de protection ou de de semi-protection:

« Les éditeurs qui le souhaitent peuvent faire une demande d'intervention sur une page protégée pour y proposer une modification. L'éditeur peut aussi demander une levée de la semi-protection [ou protection] en suivant ce lien : demande de protection de page
La semi-protection doit seulement être utilisée lorsque la page connaît de sérieux problèmes de vandalisme ou de pourriel. Ce n'est pas une solution appropriée aux conflits d'édition puisqu'elle pourrait bloquer certains intervenants et pas d'autres.
La semi-protection ne doit être utilisée qu'en réponse à de sérieux vandalismes et non en tant que mesure préventive contre des menaces ou une probabilité de vandalisme, telles des pages devenant soudainement très modifiées en raison de l'actualité ou de liens de site à fort trafic. Elle ne doit être appliquée qu'en possession de preuves d'un sérieux problème de vandalisme.
Tout comme la protection complète, la semi-protection devrait seulement être considérée comme la mesure à prendre si toutes les autres ont échoué.
Les articles semi-protégés sont signalés par l'icône de titre « {{Semi-protection/Exemple icône}} », qui est obtenue avec le modèle {{m|Semi-protection}}.
Lorsque la page protégée est une page particulièrement emblématique de Wikipédia (par exemple, Wikipédia:Accueil de la communauté ou Wikipédia:Accueil principal), on peut placer le bandeau en haut de la page de discussion au lieu de le mettre sur la page d'article elle-même.
Si vous êtes administrateur, et que vous souhaitiez qu’une page soit protégée, alors que vous êtes partie prenante dans la guerre d’édition, vous devez contacter un autre administrateur afin de lui demander de protéger la page.
D’une façon générale, les pages ne doivent pas être protégées pour de trop longues périodes, et les pages de discussion ne doivent pas être protégées.»

Les raisons de protection complète des pages ou titres de page peuvent essentiellement être :

  • arrêter temporairement une guerre d'édition et imposer la recherche d'un consensus.
  • parce que la page est totalement aboutie et ne demande plus de modification comme cela peut être le cas de la page d'un

modèle qui est achevé et très utilisé, d'une archive, d'un squelette consensuel dont le contenu à améliorer est inclus depuis d'autres pages.

Certaines pages sont protégées par nature, comme c'est le cas des pages spéciales, des pages de message système ou encore les pages utilisateurs dont le nom se termine par « .js » qui héberge du code JavaScript et « .css » qui permettent de modifier l'affichage des pages pour l'utilisateur. Ces dernières pages ne sont modifiables que par l'utilisateur lui-même et par les administrateurs. La liste de toutes les pages protégées est accessible sur une page spéciale de fr.wikipedia. Selon Theoliane, « Une page peut aussi être protégée à la création, s'il s'agit d'un article non admissible (par exemple un article sur une copine de classe). »[7]. dans ce cas le titre de cette page apparaitra dans une liste visible sur la page spéciale fr.wp : Titres protégés tandis que tous les titres apparaissant en bleu sont des titres protégés de page déjà existantes mais pour lesquelles il est toutefois possible de demander un renommage à un administrateur.

Après avoir vu avec quel outil les administrateurs ont le pouvoir de bloquer l'accès d'une page à certains utilisateurs, nous allons maintenant découvrir comment il est possible de bloquer un utilisateur en écriture sur la totalité des page fr.wikipedia.

La protection par blocages d'utilisateurs[modifier | modifier le wikicode]

Il faut distinguer, parmi les possibilités de blocage, le blocage de l'adresse IP et celui du compte utilisateur avec cette précision toutefois que le blocage d’un utilisateur bloque également l’IP qu’il avait à ce moment-là. Dans le premier cas, certaines personnes peuvent être exemptées de blocage d'IP pour des raisons techniques diverses mais dans le second cas, il n'existe pas d'exemption possible quel que soit le statut de l'utilisateur. La page d'aide concernant les blocages sur fr.wikipédia, qui présente toute les procédures de blocage et de déblocage d'une adresse IP ou d'un compte utilisateur, nous informe que :

« Le blocage d’un utilisateur revient à empêcher l’édition depuis son compte ou son w:adresse IP. Ce blocage entraîne l’impossibilité pour l’utilisateur de créer ou modifier les pages de Wikipédia. La consultation reste possible.
Le blocage est avant tout une mesure de protection ; il s’agit de protéger le contenu de Wikipédia contre les modifications indésirables ou de protéger des contributeurs qui subiraient des agressions.
Un administrateur peut bloquer une adresse, ou une plage d’adresses.
Lorsqu’une adresse IP (anonyme) est bloquée, tout utilisateur utilisant cette adresse IP, même s’il est identifié, est lui aussi bloqué.
Lorsqu’un utilisateur a été bloqué, tout utilisateur partageant son adresse IP est automatiquement bloqué par le logiciel.
Le logiciel émet un blocage automatique, le contributeur tentant de s’identifier à partir de la même machine que l’adresse bloquée reçoit un message équivalent à celui d’un utilisateur bloqué, mais qui spécifie le fait qu’il a été bloqué automatiquement.
Lors d’un blocage administratif d’un robot, il convient de bloquer uniquement le compte et de ne pas bloquer l’adresse IP du robot. Dresseur et robots opèrent souvent depuis la même adresse, et bloquer l’IP du robot reviendrait à bloquer le dresseur.
Un blocage résultant d’un arbitrage, tout comme un blocage augmenté en durée en raison du contournement sous IP ou faux-nez d’un premier blocage, pèsent nettement plus lourd sur l’avenir du contributeur qu’un blocage habituel pourtant de même durée, mais décidé rapidement par un petit nombre d’administrateurs, voire un seul.
Si un administrateur abuse de ses pouvoirs de blocage, comme pour tout abus de pouvoir, il pourra se voir demander des explications (w:Wikipédia:Administrateur/Réclamations).
En dehors des cas de vandalisme flagrant, un administrateur qui bloque un utilisateur sans consultation préalable est passible d’un avertissement la première fois, d’une suspension ou d’une perte de son statut la deuxième fois. Ces sanctions ont été décidées par la communauté le 1er janvier 2006. Voir w:Wikipédia:Prise_de_décision/Administrateur/Abus_et_sanctions#Bloquer_un_utilisateur_sans_vote_préalable »
Outil de blocage et ses différentes fonctionnalités

Les utilisateurs d'adresses IP et de comptes utilisateurs bloqués, tous repris sur la liste d'une des pages spéciale fr.wikipedia, voient donc s'afficher des qu'ils veulent faire une modification une page qu'il est possible d'observer sur une photo accessible sur la page d'un fichier fr.wikipedia.

Reste à savoir enfin, qu'une utilisation voulant contourner un blocage par l'utilisation d'un proxy aura des difficultés à le faire, puisque la communauté fr.wikipedia veille à bloquer l'accès de tous ceux-ci en mettant à jour la liste des blocage au fur et à mesure que de nouveaux proxies se mettent en place. Enfin, dans certains cas, la fonction blocage peut être utilisée comme outil de pression comme cela fut mis en œuvre pour l'utilisateur Freewol interdit de modification sur tous les articles du portail du chemin de fer, sous peine d'être bloqué sur l'entièreté de fr.wikipedia, pour des raisons qui sont expliquées en détail par l'utilisateur lui-même sur l'une de ses sous-pages utilisateur. Quant aux administrateurs eux-mêmes, ils peuvent aussi être bloqués par d'autres administrateurs mais puisqu'ils peuvent se débloquer eux-mêmes, il faudrait donc leur retirer au préalable leur statut pour rendre la sanction opérationnelle.

La protection par le masquage d'informations[modifier | modifier le wikicode]

L'outil de masquage est utilisé par les administrateurs et les masqueurs de modifications (voir titre : Les masqueurs modifications dans une version légèrement différente qui permet en outre aux masqueurs de modifications de masquer les contenus aux administrateurs également (masquage complet), mais seulement dans des situations bien précises.

Fichier:Écran de masquage.png
Illustration no Copie d'une partie de l'écran de choix des options de masquage. L'option « Supprimer ces données aux administrateurs ainsi qu'aux autres » n'est proposée qu'aux masqueurs de modification.

Selon le témoignage de l'administratrice VonTasha, les administrateurs peuvent agir ainsi : « il y a une case vide devant chaque "modification", aussi appelée "version", de l'historique. Il est possible de cocher des cases et de réaliser un masquage : soit du texte ajouté lors de cette modification (cas d'un copyvio par ex) (NDR : lire "violation de copyright"), soit du commentaire de modification, soit du pseudo ou de l’adresse IP du contributeur »[7]

Aussi, quand les administrateurs utilisent cet outil, ils parlent d'une purge de l'historique. Cette action peut être demandée aux administrateurs via une page dédiée qui informe aussi les utilisateurs que les conditions pour lesquelles une purge peut être envisagée sont « une violation de droits d'auteur ou de copyright » ou « tout autre contenu illégal » sans oublier que « Pour des données personnelles sensibles, telles que le nom, l'adresse, le numéro de téléphone ou l'adresse de courrier électronique d'une personne ou pour des contenus potentiellement diffamatoires faites une demande à un masqueur de modifications

Quant aux informations recueillies sur la page de présentation des masqueurs de modifications, elles sont très claires :

Un masqueur ou oversighter sur les projets de la Wikimedia Foundation peut :
  • masquer à tout le monde un nom d'utilisateur des journaux publics (et le visualiser),
  • masquer à tout le monde un commentaire de modification (et le visualiser),
  • masquer à tout le monde une version d'une page (et la visualiser),
  • supprimer une page en la masquant y compris aux administrateurs (et la restaurer),
  • voir les journaux réservés aux masqueurs.
Wikimedia Foundation n'autorise le masquage par oversight que dans quatre cas stricts
  1. la suppression d'informations personnelles privées, comme les numéros de téléphone, adresses personnelles, employeur, ou l'identité réelle de personnes ne souhaitant pas les révéler ;
  2. la suppression de contenus potentiellement diffamatoires, uniquement (a) sur avis d'un avocat représentant la Wikimedia Foundation (b) si le contenu est clairement diffamatoire et qu'il n'y a aucune raison éditoriale de conserver ce contenu ;
  3. la suppression des violations de droits d'auteur (copyvios) sur avis d'un avocat représentant la Wikimedia Foundation ;
  4. les noms de comptes constituant des attaques flagrantes, sur toutes les listes et journaux, là où cela ne perturbe pas les historiques. Une attaque flagrante est un nom utilisé pour dénigrer, menacer, diffamer, insulter, ou harceler quelqu'un, de manière évidente. »
« une version masquée ne disparaît pas. Elle est cachée à tous les utilisateurs non-masqueurs, mais elle est à tout moment restaurable par un masqueur. »

Tout comme le checkuser, l'outil de masquage est pris très au sérieux par la Fondation Wikipédiasuit de très près les projets locaux concernant le respect de la politique de confidentialité adoptée par Fondation. Raison pour la quelle sans doute la page fr.wp : Utilisation de l'outil de masquage par les administrateurs d'où proviennent toutes les informations reprises ci-dessus est une traduction française de une page du site de la fondation.

La communication[modifier | modifier le wikicode]

La communication est vraiment l'activité de base sur fr.wikipedia. Elle est à la fois un moyen et une fin. Un moyen parce que nous savons déjà que toutes les activités de la communauté se base sur la lecture et l'écriture, une fin car toutes ces activités ont pour but principal de construire une encyclopédie qui n'a elle-même pas d'autre but que de communiquer aux hommes le savoir en provenance d'autres hommes. Paradoxalement, nous allons voir que si l'espace de communication fr.wikipedia est extrêmement complet et bien structuré, il reste malheureusement, il en a déjà été question, toujours extrêmement peu convivial. Ce manque de convivialité s'explique par le fait que la communication sur l'espace fr.wikipedia se fait partout et toujours de la même manière, qu'il s'agisse d'informer ou de débattre, tout se passera au départ au niveau d'un cadre d'édition dans lequel l'utilisateur doit retranscrire ses idées en utilisant la syntaxe wiki et tous ses modèles proposés. Voici pourquoi un long temps d'adaptation fut nécessaire pour le nouveau contributeur que j'étais pour m'habituer à ce mode de communication, tout en cherchant mon chemin dans toute la structure de communication fr.wikipedia, relativement complexe et pas toujours bien illustrée. À titre d'exemple et pour bien illustrer ce que fut mon cadre de travail durant tout le temps de mes recherches mais aussi de ma rédaction, voici deux copies d’écran d'une des pages de discussion que j'ai créée avec un de mes interlocuteurs. La première page est la page de lecture, la deuxième la page de modification correspondante.

Page de dialogue en mode lecture



Cette même page de dialogue en mode édition

Suite à ces deux illustrations, un lecteur d'une copie papier de ce travail qui n'aurait jamais contribué sur un espace wiki peut donc mieux comprendre ce qui était entendu dans l'expression « manque de convivialité », mais il reste encore à aborder l'aspect structurel des espaces de communication pour mieux se rendre compte à quel point un temps d'adaptation est nécessaire pour un nouvel utilisateur avant de se sentir à l'aise dans ce qui est communément appelé par les membres de la communauté « le bouzin », c'est-à-dire l'espace fr.wikipedia.

La communication interne au projet[modifier | modifier le wikicode]

Sur fr.wikipedia, excepté les pages spéciales et les pages historiques, toutes les pages d'information, que nous appellerons aussi page de garde et qui correspondent pour l'espace encyclopédique aux articles en question, sont toujours associées à une page de discussion destinée à débattre du contenu de la page de garde. Au-delà de l'espace encyclopédique, qui est déjà un espace de communication puisque les contributeurs y communiquent leur savoir au lecteur, n'oublions pas qu'il existe aussi un nombre incalculable de pages hors encyclopédie dans lesquelles la communauté de contributeurs s'informe et discute pour organiser la construction de l’encyclopédie. D'ailleurs, la partie encyclopédique ne représente qu'un seul espace de noms parmi 21 autres, qui tous regroupent un ensemble de page intitulées d'un préfixe afin de les distinguer de l'espace encyclopédique. Par exemple la page de discussion sur un article encyclopédique sera toujours le nom de l'article par exemple « pomme » précédé du préfixe « Discussion: » pour donner le nom de la page « discussion:Pomme ».

Il se cache donc derrière les pages de l'encyclopédie des milliers de pages à préfixes qui composent un immense espace d'information et de communication. Sur la page spéciale fr.wikipedia : Statistique en date du 05/08/2011, 1 134 492 articles encyclopédiques étaient renseignés sur 4 590 176 pages du wiki (y compris les pages de discussion, les redirections, etc.), soit un quart seulement de la totalité des pages. La partie encyclopédique n'est donc que la partie émergée de l'iceberg fr.wikipedia, et il se cache donc sous les eaux toute une série d'espaces, dont voici les différents rôle au départ d'un tableau pris sur la même page que le précédent.

Espace de noms Contenu
0 : (sans préfixe)
  • articles
  • redirections
  • listes
  • pages d'homonymie
  • mini-portails (ou séries d'articles)
2 : Utilisateur:
  • pages personnelles
4 : Wikipédia:
  • accueil
  • recommandations et règles
  • prises de décision
  • wiki-projets
  • portails (en projet, incomplets, ou opérationnels mais anciens)
  • informations sur le fonctionnement de Wikipédia
6 : Fichier:
  • descriptions des fichiers multimedias (images, sons, etc.)
  • aperçu (dans le cas d'une image)
8 : MediaWiki:
  • traduction de l'interface
  • style CSS
10 : Modèle:
  • modèles à insérer dans les autres pages
12 : Aide:
  • informations sur le fonctionnement de Wikipédia
14 : Catégorie:
  • descriptions des catégories
  • liste des sous-catégories de la catégorie
  • liste des articles de la catégorie
100 : Portail:
  • les portails, vitrines de Wikipédia
102 : Projet:
  • les projets, regroupements de contributeurs
104 : Référence:
  • Références bibliographiques
1, 3, 5, 7, 9, 11, 13, 15, 101, 103, 105
page de discussion liée aux différents namespaces
  • discussions sur le contenu de la page associée
-1 : Spécial:
  • diverses informations sur la base de données
-2 : Media:
  • Un alias de l'espace de noms pour Fichier:, les liens utilisant Media: ne créent pas un aperçu d'une image mais créent simplement un lien
historique
  • historique d'une page

en italique, les contenus présents dans plusieurs espaces ;
en gras, les contenus générés par le logiciel.


Parmi tous ces espaces de nom, ceux sur lesquels les membres de la communauté se regroupent le plus pour discuter de l'organisation du contenu de l'espace encyclopédique sont certainement :

  • l'espace de nom « discussion : », où l'on discute sur le contenu de chaque article
  • les espaces de nom « Portail: » et « Discussion portail: » créé le 8 septembre 2004[9] lieux de coordination des portails ou projet thématique destinés a aborder le contenu encyclopédique par thème et manière transversale
  • et les espaces de noms « Projet: » et « Discussion projet: » crée 23 avril 2006[9] où se rassemblent les utilisateurs par projets pour discuter du contenu et de l'organisation de la maintenance des articles repris par un portail ou un thème particulier.

Selon la page catégorie fr.wikipedia : Page de portail ou de projet thématique, le nombre de portails et de projets rassemblés s'élèverait en date du 05/08/2011 à 1 688 mais parmi tous, certains projets ou portails peuvent être très actifs, comme c'est le cas des projet et portail football ou biologie, et puis d'autres complètement endormis comme c'est malheureusement le cas du portail anthropologie. En effet, un message laissé le 26 mars 2011 sur la page discussion fr.wikipedia : portail anthropologie est resté sans réponse durant tout le temps de mes recherches. Par contre, un message laissé sur la page de discussion fr.wikipedia : Projet foot, rebaptisée le bistro du foot, recevait une réponse après 15 minutes seulement. Tout comme le projet foot, la plupart des autres projets actifs possède une page réservée aux conversations dans un cadre plus convivial, souvent appelée bistro du projet ou café du projet. Toutes ces pages sont recensées sur la page d'information fr.wikipedia : Avenue des Cafés et Bistros avec parmi celles-ci la page wikipedia : Le Bistro créé dans les début du projet le 8 janvier 2003[9] et qui doit certainement être la page la plus active sur fr.wikipedia, puisqu'elle rassemble toutes les discussions générales du projet. L'activité sur cette page est telle qu'un archivage journalier est mis en place, sauf durant les vacances de juillet et août où l'activité sur fr.wikipedia se réduit, pour éviter que la page, par accumulation des messages, ne devienne trop longue à consulter .

Parmi les autres pages de discussions thématiques, il existe aussi les pages de type forum destinées à aider les utilisateurs fr.wikipedia, comme c'est le cas de la page Questions techniques, initialement intitulée "Guilde des guides", créée le 24 juillet 2005[9] et destinée à apporter des réponse à des questions concernant tout l'aspect technique de fr.wikipedia, mais aussi la page Legifer destinée à répondre aux questions juridiques, créée le 21 août 2006[9], ou encore la page de l'Oracle, créée le 17 juin 2005[9] et destinée à répondre à toute question de type encyclopédique. Il existe de plus de nombreuses pages d'atelier telle que celle de l'atelier graphique, créée le 12 juin 2005[9], qui est un lieu où les contributeurs peuvent trouver une aide ponctuelle provenant d'utilisateurs plus expérimentés afin d'améliorer l'aspect graphique de l'encyclopédie. Et puis enfin, il reste des pages d'expression libre comme celle du livre d'or, créée le premier novembre 2004[9] ou celle du livre noir, créée le 10 mai 2006[9].

En plus de ces hauts lieux d'organisation et de discussion, il y a ensuite ce que j'appellerais « les pages d'information », qui sans pour autant être des lieux de discussion, ont pour vocation d'informer les gens sur ce qui se passe dans l'espace fr.wikipedia. Certaines de ces pages sont protégées ou semi-protégées en écriture pour garantir la fiabilité des informations qu'elles contiennent. C'est le cas par exemple de la page d'accueil principale de fr.wikipedia (protection complète) ou encore de la la page d'accueil de la communauté créée le 24 février 2004[9] (semi-protection), dont nous reparlerons sous le titre Accueil de la communauté. D'autres pages d'information importantes sont reprises sous l'espace nom « Aide: », pour tout ce qui concerne les pages d'aide aux utilisateurs, ou encore « Wikipédia: », pour tout ce qui est descriptif au projet ou voué à l'organisation de celui-ci. Parmi le pages les plus importantes pour la communauté, nous avons certainement la page d'Annonces ou encore toutes les pages de vote ou Wikipédia:sondage et toutes ces pages de consultation de la communauté, de prise de décision ou de régulation de conflit que nous aborderons dans l'avant-dernier chapitre de ce travail intitulé : Idéologie fr.wikipedia. Autre page d'information très prisée encore, le Wikimag est une revue hebdomadaire concernant tout ce qui se passe dans fr.wikipedia.

À côté de toutes ces pages d'information et de discussion de type forum, il existe aussi des pages dédiées essentiellement au dialogue entre les utilisateurs. Ces pages sont les pages de discussion utilisateur, de l'espace de nom « Discussion utilisateur: », associées aux pages de l'espace de noms « Utilisateur: ». Ces pages servent donc de lieu de communication entre les utilisateurs enregistrés mais aussi sous adresse IP, puisque chacune d'entres elles possède aussi une page utilisateur et une page de discussion, avec ce problème toutefois qu'une adresse IP peut être utilisée par plusieurs ordinateurs différents et un ordinateur par plusieurs personnes différentes. Dans le cas d'un message adressé à un utilisateur sous IP, l'expéditeur ne saura donc jamais si le message sera lu par la bonne personne. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'un modèle est disponible afin d'avertir les expéditeurs d'un message vers une adresse IP lorsque celle-ci est utilisée par un groupe de personnes, comme cela fut fait par exemple pour la page de discussion fr.wikipedia Discussion utilisateur:193.54.67.93 où l'on peut lire dans le rendu du modèle :

« Vous êtes sur la page de discussion d'une adresse IP partagée par plusieurs personnes au sein de « Fondation nationale des sciences politiques, Paris, France ». Si cette adresse vous est attribuée, nous vous invitons à créer un compte utilisateur personnel. »
En cas de problèmes importants ou récurrents, un administrateur de Wikipédia pourra contacter l'administrateur réseaux de Fondation nationale des sciences politiques, Paris, France afin d'identifier précisément la personne qui en est la cause. »

En plus des problèmes liés aux adresses IP, comme chaque utilisateur possède sa propre page de discussion, cela complique aussi malheureusement la communication entre les utilisateurs enregistrés eux-mêmes, puisque deux espaces de discussion sont possibles pour un seul dialogue. En réponse à ce problème, il existe sur la page d'aide fr.wikipedia : Page utilisateur différentes propositions d'organisation des échanges de message entre utilisateurs :

« En répondant à vos interlocuteurs sur votre propre page de discussion, vous risquez qu'ils ne remarquent pas votre réponse s'ils ne la suivent pas. Il vaut donc mieux le faire sur la page de discussion de l'interlocuteur avec cependant l'inconvénient d'éclater la conversation. D'autres solutions sont envisageables :
  • répondre sur sa propre page et en avertir l'interlocuteur sur la sienne ;
  • si le sujet comporte un intérêt général, ouvrir un article à son enseigne et transposer la discussion sur la page de discussion de cet article ;
  • copier la question de votre interlocuteur et votre réponse dans sa page de discussion (de sorte à ce qu'il y ait deux exemplaires de la discussion, une pour chaque partie).
  • aviser votre interlocuteur que vous suivrez sa page à la création de tout nouveau sujet (et le faire). »

À laquelle j'ai ajouté le système que j'ai utilisé :

« ou encore dans un système plus élaboré, créer pour chacun de vos interlocuteurs ou groupes d'interlocuteurs, une sous-page de discussion de type [[Discussion utilisateur:« votre nom »/« le nom de votre interlocuteur» ou « le nom du groupe »]] pour regrouper les messages et leur historique sur une seule page et permettre d’informer de façon égale tous les utilisateurs qui auront ajouté cette page dans leur liste de suivi de l’arrivée de nouveaux messages. »
Auteur : Irønie

Mais il est à noter que ce système de classement visible et expliqué sur ma page discussion utilisateur, n'a pas été accepté par tous les utilisateurs. Un utilisateur qui ne semble pas apprécier les changements d'habitudes répondit à ma demande de création de page de dialogue par un message dans lequel il « refuse tout simplement d'utiliser ces systèmes de discussion abscons mis de temps à autre en place par certains contributeurs pensant pouvoir améliorer les choses à coup de bricolages : le B.A.-BA de la discussion consiste à se plier aux usages courants en la matière ». Un autre utilisateur par contre me laissa un message spontané pour m'exprimer son soutien envers un essai en sachant bien qu' « Il n’est pas toujours simple de vouloir changer les usages des pages de discussion».

Voyons maintenant comment s'effectue la communication en « externe » par l'échange de courriels grâce à un outil d’envoi et un outil de réception appelé OTRS.

La communication par courriel[modifier | modifier le wikicode]

L'envoi d'un courriel à un utilisateur[modifier | modifier le wikicode]

Il est possible pour un utilisateur enregistré de configurer son compte via son menu préférences afin d'autoriser les autres utilisateurs enregistrés à lui envoyer un courriel via fr.wikipedia, sans que son adresse e-mail ne soit divulguée. Pour ce faire, il suffit de se rendre sur la page de présentation ou de discussion de l'utilisateur pour cliquer ensuite sur le lien « Lui envoyer un courriel » présent dans la rubrique boîte à outils du menu de la colonne de gauche. Ce lien renvoie vers la page spéciale : « Envoyer un courriel à l’utilisateur », dans laquelle il est possible d'écrire son message et de lui donner un objet. Le destinataire recevra avec le courriel le nom du compte utilisateur de l'expéditeur, mais pas l'adresse e-mail que celui-ci à encodé dans ses préférences utilisateur, car cette adresse ne sert qu'au logiciel d'envoi du courriel et reste confidentielle. L'expéditeur a aussi la possibilité de cocher une case lui permettant de recevoir une copie du courriel envoyé. Si ce système permet l'envoi de message par e-mail, il ne permet pas pour autant d'en recevoir sur Wikipédia. Un autre outil, OTRS, est utilisé pour recevoir les courriels entrants, qui concernent Wikipédia en général et non un utilisateur en particulier. OTRS est géré par certains utilisateurs bénévoles dont le rôle est de traiter les courriels reçus.

La gestion des courriel entrant avec OTRS[modifier | modifier le wikicode]

OTRS est un logiciel libre de gestion de la relation client qui permet de traiter les courriels reçus aux différentes adresses courriel fr.wikipedia que l'on peut trouver au départ de la page de contact de fr.wikipedia. Les courriels concernant l'espace fr.wikipedia peuvent être envoyés à trois adresses différentes en fonction de leur objet. Ils sont gérés par des utilisateurs bénévoles choisis parmi les personnes de confiance au sein de la communauté et listés dans une page catégorie, avec l'utilisateur guillom comme administrateur du système francophone. L'outil fonctionne avec un principe de ticket qui permet de classer et d'archiver tous les courriels entrants pour y accéder facilement par la suite en cas de nécessité.

Lors de la rédaction sur Wikiversité de mon travail intitulé Quel abri pour l'être humain ?, j'ai dû par exemple, après avoir eu l'accord d'une personne que j'avais rencontrée sur mon terrain pour publier un texte de théâtre dont elle était l'auteur, lui demander d'adresser un mail à l'adresse adéquate pour transmettre son autorisation de publication à fr.wikipedia. La manœuvre ne fonctionna pas du premier coup et ce n'est qu'après l'envoi d'un deuxième courriel reprenant la formulation adéquate et complète telle qu'elle était proposée sur une des page de fr.wikipedia, trouvée grâce au guide des bonne pratique OTRS, que l'autorisation fut reconnue. Suite à quoi la référence du courriel d’autorisation fut placée en page de discussion du travail. Un réponse au courriel contenant l'autorisation de publication fut aussi transmise, dans laquelle on pouvait lire cette avertissement : « Les personnes répondant à cette adresse sont des bénévoles et leurs réponses ne constituent en aucune façon une communication officielle de la Wikimedia Foundation. Pour toute correspondance officielle, veuillez contacter la Wikimedia Foundation par courrier recommandé à l'adresse indiquée sur la page "Nous contacter". »

Notons enfin qu'il est toujours possible pour un utilisateur de l'OTRS de consulter la communauté pour avoir un avis sur l'envoi d'un courriel, comme cela fut fait pour un courrier présenté sur la page fr.wp Utilisateur:Serein/Brouillon avant son envoi, et pour lequel l'auteur nous demandait de faire des commentaires et appréciations en page de discussion.

Voici donc que se termine ici la présentation de toutes les activités possibles sur le site fr.wikipedia. Ayant pris connaissance de celles-ci, nous voici donc mieux outillés pour découvrir la communauté des utilisateurs fr.wikipedia et comprendre comment vont s'organiser les contributeurs dans la répartition des activités, fonctions, statuts et rôles de chacun. Mais avant cela, portons notre regard sur les caractéristiques des contributeurs actifs sur fr.wikipedia.

La communauté fr.wikipedia[modifier | modifier le wikicode]

Les fractures numériques[modifier | modifier le wikicode]

La fracture numérique, sujet très vaste, fait l'objet d'un très bon article dans fr.wikipedia au départ duquel il est possible de se rediriger vers de nombreuses sources d'informations officielles ou d'analyses détaillées. Au vu ce cet article, on pourrait se demander d'ailleurs s'il ne serait pas plus explicite de parler de fractures numériques au pluriel plutôt qu'au singulier, tant il existe de nombreuses raisons de ne pas avoir accès à ce moyen de communication numérique. Dans le cas tout particulier qui nous intéresse, et suite à mon expérience de terrain, il m'a semblé que les raisons, qui pouvaient refréner les francophones de la planète à contribuer activement au projet fr.wikipedia, pouvaient être regroupées en trois catégories. La première catégorie regrouperait les raisons d'ordre économique, la deuxième les raisons d'ordre technique et la troisième enfin les raisons d'ordre culturel.

Les raisons économiques[modifier | modifier le wikicode]

Auteur : Irønie

Tous les francophones de la Terre n'ont bien sûr pas le luxe de pouvoir disposer d'un ordinateur et d'une connexion internet même s'il est toujours possible de se rendre dans un cybercafé ou dans un espace similaire. Personnellement, ma connexion internet de type ADSL me coûte 30 € par mois, redevance téléphonique incluse, ce qui ne doit pas faire partie des tarifs les plus élevés en Belgique francophone. Mais trente euros par mois peut être une somme importante pour certaines personnes, sans compter qu'il faut encore bénéficier d'un ordinateur pour pouvoir profiter de cette connexion. Quant aux cybercafés, ils existent rarement en milieux ruraux et en tout cas pas dans la ville de campagne dans laquelle j'habite. Et si ces endroits peuvent être utilisés pour des connexions occasionnelles, je doute vraiment qu'ils le soient par un contributeur actif sur fr.wikipedia, étant donné le temps que cela nécessite. À moins éventuellement que cet utilisateur rédige ses articles et messages hors-ligne, mais encore une fois, cela ne pourra se faire sans avoir un ordinateur à sa disposition. C'est pour cette raison que je pense qu'une grande majorité, si pas la totalité, des contributeurs actifs sur fr.wikipedia possède un ordinateur muni d'une connexion internet, soit à domicile, soit sur leur lieu de travail. Les raisons économiques de la fracture numérique seraient donc très étroitement liées aux raisons techniques, mais pas uniquement.

Les raisons techniques[modifier | modifier le wikicode]

Les résultats d'une recherche faite sur la partie anglophone de l'encyclopédie, dont la synthèse est accessible sur une page du site de la Fondation Wikipédia, nous informe que « Les non-contributeurs interrogés citent deux types clés de barrières à la participation : la perception que la contribution n'a pas grande valeur et trop de barrières techniques. ». Il semblerait donc que les difficultés techniques propres à l'environnement du logiciel MediaWiki, tel qu'il ont déjà été abordés, soit aussi ressenties dans la sphère anglophone du projet avec ici une illustration graphique des propos retenus dans la citation précédente.

Alt=Représentation graphique par histogramme des difficultés rencontrées pour les nouveaux contributeurs

Si consulter l'encyclopédie Wikipédia est facile et devient presque une geste naturel de tous les jours et le sera d'autant plus que l’encyclopédie devient de plus en plus facilement accessible via un téléphone portable, comme en témoigne un communiqué de presse de la Fondation Wikipédia, y contribuer activement est une autre paire de manches. Honnêtement, il m'a fallu une certaine dose de courage et de persévérance dans l'apprentissage de la syntaxe wiki et la compréhension du fonctionnement communautaire du site en général. Je ne suis vraiment pas non plus persuadé que sans avoir pris la décision de faire cette étude, j'en serais venu spontanément à contribuer sur fr.wikipedia puisque comme il a déjà été dit précédemment j'avais déjà fait un essai sans pour autant poursuivre la démarche. Ce qui m'a rebuté à poursuivre était certainement toutes les raisons d'inconfort déjà citées dans le chapitre Ethnographie en ligne et dont certaines sont liées à ma personnalité, mais aussi sans doute tous les problèmes propres à l'espace fr.wikipedia et liés à la complexité des outils, des systèmes de communication déjà vus et des procédures dont il sera question dans la prochaine partie de ce travail.

En comparaison au site facebook, qui impose quelque peu son standard en figurant en deuxième place du classement des sites les plus visités aux monde et en France selon une page du site alexa.com, le système de communication fr.wikipedia est très peu convivial, voir même rebutant. J'ai à ce sujet un jour déposé un message sur une page de forum de fr.wikipedia appelée « Le bistro » pour partager mon avis sur le sujet, mais à part quelques plaisanteries, cela n'a fait nullement écho. Il semblerait donc que le système s'assimile avec le temps pour ne plus en faire un sujet de discussion bien qu'il existe sur une des page du site dédié à MediaWiki un projet en cours pour améliorer les moyens de communication au travers du développement une nouvelle extension MediaWiki. Il faudra donc encore attendre, sans oublier que toutes les nouveautés techniques demandent toujours un certain temps avant d'être traduites dans une autre langue que l'anglais, qui est d'ailleurs la seule langue utilisée sur le site www.mediawiki.org.

Ainsi, des problèmes culturels s'ajoutent aux problèmes techniques, puisque toutes les informations et communications concernant l'aspect technique de fr.wikipedia, qu'il s'agisse de la configuration des message système comme nous l'avons déjà abordé sous le titre MediaWiki, le logiciel, mais aussi de certaines pages d'aide, ne sont accessibles qu'en anglais.

Les raisons culturelles[modifier | modifier le wikicode]

La Fondation Wikipédia semble très lucide concernant la fracture numérique d'ordre culturel dont sont victimes les différents projets qu'elle héberge. Si l'on se réfère au document édité par la fondation et intitulé Wikimedia Strategic Plan A collaborative vision for the movement through 2015, accessible en version PDF au départ d'une page du site de la fondation, on constate que la fondation se rend parfaitement compte que :

« The people who write the Wikimedia projects are disproportionately male, young, and from countries in the Global North : Four out of five editors are male - Half are under the age of 22 - Four out of five edits come from countries in the Global North. »

Raison pour laquelle la deuxième priorité stratégique de la fondation après la stabilisation de l'infrastructure est d'augmenter la participation au projet des personnes peu représentées :

« We need to invite readers to become editors — particularly women and people in the Global South. We need to improve the editing interface in order to reduce barriers to participation. When people try editing for the first time, we need to support and coach them. »

Et dans le but de répondre à tous ces vœux, voici ce que la stratégie de la fondation met en place :

«*Encourage the health and growth of Wikimedia communities and the projects they sustain.
  • Develop new features and tools, such as a rich-text editor, enhanced navigation, and social functionality, to make editing easier and more fun.
  • Support the recruitment and acculturation of newer contributors by encouraging a welcoming environment on the Wikimedia projects, as well as supporting community leaders who are eager to serve as recruiters, guides and mentors for newer volunteers.
  • Encourage diversity by conducting outreach among groups that have the potential to bring new expertise to the projects, as well as by supporting leaders from underrepresented groups in their efforts to cultivate new member from within their communities.
  • Support offline and social events to increase community cohesion and commitment to the projects.
  • Reward excellent contributions that are not already being celebrated through established community mechanisms.
  • Create products and services that support affiliation and excellence among Wikimedians.
  • Expand Wikimedia’s global footprint through catalytic investments and chapter support.
  • Design and deploy catalyst teams to pilot activities spurring growth in readership and editing in the high-priority areas of India, Brazil, and the Arabic-speaking areas of the Middle East and North Africa.
  • Support Wikimedia chapters with financial or other assistance to enable them to serve their local Wikimedia communities effectively, and contribute to the health and growth of the overall movement. À priority will be pursuing outreach to expand and increase diversity in the contributor base.
  • Facilitate community efforts to create organizational models and structures that support the Wikimedia projects.
  • Support volunteer initiatives that fuel the growth of communities and projects around the world, including meet-ups, public outreach activities and other volunteer innovations.»

Ce dernier point semble d'ailleurs avoir été mis en pratique comme peut en témoigner la naissance d'un projet très original qui met en évidence la nécessité de prendre en compte les savoirs de transmission oral au sein de l'encyclopédie. Projet décrit sur la page wikimedia : Citations Orales et dont il est d'ors et déjà possible de voir la vidéo de présentation ci-contre sur la version en ligne de ce travail ou en se procurant un accès sur une autre page du site

Enfin, une quatrième priorité manifestée dans le plan stratégique de la fondation après l'amélioration de la qualité et avant l'encouragement à l'innovation est d'augmenter sa visibilité en tenant compte que :

« Wikimedia has dramatically lower reach in the Global South, which includes regions with the world’s most rapid growth in Internet usage. In the coming years, a key challenge for Wikimedia will be to replicate its earlier successes in developing editing communities that create valuable, high quality knowledge resources in languages they are literate in, to engage a growing readership in all parts of the world. »

Grâce à toutes ces informations officielles basées sur des résultats de recherches référencées dans le document d'origine, on peut donc mieux se rendre compte que, d'un point de vue global, les projets hébergés par la Fondation Wikimédia sont victimes d'une fracture numérique liée aux aspects culturels propres aux communauté géographiques, reflet probable d'une disparité économique et technique des pays où vivent les membres des différentes communautés francophones mondiales. Mais il ne faut pas croire pour autant que tous les utilisateurs francophones occidentaux se trouvent sur un pied d'égalité concernant l'utilisation d'une ressource Internet telle que fr.wikipedia. En effet, selon une étude rapportée dans la plupart des quotidiens belges au départ d'une évaluation, après 5 ans de mise en œuvre du Plan national de Lutte contre la fracture numérique du secrétaire d'État à l'Intégration sociale, Philippe Courard (et donc je cite ici les propos retenus sur le site Internet de la RTBF en date du 2 mai 2011 :

« Si l'accès matériel à l'internet a certes augmenté, l'utilisation de celui-ci est par contre marqué par d'importantes variations. Les Belges socialement favorisés utilisent régulièrement les services de plus en plus nombreux offerts en ligne (offres d'emploi, immobilier, tax on web, etc). "Les groupes socialement vulnérables s'en tiennent à des jeux en ligne ou à des sites de réseaux sociaux", ajoute Jan Dekelver de la Katholieke Hogeschool Kempen, l'un des auteurs de l'évaluation du Plan. »

Il semblerait donc que la fracture culturelle ne soit pas seulement globale et liée aux aspects culturels régionaux mais aussi locaux, et liée aux aspects culturels sociaux. Tout ceci en pensant bien que les aspects culturels régionaux peuvent se combiner aux aspects culturels sociaux, comme j'ai pu le constater en fréquentant les cybercafés d'Itaparica, ville brésilienne dans laquelle j'ai séjourné durant ma première tentative de sujet de mémoire, et où j'ai pu constater que l'utilisation d'Internet par la majorité des clients brésiliens se limitait aux jeux et aux sites de réseau sociaux. Aussi, avant de clôturer ce sujet, attardons-nous sur des informations statistiques très intéressantes publiées sur la page http://stats.wikimedia.org/FR/Sitemap.htm, où il est permis d'observer dans un histogramme une comparaison entre le nombre de locuteurs dans une langue donnée par rapport au nombre de contributeurs par million de locuteurs dans cette même langue donnée ayant au moins fait cinq modifications. L'anglais qui apparaît en tête de liste au niveau du nombre de locuteurs juste avant le chinois, affiche un ratio d'environ 25 contributeurs par million de locuteurs tout comme les francophones et curieusement, les pays nordiques ont un taux de participation d'autant plus élevé que l'on se rapproche du pôle puisque l'on peut compter par million de locuteurs 50 contributeurs danois, 91 suédois, 104 finnois, 130 norvégiens et 131 islandais. Il est aussi remarquable de constater une très grande participation de certaines petites communautés linguistiques, avec 120 contributeurs par million de locuteurs pour le sanskrit, 100 pour le breton, 86 pour le gaélique écossais, 75 pour le basque, etc. Mais revenons maintenant au cœur de notre étude en regardant ce qu'il en est exactement des particularités socio-culturelles des utilisateurs fr.wikipedia et plus particulièrement, dans le cadre de cette étude, sur les contributeurs les plus actifs.

Les particularités socioculturelles des contributeurs[modifier | modifier le wikicode]

Peu de temps avant de commencer mon étude de terrain sur fr.wikipedia, j'avais répondu à un questionnaire d'enquête adressé à toutes les personnes ouvrant une page de fr.wikipedia, dont les questions sont toujours accessibles à ce jour sur une page du site du laboratoire Marsouin chargé de cette enquête. Après sa clôture le 13 février 2011, les résultats de l'enquête et l'analyse des 13627 réponses utilisables furent publiées le vendredi 22 avril 2011 par Nicolas Jullien sur une autre page du site. Voici donc, recoupée par des informations venant d'autres sources, ce que nous apprend cette étude concernant les particularités socioculturelles des contributeurs fr.wikipedia.

À la question « Qui sont les répondant ? », l'enquête révèle une disparité de 30,8% de femmes contre 68,3% d'hommes alors qu'une étude de décembre 2010 du Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation des Conditions de Vie, intitulée La diffusion des technologies de l'information et de la communication dans la société française publiée au format PDF sur une page du site de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes de France indique que la parité hommes-femmes des internautes en France est de 51%-49%. De plus, comme l'écrit Nicolas Jullien, « l’activité de contribution est encore plus « sexuée » que l’usage, puisque les contributeurs sont à 80% des hommes, et les contributeurs réguliers à plus de 86% ». Quant à savoir l'origine de ce phénomène, les raisons restent obscures. Une piste est lancée par Florence Devouard, Présidente d’honneur de la Wikimedia Foundation 2006-2008, qui dit « Le savoir classique, celui qui a en tous cas les faveurs de l'enseignement en France, est occidentale et masculin ! » (Gourdain 2007, p. 103). Une autre hypothèse pourrait aussi ressortir de ma précédente étude sociologique concernant un site de rencontre, dans laquelle je mettais en évidence que les femmes sont en moyenne 10 à 15 % moins à l'aise avec tout ce qui concerne l'aspect technique lorsqu'il s'agit de programmer ou de construire un site internet (Voir la page de présentation de l'étude). Peut-être aussi que les deux phénomènes se recoupent pour accentuer la disparité homme/femmes parmi les contributeurs fr.wikipedia, mais ceci reste à vérifier par une étude approfondie.

Grande lacune dans les résultats actuellement accessibles de l'enquête de février, il ne figure aucune information permettant de se faire une idée de la répartition des répondants en fonction de leur pays d'origine ou de résidence. Les seules informations que j'ai pu trouver à ce sujet se situent sur la page (fr) Wikipédia:Répartition des wikipédiens. Mais malheureusement, ces informations ne sont pas représentatives de l'entièreté des contributeurs, uniquement de ceux qui se sont ajoutés de façon spontanée aux différentes listes qui ont permis de constituer la carte et le tableau suivant :

Répartition géographique des wikipédiens francophones.
Tableau de répartition des wikipédiens francophone par pays de résidence.

Toutes ces informations recoupent toutefois celles qui ont été tirées du plan stratégique de la fondation, présenté dans le sous-point précédent. Cela nous permettra donc d'émettre l’hypothèse qu'une grande majorité des contributeurs vivent en France et qu'il en existe une part non négligeable qui réside dans d'autres pays occidentaux, pays dans lesquels vit une communauté francophone, exception faite des pays du continent africain qui ne sont pratiquement pas représentés.

Par contre, suite à l'enquête de février 2011; nous possédons certaines informations précises sur d'autres caractéristiques importantes au sujet des contributeurs. Selon les analyses de Nicolas Jullien corroborées par les graphiques présents sur sa page de présentation :

  • « Il existe deux grands types de contributeurs : ceux qui ont fait un ou deux essais, et qui ne sont pas allés plus loin, et les contributeurs « réguliers », un peu plus de 300 se considérant même comme des « gros » contributeur »
  • Même si les jeunes restent majoritaires, les contributeurs sont plus âgés, et plutôt en emploi qu’étudiants ou scolaires.
  • Ces personnes sont, encore plus que pour les lecteurs, des personnes qui ont l’habitude de travailler avec de l’écrit.
  • la part des cadres supérieurs est significativement plus importante. Pour contribuer, il faut avoir des connaissances, mais aussi des compétences, des habitudes de manipulation de données, d’écriture et de mise en forme. Par contre, la répartition des contributeurs selon leur ancienneté d’utilisation de Wikipédia ne semble pas très différente de celle des lecteurs, même s’il y a un léger décalage vers la gauche (les contributeurs sont un peu plus anciens que les lecteurs).

En comparant ces informations au graphique ci-dessous, provenant d'un travail de synthèse fait au départ d'enquêtes dans la partie anglophone de Wikipédia et accessible sur une page du site de la Fondation, on peut constater qu'il y a une certaine similitude entre les deux communautés de contributeurs:

Alt=Histogramme représentant les caractéristique socioculturelles des contributeurs anglophones.

Enfin, selon une enquête réalisée en ligne les 23 et 24 janvier 2008 en France par la société opinionway et publiée dans l'ouvrage Wikipédia média de la connaissance démocratique? (Foglia 2008), plus de 80 % des internautes français connaissaient le site fr.wikipedia et 70% l'avaient déjà consulté. Parmi ces derniers, seulement 7 % déclaraient avoir fait une contribution et 0 % une donation. Un peu plus de trois ans plus tard, l'enquête de février 2011 nous informe que près de 30 % des utilisateurs de fr.wikipedia reconnaissaient avoir déjà fait une contribution dont près de 13 % sont des contributeurs actifs. Selon ces informations, la participation des utilisateurs à la construction de l'encyclopédie a donc plus que doublé sur ces trois années, bien qu'une grande majorité des utilisateurs de fr.wikipedia continue à se comporter en « passagers clandestins » comme pourraient le dire les économistes expérimentaux. D'autre part et contrairement à La Logique de l’action collective (Olson 1965) selon laquelle la taille du groupe de participants jouerait au détriment des « biens collectifs » ou « biens publiques », depuis 2008, les histogrammes présents sur la page statistique concernant le projet fr.wikipedia on peut constater que le projet est resté florissant aussi bien en nombre de création de comptes utilisateur qu'en nombre de nouveaux articles, sans pour autant disposer d'informations concernant la participation des utilisateurs en termes de nombre de modifications.

En synthétisant les informations déjà présentées pour les compléter avec d'autres informations provenant des illustrations graphiques présentées par Nicolas Jullien sur sa page de compte rendu de l'enquête, nous pouvons donc dire à propos des contributeurs actifs fr.wikipedia que :

  • Ils représentent en février 2011 près de 13% des utilisateurs alors qu'il ne représentait que 7% des utilisateurs qui reconnaissaient avoir déjà contribué à fr.wikipedia en janvier 2008.
  • Ils sont de deux types, petits contributeurs ou gros contributeurs.
  • Ils sont des hommes à plus de 80% et à 86% pour les plus gros contributeurs.
  • Un peu plus de la moitié ont un âge compris entre 16 et 30 ans (alors que plus de la moitié des internautes français ont plus de 40 ans)
  • Ils sont très probablement et principalement habitants des communautés francophones occidentales et très nombreux à vivre en France.
  • Ils sont pour entre 60 et 70 % des cadres, employés, retraités, indépendants, inactifs, alors que près de la moitié des personnes qui ne font que consulter l'encyclopédie sont des étudiants.
  • La proportion de cadres augmente avec le taux de contributions au détriment de la proportion des étudiants.
  • Pour le plus grand nombre de contributeurs, mais aussi d'utilisateurs, l'année 2005 fut celle de leur première utilisation de fr.wikipedia.
  • Ils n'ont pas une vision différente sur l'utilisation que l'on devrait faire de l'espace encyclopédique et plus de 60 % d'entre eux considèrent que cet espace est un outil pour la culture générale et un peu plus de 30 % sont plutôt d'accord sur le fait que cet outil peut être utilisé au travail, bien que ce pourcentage tend à diminuer légèrement en fonction de l’augmentation du taux d'activité sur fr.wikipedia.
  • Ils sont, probablement en raison des nombreuses similitudes entre la population francophone et anglophone, pour une grande majorité célibataires sans enfant.

Toutes ces informations définissent ainsi plus clairement qui sont ces gens qui construisent la partie francophone mais aussi anglophone de l’encyclopédie Wikipédia. Il nous reste à présent à comprendre comment s'organisent tous les membres de cette communauté.

L'accueil de la communauté[modifier | modifier le wikicode]

« Tous les rédacteurs des articles de Wikipédia sont bénévoles ; ils constituent une communauté collaborative, sans dirigeant, où les membres coordonnent leurs efforts au sein des projets thématiques et de divers espaces de discussion. »

Voici ce que l'on peut lire sur la page d'accueil de fr.wikipedia. Pour vérifier la véracité de ces propos, rien de plus simple, il suffit de cliquer sur le lien « Accueil de la communauté » apparaissant dans le menu de la colonne de gauche des page fr.wikipedia pour se retrouver directement sur la page d'accueil de la communauté. Au départ de cette page très structurée se trouvent tous les liens utiles permettant de se faire une idée complète de ce qu'est la communauté fr.wikipedia, mais attention ! Ne vous prenez pas au jeu : voici bientôt plus de cinq mois que j'ai découvert cette page et je n'ai pas encore fait le tour des centaines de liens qu'elle rassemble, d'autant plus que ceux-ci, à l'image de la communauté qui les organise, sont en perpétuel changement. Mais au fait, plutôt que de rester en observateur pourquoi pas, si vous ne l'avez pas encore fait, passer du statut passif d’utilisateur que vous êtes peut-être au statut actif de contributeur ?

La "SPA" ou "Service de parrainage actif" sur Wikipédia. Auteur : Irønie

Personnellement, j'ai fait cette expérience à deux reprises, en juin 2008 et en février 2011, où j'ai créé un nouveau compte d'utilisateur dans le but de commencer cette étude. Mon inscription de 2008 fut faite par curiosité et sans réelle motivation pour contribuer à l'encyclopédie, et il se fait que c'est justement à travers la contribution que l'on rencontre les gens de la communauté, et souvent d'ailleurs à l'occasion d'erreurs que l'on commet et qui sont corrigées par d'autres. S'engage alors souvent des dialogues dans lesquels on s'explique et l'on se conseille. Mais il y a aussi un accueil plus spontané comme je l'ai vécu avec Théoliane qui me déposa un message de bienvenue peu de temps après mon inscription, et puis VonTasha qui se proposa de façon spontanée pour être ma marraine wikipédienne, une tradition au sein de la communauté orchestrée au départ de la page de projet fr.wp : Service de Parrainage Actif qui fut lancé le 10 mars 2007[9]. Théoliane et VonTasha, pour les citer dans l'ordre de rencontre, sont deux personnes avec qui j'ai eu beaucoup de contacts (sans qu'il n'y ait aucun échange en dehors du site, excepté peut-être l'envoi d'un mail) et qui m'ont beaucoup aidé dans mes premiers pas sur fr.wikipedia, mais aussi dans la rédaction de ce travail.

« Premier pas » est justement le nom du lien qui renvoie à la page d'aide fr.wikipedia destinée à l'accueil des nouveaux. Accessible tout comme la page de la communauté au départ du lien se trouvant dans la colonne de menu à gauche, elle comporte toutes les informations et les liens nécessaires pour débuter ses activités de contributeur. Et chance pour les nouveaux contributeurs, depuis mai 2011 la page met à disposition d'un livret d'introduction au projet conçu par la fondation dans une version anglaise à l'origine mais traduite en français par la suite. Reste maintenant, nous l'avons vu, que le cadre communicationnel peu convivial de fr.wikipedia ne facilite pas la rencontre entre les utilisateurs ; il faut donc, avec un peu de patience, s'habituer à celui-ci. Mais cela dit, pour les personnes en manque de « face à face » avec les autres utilisateurs, j'ai pu observer durant mes quelques mois d'observation l’émergence, ou plutôt le renforcement, des rencontres wikipédiennes hors-ligne, comme cela se fait chaque année à un niveau international avec les conférences Wikimania, dont la dernière s'est déroulée du 4 au 7 août 2011 à Haïfa en Israël, et dont un compte-rendu est disponible sur la page du projet qui y est spécialement dédié. Il se fait aussi que le désir de rassemblement hors-ligne des utilisateurs se manifeste aussi localement avec des rencontres comme celle du 5 juillet à Charleroi où je n'ai malheureusement pas eu la possibilité de me rendre. Il existe aussi, à côté de ces rencontre organisée entre utilisateurs, certaines permanences plutôt destinées à un accueil de présentation au travers par exemple de l'ouverture d'un stand au sein d’un évènement médiatisé. Et puis une nouveauté apparue fin avril 2011 avec la création de la page fr.wikipedia:Mardi c'est Wiki dont voici le texte d'introduction :

« Nous sommes de nombreux contributeurs à aimer discuter Wiki sur internet, mais nous aimons également discuter ou réfléchir sur l'évolution des projets en face à face, autour d'un verre.
C'est l'idée de ce projet : faire se rencontrer dans leur ville tous les contributeurs qui le souhaitent.
Si vous aussi êtes partant pour des rencontres hebdomadaires informelles et conviviales autour d'un verre, n'hésitez pas à vous inscrire sur cette liste et à proposer un lieu de RDV dans votre ville. Ajoutez aussi votre ville si elle manque, ou même changez l'heure (voire le jour) pour faciliter les rencontres ! N'hésitez pas à recontacter les gens déjà inscrits ! »

Il semblerait donc que la communauté fr.wikipedia tende à s'organiser hors-site au risque peut-être d'introduire une nouvelle subjectivité dans les relations entre les membres de la communauté qui se rencontrent. Voici donc à nouveau une nouvelle piste de recherche pour un travail socio-anthropologique, mais ne nous éloignons pas de l'approche contextuelle adoptée dans notre méthodologie de travail, et revenons à la présentation des groupes de contributeurs tels qu'ils se présentent dans l'espace fr.wikipedia.

Les contributeurs[modifier | modifier le wikicode]

Nous avons déjà vu dans les précédentes parties de ce travail qu'il existe de nombreux facteurs qui encouragent mais aussi découragent les utilisateurs du site à contribuer. Dans la balance du pour et du contre, il semblerait, selon un graphique présentée sur une page du site toolserver.org, qu'un point d'équilibre a été atteint en 2007. En référence à ce graphique, on peut lire sur cette page le commentaire suivant : « l'encyclopédie a atteint son « rythme de croisière » avec environ 30 000 modifications par jour ». Reste encore à déterminer maintenant comment se répartissent ces modifications entre les utilisateurs, mais aussi comment se regroupent tous ces utilisateurs en fonction des outils disponibles sur le site, outils que nous avons déjà vu.

À ce propos, la page d'aide fr.wikipedia : Statuts des utilisateurs[10] nous informe qu'il est de coutume dans la communauté de faire une distinction entre les groupes à statuts non techniques et les groupes à statuts techniques. Afin de présenter les groupes fr.wikipedia de la façon la plus structurée mais aussi la plus homogène, j'ai donc opéré à mon tour cette distinction. En plus de ceci, et pour faciliter le référencement, il sera aussi convenu que les informations chiffrées provenant des pages reprises ci-dessous seront seulement référencées par le nombre inscrit en exposant renvoyant à l'adresse mail reprise dans la rubrique référence en ligne sans qu'il y ait répétitions de la présentation de la page:

  • La page d’information fr.wikipedia : Historique de Wikipédia en français[9] (pour rappel)
  • La page d'aide fr.wikipedia : Statuts des utilisateurs[10]
  • La page spéciale fr.wikipedia : statistiques [11]
  • La page d’information fr.wikipedia : Liste de Wikipédiens par nombre d'éditions[12]
  • La page spéciale fr.wikipedia : Liste des droits de groupes[13]
  • La page spéciale fr.wikipedia : Journal des créations de comptes utilisateur[14]

Reste maintenant à rapporter ici une chose importante pour ne pas tromper le lecteur au sujet des chiffres concernant les nombres d'éditions et provenant de la page fr.wikipedia : Liste de Wikipédiens par nombre d'éditions[12], puisque en introduction de cette page on peut lire cet avertissement :

« La liste des utilisateurs enregistrés indique quels sont les contributeurs les plus prolifiques en nombre d'éditions de Wikipédia en français. Cependant, elle devrait être considérée avec recul. De nombreuses contributions peuvent se limiter à des corrections orthographiques, corrections d'erreurs personnelles, éditions semi-automatiques effectuées avec AWB [Logiciel d'automatisation des taches], messages en pages de discussion ou sauvegardes successives de petites modifications là où d'autres auraient utilisé la fonction de prévisualisation.
À l'inverse, les contributeurs qui créent de très longs articles ou ajoutent massivement du contenu peuvent se trouver assez bas dans cette liste, voire en être absents. Également, de nombreux utilisateurs contribuent sans jamais s'identifier à la connexion. Les modifications effacées, par exemple les contributions à un article lui-même effacé depuis, ne sont pas comptabilisées ici. »

Les groupes de contributeurs à statut non technique[modifier | modifier le wikicode]

Les contributeurs sous adresses IP[modifier | modifier le wikicode]

Un utilisateur sous IP est tout simplement un utilisateur dont les actions faites sur fr.wikipedia n'ont pas été effectuées via un compte utilisateur. Il est possible pour un utilisateur qui possède un compte de se déconnecter de son compte pour contribuer sous adresse IP, mais dans ce cas nous savons déjà qu'il existe l'outil checkuser qui permet d'établir des corrélations entre les adresses IP et les comptes utilisateurs et de débusquer ce genre de pratique lorsqu'elle est utilisée avec de mauvaises intentions.

Le rôle des contributeur sous IP n'est pas à négliger sur fr.wikipedia, puisque seulement 347 994[12] contributeurs enregistrés ont contribué au site contre 2 804 229[12] contributeurs sous adresse IP, même si les modifications signées par une adresse IP ne représente que 14 % du nombre total de modifications. D'autre part, comme peut en témoigner la page de discussion de l'adresse IP la plus productive (13 437 modifications), il est aussi tout à fait possible de participer à la vie sociale de la communauté sans y être inscrit, avec cet inconvénient bien sûr de ne pas avoir accès à tous les outils et fonctionnalités dont dispose un contributeur enregistré comme il a déjà été vu, et en sachant aussi qu'une adresse IP dynamique pourrait poser problème dans l'échange de messages.

Auteur : Irønie

L'adresse IP est aussi, techniquement parlant, moins confidentiel qu'un pseudonyme, mais paradoxalement, sa signature augmente grandement les suspicions de la communauté fr.wikipedia envers son utilisateur. Ceci s'explique par plusieurs raisons. D'une part, et même si celle-ci restera invisible tout comme son l'adresse IP de l’ordinateur qui la créé, une adresse e-mail est nécessaire à la création d'un compte, d'autre part il est beaucoup plus difficile pour la communauté de retenir des nombres de onze chiffres que des pseudos d'utilisateurs qui peuvent permettre par répétition de bonnes actions d'installer un climat de confiance et enfin, force est de constater que les actes de vandalisme sont par réputation plus vite associés aux contributeurs sous adresses IP qu'à des pseudo d'utilisateur, impression que l'on se fait rapidement en observant les pages d'archive de la page vandalisme en cours. Reste que ce type d'observation est trompeuse puisque :

« 70 entrées analysées par l’équipe de l’IBM Watson Research Center n’ont pas permis en revanche de relier la signature des articles aux sujets retenus d’une part, ni au volume des contributions d’autre part. Aucune relation claire n’a pu également être mise en évidence entre l’anonymat et le vandalisme. » (Endrizzi 2006, p. 20)

Les contributeurs enregistrés, autoconfirmed, autopatroled[modifier | modifier le wikicode]

Le nombre de comptes utilisateur sur fr.wikipedia se chiffre à plus de 1 100 300[10], mais il est important de savoir que parmi ces comptes seulement 347 994 ont fait une modification sur fr.wikipedia et que parmi ceux-ci, seulement 15 225[11] ont fait une modification dans le mois et seulement 750 plus de 100 modifications par mois (moyenne tirée des mois de mars, avril, mai et juin au départ des informations disponibles sur une page statistique wikimedia). Tout ceci relativise donc grandement ce chiffre impressionnant de plus d'un million d'utilisateurs inscrits, mais dont seulement un peu plus de 13 % fait plus de 100 contributions par mois. De plus, il ne faut pas perdre de vue que parmi tous les comptes utilisateur, trois à quatre cents nouveaux se créent par semaine, comme on peut le voir dans un graphique disponible sur une page de www.toolserver.org. Cela ne signifie pas forcément autant de contributeurs puisqu'il est permis à une seule personne de créer plusieurs comptes utilisateurs, appelés alors « faux-nez » dans le jargon fr.wikipedia, pratique tolérée tant que les faux-nez sont déclarés publiquement. Nous pouvons donc en conclure que moins de 750 utilisateurs contribuent en moyenne un peu plus de trois fois par jour sur fr.wikipedia, ce qui est peu par rapport au nombre de comptes enregistrés mais toutefois énorme lorsque l'on sait que toutes ces contributions sont entièrement bénévoles.

Les raisons pour lesquelles un si grand pourcentage de comptes enregistrés ne contribue pas ou ne contribue plus sont très diverses. Tout d'abord, cela s'explique en grande partie par le fait qu'un bon nombre d'utilisateurs ouvrent un compte global qui va automatiquement créer de nouveaux comptes utilisateurs dans une série d'autres projets de la Fondation, dont certains projets Wikipédia dans d'autres langues, sans pour autant que l'utilisateur ai l'intention d'y contribuer. Il doit ensuite y avoir aussi un grand nombre de comptes créés par curiosité comme je l'ai fait moi-même début juin 2008, en créant un compte toujours visible sur la page utilisateur fr.wikipedia : Scapmouche, qui n'aura été utilisé jusque fin février 2011, que pour six modifications dont une seulement dans l'espace encyclopédique. Et puis il y a enfin tous les comptes utilisateurs qui ont quitté le projet pour diverses raisons. Parmi les compte inactifs, nous pouvons distinguer :

Mais quoi qu'il en soit, l'inscription sur fr.wikipedia répondra toujours à trois grands intérêts. Le premier, et certainement le plus important au yeux de la Fondation Wikimédia en vue de sa politique de confidentialité, est de cacher l'adresse IP du contributeur aux yeux du public et donc quelque part, garantir une plus grande confidentialité par rapport à sa vie privée. En effet, et bien que comme nous l'avons déjà vu, un même ordinateur peut utiliser des adresses IP différentes, cela n’empêchera pas la personne désireuse de retrouver, au départ d'une adresse IP et grâce à un site comme FrameIP par exemple, les coordonnées complètes du fournisseur d'accès Internet de l'adresse IP et contacter ce dernier pour tenter d'avoir, pour peu que l'on récolte sur le site les informations concernant la date et l'heure de connexion de l'adresse IP, des informations sur le client qui l'utilisait à ce moment.

Le deuxième intérêt concerne plutôt le projet local fr.wikipedia car créer un profil en l'attribuant à un nom ou un pseudo, s'est aussi se créer une identité au sein de la communauté. Avec son nom ou le pseudo de son choix, toutes les actions effectuées au sein du site deviennent beaucoup plus visibles et identifiables par la communauté, et tout un espace de personnalisation du site s'ouvre à soi pour exprimer sa personnalité d'utilisateur en modifiant le contenu de sa signature par exemple ou encore en améliorant sa page de présentation ou de discussion qui existent aussi pour un utilisateur sous IP mais dont le numéro risque de changer d'une utilisation à l'autre, à moins d'avoir la garantie de posséder une adresse IP fixe (ce qui est souvent payant).

Le troisième intérêt est que tout un menu de configuration ainsi que différents outils sont uniquement mis à disposition des utilisateurs enregistrés. Un compte enregistré peut par exemple voir s'afficher en haut de page du site un menu comprenant une série d'onglets portant des liens sortants affichés en bleu, avec en particulier un libellé « préférences » qui donne accès à divers menus de configuration de l'interface regroupés selon les thèmes suivants : « Informations personnelles - Apparence - Date et heure - Fenêtre de modification - Modifications récentes - Liste de suivi - Options de recherche - Préférences diverses - Gadgets »

C'est donc sans doute pour ces trois principales raisons que la communauté fr.wikipedia, tout comme la Fondation Wikimédia, encourage les utilisateurs à la création d'un compte en simplifiant la procédure d'une part (une adresse e-mail un aller retour à sa boite et c'est fait), et en proposant tout une série d'aides sur la page d'aide fr.wikipedia : Page utilisateur et la page d'aide fr.wikipedia : Compte utilisateur, avec cette remarque importante issue de cette dernière page :

« Il n’est pas possible de supprimer un compte utilisateur, car n’importe qui pourrait dès lors créer un nouveau compte sous un ancien nom et ainsi se voir créditer des contributions de quelqu’un d’autre, ce qui constituerait une violation de la licence de documentation libre GNU. D’autre part, il est impossible d’effacer entièrement vos contributions.
Ainsi, vous ne pouvez pas supprimer votre compte, mais vous avez néanmoins le droit de disparaître ! »

Et oui, il faut toujours garder à l'esprit que toute action faite sur fr.wikipedia laissera des traces à jamais publiquement accessibles dans les archives du site pour peu qu'elles ne soient pas masquées. Bien qu'il est toute fois possible de suivre les recommandations données sur la page d'aide fr.wikipedia : Droit de disparaitre pour effacer le maximum d'informations des page courantes fr.wikipedia, qui sont les seules indexées par les moteurs de recherche externes au site. Et puis comme il est écrit sur la page d'aide utilisateur:

« En cas de départ de Wikipédia, vous pouvez demander à ce que votre page utilisateur soit supprimée par un administrateur (dans ce cas, seuls les administrateurs auront encore accès à l'historique de cette page). Une page blanche devrait être créée ensuite sur la page utilisateur supprimée pour éviter un lien rouge. »

Et enfin, pour tromper les pistes il est aussi possible de changer de nom d'utilisateur en suivant les recommandations faite sur la page d'aide fr.wikipedia : Changer de nom d'utilisateur. Mais en gardant à l'esprit ce qui est écrit dans la page d'aide droit de disparaitre signalant que :

« si vous avez effectué moins de 20 000 contributions, il est envisageable qu'un bureaucrate change votre nom d'utilisateur, mais vous devez faire la démarche vous-même. Il n'y a pas de garantie reconnue par la Wikimédia Fondation dans les clauses de confidentialité qu'un nom d'utilisateur puisse être changé à volonté. »

Reste enfin à définir ce que sont les utilisateurs autoconfirmed et les utilisateurs autopatrolled. Tout d'abord, il faut savoir que ces deux statuts s’acquièrent sans qu'aucune demande ou procédure ne soit nécessaire. Un utilisateur deviendra automatiquement autoconfirmed dès que son compte aura été créé depuis au moins 4 jours accomplis[10] tandis qu'un utilisateur deviendra automatiquement autopatrolled dès que son compte aura été créé depuis au moins 90 jours accomplis et qu'il aura effectué plus de 500 modifications.[10]. Les avantages octroyés aux utilisateurs autoconfirmed ont déjà été vus mais pour rappel, ce statut permet de renommer des pages, d'importer des fichiers et de modifier des pages semi-protégées. Quant à l'utilisateur autopatrolled son statut fera que toutes les contributions du compte seront considérées comme automatiquement vérifiées, et que l'utilisateur pourra marquer une modification comme étant relue. Ce changement de statut est souvent attendu par les personnes qui désirent participer aux activités du groupe des patrouilleurs qui va être présentée de suite.

Les patrouilleurs RC[modifier | modifier le wikicode]

Les patrouilleurs sont des utilisateurs qui consacrent un bonne part de leur temps dans la vérification des modifications récentes faites sur l'espace fr.wikipedia, mais tous ceux-ci ne s'identifient pas pour autant au terme quelque peu militaire de « patrouilleur ». Cela dit, le fait est qu'il existe sous cette appellation un groupe d'utilisateurs qui travaillent ensemble dans cette même optique, même si cela ne se fait pas forcément de façon concertée. Il est ainsi possible pour celui qui le désire de s'informer sur ce groupe via la page d'information fr.wikipedia : Patrouille RC ou de communiquer avec certains d'entre eux sur la page discussion fr.wikipedia : Bulletin des patrouilleurs où l'on peut lire en introduction le texte suivant:

« Afin de faire mieux comprendre à la communauté ce que font les patrouilleurs RC, ce bulletin a été créé. Il permet aux patrouilleurs de rapporter, lorsqu'ils en auront envie, leurs actions, leurs frustrations et leurs explications, ainsi que des sondages. »

Les outils utilisés par les patrouilleurs ont déjà été présentés dans ce travail dans le paragraphe "La surveillance". Parmi ceux-ci, nous pouvons citer les pages de suivi, les pages « diff », les pages d'historique et le LiveRC ainsi que le canal IRC #wikipedia-fr-liverc qui lui est consacré. Grâce à ce canal IRC aussi facilement accessible pour le lecteur de ce travail via une des pages Internet de l'hébergeur du canal, les patrouilleurs se coordonnent et se tiennent au courant de leurs actions dans un climat de bonne humeur et de collaboration efficace. Ils regardent ensemble l'admissibilité d'un nouvel article, se signalent les cas douteux ou suivent les adresses IP de personnes désirant absolument voir le nom du groupe auquel il appartiennent, ou leur entreprise apparaitre dans l'encyclopédie, ils surveillent aussi les intentions des groupes de jeunes internautes sur certains forums qui prennent l'encyclopédie en ligne pour un terrain de jeu. Ainsi, chacun contribue à la surveillance à son rythme comme le témoigne cette page de toolserver qui offre un classement des membres de fr.wikipedia par nombre de révocations.

Les patrouilleurs pourraient donc être vus comme un groupe de « steward urbain » ou personnel de maintenance comme le propose la patrouilleuse et administratrice Theoliane[6] qui précise que « leur fonction est de veiller à l'intégrité des articles et à la surveillance des vandalismes, ils peuvent faire appel à un administrateur pour demander la protection en écriture d'une page, la suppression d'un article non admissible, la purge d'un copyvio [utilisation d’un contenu protégé par le droit d’auteur sans autorisation] qu'ils ont décelé, ou le blocage d'un contributeur malveillant. ». Sans outils ni droits particuliers, ils assurent donc une certaine permanence dans la surveillance bienveillante sur les nouvelles modifications, mais aussi (et il serait dommage de l'oublier) des nouveaux arrivants. Pour ce faire les patrouilleurs, comme tout utilisateur qui le désire, peuvent utiliser un des modèles de bienvenue spécialement destinés aux nouveaux arrivants.

Les vandales[modifier | modifier le wikicode]

Il n'y a pas réellement une définition du vandale sur fr.wikipedia, une assimilation à un statut en fonction d'actes identifiés comme actes de vandalisme selon la page fr.wikipedia : Vandalisme

En résumé d'introduction :

« Si vous contribuez à Wikipédia de façon délibérément destructive et répétée, vous pouvez faire l'objet d'un blocage en écriture temporaire ou indéfini. »

Dans une liste « formes communément observées de vandalisme » :

  • « Le spam : ajouter des liens externes sans rapport avec le sujet dans une optique de promotion.
  • Bot vandale : script ou « robot » qui vandalise massivement des articles, par du spam, de la publicité ou des blanchiments de page.
  • Vandalisme puéril : laisser des messages personnels ou des graffitis dans un article, ajouter de mauvaises blagues ou des absurdités d'apparence plausible au contenu d'un article.
  • Blanchiment : blanchir un article sans l'expliquer dans la page de discussion de l'article ou dans le commentaire de modification.
  • Vandalisme sournois : moins évidente à détecter, cette forme de vandalisme, parfois utilisée dans un but de vouloir démontrer des failles dans Wikipédia, se caractérise par l'insertion d'éléments erronés au sein d'un article, par un ajout d'absurdités qui paraissent cohérentes.
  • Vandalisme provocateur : ajouter ou remplacer tout ou partie d'une page personnelle par des insultes, des obscénités, de la calomnie, de la dérision, etc. (Voir aussi Pas d'attaque personnelle).
  • Renommage vandale : renommer une page ayant un nom pertinent avec un nouveau nom vandale (remplacer un mot par un autre grossier, etc.).
  • Vandalisme graphique : importer vers Wikipédia des images provocantes, insérer des messages politiques, faire des GIFs animés malveillants, etc. »

Selon un graphique présenté une page de toolsevrer.org illustrant les statistiques d'activité de Salebot, un robot de lutte contre le vandalisme déjà présenté, il apparait que son activité se réduit fortement pendant les mois de juillet-août. Une corrélation entre les actes de vandalisme et la période d'activité scolaire a donc été faite par l'auteur de la page qui affirme « les creux correspondent aux vacances scolaires en France permettent d'estimer que la moitié des vandalismes est d'origine scolaire. ». Si le vandalisme doit pour la plupart du temps se faire de façon désorganisée, il existe des actions plus coordonnées comme c'est le cas d'un groupe de vandales qui se serait formé au départ d'un forum de jeux vidéo et dont les membres, bien connu par les patrouilleurs et administrateurs, signent invariablement leurs méfaits par « Noël », d'où leur identification sous le nom de noëlistes. Heureusement, toutes ces attaques de vandalisme ne sont que très peu préjudiciables pour l'espace fr.wikipedia puisque toujours selon l'auteur de la page de présentation de statistiques, « 50% des révocations se font en moins de deux minutes, et 90% en moins d'un jour ».

La lutte contre le vandalisme sur fr.wikipedia est donc une activité quotidienne et incessante à laquelle « Tous les wikipédiens doivent se sentir responsables face à un acte de vandalisme. Ce n'est pas uniquement le problème des administrateurs. » comme cela est précisé sur la page d'aide fr.wikipedia : Vandalisme. Cette lutte s'effectue grâce aux différents moyens possibles déjà présenté dans la partie Les activités fr.wikipedia, mais aussi grâce à un système d’alerte des administrateur via la page vandalisme en cours[15] créée le 31 août 2002[9].

Les arbitres[modifier | modifier le wikicode]

Nombre : 9 pour un nombre de maximum de 10, en date du 09/08/2011 [11].

Conditions d'accès :

Être utilisateur enregistré disposant d'un compte depuis plus de trois mois et ayant effectué plus de 350 contributions dans l'espace encyclopédique à l'ouverture du scrutin, et avoir déposé sa candidature au plus tard trois jours avant le démarrage du scrutin.

Procédure d'accès :

Élection suite à un scrutin de 10 jours ouvert à tout utilisateur possédant un compte créé depuis trois mois accomplis et totalisant au moins 350 contributions sur l'espace encyclopédique. Seront élus les candidats arbitres ayant recueilli au moins 15 voix, dont deux tiers d'avis positifs, les votes neutres n'étant pas pris en compte. Si cela aboutit à un nombre d'arbitres supérieur à 10, seront retenus les 10 candidats dont la différence entre vote favorables et défavorables est la plus grande. En cas d'égalité, sont élus les candidats ayant reçu le plus de votes exprimés (pour et contre).

Durée :

Renouvelable tous les six mois. En cas de départ d'un arbitre du Comité d'arbitrage, c'est le candidat non encore désigné arbitre à l'élection la plus récente et remplissant les conditions de l'alinéa 2 qui remplace le partant. Si aucun candidat de l'élection ordinaire ou partielle la plus récente ne remplit ces conditions, une élection partielle est organisée. Le mandat du remplaçant se termine à la date de fin de mandat initialement prévue pour le partant.(Informations des trois points précédentes issues de la page fr.wikipedia : Comité d'arbitrage/élection d'arbitres pour le 13e CAr).

Fonctions :

Ce comité agit comme un organe de résolution de conflits durable et impose de ce fait aux arbitres une présence accrue pour pour assurer une permanence dans la gestion de ces conflits et pour intervenir avec autorité quand des procédures de médiation auraient échoué. Avant cette prise d'autorité, le comité a le devoir de s'assurer que toutes les possibilités de médiation sont mises en œuvre ou l'on été, pour pouvoir ensuite décider, si nécessaire, des mesures à prendre, qui vont du simple avertissement au blocage temporaire ou définitif des utilisateurs en conflit. Concernant le contenu des articles, ou toute autre décision éditoriale, son rôle n'est pas de fixer les normes à suivre, mais de faire respecter les décisions prises par la communauté. Par ailleurs, conformément à la politique d'utilisation définie par la Fondation Wikimédia, ce sont les membres du comité d'arbitrage qui désignent les utilisateurs pouvant disposer du statut de vérificateur d'adresses IP ou du statut de masqueur de modifications. La page fr.wikipedia : Comité d'arbitrage/Coordination est réservée pour les discussions entre arbitres afin de prendre les décisions allant dans le règlement interne. Les arbitres utilisent également une mailing-list privée, mais qui ne sert pas à prendre de décisions. (Informations récoltées au départ de la page fr.wikipedia : Comité d'arbitrage)

Informations :

Au sein du comité d'arbitrage créé le 22 mars 2005[9], le statut des arbitres est donc symbolique et ne leur accorde aucun droit technique supplémentaire mais seulement une certaine autorité soumise à des règles (voir la pages fr.wikipedia : Comité d'arbitrage/Règlement), des usages ( voir la pages fr.wikipedia : Comité d'arbitrage/Usages et des procédures (voir la page d'aide fr.wikipedia : Arbitrage très strictes et opérées en toute transparence sur des espaces accessibles à tous les utilisateurs fr.wikipedia.

En introduction de la page d'aide citée ci-dessus, on peut lire :

« Lorsqu'un conflit éclate entre deux ou plusieurs utilisateurs, une demande d'arbitrage peut être déposée. Elle doit être considérée comme un dernier recours. Les protagonistes du conflit devraient au préalable chercher toutes les solutions d'accord amiable.

Les demandeurs doivent être conscients que le CAr n'a aucune compétence éditoriale et ne peut en aucun cas orienter le contenu des articles. Les appels au CAr sont justifiés lorsqu'ils concernent des infractions graves et répétées aux règles communautaires de Wikipédia. »

Les demandes d'arbitrage sont exceptionnelles et doivent encore être déclarées recevables avant d'entamer toute procédure qui aboutirait à une prise de sanction, dont la dernière date du 24 juillet 2010. La décision finale des arbitres est exposée sur la page fr.wikipedia : Comité d'arbitrage/Suivi des décisions, qui sert de lieu d'information pour tous les utilisateurs et pour informer les administrateurs des éventuelles actions techniques à mettre en œuvre. C'est ainsi que, selon la page fr.wikipedia : Comité d'arbitrage, dans les cinq mois qui ont succédé au 20 février 2011, seulement 5 arbitrages ont été prononcés.

Toutes ces décisions prises par le comité d'arbitrage, sachons le, peuvent être influencées par près de soixante anciens membres du comité repris sur la page fr.wikipedia :Comité d'arbitrage/Amicale qui nous informe que « Cette amicale regroupe les personnes ayant été, ou étant, membres du Comité d'arbitrage. Les membres de l'amicale peuvent apporter leur aide au CAr afin de lui faciliter la tâche, à tous niveaux, que ce soit organisationnel, décisionnel (rôle d'archives vivantes, par exemple)… Il n'est fait aucune obligation aux membres d'intervenir. ».

Voici donc dans les grandes ligne les informations concernant cet important groupe d'utilisateur bénéficiant de certains privilégiés mais qui ne sont toutefois pas associés à des outils techniques particuliers, raison pour laquelle ce groupe ne fait pas partie des groupes à statut technique.

Les groupes à statut technique au sein de l'espace fr.wikipedia[modifier | modifier le wikicode]

Nous allons présenter dans cette partie du travail tous les groupes d'utilisateurs qui possèdent, sur l'espace fr.wikipedia, des droits d'interventions techniques supplémentaires par rapport aux membres des groupes à statut non technique.

Voici pour rappel un récapitulatif des droits techniques de base, accordés à tous les utilisateurs autopatroled sur fr.wikikipedia [13] :

  • Lire les pages
  • Modifier les pages
  • Modifier les pages semi-protégées (utilisateurs autoconfirmed)
  • Marquer ses modifications comme mineures
  • Envoyer un courriel aux autres utilisateurs
  • Créer des comptes
  • Créer des pages (autres que pages de discussion)
  • Créer des pages de discussion
  • Fusionner ses comptes
  • Importer des fichiers
  • Écraser un fichier existant
  • Pouvoir écraser un fichier si l'on est l'auteur de la précédente version
  • Renommer des pages
  • Renommer la page principale d’un utilisateur
  • Purger le cache des pages sans demande de confirmation
  • Voir les filtres anti-erreur
  • Voir le journal des filtrages
  • Voir les entrées détaillées du journal des filtrages
  • Utiliser l’API de modification du wiki
  • Sauvegarder des livres sur des pages communautaires
  • Sauvegarder des livres sur des pages utilisateur
  • Réaliser des actions qui déclenchent un captcha sans avoir à passer celui-ci
  • Avoir ses modifications marquées automatiquement comme n'étant pas des vandalismes (utilisateurs autopatroled)
  • Marquer des modifications des autres comme vérifiées (utilisateurs autopatroled)

Bien que chaque outil technique supplémentaire à cette liste offre un certain pouvoir d'action et une autorité technique aux utilisateurs bénéficiaires, il faut toute fois garder à l'esprit qu'aucun outil ne confère une immunité d'action au sein de la communauté fr.wikipedia, tout acte posé, quelque soit l'utilisateur, doit être fait en respect des principes fondateurs, règles, recommandations en vigueur au sein de celle-ci.

Les administrateurs[modifier | modifier le wikicode]

Il n'est pas rare de croiser un administrateur dès ses premiers jours sur Wikipédia. Ce groupe de contributeurs est de loin le plus actif sur le site et, comme nous allons le voir, joue un grand rôle et tient une grande part de responsabilité dans la gestion du site. Les administrateurs veillent au grain et seront bien souvent les premiers à intervenir pour rectifier les faux-pas des nouveaux utilisateurs, tout en leur promulguant certains conseils. Des faux-pas, j'en ai fait plusieurs bien entendu, et quelque part c'est encore la meilleure façon de s'intégrer dans la communauté. D'une part les utilisateurs voient que vous êtes actif, d'autre part, un faux-pas rectifié débouche toujours sur une explication et donc un début de dialogue, qui de fait contribue à l'intégration, comme par exemple cet échange visible sur une de mes pages de dialogue


Nombre :197 [11]

Mais il faut savoir que selon la page fr.wikipedia : Liste des administrateurs, sur 197 administrateurs actif contre 74 destitués, soit à leur demande, soit par procédure automatique, 6 sont inactifs depuis plus de trois mois, 13 sont suspendus. Cette page nous signale aussi que depuis plus de 7 ans, le groupe des administrateurs comporte en moyenne 20 % des contributeur très actifs sur fr.wikipedia (plus de 100 contribution par mois). 20 % cela semble beaucoup mais visiblement pas suffisant puisque j'ai pu lire à plusieurs reprises durant mes travaux d'observation des appels récurrents aux nouvelles candidatures, dont celui fait sur la page fr.wikipedia : Le Bistro/12 avril qui trahit le manque de candidatures féminines. Quoi qu'il en soit, de nouveaux administrateurs se font élire régulièrement et doivent certainement par la suite être dirigés vers la page fr.wikipedia : Pages importantes pour les futurs admins afin d'être guidés dans leurs premiers pas.

Conditions d'accès :

Il n'y a pas de consensus sur les critères pour qu'un contributeur soit éligible. Ainsi, tous les contributeurs enregistrés peuvent accéder au statut d'administrateur. Mais, au vu des résultats récents, il semble recommandé d'avoir, quand on se présente : une bonne connaissance de la syntaxe wiki, des règles et du fonctionnement de Wikipédia en français, participé au minimum à des travaux du Projet:Maintenance, au moins 3 000 contributions et un an d'activité significative (ces critères sont purement indicatifs).

Procédure d'accès :

Auteur : Irønie

Les candidatures doivent être faites en deux exemplaires : une sur la page wikipedia : Candidature au statut d'administrateur d'où proviennent ces informations, l'autre sur la page d'annonces de Wikipédia. S'en suit alors une élection. La pratique veut que le vote pour l'accès au statut dure quinze jours. Au terme de ces quinze jours, dans le cas où les votes seraient favorables à l'accès au statut, le candidat sera nommé administrateur. La définition d'un vote « favorable » relève du pouvoir discrétionnaire des bureaucrates et s'appuie sur un ratio de pour/contre plus ou moins défini. En pratique, le statut d'administrateur n'est accordé qu'aux candidats recueillant une très large majorité d'avis favorables. À ce titre, le poids des avis défavorables peut être considéré comme beaucoup plus important que celui des avis favorables, et il est vivement recommandé de ne pas émettre un vote d'opposition à la légère et d'accorder une importance toute particulière à la justification de cette opposition. Tous les contributeurs enregistrés peuvent donner leur avis quant au choix d'un administrateur. Toutefois, en pratique, seuls sont comptabilisés les avis des contributeurs ayant un compte qui présente au moins 1 semaine d'existence avant l'ouverture du vote et 50 contributions significatives à son actif au jour de la création de la page de vote.

Durée :

Statut attribué à vie sous certaines conditions suite à une prise de décision ayant eu lieu sur la page fr.wikipedia : Prise de décision/Administrateur/Suspension et retrait du statut en cas d'inactivité prolongée ou de démission à savoir :

  • Suspension du statut après 6 mois d'inactivité et récupération du statut sur simple demande aux bureaucrates.
  • Retrait du statut après 1 an de suspension de celui-ci
  • Possibilité de demander la suspension de son statut pour 1 an maximum

Droits supplémentaires[13] :

  • Ajouter des rétroliens
  • Bloquer en écriture d’autres utilisateurs
  • Court-circuiter les vérifications de tromperie
  • Désactiver localement des blocages globaux
  • Empêcher un utilisateur d’envoyer des courriels
  • Gérer les avis centraux
  • Ignorer la liste noire des titres
  • Importer des pages
  • Importer un fichier depuis une URL
  • Limite élargie pour le nombre de résultats dans les requêtes API (5000 au lieu de 500)
  • Marquer des modifications révoquées comme ayant été faites par un robot
  • Modifier le niveau de protection des pages et modifier les pages protégées
  • Modifier les fichiers CSS d’autres utilisateurs
  • Modifier les fichiers JavaScript d’autres utilisateurs
  • Modifier les messages système
  • Ne pas créer de redirection depuis le titre d’origine en renommant une page
  • Ne pas être affecté par les blocages automatiques de serveurs mandataires
  • Ne pas être affecté par les blocages faits contre des adresses IP
  • Ne pas être affecté par les limites de taux
  • Rechercher dans les pages supprimées
  • Renommer des fichiers
  • Renommer des pages avec leurs sous-pages
  • Restaurer une page supprimée
  • Révoquer rapidement les modifications du dernier contributeur d’une page particulière
  • Révoquer toutes les modifications effectuées par un filtre anti-erreur donné
  • Se débloquer eux-mêmes
  • Supprimer des pages
  • Supprimer des pages en masse
  • Supprimer ou restaurer une version particulière d’une page
  • Voir la liste des pages non suivies
  • Voir le texte supprimé et les différences entre les versions supprimées
  • Voir les entrées des historiques supprimées, mais sans leur texte
  • Écraser localement un fichier présent sur un dépôt partagé
  • Ajouter des membres au groupe : Exemptés de blocage d’IP
  • Retirer des membres du groupe : Exemptés de blocage d’IP

Fonctions :

La page fr.wikipedia : Administrateur nous informe que :

« Un administrateur a le rôle de protecteur de l’information contre le vandalisme. (…) Un administrateur utilise ses outils au nom de la communauté, pour exécuter les décisions que la communauté a prises. (…) Leur mission est avant tout technique et ils n’ont aucune responsabilité éditoriale supérieure à celle des autres contributeurs (…) Les administrateurs assument ces responsabilités en tant que bénévoles, ils ne sont pas des employés de la Fondation Wikimédia. Ils ne sont jamais tenus d’utiliser leurs outils, et ne s’en servent pas pour obtenir l’avantage dans un litige dans lequel ils sont impliqués. »
Un administrateur a notamment reçu de la communauté un mandat d’utilisation de son statut sans consultation pour :
Pour les interventions sujettes à débat, les administrateurs doivent consulter leurs collègues ou s’en remettre à la communauté et à ses autres représentants, dont ils exécutent les décisions prises sur w:Wikipédia:Prise de décision, w:Wikipédia:Pages à supprimer, w:Wikipédia:Images à supprimer ».

Sur fr.wikipedia, les statuts techniques d'importateur et d'importateurs transwiki, dont les droits supplémentaires sont l'importation de page et l'importation de page depuis un fichier, ainsi que le statut de créateur de comptes qui permet de créer de nombreux comptes au départ d'une seule adresse IP, ce qui est normalement automatiquement bloqué par les limites de taux, ne semblent pas ou plus représentés sur fr.wikipedia [11]. Faute de prise de décision, les fonctions de ces statuts ont été reléguées au statut d'administrateur. En cas de besoin, ce sont donc les administrateurs qui gèrent ces droits et qui peuvent aussi l'accorder temporairement à des personne demandeuses. (Plus de détails sur la page fr.wikipedia : Règlement administratif)

Informations :

Nous voyons ainsi que le statut des administrateurs, parfois appelés « sysop » par les wikipédiens francophones en référence au terme de « système operator » utilisé par les anglophones, donne accès à une quantité importante d'outils et de droits qui représentent somme toute une grande part de responsabilités, même s'il a été dit que les administrateurs ne sont aucunement obligés d'utiliser leurs outils ou leurs droits. Pour aider la communauté à comprendre ce que font les administrateurs, la page fr.wikipedia : Bulletin des administrateurs a été créée en février 2005. Elle permet aux administrateurs de rapporter, lorsqu'ils en ont envie, leurs actions, leurs frustrations et leurs explications. Il y est aussi possible d'entamer une discussion motivée par un problème, une demande d'explication ou des questions spécifiques les concernant. Pour une requête aux administrateurs qui ne nécessite pas de discussion de la communauté, celle-ci doit alors être faite sur La page fr.wikipedia : Requête aux administrateurs.

Cette volonté de transparence s'est aussi associée par la suite à une crainte face au risque d'abus de ce pouvoir, qui fut certainement à l'origine de la mise en place le 9 décembre 2005[9], de la page fr.wikipedia : Administrateur/Problème sur laquelle on peut lire :

« Cette page permet de recenser les problèmes ou les questions à propos des administrateurs et de l'utilisation de leurs outils (suppression et restauration d'articles, interdiction en écriture). N'hésitez pas à poser une question si quelque chose ne vous semble pas clair quant à l'utilisation des outils administrateurs, un administrateur (ou un utilisateur chevronné le cas échéant) se fera un plaisir de vous répondre. (…) Cette page ne sert pas à régler un conflit éditorial que vous pourriez avoir avec un administrateur, excepté s'il utilise ses outils pour imposer son point de vue (c'est-à-dire soit vous bloquer en écriture sur tout Wikipédia, soit protéger la page sur laquelle vous êtes en conflit éditorial). »

Durant mon temps d'observation, un nouveau système de contestation du statut d'administrateur a été proposé, suite à une procédure ayant finalement abouti à un vote de la communauté accessible sur la page fr.wikipedia : Prise de décision/Administrateur/Contestation du statut concluant à l'adoption selon la méthode Concordet d'une proposition consistant à imposer la mise en place d'une page de contestation pour chaque administrateur. Mais étant donné que le vote n'a pas été concluant concernant les modalités de contestation, un sondage a été ouvert sur la page fr.wikipedia Sondage/Modalités de la contestation du statut d'administrateur pour dégager des propositions. Le sondage à présent clôturé, la communauté est actuellement en attente de l'ouverture d'une nouvelle page de prise de décision pour effectuer un nouveau vote parmi les propositions le plus pertinentes reprises au départ du sondage. Cette page peut être ouverte par n'importe quel utilisateur qui pourra respecter la procédure en suivant les instructions fournies sur la page d'aide fr.wikipedia : Prise de décision, comme elle peut ne jamais être ouverte si personne ne s'y décide.

Pour information, un classement des administrateurs par activité est disponible sur une des page de toolserver.org.

Les bureaucrates[modifier | modifier le wikicode]

Les bureaucrates sont les utilisateurs uniquement mandatés dans l'attribution des statuts aux autres utilisateurs La constitution de ce groupe permet donc une nouvelle séparation des pouvoirs.

Nombre :8 [11]

Conditions d'accès :

Il n'y a pas de consensus sur les critères pour qu'un contributeur soit éligible. Ainsi, tous les contributeurs enregistrés peuvent accéder au statut de bureaucrate. Mais au vu des résultats récents, il semble recommandé d'avoir, quand on se présente :

  • une bonne connaissance de la syntaxe wiki, des règles et du fonctionnement de Wikipédia,
  • participé au minimum à des travaux du Projet:Maintenance,
  • au moins 3 000 contributions, avec au moins 4 mois (non nécessairement consécutifs) d'activité au-delà de 300 contributions significatives par mois.
  • le statut d'administrateur

Procédure d'accès :

Déposer une candidature sur la page fr.wikipedia : Candidature au statut de bureaucrate d'où proviennent ces informations, ainsi que sur la page d'annonce fr.wikipedia. Le processus d'élection d'un bureaucrate exprime un degré de confiance supplémentaire de la communauté. Pour cette raison la durée de vote est plus longue que celle d'un administrateur et dure 1 mois. L'aspect consensuel est primordial : un candidat devrait se retirer en face d'oppositions radicales s'analysant en un veto. Tous les contributeurs enregistrés peuvent se prononcer quant au choix d'un bureaucrate. Toutefois, le compte du votant devrait avoir au moins 1 semaine d'existence avant l'ouverture du vote et 50 contributions significatives à son actif au jour de la création de la page de vote. (information issue de la page fr.wikipedia : Candidature au statut de bureaucrate)

Durée :

Statut attribué à vie sans condition.

Droits supplémentaires[13] :

  • Court-circuiter les vérifications de tromperie
  • Ne pas être affecté par les limites de taux
  • Renommer des utilisateurs
  • Ajouter des membres aux groupes : Administrateurs, Bureaucrates, Robots et Modificateurs de filtre anti-erreur
  • Retirer des membres des groupes : Robots et Modificateurs de filtre anti-erreur

Fonctions :

(Information issues de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Wikipédia:Bureaucrate&oldid=67111509 la page fr.wikipedia : Bureaucrate])

Informations :

Des questions peuvent être posées aux bureaucrate sur la page fr.wikipedia : Bulletin des bureaucrates

Voir aussi La gestion des droits d'utilisateurs

Les dresseurs de bots[modifier | modifier le wikicode]

Nombre : 245 [11]

Déclaré : 401 Actifs : 168 Autres détails sur la page fr.wikipedia : Bot/Liste

Conditions d'accès :

Laisser le bot effectuer quelques dizaines d'éditions avant de formuler une requête.

Procédure d'accès : [10] L'usage est de donner le statut de bot après un vote qui dure 7 jours, si au moins 75 % des votes sont en faveur de l'acquisition du statut, vote où seuls les utilisateurs ayant au moins 100 contributions au début du vote peuvent s'exprimer, le vote du dresseur demandant n'étant pas pris en compte. La demande de statut et le vote doivent être fait sur la page fr.wikipedia : Bot/Statut d'où proviennent ces informations.

Durée :

Les bots étant assimilé à un utilisateur, aucun mandat n'est appliqué, mais une procédure de blocage reste possible.

Droits supplémentaires[13] :

  • Limite élargie pour le nombre de résultats dans les requêtes API (5000 au lieu de 500)
  • Ne pas créer de redirection depuis le titre d’origine en renommant une page
  • Ne pas déclencher la notification de nouveau message lorsqu’on effectue une modification mineure sur la page de discussion d’un utilisateur
  • Ne pas être affecté par les limites de taux
  • Être traité comme un processus automatisé

Fonctions :

Automatisation de taches répétitives, telles que par exemple la remise en état automatique de la page bac à sable par le bot Loveless ou l'inspection des modifications récente grâce au bot Salebot. Répondre aux requêtes faite sur la page fr.wikipedia : Bot/Requêtes

Informations :

Afin de faciliter la gestion des bots, il est demandé d'ajouter le modèle {{Bot}} sur la page principale du bot. Quelque informations en provenance de la page fr.wikipedia : Bot/Requêtes:

« Un robot est destiné à remplacer les utilisateurs dans les tâches répétitives. Cependant, n’oubliez jamais qu’il y a un humain derrière la machine (un dresseur), alors suivez ces quelques conseils.
InvasionDesBots.jpg
  1. La requête est-elle raisonnablement faisable à la main ? C’est-à-dire l’utilisation d’un robot est-elle nécessaire ? En général, le critère est la modification d’au moins une vingtaine de liens.
  2. Pensez à vos lecteurs, écrivez une demande claire et non problématique. Un robot peut très rapidement déstabiliser le système s’il fait n’importe quoi. Alors cherchez d’abord à discuter avec la communauté ou les contributeurs de votre projet pour évaluer les conséquences de votre requête.
  3. La requête est-elle faisable ? Derrière les robots, il y a des dresseurs qui programment les lignes de changement. Ils ont donc autant de pouvoir qu’un contributeur normal, ils sont juste plus rapides. Certains dresseurs de bots sont également administrateurs, ce qui leur permet d’effacer les pages si nécessaire. Certaines requêtes complexes peuvent demander plus de temps ou nécessiter de programmer des modules spéciaux, il n’est pas garanti que la requête soit réalisée même si les dresseurs essaient de faire de leur mieux.
  4. La requête est-elle utile ? Il est facile de faire des demandes inutiles, par exemple demander à remplacer un modèle redirigé. À la différence des redirections d’articles, de telles redirections sont totalement invisibles. Si le modèle redirigé doit être réutilisé, la requête doit être faite, sinon elle n’a aucun ou très peu d’intérêt. Les requêtes inutiles doivent être refusées.
  5. Qu’advient-il des requêtes traitées ? Il est conseillé de garder les requêtes sur cette page après traitement. Plus tard, elles peuvent être déplacées dans la page d’archives du mois en cours, voire du mois de la fin d’exécution de la demande. »

Les vérificateurs d'adresses IP[modifier | modifier le wikicode]

Nombre : 5 [11]

Wikimedia Foundation impose un minimum de deux vérificateurs sur la Wikipédia en français afin qu'ils puissent contrôler leurs activités mutuelles. En pratique, le comité d'arbitrage détermine le nombre de vérificateurs (environ cinq). (Informations tirées de la page fr.wikipedia : Vérificateur d'adresses IP)

Conditions d'accès :

Conformément à la résolution concernant l'accès aux données non-publiques du Board of Trustees de Wikimedia Foundation, tous les vérificateurs doivent impérativement avoir plus de 18 ans et être majeurs dans leur pays de résidence. Ils doivent également envoyer à la Wikimedia Foundation une preuve de leur identité (photo de carte d'identité nationale, passeport ou permis de conduire). Seuls quelques utilisateurs sont autorisés à avoir le statut de vérificateur d'adresses IP sur la Wikipédia en français. En cas d'urgence ou de vandalisme sur plusieurs wikis, un steward peut également s'accorder temporairement les droits de vérificateur et doit alors prévenir les autres vérificateurs. (Informations tirées de la page fr.wikipedia : Vérificateur d'adresses IP)

Procédure d'accès :

Déposer une candidature sur la page fr.wikipedia : Vérificateur d'adresses IP/Renouvellement d'où viennent ces informations pendant une durée de 15 jours. Les arbitres délibéreront ensuite sur leur liste de diffusion privée. Seuls les éditeurs approuvés par les arbitres peuvent avoir le statut CheckUser.

Durée :

N'importe quel compte utilisateur disposant du CheckUser, inactif pendant plus d'un an, verra son statut de CheckUser retiré. Dans le cas d'un abus d'utilisation de cet outil, l'utilisateur se verra immédiatement retiré l'accès au CheckUser. Cela arrivera en particulier si des vérifications régulières sont effectuées sans réel motif (il faut alors fournir des preuves d'un tel comportement). Les soupçons de mauvaise utilisation doivent être discutés localement sur chaque wiki. S'il y a un comité d'arbitrage, le comité peut décider du retrait de statut. S'il n'y a pas de comité d'arbitrage, la communauté peut voter pour retirer le statut. Le retrait peut être effectué par les Stewards ; ils ne peuvent pas décider d'eux-même d'un tel retrait mais peuvent fournir le journal comme preuve d'un abus. Si besoin, et en cas de non-respect de la vie privée, on peut demander à la Fondation de retirer le statut. (Informations tirées de la page fr.wikipedia : Vérificateur d'adresses IP)

Droits supplémentaires[13] :

  • Rechercher dans les pages supprimées
  • Visualiser le journal des vérifications d’utilisateurs
  • Voir le texte supprimé et les différences entre les versions supprimées
  • Voir les entrées des historiques supprimées, mais sans leur texte
  • Vérifier l'adresse IP (et autres informations) des utilisateurs

Fonctions :

Répondre aux requêtes faites sur la page fr.wikipedia : Vérificateur d'adresses IP/Requêtes

Informations :

Les vérificateurs d'adresses IP, aussi appelés vérificateurs d'utilisateur, est un statut local uniquement. Le Comité d'arbitrage est à la disposition de tout contributeur souhaitant formuler une critique à l'encontre d'un ou plusieurs vérificateurs. Dans cette hypothèse, il lui est loisible d'envoyer par exemple un courriel sur la liste de diffusion des arbitres. Il rappelle en outre l'existence de l'Ombudsman commission, un organe permettant de déposer une plainte contre une action de vérification précise violant la politique de confidentialité de la fondation.(Informations tirées de la page fr.wikipedia : Vérificateur d'adresses IP)

Selon la page http://meta.wikimedia.org/wiki/CheckUser_policy/fr :

« Sur les projets Wikimedia, les considérations de confidentialité sont d'une grande importance. À moins que quelqu'un ne viole délibérément les règles avec ses actions (par exemple, un vandalisme massif par robot, du spam…), la révélation de leur IP (ou de toute autre information privée) est une violation de la politique de confidentialité. »

Il existe la page de discussion fr.wikipedia Vérificateur d'adresses IP pour communiquer avec eux et une page fr.wikipedia : Vérificateur d'adresse IP/Coordination pour les communications entre eux<;

Pour prévenir tout abus, les actions des vérificateurs d'adresse IP sont régulièrement vérifiées par le groupe des médiateurs Wikimédia qui est une instance officielle du « board of trustees » ( autorité ultime de la Fondation Wikimédia ) qui enquête sur les cas de possibles violations de la politique de confidentialité (en particulier concernant l'utilisation des outils de Vérificateur d'adresses IP) sur tous les projets Wikimedia.

Les masqueurs de modifications[modifier | modifier le wikicode]

Les masqueurs de modifications sont les garants de la protection de l'espace fr.wikipedia en prévention ou en réparation de toute plainte pouvant provenir des systèmes juridiques extérieurs à fr.wikipedia.

Nombre : 5 [11]

Conditions d'accès :

Les masqueurs doivent impérativement être majeurs dans leur pays de résidence et aux États-Unis (donc être majeur et avoir au moins 18 ans, si la majorité est de moins de 18 ans dans leur pays de résidence). Ceci permet à la fondation de reporter partiellement une mise en cause de sa responsabilité juridique (pénale, civile) sur les masqueurs en cas de poursuites. »

Procédure d'accès :

Les masqueurs sont désignés par le comité d'arbitrage. Tous les six mois, un débat entre les masqueurs actuels et les membres du comité d'arbitrage se déroule, et aboutit (ou non) à l'ouverture d'une procédure de renouvellement de l'équipe des masqueurs. Les discussions concernant les renouvellements se font sur la sous-page « Renouvellement ». Les stewards sont aussi potentiellement capables de masquer des versions. Ils peuvent retirer et ajouter des droits à n'importe quel utilisateur : ils peuvent donc, si besoin est, se donner temporairement le statut local de masqueur. C'est ainsi que les demandes ont été traitées avant la nomination de masqueurs spécifiques à la Wikipédia en français.

Durée :

Mandat ouvert mais au bout de trois mois d'inactivité complète, le statut de masqueur pourra être retiré à son détenteur.

Droits supplémentaires[13] :

  • Bloquer un nom d'utilisateur, cacher son nom aux visiteurs
  • Examiner et restaurer les versions masquées aux administrateurs
  • Masquer des entrées dans le journal des abus
  • Supprimer ou restaurer une version particulière d’une page
  • Voir les entrées masquées du journal antiabus
  • Voir les journaux privés
  • Voir les versions précédemment cachées avec l'extension « Oversight »

Fonctions :

Répondre aux demandes de masquage d'informations adressées en privé aux masqueurs, soit par courriel depuis Wikipédia ou à l'adresse privacy-fr-wp(à)wikimedia(point)org), soit via une discussion privée sur IRC : #wikipedia-fr de freenode.

Informations :

En cas de demande, les masqueurs ont besoin des noms exacts des pages, des pages « diffs » concernées, des passages qui doivent être masqués. En attendant que la requête soit traitée, on peut enlever soi-même les passages en question, en modifiant la page concernée. Pour prévenir tout abus, les actions des masqueurs sont régulièrement vérifiées par le groupe des médiateurs Wikimédia, instance officielle du « board of trustees » ( autorité ultime de la Fondation Wikimédia ) qui enquête sur les cas de possibles violations de la politique de confidentialité (en particulier concernant l'utilisation des outils de Vérificateur d'adresses IP) sur tous les projets Wikimedia. (Informations fournies au départ de la page fr.wp : Wikipédia:Masqueur de modification, Wikipédia:Prise de décision/Oversight ainsi que les pages du site de la fondation Ombudsman commission/fr et Wikimedia Board of Trustees).

Les modificateurs de filtre anti-erreur[modifier | modifier le wikicode]

Nombre : 27 [11]

Conditions d'accès :

Être utilisateur enregistré sur fr.wikipedia et faire une demande aux bureaucrates sur la page dédiée du bulletin des bureaucrates

Procédure d'accès :

Les droits de modification et de création des filtres sont attribués au groupe abusefilter. Le contributeur souhaitant accéder à ce groupe doit faire une demande motivée et argumentée aux bureaucrates sur WP:BB. S'il est déjà administrateur, la demande est traitée par un bureaucrate qui donne le statut au demandeur. S'il n'est pas administrateur, un délai de 8 jours est instauré pour permettre à tout contributeur autopatrolled de formuler des objections, voire s'opposer à cette demande. Si personne ne s'oppose à cette accession dans ce délai, la demande est traitée par un bureaucrate qui donne le statut au demandeur. Si une personne s'oppose à l'accession, il s'ensuit une discussion entre le demandeur et son opposant pour éventuellement lever les obstacles ; si l'opposition persiste au bout d'une semaine, la demande est rejetée. ( Information issues de la page fr.wp : Wikipédia:Modificateur de filtre anti-erreur

Durée :

Aucune limite

Droits supplémentaires[13] :

  • Modifier les filtres anti-erreur
  • Révoquer toutes les modifications effectuées par un filtre anti-erreur donné

Fonctions :

Une fois dans le groupe des utilisateurs de AbuseFilter, modifier les filtres anti-erreurs selon certaines recommandations d'usage, et communiquer avec les membres du groupe sur la page destinée à cette effet.

Les exemptés de blocage d’IP[modifier | modifier le wikicode]

Nombre : 38[11]

Conditions d'accès :

Il n'y a pas de règles établies ou prises de décision quant aux conditions d'accès, mais il est de tradition que cette faveur ne sera probablement pas accordé à un utilisateur inconnu par la communauté. Il s'agit de contributeurs passant par des nœuds de sortie Tor, ou dont l'adresse IP a été bloquée, suite à des indélicatesses commises par une autre personne ayant ou ayant eu la même adresse IP. La page fr.wp : Wikipédia:Exemption de blocage d'IP nous informe que « Les administrateurs ne sont pas affectés par les blocages faits contre des adresses IP (mais le sont par les blocages automatiques des nœuds de sortie Tor) ; sauf cas exceptionnel, ils n'ont donc pas besoin de faire partie de ce groupe. »

Procédure d'accès :

Faire une demande aux Administrateurs sur la page de requête aux administrateurs ou via le canal IRC #wikipedia-fr du serveur freenode.

Durée :

Aucune limite, mais un retour au blocage est toujours possible en cas de mauvaise utilisation de l'exemption, voire même un blocage du compte utilisateur, ce qui dans ce cas rendrait l'exemption inefficace.

Droits supplémentaires[13] :

  • Contourner le blocage automatique des nœuds de sortie Tor
  • Ne pas être affecté par les blocages faits contre des adresses IP

Fonctions :

Contribuer depuis une adresse IP bloquée.

Informations :

Ce genre de pratique se fait lorsqu'un utilisateur connu de bonne réputation par la communauté fr.wikipedia se voit obliger de contribuer au départ d'un lycée dont l'IP a été bloqué par exemple. Dans ce cas, les comptes utilisateurs exemptés de blocage et seulement ceux-ci pourrons contourner le blocage fait sur l'adresse IP.

Les stewards[modifier | modifier le wikicode]

Le statut de steward n'est pas un statut local au projet fr.wikipedia, mais un statut global (valable pour tous les projets de la Fondation Wikimédia). Cependant, il est utile de le présenter ici puisque ce statut a déjà été cité précédemment, et que deux utilisateurs fr.wikipedia en possèdent le statut sans pour autant pouvoir utiliser leurs droits dans l'espace Wikipédia de leur compte utilisateur principal. Puisque que les steward y sont rattachés, les informations qui suivent proviennent donc du site de la Fondation Wikimédia.

Nombre : 2 (Selon la page wikimedia : Stewards/fr)

Conditions d'accès :

Selon la page wikimedia : Stewards policy/fr :

« Comme les actions de stewards peuvent avoir des conséquences d'ordre légal, seules les personnes agées de plus de 18 ans peuvent se porter candidates. Les candidats doivent s'authentifier personnellement auprès du bureau de la Wikimedia Foundation, et fournir une preuve de leur âge et de leur identité réelle. L'attribution des pouvoir administratifs des stewards ne doit pas être prise à la légère. Ces prérequis sont les mêmes que ceux exigés pour faire partie du Board of Trustees.
Les candidats doivent atteindre les critères suivant à l'issue du vote, pour pouvoir prétendre à la fonction de steward, il faut avoir un compte sur Meta, associé à un compte sur un autre projet et être actif depuis au moins 3 mois sur ce projet.
Il est préférable d'être également actif sur Meta. Fournissez un lien vers vos contributions, indiquez vos droits, comme celui d'administrateur, et rédigez une brève présentation de votre expérience sur Wikimedia, votre activité actuelle et tout ce que vous jugerez utile de mentionner. »

Procédure d'accès :

Selon la page wikimedia : Stewards policy/fr :

« Les élections de stewards ont lieu annuellement, où quand il y a besoin de nouveaux stewards. Elles sont annoncées sur Meta. Généralement le vote dure trois semaines.
Le Board sélectionnera les stewards parmi les candidats éligibles
  • au moins 30 votes favorables ;
  • au moins 80 % d'approbation, les votes neutres n'étant pas comptabilisés dans le total ;

Les votants sont :« Toute personne disposant d'un compte valide sur Meta, relié à au moins une page de projet auquel elle participe depuis au moins trois mois (pas uniquement en modifiant sa page personnelle) ».

Durée :

Selon la page wikimedia : Stewards policy/fr :

« La charge de steward n'est pas un statut à vie. Elle est attribuée à ceux qui en ont besoin, qui la gardent si la communauté leur fait confiance, et la perdent s'ils n'en ont plus besoin où s'ils perdent la confiance communautaire. Le statut de steward est attribué jusqu'aux élections suivantes, durant lesquelles la communauté est invitée à apporter ses commentaires, et en particulier à demander le retrait du statut. Si les stewards (…) considèrent qu'il y a un consensus pour retirer les droits de l'un d'entre eux, alors celui-ci perd son statut. »
Tout steward inactif (en tant que steward) sur meta, depuis une année complète, se verra retirer ses droits de steward. Inactif signifie qu'il n'a réalisé aucune action de steward depuis 6 mois, et moins de 10 actions de steward durant l'année écoulée. »

Droits supplémentaires[13] :

  • Annuler la fusion du compte global
  • Bloquer des utilisateurs globalement
  • Modifier tous les droits d’un utilisateur
  • Ne pas être affecté par les limites de taux
  • Retirer des blocages globaux d'utilisateurs
  • Supprimer le compte global
  • Verrouiller ou masquer compte global

Fonctions :

Comme il est renseigné sur la page de fr.wp : Wikipédia:Masqueur de modifications

« Les stewards sont aussi potentiellement capables de masquer des versions. Ils peuvent retirer et ajouter des droits à n'importe quel utilisateur : ils peuvent donc, si besoin est, se donner temporairement le statut local de masqueur. C'est ainsi que les demandes ont été traitées avant la nomination de masqueurs spécifiques à la Wikipédia en français. Durant toute la période où le compte d'un steward possède le statut de masqueur, il apparaît dans la liste citée plus haut, Spécial:Liste_des_utilisateurs/oversight. Une fois le statut retiré, le procédé reste transparent : si un steward modifie des droits locaux, le journal des modifications de droits local et/ou ou le journal des droits globaux sur meta.wikimedia.org reflétera cette action.»

Selon la page wikimedia : Stewards policy/fr :

« Les stewards doivent respecter le consensus, afin de promouvoir ou non un utilisateur. Ils sont là pour réaliser les actions décidées de manière consensuelle par la communauté, dans le cadre des objectifs de la Foundation. S'ils ont le moindre doute sur l'opportunité ou non de réaliser une action, les stewards ne doivent pas agir, excepté si une situation d'urgence oblige à agir immédiatement, et si personne n'est disponible localement pour le faire.
Les stewards ont un devoir de neutralité. Ils peuvent voter aux élections, mais, lorsqu'il s'agit de mettre en place la décision finale ils doivent respecter le résultat, même s'ils sont d'un avis différent. »
Bien que les stewards doivent respecter la règle ci-dessus, ils ne sont pas obligés de l'aimer et restent des contributeurs ordinaires. Par conséquent ils gardent une totale liberté d'expression de leur opinion, comme tout participant au projet. En un mot : ils ne perdent pas leur droit de penser parce qu'ils ont accès à des boutons supplémentaires.
Les stewards ne doivent attribuer ces droits que sur les projets n'ayant pas de bureaucrate actif.
Si un steward est également bureaucrate sur un projet, il devrait attribuer les droits par l'interface locale de gestion des droits, plutôt que par l'interface des stewards sur Meta. Ceci améliore la transparence, puisque cette action sera enregistrée dans les journaux locaux du projet, et cela évite la confusion sur la casquette utilisée.
Les stewards doivent faire en sorte d'éviter conflits d'intérêt, c'est-à-dire les situations dans lesquelles ils ne sont pas impartiaux. Dans de telles situations, ils doivent laisser agir des stewards impartiaux. Ceci inclus :
  • utiliser ses droits de stewards sur un wiki où il est bloqué ;
  • modifier des droits sur un wiki dont on est un membre actif de la communauté, exception faite des cas indiscutables (demande de retrait de ses droits par un utilisateur, ou urgence).
Si un wiki a établi une règle spécifique sur les actions des stewards, ceux-ci doivent vérifier que la requête est conforme à cette politique avant d'agir, ou qu'un consensus existe pour la traiter. »

Informations :

Comme indiqué sur la page wikimedia : Stewards/fr, « Ce statut a été créé pour dissocier le travail de gestion des statuts des utilisateurs de celui des développeurs. »

Les cabales[modifier | modifier le wikicode]

« Organisation secrète supposée diriger Wikipédia. Désigne également la communauté des wikipédiens les plus actifs (notamment les administrateurs) sur le canal wikipedia-frIrc. »

Voici ce que nous apprend la page fr.wp aide:Jargon de Wikipédia au sujet du mot cabale, et si l'on s'en réfère à l'article encyclopédique fr.wp consacré à ce sujet nous pouvons lire que :

« Une cabale est une forme de complot ourdi par un groupe de personnes unies autour d’un projet secret visant à conspirer pour le succès de leurs opinions et de leurs intérêts au sein d’un État ou d’une communauté donnée. »

Un article qui nous renvoie vers un autre article consacré sur la cabale de la dorsale dont l'introduction est celle-ci :

« La cabale de la dorsale (backbone cabal en anglais) était un groupe d'administrateurs de serveurs qui, en communiquant au moyen d'une w:liste de diffusion privée, ont imposé la restructuration des newsgroups de Usenet (Great renaming) pendant les années 1980.
Auteur : Irønie

Le terme cabale sur fr.wikipedia fit son apparition sur la page d'aide fr.wp comportant le glossaire du jargon utilisé sur Wikipédia en français le 30 mars 2007 sous la plume de l'utilisateur Irønie, dont la réputation étroitement liée à son pseudonyme n'est plus à faire puisqu'il est l'auteur des nombreuses illustrations humoristiques qui parsèment ce travail sous l'intitulé de wikignomes. Repris, avec une certaine touche d'ironie, dans le jargon fr.wikipedia, le terme cabale semble donc être attribué à certains groupes d'utilisateurs qui, au travers de communications secrètes organisées en dehors de l'espace fr.wikipedia et donc à l'abri des regards indiscrets, coordonneraient leurs actions pour influencer la vie communautaire au profit du groupe en question. C'est donc quelque part une variante de la théorie du complot appliquée à l'espace fr.wikipedia par ce que l'on peut appeler un ensemble de conspirationnistes.

Le terme de cabale fut par la suite repris avec humour par certain groupes s'affichant publiquement comme telle à la communauté, comme on peut le voir par exemple sur la page fr wikipédia:Rencontres/Provence-Alpes-Côte d'Azur, qui se présente sous l'intitulé de « la cabale Provence-Alpes-Côte d'Azur » et concernant laquelle Irønie, membre du groupe, m'a déjà mis en garde concernant les canulars qu'elle comporte.

Mais si cette théorie du complot peut être tournée en dérision par certains, elle est toutefois prise très au sérieux par certains utilisateur voyant dans celle-ci une explication plausible à certain déboires vécu au sein de la communauté. Voici pour exemple ce que l'on peut lire sur la page utilisateur fr.wp de Gustave Graetz :

« À côté de cela il y a une autre Wikipédia que je viens seulement de découvrir et qui a peut-être son utilité. C'est une sorte de ces jeux de rôle pour lesquels ma fille se passionnait et dont je comprenais mal qu'on s'y intéressât. Je n'en suis pas revenu de constater que dans des wikiquelquechose, dans des blogs, dans des complots sur twitter ou IRC (je ne vois toujours pas bien de quoi il s'agit exactement), certains intriguaient pour recueillir un pouvoir imaginaire, pour faire chasser quelques contributeurs qui ne leur plaisaient pas (et j'en faisais partie, ai-je découvert). Des aigris (sur Wikibuster par exemple) s'imaginent les administrateurs comme une franc-maçonnerie tirant secrètement les fils ; en réalité ils se regroupent en petits clans qui se détestent et ces guéguerres leur permettent peut-être d'oublier l'existence. »
CabaleMasquee.jpg

Aussi, comme peut en témoigner une page du blog wikigirgoler intitulé Observons Wikipedia de Pierrot le Chroniqueur, consacrée au clans et cabales sur fr.wikipedia, le mot cabale suscite donc une grande part d'imaginaire dans l'esprit des utilisateurs. Je renvoie donc, pour plus d'information, le lecteur au contenu de cette page très intéressante autant que le blog dans son ensemble, mais qui encore une fois ne pourrait pas être débattu ici sans déroger à la règle méthodologique de l'approche contextuelle. Cependant, pas besoin de grande littérature pour comprendre que dans un groupe des plusieurs centaines d'utilisateurs répartis sur la planète entière, il doit forcément se constituer des groupe d'affinité qui fatalement entretiennent des relations en dehors du site. Pour reprendre l'exemple du canal wikipedia-fr, il est normal que se crée au travers de celui-ci certaines affinités. De plus, comme ce canal a pour but premier d'être un lieu d'entraide « instantané » au sujet de n'importe quel problème ou questionnement pouvant surgir au sujet de l'espace fr.wikipedia, l'accumulation d'actes d'entraide entre les utilisateurs finit inévitablement par créer un sentiment de reconnaissance réciproque au sein des utilisateurs. Maintenant, de là à parler de conspiration, c'est une autre histoire, puisque si je n'ai rien vu de tel durant tout le temps passé sur ce canal, rien empêche pour autant certain utilisateurs d'ouvrir un "canal secret" pour organiser ce genre de pratique. À côté de cela, il est vrai aussi que l'on peut se croiser en dehors du site sans pour autant forcément s'apprécier, comme me l'écrivait Ludo dans une petite conversation qui eu lieu sur sa page de discussion :

Bonjour Lionel, Il est tout à fait possible que des Wikipédiens se connaissent dans la vie réelle. À diverses occasions des rencontres peuvent être organisées à droite et à gauche. Je t'invite à lire Wikipédia:Rencontres. Il est donc possible de côtoyer des wikipédiens. Ces rencontres étaient ouvertes, on y côtoie des gens avec qui on s'entend, des gens qui laissent indifférents et d'autres avec lesquels on ne s'entend pas. Il n'est pas fréquent de se disputer sur des pbs autres qu'éditoriaux. Dans le cas présent, je dirais que les divergences de point de vue sur ce qu'est Wikipédia et sur la façon de s'y comporter ainsi que les différences de caractères et de personnalités sont telles que beaucoup de choses sont prétextes à « se mettre sur la gueule », si tu me permets l'expression. J'espère répondre à ta question. Si tel n'est pas le cas, n'hésites pas à me le dire. Ludo Bureau des réclamations 15 avril 2011 à 23:37 (CEST)
Pasdecabale.jpg

Poursuivre des recherches au sujet des cabales fr.wikipedia pourrait sans doute être intéressant, mais pour ce faire, il faudrait probablement adopter la démarche entreprise par Jeanne Favret-Saada qui lui permit d'écrire Les Mots, la mort, les sorts (Favret-Saada 1977), c'est-à-dire réussir à s'impliquer dans un système de complot pour peu qu'il en existe. Car personnellement, je doute qu'une organisation de la sorte puisse s’épanouir dans l'actuelle transparence des actions possibles sur fr.wikipedia. Nous avons vu précédemment que les seuls actions pouvant être faites de façon « secrète » et donc anonyme dans l'espace fr.wikipedia se limite à la consultation par certains groupes à statut technique, d’informations masquées à d'autres groupes sans statut technique et ajouté à cela la suppression de contenu par les masqueurs de notifications qui possèdent leur propre journal. Ce sont là les seules exceptions qui me viennent à l'esprit puisque toute autre action réalisée par d'autre utilisateurs sont enregistrées et consultables sur sur la page spéciale fr.wp Tous les journaux publics.

Difficile donc dans ce contexte, me semble-t-il, de mener des actions injustes ou favorisant un groupe d'utilisateurs sans éveiller les soupçons de la communauté. En tout cas, à mes yeux, s'il fallait qualifier de cabale un rassemblement d'avis convergeant sur un même point, ou une même prise de décision publiquement déclarée, dans ce cas on pourrait alors identifier toute la communauté fr.wikipedia comme une grande cabale. En effet, pour la grande majorité des internautes, nous l'avons vu, la communauté fr.wikipedia responsable de la construction de l'encyclopédie est une communauté relativement « secrète » et dont l'organisation semble quelque peu « obscure ». Et je peux témoigner du temps nécessaire pour comprendre dans les détails le pourquoi du comment de ce que l'on a déjà appelé le « bouzin ». Tout ceci sans compter que derrière son appellation trompeuse d'encyclopédie libre, il existe tout un arsenal de principes, règles et recommandations (sujet de la partie suivante), qui ont été édictés en grande partie par un noyau dur de contributeurs très actifs et engagés à défendre toute ces valeurs, qu'il a fallu tant de temps pour mettre en place vue la préférence de la communauté pour les prises de décision par consensus.

L'idéologie fr.wikipedia[modifier | modifier le wikicode]

La réglementation écrite fr.wikipedia[modifier | modifier le wikicode]

Ce qu'il faut entendre par réglementation est l'ensemble de tous les écrits normatifs que l'on peut trouver parmi les pages fr.wikipedia et auxquels les utilisateurs font régulièrement référence dès qu'on aborde la question de savoir comment contribuer à l'encyclopédie ou se comporter au sein de l'espace fr.wikipedia. Sans aborder cette réglementation dans les détails, il est toutefois important d'en parcourir les grandes lignes pour en permettre une certaine analyse.

Les principes fondateurs[modifier | modifier le wikicode]

Les Principes fondateurs sont au nombre de cinq et pourraient être comparés aux textes de constitution d'un pays. Contrairement aux règles et recommandations, les principes fondateurs sont communs à toutes les Wikipédias et constituent le fondement intangible du projet, que tout contributeur doit suivre à la lettre sans qu'il y ait de négociations possibles. Raison pour laquelle, sans doute, la page fr.wikipédia:Principes fondateurs est la destination de nombreux hyperliens disséminés un peu partout sur l'espace fr.wikipedia. Une analyse avec TexStat de la page d'indexation des hyperliens en amont de cette page indique que sur 527 liens, 400 se situent dans les espaces de discussion, dont 328 dans l'espace nom « Discussion utilisateur: », 48 « Discussion: » (espace encyclopédique) , 12 « Discussion Wikipédia: » , 11 « Discussion Projet: ». Les 127 autres liens se trouvent dans les espaces d'édition avec 48 liens dans l'espace nom « Wikipédia: », 23 « Projet: », 31 « Utilisateur: », 25 « aide: », 1 « Modèle: » et seulement 2 fois dans l'espace encyclopédique aux pages consacrées aux termes "Wikipédia" et "Oiseau".

Voici les principes fondateurs, liés à leur page de présentation, suivis des résumés affichés en entête de celles-ci:

Wikipédia est une encyclopédie

« Wikipédia est une encyclopédie qui incorpore des éléments d'encyclopédie généraliste, d'encyclopédie spécialisée et d'almanach. Une encyclopédie est composée d'articles qui font la synthèse des connaissances sur un sujet donné. Wikipédia a une vocation universelle, et doit présenter une synthèse raisonnée de l'ensemble du savoir humain établi. »

Neutralité de point de vue

« Tous les articles de Wikipédia doivent respecter la « neutralité de point de vue », ce qui consiste à présenter de manière impartiale les différents points de vue pertinents, en leur accordant une place proportionnelle à leur importance. »

Droit d'auteur

« Respectez le droit d’auteur. Il n’est pas permis de copier sur Wikipédia un texte déjà publié ailleurs (livres, journaux, sites web, etc.). Il n’existe que quelques exceptions à cette interdiction, détaillées plus loin dans cette page.

  • Avant d’ajouter du contenu dans Wikipédia, assurez-vous qu’il est compatible avec la licence Creative Commons Paternité-Partage des Conditions Initiales à l’Identique 3.0 Unported. Si vous réutilisez du contenu de Wikipédia, vous devez le faire selon les termes de cette licence.
  • Lorsque vous publiez du texte dans Wikipédia, il est automatiquement placé sous licence Creative Commons Paternité-Partage des Conditions Initiales à l’Identique 3.0 Unported et licence de documentation libre GNU (GFDL), qui permettent à n’importe qui de réutiliser votre texte, même commercialement, et de le modifier.

Règles de savoir-vivre

« Wikipédia n'étant pas un forum de discussion, tout les participants se doivent avant tout d'arriver à un consensus, afin de collaborer avec plus d'efficacité dans la construction de l'encyclopédie. Ainsi pour rendre les articles aussi objectifs que possible, même les articles aux sujets controversés, ceux-ci ne doivent pas être le prétexte à un quelconque prêche. »

De l'interprétation créative des règles

« Le 5e principe fondateur est le dernier des seuls principes intangibles indispensables à la construction de Wikipédia. Tous les usages, toutes les autres règles ou recommandations sont interprétables dans l’esprit de ces principes. N’hésitez pas à contribuer même si vous ne connaissez pas l’ensemble de ces règles, et si vous en rencontrez une qui, dans votre situation, semble gêner à l’élaboration de l’encyclopédie, ignorez-la ou, mieux, corrigez-la. »

Voici donc pour les cinq principes fondateurs tels qu'ils sont exprimés aujourd'hui et qui permette d'avoir une idée plus précise sur ce que n'est pas Wikipédia , mais il est intéressant de constater que la page de présentation de ces principes a bien changé depuis sa première version du 16 avril 2004. Dans cette première version nous pouvons y découvrir « trois règle fondamentale » : « Neutralité de point de vue. La subjectivité et l'expression d'opinions personnelles sont à proscrire », « Respect du Wikipédia:copyright » et « Respect des autres et de leur travail. Les participants viennent de différents pays et de différentes cultures, et ont des points de vue très différents. ». À ces trois règles se sont donc ajoutés la règle « Wikipédia est une encyclopédie » sous entendu qu'elle doit donc avoir un contenu et un style encyclopédique et puis la règle « Wikipédia n’a pas d’autres règles fixes » dernier principe au départ duquel il faut comprendre que les règles sont propres au projet linguistique et appelées à évoluer en fonction des prises de décision, consensuelles de préférence, prises par la communauté.

Ainsi, des trois règles fondamentales de 2004, nous sommes passés à cinq principes fondateurs, ce qui me semble être une appellation abusive puisque ces principes ne sont pas liés à la fondation de l'encyclopédie mais bien au fondements de celle-ci, à moins peut-être que le terme fondateur soit utilisé dans le sens "principes de la Fondation Wikimédia". Quoiqu'il en soit, cette évolution dans le renforcement des termes et propos tenus sur la page consacrée aux principes fondateurs expriment donc à mon sens un certain renforcement identitaire de la communauté. Il serait intéressant à ce titre d'en étudier plus en détail l'évolution historique de toutes les modifications archivées depuis sa création de cette page, accessibles à partir de l'onglet historique.

Les règles[modifier | modifier le wikicode]

Comme le résume la page fr.wikipédia:règles :

Auteur : Irønie
« Les règles sont établies soit par consensus ou via une prise de décision. Les règles sont soumises au principe fondateur de l’interprétation créative des règles. Les décisions sur Wikipédia sont prises par consensus. (…) Certaines recommandations sont implicitement devenues des règles, étant des principes faisant consensus, acceptés de longue date par les wikipédiens et devenus des principes importants de l’encyclopédie. Wikipédia:Conventions sur les catégories (mi-règle, mi-recommandation) et Wikipédia:N’hésitez pas ! en sont de bons exemples. La communauté estime pertinent de suivre lesdites règles si l’on veut améliorer Wikipédia. Dans le cas d’un désaccord, il est conseillé de rechercher un nouveau consensus, éventuellement en lançant une prise de décision. (…) Pour un grand nombre d’entre elles, les règles « de base » ont été établies au début du projet Wikipédia, autrement dit sur la Wikipédia anglophone, essentiellement par l’usage, par consensus, sur les pages de discussion ou sur les listes de discussion. Au fur et à mesure de l’évolution du projet francophone, des règles adaptées à notre langue commune sont mises en place. »

Tout ceci confirme bien le fait que les règles plus encore que les principes fondateurs se construisent au travers tout un processus dynamique d'interactions sociales où rien ne semble figé. Sans entrer dans les détails, nous allons ici présenter une listes des règles pleinement explicitées au départ de leur titre dans l'espace de nom « Wikipédia: » :

  • Abuse filter, acceptation de l’extension.
  • Catégories, le bon usage des catégories
  • Citation Comment insérer les courtes citations qui peuvent servir à illustrer les articles.
  • Exceptions au droit d’auteur, les seules images non libres tolérées sur la fr.wikipedia.
  • Liens vers les portails, priorité dans le renvoi vers les portails.
  • N’hésitez pas !, encouragement à contribuer
  • Semi-protection, mise en place des semi-protections.
  • Titres, choix des titres d'article.
  • Transcription du japonais, méthode Hepburn avec macrons
  • Utilisation des images, importation d'une image dans l'encyclopédie
  • Travaux inédits,
    • Wikipédia n'est pas un endroit où publier des idées originales, ni un forum pour défendre ses idées ; toutes les connaissances présentées doivent être vérifiables.
    • Les faits avancés doivent être justifiables, en citant des sources fiables qui les ont publiés.
    • Les interprétations et synthèses doivent être correctement attribuées aux écoles qui proposent ces interprétations ou synthèses.
  • Vérifiabilité:
    • Toute affirmation contestée ou susceptible de l'être doit être explicitement attribuée à une publication de qualité. On peut supprimer une affirmation invérifiable. En cas de contestation, c'est à celui qui veut insérer une information qu'il revient d'en mentionner la source.

À remarquer que les deux dernières règles sont certainement celles qui sont les plus consultées et déterminent, avec le principe fondateur « neutralité de point de vue », ce qui peut ou non être publié dans Wikipédia.

Encore un fois, il serait intéressant d'analyser l'historique des modifications faites à cet ensemble de règles pour se faire une idée plus précise sur l'historique de la construction identitaire fr.wikipedia par une reconnaissance consensuelle faite par la communauté au fil des ans. À mi-chemin entre les principes fondateurs et les recommandations, les règles dites « officielles », et donc par définition émanant d'une certaine autorité (pouvoir d'agir sur autrui), sont introduites de façon surprenante par le cinquième principe « De l'interprétation créative des règles ». Ce paradoxe apparant s'explique toutefois par le fait que dans un système politique communautaire basé sur le consensus et une égalité statutaire politique, c'est bien la communauté toute entière qui fait lieu d'autorité. L'organisation de la communauté fr.wikipedia tire donc son originalité du fait qu'au sein de celle-ci, tous ses membres ont le pouvoir d'agir sur tous les autres membres. Bien sur, nous avons vu qu'il existe des différences statutaires au niveau de l'accès aux outils techniques, et donc l'attribution d'un pouvoir d'action supérieur à un ensemble d'utilisateurs élus, mais nous avons vu aussi que cette possibilité d'action est en permanence jugulée par le fait qu'elle doit répondre à tout moment à l'approbation de la communauté et des règles d'usage qu'elle a édicté. Et cette pression de la communauté est d'autant plus forte que toute action faite au sein de l'espace fr.wikipedia est enregistrée et consultable par l'ensemble de la communauté sans aucun délai d'accès.

Les recommandations[modifier | modifier le wikicode]

La page (fr)Wikipédia:Recommandation nous informe que :

« Une recommandation est un ensemble d'usages admis de façon consensuelle par la communauté des rédacteurs de Wikipédia. Les recommandations sont généralement adoptées par une simple discussion ou par la constatation qu'un usage est très répandu dans la communauté. L'ensemble des recommandations forment un ensemble d'indications utiles à la bonne participation à la rédaction de l'encyclopédie. Contrairement aux règles, adoptées par la procédure de prise de décision, les recommandations ne peuvent pas être opposées à un contributeur s'il ne les respecte pas. Il est néanmoins conseillé à chacun de les lire et d'en comprendre l'origine afin de s'assurer qu'il contribue en bonne harmonie avec le reste de la communauté.(…) Ces recommandations ne sont pas toujours strictement respectées, et surtout peuvent évoluer au fur et à mesure de la maturation de la communauté. Il ne faut pas hésiter à les faire évoluer pour s'accorder à l'évolution du projet. »

La liste des recommandation accessible sur cette page à été regroupée en trois groupes. Parmi ces trois groupes complété par d'autre recommandation reprise sur la page fr.wp Catégorie:Recommandation, le premier reprend tout ce qui concerne les critères de qualité dans l'édition d'article, le deuxième les critères de notoriété suffisante pour qu'un sujet puisse faire être le sujet d'un article le troisième les recommandation au niveau du comportement social des contributeurs :

Édition d'articles , Éviter les autobiographies , Créer des articles satisfaisant aux critères d'admissibilité , Contenu évasif , Citez vos sources , Conventions bibliographiques , Conventions filmographiques , Conventions concernant les récompenses cinématographiques ,Acteurs ou actrices pornographiques , Liens externes , Liens internes , Limitez l'usage de la couleur dans les articles , Orthographe , Évitez les néologismes , Conventions de style , Conventions typographiques , Conventions sur les titres , Nommage des noms étrangers , Usage du féminin masculin , Le projet de Charte graphique , Accessibilité aux mal-voyants , Conventions sur les catégories , Conventions sur la faune et la flore , Conventions sur les titres de personnages de la mythologie grecque , Accessibilité , Biographie de personne vivante , Conventions de plan , Dates , Évènement récent , Évènement à venir , Indentation , Guide d'internationalisation , Guide contre l'anthropocentrisme , Résumé introductif , Scission de contenu , Traduction automatique , Transcription du chinois , Sous-page

Notoriété suffisante

, Notoriété des arts visuels , Notoriété de la musique , Notoriété des fanzine| , Notoriété des routes , Notoriété des éditeurs de jeux de société , Notoriété des jeux de société , Notoriété des auteurs de jeux de société , Notoriété des entreprises, sociétés et produits , Notoriété des associations , Notoriété des établissements d'enseignement , Notoriété des personnalités politiques , Notoriété des sportifs , Notoriété des acteurs pornographiques , Notoriété des sites web , Admissibilité des lignes et arrêts de transports en commun

Comportement , Ne mordez pas les nouveaux| , Supposer la bonne foi , Pas de menace de poursuites judiciaires , Règle des trois révocations , Toujours commenter vos modifications dans la boîte de résumé , Code de bonne conduite , Contenu choquant , Pas d'attaque personnelle , Ne pas désorganiser Wikipédia pour une argumentation personnelle , Signature

En plus des recommandations reprises ci-dessus, il existe aussi toute une liste de recommandations en cours de d'écriture ou de réécriture ou d'autres encore qui n'ont pas encore fait preuve d'une reconnaissance suffisante par la communauté.

Nous terminons donc ici une citation qui se voudrait exhaustive de toutes les pages destinées à réglementer l'édition, mais aussi la vie associative au sein de la communauté fr.wikipedia. En parcourant toutes ces pages, il est ainsi possible de se rendre compte que peu de choses sont laissées au hasard par la communauté. L'idée d'anarchique que l'on pourrait se faire au départ du terme « libre » de « L'encyclopédie libre » telle qu'elle est présentée sur son logo, présent sur toutes les page du site, est donc trompeuse. Certes, aucune hiérarchie entre les contributeurs n'est reconnue par la communauté, ni au niveau de l'édition, ni au point de vue des prises de décision politiques. Mais nous venons de voir que cette absence de hiérarchie n'a pas empêché de mettre en place tout une série de textes normatifs, en partant des plus coercitifs : les principes fondateurs, vers les moins contraignants : les recommandations en cours d'élaboration ou de reconnaissance. Derrières toutes ces pages que l'on pourrait considérer quelque part comme les textes de lois fr.wikipedia, il existe aussi tout un ensemble de valeurs qui m'ont semblé être fondamentales aux yeux de la communauté.

Les valeurs[modifier | modifier le wikicode]

En guise d'introduction à cette nouvelle partie, j'aimerais faire part au lecteur de la fin d'un message reçu lors d'un échange avec un contributeur et qui, je trouve, introduit parfaitement le sujet que nous allons aborder. Ce message provient d'une de mes sous-pages de dialogue :

Compte-tenu de ton travail d'anthropologie, je pense que tu peux rapprocher ma démarche initiale de la volonté d'identifier une personne qui m'était étranger. Cela est bien relatif car si l'on obtient des informations sur un compte, on a pas l'assurance que ces informations soient aussi vraies sur la personne, d'où des précisions comme Wikipédia:Faux-nez. J'aimerais d'ailleurs dire que chacun réagit de la même façon avec tout le monde, mais la « réputation virtuelle » joue un rôle. La présentation joue également un rôle important puisque à la fois un utilisateur enregistré dispose d'une page pour se présenter, mais paradoxalement à la fois on le déconseille d'y lier sa propre identité (peu gardent leur vrai nom à terme) et on l'incite cependant à préciser ce en quoi il est compétent (et donc bien souvent y est lié un travail et des diplômes). La « réputation virtuelle » se développe par la suite au fur et à mesure des contributions et de ses thèmes de prédilection. À l'opposé de ceci, une frange notable de la communauté privilégie le fait de n'avoir aucun signe ostensible de mérite particulier, afin d'éviter toutes formes de compétitions entre utilisateurs.

La transparence et L'anonymat[modifier | modifier le wikicode]

À ce stade d'avancement dans la lecture de ce travail, la démonstration de la transparence qui caractérise l'espace fr.wikipedia n'est plus à faire. Elle semble bien être une tradition héritée de la fondation, quand on sait que celle-ci fait figure de proue en publiant en ligne tous ses rapports financiers annuels sur une page du site de la fondation, ainsi que des rapport d'audit qui sont accessibles sur demande. À côté de cela, nous avons vu que la Fondation était aussi très pointilleuse concernant le respect de sa politique de confidentialité. L'anonymat et la transparence sont donc deux chose étroitement liées sur fr.wikipedia, alors qu'elles peuvent être parfois antagonistes. Il est donc parfois nécessaire de ménager la chèvre et le chou avec certaines pratiques qui permettent de satisfaire au mieux un utilisateur qui voudrait faire disparaitre certaines traces de son passage qui n'entreraient pas dans les conditions de masquage. Une de ces pratiques consiste à faire « un blanchiment de courtoisie » qui, comme indiqué sur la page (fr) Wikipédia:Blanchiment de courtoisie,

« consiste à blanchir une page pour éviter que son contenu soit trop facilement accessible sur internet, tout en le laissant accessible aux utilisateurs connaissant suffisamment le fonctionnement de Wikipédia. Cette méthode repose sur le fait que les moteurs de recherche actuels n'indexent pas les pages d'historique des projets utilisant le logiciel w:MediaWiki. Dans certains cas, le blanchiment de courtoisie ne se révèle pas suffisant, on peut donc lui substituer une purge d'historique, voire une suppression pure et simple. »

Et pour ceux qui décident de partir, il existe aussi la page (fr) Wikipédia:Droit de disparaître pour leur donner toutes les informations utiles afin de quitter la communauté en laissant le moins de traces possibles. Mais il leur sera toutefois impossible d'effacer leur page d'utilisateur, bien s'il soit envisageable, dans certain cas, de changer son nom d'utilisateur et de blanchir certaines pages.

Sur la question de l'anonymat, nous avons déjà vu que sur l'espace fr.wikipedia, la grande majorité des utilisateurs préfèrent utiliser un pseudonyme plutôt que de dévoiler leur propre identité. De "ne pas savoir à qui on a affaire" reste jusqu'à ce jour un grand sujet de débat dès que l'on parle d'Internet. Car, qui donc peut bien se cacher derrière cet écran ? Qui ou quoi ?

J'ai été surpris d'apprendre grâce à Christophe Lejeune et son ouvrage Démocratie 2.0, dans lequel il reprenait partiellement des propos tenus par Jean Lassègue dans son ouvrage intitulé Turing (Lassègue 1998) que :

« Dès 1936, Alain Turing avait en effet imaginé un dispositif capable de calculer tout ce qui est calculable. Doté d'une tête de lecture se déplaçant le long d'une bande magnétique, le dispositif en question n'était pas tant voué à être produit qu'à démontrer qu'une machine pouvait résoudre tous les problèmes dotés d'une solution logique. En effet, si cette "machine de Turing" est peu performante, elle préfigure néanmoins les ordinateur d'aujourd'hui.
Au moment où il est contacté par l'armée, Turing vient d'inventer deux autre dispositifs expérimentaux. Dans le premier, on demande à un sujet d'expérience d'interagir, par écrit, sans contact (ni auditif ni visuel) avec deux personnes de sexe opposé. L'objectif du sujet est de déterminer s'il a affaire à un homme ou à une femme. Le second dispositif repose sur les mêmes règles, à ceci près que le sujet doit reconnaitre un humain d'une machine. Plus une machine est en mesure de rendre difficile la décision du sujet, plus elle sera dite "intelligente". On dit qu'elle passe le "test de Turing" » (Lejeune 2009, p. 13).

N'est-il pas frappant de voir à quel point l'espace fr.wikipedia rassemble les deux dispositifs du test de Turing ? Rappelons-nous, le premier message que j'ai reçu sur ma page de discussion utilisateur était bien le message d'une machine, enfin d'un robot ou plutôt bot comme ils sont appelés dans le jargon wikipédia. J'ai donc dû quelque part appliquer le test de Turing avant de m’apercevoir que le message qui m'était adressé ne venait pas d'un utilisateur « humain » répondant au pseudonyme de Salebot. Quand au deuxième message, celui de Theoliane, comment savoir si cet utilisateur est un homme ou une femme ? Le nouvel utilisateur que j'étais s'est donc posé successivement la question de savoir à quoi, puis à qui il avait affaire.

Dès lors que l'on entre en interaction avec d'autres utilisateurs sur fr.wikipedia, l'envie de savoir à quoi et à qui on a affaire peut facilement devenir obsessionnel. Les mauvaises interprétations dues à l'écriture, l'humour ou l'ironie qui ne passe pas, mais aussi les remarques désobligeantes, les révocations mal justifiées, ou injustifiées, sont choses courantes sur fr.wikipedia et peuvent parfois dégénérer en guerre d'édition comme nous allons le voir dans la prochaine partie de ce travail. Bien sûr il existe sur fr.wikipedia certains comptes qui comme le mien affichent la personnalité complète de l'utilisateur. Pour ne prendre qu'un seul exemple, Égoïté, une utilisatrice wallonne, offre sur sa page d'utilisatrice un très beau portrait de sa personne dans lequel elle n'hésite pas à dévoiler son prénom, son age, mais aussi ses lieux d'activités en ligne et hors-ligne. Mais cela reste exceptionnel, comme j'ai pu m'en rendre compte à chaque fois que je visitais les pages de présentation de mes interlocuteurs, pour la plupart repris sur une liste figurant sur ma page de discussion[7]. Quand à l'utilisation d'un pseudonyme, la pratique est très généralisée et pour s'en convaincre, il suffit de jeter un coup d’œil sur la page spéciale reprenant les 500 premiers utilisateurs par ordre de création de compte et les 500 dernier. Cette habitude est aussi généralisée chez les 198 administrateurs fr.wikipedia repris sur la page spéciale puisque 7 seulement semblent utiliser leurs nom et prénom comme nom d'utilisateur. Je faisais donc partie des exceptions en mettant sur ma page de présentation une photo de moi, ainsi que toutes les informations permettant aux autres utilisateurs de contrôler mon identité. Bien sûr je ne suis pas non plus administrateur, et peut-être que dans leur cas, cela se justifie par la peur d'éventuels représailles ou harcèlements qui pourraient être provoqués par leur mission ingrate de débouter les articles et contributeurs qui n'entrent pas dans les lignes de conduite de l'espace encyclopédique et communautaire.

Cependant, en cherchant dans les archives publiques de fr.wikipedia, il est toute fois possible de trouver certaines informations qui ont été effacées des pages courantes et au départ de celle-ci, retrouver l'identité réelle d'un utilisateur. Grâce à l'archivage et aux outils de recherche, j'ai pu par exemple retrouver le nom complet de l'utilisateur X. Pour ce faire, j'ai consulté la page Historique de « Discussion utilisateur:X » pour y retrouver un tout premier message qu'il reçu le 7 juin 2005 à 08:00 par un administrateur du site, lequel avait inscrit dans la partie résumé de la modification « Bienvenue sur Wikipédia, X* D**** ». Par la suite j'ai pu aussi apprendre sur une autre page du site son âge et son activité professionnelle.

La fouille des pages et archives fr.wikipedia peut aussi être motivée par d'autres raisons que la recherche d'une identité. Comme il est précisé sur la page d'aide à l'utilisation des pages utilisateurs : « Si vous ne supportez pas les critiques, vous pourriez être tenté de les effacer systématiquement. Ceci pourrait nuire à votre image et amener votre contradicteur à répéter sa critique, voire à la porter à un niveau plus public : par exemple au bistro. Songez-y. » Ainsi, ce message d'avertissement confirme le fait que tout ce qui est écrit sur fr.wikipedia non seulement restera accessible, disons, à tout jamais, mais est aussi susceptible d'être replacer dans un autre contexte dans le but par exemple de démentir une information ou encore dénigrer ou compromettre un utilisateur en mettant en évidence certain de ces propos. Ce procédé qui apparait de façon récurrente dans toutes les pages d'élection aux statuts techniques d'utilisateur peut être aussi utilisé sur toute autre page comme le fit à mon égard X sur une page de sondage.

Sur une page de sondage que j'avais semble-t-il placé de façon un peu maladroite, X a écrit un message dans lequel il invite l'assemblée à consulter un de mes messages adressé à un autre utilisateur que lui, dans une introduction quelque peu provocante. Bien que la présence du smiley informe que le message ne doit pas forcément être pris au sérieux, un utilisateur susceptible pourrait mal réagir et entrer dans une escalade de propos désobligeants pouvant entrainer une réciprocité jusqu'à en arriver à écrire des insultes et attaques personnelles comme X en a déjà été victime au tout début de sa carrière d'utilisateur, et dont les traces sont toujours visibles sur l'historique de sa page utilisateur, où un utilisateur sous l'adresse IP 83.114.**.*** résume le blanchiment de cette dernière en écrivant : « Destruction du compte d'un pédé. »

En me mettant maintenant dans la peau de l'utilisateur de l'IP 83.114.**.*** et en imaginant que je ne suis pas une personne très équilibrée, il m'est maintenant possible de sortir de fr.wikipedia pour continuer mes recherches sur X comme l'a fait l'auteur du magazine le tigre, qui a dépeint un jour en détail la personnalité de Marc L**** sur une page du magazine en ligne. En quelques clics et grâce à un moteur de recherche traitant les informations recueillies dans les archives fr.wikipedia, j'en suis arrivé à trouver l'adresse et le numéro de téléphone de X sur la page contact de son blog et même sa photo sur la page de son profil sur le site de son entreprise. D'un anonymat de départ, nous voyons donc qu'il est possible, dans le cas de l'utilisateur X pour le moins, d'en arriver à une transparence totale d'identité grâce aux archivages publiques, aux recoupements d'informations et aux outils de recherches mis à disposition dans et hors espace fr.wikipedia.

L'utilisateur X pourrait toute fois effacer l'apparition de son nom et prénom en faisant ce que l'on appelle communément une purge d'historique de sa page de discussion, qui pourrait être adressée à un administrateur ou à un masqueur de modification. Cependant, une prise de décision tombée suite à un vote de la communauté fait en 2006, visible sous le titre MediWiki le logiciel et qui n'a jamais été remise en question depuis lors, n'indique pas de façon explicite autoriser ce cas de masquage. Voici pour rappel ce qu'elle stipulait : « Les historiques sont conservés aussi scrupuleusement que la technique le permet. Seuls des cas violant une loi bien identifiée (droit d'auteur, diffamation, incitation au crime) peuvent être masqués ». Il se pourrait donc que certaines prises de décision ne soient pas en accord parfait avec la politique tenue par la Fondation Wikimédia en termes de respect de la vie privée.

Cette petite démonstration n'est pas un non plus un cas exceptionnel, car comme peut en témoigner un message laissé sur la page fr.wp : Wikipédia:Masqueur de modifications/Mesure transitoire créée à la hâte lors d'une vague de vandalisme particulier visant à insulter des utilisateurs en dévoilant leur identité, à une époque où il n'existait pas de masqueur de modification sur fr.wikipedia :

L'oversight permet notamment d'éviter de laisser accessible même à une grosse centaine d'administrateurs des mentions sympathiques du genre « R (insère ici ton nom réel, ton adresse et ton no de téléphone) est un pédophile notoire qui viole régulièrement des fillettes ». Apparemment ce genre de joyeusetés se multiplie en ce moment. --Serein [blabla] 22 août 2009 à 11:41 (CEST)

Ainsi faut-il faire attention à ce que l'on fait et écrit sur fr.wikipedia, si l'on ne veut pas dévoiler son identité ou voir resurgir un jour une preuve irréfutable de ses erreurs ou manifestations de mauvaise foi, par exemple au travers d'un lien renvoyant à une page « diff » qui soulignera de façon cruelle mais incontestable ses propres erreurs commises dans l'espace fr.wikipedia. Personnellement, comme je l'écrivais à un administrateur du site, je trouve que la transparence sur fr.wikipedia est vraiment une bonne chose, car si elle ne permet pas pour autant de toujours savoir à qui on a affaire, cela oblige au moins les utilisateurs à rester cohérents dans leurs actions et propos, ou alors de risquer devoir en répondre un jour, lors d'une élection par exemple. En poursuivant ce raisonnement, je dirais même que l’anonymat sur fr.wikipedia, dénoncé par certains détracteurs du projet, est un faux problème puisque d'une part il n'est qu’apparent, et d'autre part, l'identité extérieure à l'espace fr.wikipedia d'un membre de la communauté ne m'a pas semblé intéresser les autres membres, qui préfèrent tenir compte des identités contextuelles des utilisateurs, basées sur leurs actes référencés au sein du site. Autrement dit, peu importe qui on est en dehors du projet, ce qui importe c'est ce que l'on y fait et à cela on pourrait même y ajouter cette remarque populiste : que vous soyez Prix Nobel ou jeune étudiant, cela n'y changera rien.

Le populisme[modifier | modifier le wikicode]

En abordant le thème du populisme , je tiens tout de suite à éviter toute confusion au niveau du terme « populisme », car à mon sens et suite à tout ce nous venons découvrir ensemble, le projet fr.wikipedia est un projet certes populiste, mais sans pour autant défendre les valeurs populaires. Il ne s'agit pas ici de confondre le populisme fr.wikipedia avec le « populisme méthodologique » de Olivier de Sardan qu'il décrit comme une « posture heuristique : les représentations et les pratiques des « pauvres » ou des « dominés» méritent la plus grande attention de la part des sciences sociales », ou encore ce qu'il appelle le « populisme idéologique » à savoir, « exaltation fascinée des vertus du peuple » (Olivier de Sardan 2008, p. 246-247). En réalité, le populisme fr.wikipedia est aussi un populisme méthodologique sauf qu'à la différence de celui de Olivier de Sardan, il n'est méthodologique que dans l'espace même fr.wikipedia et dans cet espace uniquement. Cette méthode populiste tient au fait qu'aucune distinction n'est faite en termes de pouvoir éditorial au sein du « peuple » des contributeurs, qui comme nous l'avons vu, ne représente nullement un ensemble de personnes « pauvres » ou « dominés ». Je définirais donc la notion de populisme fr.wikipedia plutôt par opposition à la notion d'élitisme. Et dans cette optique le populisme fr.wikipedia répond parfaitement à cette définition par extension offerte en ligne sur le site du Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales: « Tout mouvement, toute doctrine faisant appel exclusivement ou préférentiellement au peuple en tant qu'entité indifférenciée ».

Le populisme fr.wikipedia doit donc se comprendre en termes d'indifférenciation au sein du « peuple » plutôt qu'en termes de valorisation de ce qui est populaire, et en ce sens les propos de Pierre Assouline disant que « La confusion des valeurs ayant de vent en poupe, le « populisme.fr » un boulevard devant lui, la contestation des élites toute avenue et la démagogie digitale un avenir radieux, nous y sommes presque à « l'encyclopédie citoyenne » (Gourdain 2007, p. 26), sont justes, sauf qu'ils ne sont valables que par rapport à ce qui se passe dans l'espace fr.wikipedia et non en dehors. Il ne faut pas en effet oublier cette règle déjà vue concernant la vérifiabilité en vigueur sur fr.wikipedia et qui stipule dans un résumé repris sur la page fr.wikipedia : Vérifiabilité :

« Toute affirmation contestée ou susceptible de l'être doit être explicitement attribuée à une publication de qualité. On peut supprimer une affirmation invérifiable. En cas de contestation, c'est à celui qui veut insérer une information qu'il revient d'en mentionner la source. »

À travers cette règle, nous voyons donc que le populisme fr.wikipedia s'arrête au frontière de la communauté puisque dès qu'il s'agit de placer de l'information, il est rappelé à celle-ci que de l'information doit être de seconde main (les écrits inédits sont interdits) et de plus, en provenance de « publications de qualité ». Un travail de qualité dans le monde de l’édition est forcément écrit par des personnes de référence que l'on pourrait qualifier « d'élites ». De la sorte, il s'agit bien pour la communauté fr.wikipedia de faire référence à des productions d'élite externes, pour les aménager au départ d'un fonctionnement populiste interne.

Il faut aussi signaler que les spécialistes dans un domaine sont tout à fait les bienvenus sur le site et la page fr.wp Wikipédia:Accueil des spécialistes leur offre même un accueil privilégié, tout comme une page du site de l'association française leur adresse une page de son blog sous le titre « Chercheurs : que faire sur Wikipédia ? ».

Par contre, il est vrai qu'au sein du site, il n'est pas de bon ton de se vanter d'une quelconque supériorité intellectuelle, ce qui décevra sans doute certains intellectuels reconnus qui ne pourrons user de leur prestige dans l'univers fr.wikipedia, en raison du fait qu'au sein de la communauté, aucune différence n'est faite entre les utilisateurs concernant les droit d'édition. Sur fr.wikipedia, ce qui fait donc l'autorité d'une information est sa source et sa présentation et non la personne qui l'apporte.

N'oublions pas que les membre de la communauté construisent l'encyclopédie pour la plupart, comme nous l'avons vu, sous l'anonymat d'un pseudonyme. Dans ces condition, le populisme fr.wikipedia peut être une chose très saine, en référence à l'histoire d'un affabulateur répondant au pseudo de Essjay qui a mis en émoi la partie anglo-saxonne du projet (Gourdain 2007, p. 72-75). En se représentant comme professeur de théologie dans une Université privée, alors qu'il n'était qu'un jeune ex-étudiant de 24 ans, Essjay a pu gagner un certain crédit envers les autres participants du projet et il serait permis de croire que son statut de professeur d'université a dû influencer les votes quand il s'est fait élire administrateur, checkuser, et même arbitre à deux reprises. Mais voila qu'un jour, le jeune étudiant fut démasqué et que la communauté abusée a décidé de le bannir, malgré tous les bons et loyaux services rendus. Une histoire qui se termine donc mal pour Essjay, qui a consacré énormément de son temps au bénéfice de l'encyclopédie, et qui aurait pu de ce fait gagner la reconnaissance de la communauté simplement au travers de son mérite et de son ancienneté.

Autre source de malentendu, l'espace encyclopédique fr.wikipedia en tant qu'encyclopédie doit diffuser une connaissance de type généraliste et, nous l'avons vu, uniquement des informations de seconde main. Ceci oblige donc un expert dans un domaine de citer ses propres écrits comme ouvrage de référence pour que l'information puisse trouver sa place sur fr.wikipedia. Mais ceci engendre le risque de se faire passer au yeux de la communauté comme une personne voulant utiliser l'espace fr.wikipedia pour faire la publicité de ses propres publications. C'est en tout cas ce que l'on peut comprendre lorsque l'on lit ce message repris sur la page (fr) Wikipédia:Accueil des spécialistes/Requêtes :

Salut, Jacques Thomas, apparemment spécialiste sur les boomerang cherche à être dirigé sur Wikipédia. Il a maladroitement rajouté ses 10 ouvrages sur le sujet à l'article w:boomerang et s'est vu réverté puis il a proposé ses services sur l'oracle…

Si quelqu'un a le temps de le parrainer, ce serait sympa :-)
A+ Ceedjee contact 2 mai 2008 à 12:23 (CEST) »

Un contributeur spécialiste plus qu'un autre doit donc faire preuve d'humilité et de sagesse, respecter les règles et valeurs de la communauté tout en gardant à l'esprit que si la communauté fait l'effort d'offrir un accueil particulier aux spécialistes, c'est aussi aux spécialistes de faire l'effort de s'intégrer aux mœurs et coutumes du nouvel espace qu'ils intègrent. Reste maintenant à la communauté de se préserver de toute dérive technocratique pour ne pas perdre les particularités de cette encyclopédie qui à mes yeux, en font une si belle aventure humaine, à savoir un lieu de construction et de partage du savoir ouvert et accessible à tous. En conclusion nous pourrions donc dire qu'il n'est pas impossible de gagner un certain prestige social au sein de la communauté fr.wikipedia, mais celui-ci ne pourra s'établir qu'au travers de l'ancienneté d'un compte utilisateur et aux nombreuses contributions faites par celui-ci.

Le mérite et l'ancienneté[modifier | modifier le wikicode]

Un certain culte de l'ancienneté fait partie du folklore local fr.wikipedia. Il existe en effet un système de totemisation des contributeurs qui regroupe ceux-ci en fonction de l'ancienneté de leur compte. Le Peon, nouvel utilisateur pourra donc un jour afficher sur sa page d'utilisateur une boîte d'utilisateur, que nous avons déjà découvert sous le titre La syntaxe Wikipédia, qui illustrera son appartenance à un groupe d'utilisateur créé chaque année sous l'emblème d'un animal disparu. Bien que dans ce cas-ci, l'ancienneté soit prise sous le ton de la boutade, elle ne l'est pas toujours et nous avons déjà vu à ce propos qu'une certaine reconnaissance de la communauté envers les utilisateurs se faisait en fonction de l'ancienneté du compte et du nombre de modifications faites par celui-ci. Rappelons-nous les conditions d'accès à certaines fonctionnalités du site, ou encore les profils à remplir pour pouvoir participer activement aux prises de décision faites par la communauté. La confiance et la prise en considération des avis s'attribue sur fr.wikipedia en fonction de l'ancienneté du compte et du nombre de modifications.

Esprit Fugace, une administratrice fr.wikipedia, reconnait lors d'une rencontre avec les auteurs de La révolution Wikipédia « Les bons jours, je peux passer dix heures sur le site. Mais pendant mes études, c'est plutôt deux ou trois heures tous les soirs » (Gourdain 2007, p. 62) Pourtant, selon les informations contenues et mises à jour le 16 juillet 2011 sur la page de classement des utilisateur par nombre de modifications, Esprit Fugace est n'apparait qu'en 182 ème place, avec 34 360 modifications à son actif, alors que Polmar, premier de la liste, en affiche 363 134. Face à ceci, on peut donc croire que certaines personnes consacrent une majorité de leur temps au profit de l'espace fr.wikipedia. Certains d'entre eux ne s'en cachent pas d'ailleurs et n'hésite pas a afficher leur identité de "Wikipédiholistes" en arborant leur résultat au test de dépistage Test : Êtes-vous wikipédiholique ?. Et puis d'autres utilisateurs encore aiment s’identifier selon leur style de contribution préféré en se situant dans un nouveau folklore cette fois basé sur des groupe regroupés en fonction des caractéristiques de créatures imaginaires auxquelles ils se voient associés. Il y a parmi ces groupes :

  • Les WikiFées « qui enjolivent les articles en ajoutant des balises de style, de la couleur et des illustrations ».
  • Les WikiGnomes « qui font de petites modifications utiles de manière discrète »
  • Les WikiGnolls « qui font des modifications en reprenant généralement l’article complètement. C’est un spécialiste du recyclage »
  • Les WikiTarentules « attentives à maintenir la lisibilité de Wikipédia et s'assurant que les articles sont compréhensibles pour le plus grand nombre, cohérents les uns avec les autres et de la facilité d'accès à l'information. »
  • Les Wikifourmis qui se spécialise dans la catégorisation.
Auteur : Irønie

En plus d'une valorisation des activités, au départ du folklore, il existe aussi au sein de fr.wikipedia tout un système de reconnaissance et d'attribution de récompenses honorifiques qui s'articule autour de la reconnaissance de travaux de contributeurs de qualité. fr.wikipedia comporte en effet un ensemble d'articles de qualité reconnaissables par la présence d'une étoile de couleur variable en fonction de la qualité de l'article. Avant d'être promus, ils doivent donc répondre à de nombreux critères d'édition et être soumis à une évaluation ouverte à tous les membres de la communauté. Celle-ci peut aussi décider de placer certains articles de qualité en semi-protection. Il y a ainsi au travers de l'histoire de la communauté une succession d'apparition de nouveaux labels de qualité tels que :

Concernant les honneurs pouvant être rendus à certains utilisateurs, il s'agit principalement de la distribution de récompenses virtuelles, symbolisées par le dépôt d'un modèle sur la page de présentation ou de discussion d'un utilisateur, soit par ce qu'il a participé à une part importante de l'élaboration d'un article de qualité, soit par ce qu'il a gagné un wikiconcours, dont l'objectif est d'améliorer la qualité des articles de l'encyclopédie (le premier wikiconcours eut lieu le 13 novembre 2006[9]), soit encore en remerciement de service rendu à la collectivité ou même à un utilisateur en particulier, sans oublier qu'il existe aussi des modèles de récompense pour les utilisateurs sous IP.

Le pluralisme démocratique[modifier | modifier le wikicode]

Dans son ouvrage "La société des individus", publié dans sa première édition dans la fin des année 80, Norbert Elias semble vouloir remettre de l'ordre : « La violence des affrontements qui mettent perpétuellement en question actuellement le rapport de l'individu avec la société limite le champ de nos réflexions. ». Des affrontements qu'il explique en ces termes : « Les hommes se fixent des finalités dans chaque situation donnée, et il n'est pas d'autres fins que celles qu'ils se fixent. "La société est la fin ultime et l'individu ne représente qu'un moyen", ou bien "l'individu est la fin ultime et la réunion des individus en société n'est qu'un moyen de leur bien-être" - telles sont les devises guerrières que des groupes ennemis se lancent en fonction de leur situation actuelle, de leurs craintes et de leurs intérêt du moment. » (Elias 1991, p. 44-45)

En lisant ce livre, je n'ai jamais compris comment, dans un milieu où l'on pourrait s'attendre à trouver des personnes douées d'un grand sens de la logique et du discernement, on pouvait en arriver à se combattre sur des oppositions d’opinion. N'est-il pas logique d'apprécier et de découvrir un paysage qu'il soit touristique ou intellectuel en y abordant le plus grand nombre de points de vue ?

Dans fr.wikipedia ce genre de conflit entre têtes pensantes s'appelle : « les guerres d'édition ». Et pour traiter ce genre de problème, le deuxième principe fondateur interviendra rapidement dans les discussions puisqu'il stipule : « Tous les articles de Wikipédia doivent respecter la « neutralité de point de vue », ce qui consiste à présenter de manière impartiale les différents points de vue pertinents, en leur accordant une place proportionnelle à leur importance. » Autrement dit, s'il existe deux avis différents sur une même question, ils peuvent se côtoyer dans un même article, à partir du moment où il sont pertinents et donc d'une part, en relation avec l'article et d'autre part provenant d'une source reconnue. Dans ces conditions, il est donc complexe de trouver sa place en tant que négationniste ou relativiste, puisque c'est le poids de la littérature qui déterminera la hiérarchisation des idées. Bien entendu, il ne faut pas être dupe et croire qu'une certaine subjectivité quant au choix du contenu de l'encyclopédie ne pourrait exister ou naître au sein de la communauté fr.wikipedia, et d'ailleurs comment en serait-t-il possible autrement ?

En réalité, au sein de cette communauté, la tension idéologique la plus grande ne se situe pas au sein même des articles, puisque chacun peut y trouver sa place, mais plutôt au niveau du choix des articles, car tous les thèmes et sujets d'articles ne sont pas acceptés sur l'encyclopédie. Il existe en effet trois écoles. D'un coté, il y a les « supressionnistes », adeptes des pages à supprimer, et de l'autre, ceux que l'on pourrait baptiser les « inclusionnistes », adeptes de la page de demande de restauration et qui seraient représentés par toutes les personnes désireuses d'ouvrir une page de l'encyclopédie sur un sujet qui serait peu notoire ou non encyclopédique, avec parfois entre les deux les « fusionnistes », adeptes des pages à fusionner. L'idée étant que les inclusionnistes éditent de nouveaux sujets d'article, par exemple un article sur leur grand-mère qui a remporté le championnat de pâte à beignet.

Voici pour illustrer ces propos, trois exemples de discussion. La première discussion provient de la page (fr) Wikipédia:Rue Huvelin/Suppression, la deuxième de la page (fr) Wikipédia:Demande de restauration/refusée et la troisième de la page (fr) Wikipédia:Pages à fusionner.

Rue Huvelin

Proposé par : Xic[667 ] 7 août 2011 à 05:28 (CEST)

Production non encore sortie, totalement confidentielle semble-t-il, autopromo manifeste (nom de l’auteur égale nom du film), à ce qu'il semble il n'y a rien d'autre comme source consistante que l'IMDB, dont on sait bien qu'il n'est en rien gage de notoriété (tous les acteurs n'ont joué que dans ce film d'après IMDB toujours…), l'article indique une page facebook et la bande annonce en visualisation sur youtube, les critères (extrait « Un article sur une œuvre de fiction qui n'est pas encore disponible pourrait être considérée comme de la spéculation (encore une fois, pas nécessairement, mais potentiellement), ce qui est une base pour sa suppression puisque Wikipédia n'est pas une boule de cristal et doit s'appuyer sur des faits vérifiables. Ceci inclut les livres, films, jeux, etc., qui ne sont pas encore publiés, à moins qu'ils ne soient très attendus et que des sources externes fiables (presse et médias) n'aient déjà couvert de façon substantielle l'œuvre à paraître. ») ne sont vraisemblablement pas du tout respectés, pas de sources non plus. Rien ne semble permettre de vérifier le soi-disant bon accueil reçu par le film dont se targue le site officiel.

Discussions Toutes les discussions vont ci-dessous.

Avis Entrez ci-dessous votre avis sur l’admissibilité du thème à l’aune de l’existence de sources extérieures et sérieuses ou des critères d'admissibilité des articles. Il est recommandé d'accentuer l'idée principale en gras (conserver, fusionner, déplacer, supprimer, etc.) pour la rendre plus visible. Vous pouvez éventuellement utiliser un modèle. N’oubliez pas qu’il est obligatoire d’argumenter vos avis et de les signer en entrant quatre tildes (~~~~).

Conserver

  1. + Conserver, film de long métrage, qui existe effectivement et physiquement. Partant de là, il ne s'agit pas spéculation ni de boule de cristal, et il faut au contraire de sérieuses raisons pour que l'encyclopédie ne le considère pas. Le film vient d'être présenté au festival de Moscou (et non de Saint-Pétersbourg), comme l'atteste le site. Donc il est pour moi "disponible" selon les critères d'admissibilité évoqués par Xic. -- Vincent alias Fourvin 9 août 2011 à 14:49 (CEST)
  2. + Conserver. Nous avons encore débattu il y a peu dans le projet pour accepter les longs métrages en cours de tournage. Celui-ci est fini de tourné et même sorti. Peu d'information car film libanais (et non américain, non français, etc.) donc aucune raison de passer à la casserole comme le lapin que j'ai mangé ce midi (qui était délicieux ma chérie). Mith avec une signature pourrie sans image pour ne pas faire mal aux yeux de certains (What ? You're talkin' to me ?) - Angers, le 9 août 2011 à 19:15 (CEST)
  3. + Conserver Confiance dans les avis précis et justes, eux, des contributeurs du projet Cinéma connus sous les pseudonymes Fourvin et Mith. Deansfa 9 août 2011 à 19:30 (CEST)
  4. + Conserver cf. au dessus. - Guilainch (d) 9 août 2011 à 19:38 (CEST).
  5. + Conserver idem. Mythe 兔 Let's talk 9 août 2011 à 19:58 (CEST)
  6. + Conserver. Si Mith le dit : n'étais pas au courant pour les films en cours de tournage. Peut-être faudrait-il modifier les critères en fonction afin d'éviter de nouvelles boulettes. Patrick Rogel (d) 10 août 2011 à 00:01 (CEST)
    Il y a une discussion en cours initiée sur w:Discussion Projet:Cinéma#Leo DiCaprio est un homme occupé!. Je pense qu'il faut attendre quelques semaines estivales pour qu'un maximum de participants puissent réagir sur ce point et quelques autres (comme la cure d'amaigrissement radicale des infobox Clin d'œil) avant, le consensus atteint, de les traduire dans les conventions et critères d'admissibilité. -- Vincent alias Fourvin 10 août 2011 à 00:08 (CEST)

Supprimer

  1. Proposant. Xic[667 ] 7 août 2011 à 05:28 (CEST)
    - Supprimer. Film pas sorti et sans date prévue, présenté pour l'heure au Festival international du film Kino Forum de Saint-Pétersbourg sans y avoir reçu de récompense. Initialement prévu au w:festival des films du monde de Montréal. Bien trop tôt pour juger de sa notoriété. Hors propositions de critères concernant les long métrages. Patrick Rogel (d) 7 août 2011 à 11:22 (CEST)

Neutre

  1. image logo indiquant un vote neutre Neutre Ça manque nettement de sources secondaires pertinentes et centrées sur ce film, mais le sort de cet article est manifestement déjà décidé par les personnes du projet concerné image logo d'un smiley souriant. schlum =^.^= 10 août 2011 à 00:31 (CEST)

Avis non décomptés Exception étant faite pour le créateur de l’article, les avis d’utilisateurs récemment inscrits (moins de cinquante contributions…) ou non identifiables (IP, opinions non signées…) ne sont en principe pas pris en compte. Si vous êtes dans ce cas, vous pouvez toutefois participer aux discussions ou vous exprimer ci-dessous pour information :

Groupe Aïoli
  • Demandé par Seboune (d) le 7 août 2011 à 14:18 (CEST)

Bonjour,

la page Groupe Aïoli à été supprimé par "salebot", auquel j'ai envoyé un message pour préciser de l'erreur de celui-ci sur le fait que ma page comporte une grossièreté, et des mots comprenant: mon, ma, mes …etc … qui est inhérent à ma volonté, car il s'agit en fait de titre de chanson du groupe musical auquel je crée la page.

entre temps j'ai reçu ce message :

Annonce de suppression de page [modifier]

Bonjour, Seboune,

La page Groupe Aïoli (page supprimée) que vous avez créée vient d'être supprimée par l'administrateur LPLT avec le commentaire : « Ne répond pas aux critères d'admissibilité ».

Vous pouvez faire une demande de restauration de page si vous le souhaitez, mais ne recréez pas cette page vous-même. Si vous tentez de la recréer, elle sera automatiquement blanchie par Salebot.

--Salebot (bot de maintenance) (d) 7 août 2011 à 13:56 (CEST)

je comprend parfaitement que les grossièreté ne soit pas tolérée sur cette encyclopédie, mais comment faire lorsqu'il s'agit de paroles (enfin plutôt d'un titre), d'une chanson ? je sollicite de votre part la restauration de la page supprimé, et en cas d'acceptation, merci de me dire si vous souhaitez que je censure la grossièreté, et comment puis je faire pour les titres de chansons qui comporte les mots ? : ma, me, mes etc …

dans cette attente.

cordialement.

(j'ai envoyer un message à LPLT et suis en attente de sa réponse …)

--Seboune (d) 7 août 2011 à 16:06 (CEST)

Pouvez-vous nous apporter des preuves du caractère encyclopédique d'un article sur ce groupe ? Cédric Questions, problèmes, angoisses ? 7 août 2011 à 16:15 (CEST)

--Cédric Boissière, en réponse à votre question, je dirais que c'est pour expliquer qui est le Groupe Aïoli et pour complété ma contribution sur Yves Pujol. Si ce n'est pas assez pertinent, c'est dommage, car dans ce cas, je déclinerais toute participation ultérieure… Cordialement. --Seboune (d) 7 août 2011 à 16:37 (CEST)

Bonjour, avez-vous lu les pages concernant l'admissibilité de la musique ? Pourriez-vous nous préciser auxquels de ces critères vous vous référez pour attester de la notoriété encyclopédique de cette formation ? Merci de votre attention. --Theoliane (d) 7 août 2011 à 16:42 (CEST)

--Theoliane Bonjour, oui j'ai lu la pages concernant l'admissibilité de la musique, et pour votre seconde question, je vous demanderais de m'expliquer cela autrement, car cela est incompréhensible pour tout néophyte comme moi. Pourriez vous me dire s'il est possible ou non de publier sur le Groupe Aïoli, car dans peu de temps je vais renoncer purement et simplement. Dans l'attente de Réponses SIMPLES et CONCRÈTES, bien cordialement. --Seboune (d) 7 août 2011 à 16:56 (CEST)

Eh bien voilà, je vous recopie le texte, il ne vous restera plus qu'à nous dire quels sont les critères qui correspondent à votre groupe, et nous donner les références pour en attester :

Un musicien ou un ensemble , chanteur, rappeur, orchestre, « crew », DJ, etc.) est considéré comme notoire s'il remplit au moins une des conditions suivantes :

  • À eu un titre dans des hits parade nationaux dans au moins un pays de taille moyenne.
  • À eu un enregistrement vendu à plus de 50 000 exemplaires (disque d'argent en France) dans au moins un pays de taille moyenne.
  • À fait une tournée internationale ou nationale dans au moins un pays de taille moyenne rapportée par des sources notoires et vérifiables.
  • À sorti deux albums sur une major ou un label indépendant important
  • L'un de ses membres a fait partie (avant ou après) d'un groupe important
  • À été le représentant le plus important d'un style local
  • À gagné une récompense importante comme Grammy, Mercury Music Award, victoire de la musique, Félix, Opus, Lo Nuestro…
  • À gagné une compétition musicale importante
  • À joué pour un média important. Exemple : thème pour une émission de télévision
  • À été diffusé au niveau national par des radios importantes
  • À été le sujet d'une émission de plus d'une demi-heure sur une radio ou télévision nationale importante

À vous de jouer ! --Theoliane (d) 7 août 2011 à 17:00 (CEST)

-- @ Theoliane et Cédric Boissière, Je viens de recevoir une réponse de LPLT qui m'a clairement expliquer que ce groupe n'a pas assez de notoriété pour être sur Wikipédia. Merci quand même de votre aide. cordialement. --Seboune (d) 7 août 2011 à 17:30 (CEST)

w:Match de football France - Pays-Bas (1981) et w:équipe de France de football en 1981

L'article du match en soi ne mérite pas un article selon moi. La Suppression PàS qui a eu lieu récemment a montré que la majorité des avis exprimés étaient en accord avec moi. Floflo62 (d) 2 juillet 2011 à 21:44 (CEST)

Image logo d'un vote pour Pour Udufruduhu (d) 4 juillet 2011 à 00:26 (CEST)
Image logo d'un vote pour Pour Les quelques PàS passées sur des pages similaires récemment ont montré un consensus à ce sujet. schlum =^.^= 4 juillet 2011 à 10:40 (CEST)
Image logo d'un vote pour Pour La PàS récente était pour un consensus en faveur de la fusion. Olyvar (d) 5 juillet 2011 à 21:04 (CEST)

Nous voyons donc au travers de ces trois exemples parmi des milliers d'autres, qu'encore une fois, rien n'est laissé au hasard sur fr.wikipedia et que tout est sujet à discussion et à concertation dès qu'il s'agit d'ajouter de retirer ou de fusionner des pages à l'encyclopédie. Mais une fois franchie l'étape de la création d'un article dans l’encyclopédie, il n'est plus réellement question de parler de « censure », mais bien de pluralité des points de vue. Dans un projet aussi cosmopolite que Wikipédia, le pluralisme, c'est aussi l'internationalisme et il n'est donc pas surprenant de trouver parmi les nombreux modèles de bandeau de maintenance, un bandeau indiquant que « Cet article doit être internationalisé. ».

Auteur : Irønie

Et comme pourrait le sous-entendre l'illustration d'Irønie ci-contre, il semblerait aussi que la communauté fr.wikipedia soit attentive au chauvinisme. N'oublions pas qu'une grande majorité des contributeurs sont de nationalité française. Mais chose plus remarquable, la communauté fr.wikipedia porte aussi une attention toute particulière aux dérives anthropocentriques. Il existe en effet à ce sujet un bandeau de maintenance indiquant que « Cet article traite uniquement des aspects humains alors que le sujet est plus large, il s’agit d’anthropocentrisme. » et qui renvoie à la page (fr) Wikipédia:Guide contre l'anthropocentrisme sur laquelle on peut lire :

« il est important d'aborder un sujet sous tous ses aspects et non pas uniquement selon ses rapports directs ou indirects avec l'être humain. Sinon on dérive vers ce qu'on appelle l'anthropocentrisme. Il faut garder à l'esprit que le sujet abordé a souvent une dimension extra-humaine importante et qui ne doit pas être négligée. Sur Wikipédia.fr, les articles anthropocentriques sont signalés par le bandeau {{m|Anthropocentrisme}} et réunis dans la catégorie:Article anthropocentrique. »

Enfin, il est aussi fortement déconseillé sur fr.wikipédia « d'intervenir sur les articles concernant les sujets dans lesquels vous êtes personnellement impliqué, qu'il s'agisse de vous-même, de vos réalisations, affaires, publications, de votre site Web, de vos proches, ou de n'importe quel autre sujet pouvant susciter un conflit d'intérêt. » comme il est indiqué dans l'introduction de la page consacrée à l'autobiographie

Voici donc, en quelques exemples, comment la communauté fr.wikipedia s'organise autour du problème de la diversité de points de vue. Nous l'avons découvert, rien n'est laissé au hasard, mais il arrive parfois que les choses ne soient pas simples et les procédures difficiles à admettre pour certains. Dans ce cas, il faut pouvoir s'incliner devant le poids de la majorité et faire preuve de savoir-vivre.

Le savoir-vivre[modifier | modifier le wikicode]

Le savoir-vivre est quelque chose qui, sous le ton de la boutade et dans une ambiance conviviale entre les membres de la communauté, est une valeur très importante pour celle-ci, et ce dès les début du projet puisque la page de règles de savoir-vivre fut créée dès le 11 juin 2003[9], soit un peu plus de deux ans après l'édition de la première page d'accueil[9]. Il faut savoir qu'à cette époque de lancement, le projet était en plein essor avec un nombre de pages qui avait presque triplé en l'espace d'un peu plus de trois mois.

Pour ma part, le savoir-vivre sur fr.wikipedia, en tout cas celui que j'ai connu, pourrait se résumer sur les thèmes de la courtoisie, de l'entraide, de la convivialité, et de l'humour.

La courtoisie sur fr.wikipedia, c'est plus qu'un savoir-vivre, c'est plutôt une règle implicite défendue par la communauté. Un règle tellement importante d'ailleurs qu'elle est la première raison, après le vandalisme peut-être, pour être bloqué en écriture sur l'espace site. Effectivement, il arrive parfois qu'une personne qui se connecte à l'espace fr.wikipedia adopte un comportement tel que la discussion n'est plus plus possible et que les propos deviennent inacceptables. Dans ce cas précis, un administrateur du site peut décider de bloquer un utilisateur durant un certain laps de temps comme cela m'a été rapporté dans une discussion avec une des administratrices du site sur ma page de discussion :

Ah le jeune homme qui disait J'essaie de me populariser… et qui écrivait un article fort élogieux sur lui-même qui a été supprimé plusieurs fois… De rage il est venu m'insulter sur ma PdD dans des termes que je ne te rapporterais pas, à tel point qu'ils ont du être masqués (t'expliquerais ça un autre jour) par un autre administrateur. Bloqué trois jours pour ces propos justement, à la fin de la semaine dernière, il s'est empressé de récidiver aujourd'hui, dans les mêmes termes, et mon collègue Azurfrog l'a bloqué trois mois. Nos paroles étaient plaisanteries entre nous parce que ça nous a pris quand même un certain temps, à révoquer l'individu, à essayer de lui faire comprendre, à subir ses injures et insultes diverses… Tiens, si tu veux t'amuser lis ça et encore, tu n'y verras pas les menaces (que j'ai volontairement édulcorées) dans le style moi j'ai le droit d'écrire ici, ce que je veux, et c'est pas vous qui m'en empêcherez, d'ailleurs, je vais lancer une pétition, et je vous ordonne de me répondre immédiatement… etc.. Enfin, ça, c'est du quotidien de la vie d'admin :-D

Voilà, tu as de quoi lire. Au passage, je ne devrais pas être devant mon écran ce soir, mais dès demain après-midi, je devrais avoir repris mes activités wikipédiennes. Et pour ta gouverne concernant les gens auxquels tu t'adresses, je suis une (vieille) dame à la retraite, qui essaye de contribuer au projet en plus de quelques autres activités. À bientôt. --Theoliane (d) 1 mars 2011 à 18:33 (CET)

Remarquons au passage que Theoliane qui se présente comme une dame à la retraite, s'excuserait presque de ne pas pouvoir être disponible un jour en soirée alors qu'elle m'avait déjà consacré énormément de son temps pour répondre à mes questions de nouveau venu. C'est donc en ce sens que j'entends parler d'entraide sur fr.wikipedia. Une entraide qui peut être tout à fait spontanée comme c'était le cas de celle reçue de la part de Theoliane, mais je pourrais vous citer des centaines d'exemple tirés de mes cinq mois passés à arpenter le site et à hanter les salons de chat #wikipedia-fr. Avec juste pour vous convaincre un dernier exemple révélateur tiré de la page de discussion d'un utilisateur nommé Dhatier :

dyslexie…

Salut Dhatier. Je suis tombée, un peu par hasard, sur un mémoire universitaire (le lien t’indique l’endroit où ma relecture s’est arrêtée faute de temps). Ce n’est pas mon habitude de corriger ce type de page mais le sujet m’intéressait et l’auteur m’avait (très brièvement) contactée. Donc j’ai lu et constaté que l’ortho est déplorable. [Pauvre de moi] Je manque de temps hélas pour continuer à corriger. Te plairait-il de participer ? Le thème en lui-même concerne directement WP fr, donc peut aussi t’intéresser. Sois gentil : donne-moi réponse sur ma PdD (NDR : lire page de discussion) ; si positive je soupirerai d’aise, si négative je tenterai de trouver quelqu’un d’autre. À part ça, j’espère que tu vas bien ! Bisous, --Égoïté (d) 26 juillet 2011 à 00:10 (CEST)

Mais nous avons vu aussi avec le service de parrainage que l'entraide peut être aussi organisée par la communauté et il existe bien d'autres organisations d'entraide que cette dernière. Il serait trop long de les citer tous, mais nous avons déjà parlé de tous les projets qui rassemblent les gens sur l'édition de thèmes encyclopédiques bien précis, et de tous les ateliers tenus par des wikipédiens spécialisés dans un certain domaine et qui se mettent à disposition pour en aider d'autres dans le domaine de leur compétence. Enfin nous pouvons citer aussi des initiatives telles que l'article de la semaine ou 24 heure pour un article qui rassemble plusieurs personnes sur un même article. Remarquons aussi que l'entraide et la solidarité fr.wikipedia ne se limite pas aux membres de la communauté puisqu'il est possible de trouver sur les pages de type forum des messages de sensibilisation à des causes externes au projet, comme ce fut le cas un jour d'un message laissé sur la page du bistro indiquant qu'une pétition était lancée, et que je vous invite à remplir si la cause vous touche, pour que les internautes manifestent leur soutien au site PERSÉE, un programme national de numérisation, de traitement documentaire, de diffusion et de valorisation scientifique qui est menacé par une décision de la direction de l'université Lumière Lyon 2. Et puis enfin, nous avons aussi la page de l'Wikipédia:Oracle qui est un espace dédié aux personnes qui n'ont pas trouvé de réponse dans Wikipédia ou sur Internet, et dont l’appellation humoristique me permettra d'introduire le sujet de l'humour comme dernière valeur fr.wikipedia à présenter.

Merci de ne pas flatuler devant cette page…

De nombreuses pages humoristiques ont été créés dans l'espace fr.wikipédia. La plus ancienne d'entre elles, intitulée Rions un peu avec Wikipédia, a été créée le 14 juillet 2002[9], moins de sept mois après la création de la première page fr.wikipedia. Toutes ces pages, mais aussi souvent les illustration qu'elles comportent, jalonnent ainsi le site de côté et d'autre, et la plupart sont signalisées par un bandeau d'avertissement indiquant « Cette page contient des informations humoristiques qui ne prétendent pas avoir une valeur encyclopédique. » tant le ton ironique de certaines pourrait porter à confusion. Il existe même sur fr.wikipedia le rendez-vous de la page espace détente où l'on y retrouve un recueil de bêtisiers, anthologies, etc. C'est ainsi que l'humour sur fr.wikipedia est omniprésent et y joue un rôle très sérieux, si vous me permettez ce jeux de mot, puisqu'une page comme la page (fr) Wikipédia:Rester tranquille semble, si l'on en croit le texte d'introduction qui suit, avoir été créée dans le but d'aider la communauté à sortir d'une période de querelles entre les membres :

« Depuis quelque temps, l'ambiance sur Wikipédia est insupportable. Je ne suis jusqu'à présent pas intervenu dans ces querelles, mais là j'avoue que je commence à craquer. Je vous propose donc une solution pour revenir à une situation plus paisible : la technique du rester-tranquille. »

L'humour n'est donc pas un fait social qu'il faut trouver sans importance dans la vie sociale d'une communauté et je m'étonne à ce sujet que la question soit si peu abordée dans le milieu des sciences sociale, puisque pour peu que je me souvienne, la question n'a jamais été traitée durant mes cinq années d'études Universitaires. Un lacune des sciences sociale peut-être, un biais du milieu académique qui se doit de garder sa réputation de sérieux, sans doute. Quoi qu'il en soit, et bien que l'on y traite aussi du savoir humain, un lieu comme fr.wikipedia ne manque pas d'espace de dérision, avec toute une série de pages qu'il serait encore une fois trop long de toutes citer ici. Mais voici juste pour exemple quelques-unes d'entre elles, qui rien que par leur nom, illustrent déjà leur utilité dans ce que l'on pourrait appeler la régulation sociale des conflits, sujet que nous allons aborder à l'instant :

Les systèmes de prises de décisions[modifier | modifier le wikicode]

Les prises de décision communautaires[modifier | modifier le wikicode]

Nous avons déjà pu aborder tout au long de ce parcours de nombreuses illustrations du ou des systèmes de prises de décision adoptés par la communauté fr.wikipedia. Pour rappel, nous avons déjà vu :

  • Toutes les procédures d'accès aux différents statuts techniques possibles pour un utilisateur.
  • Toutes les conditions de participation aux différents scrutins.
  • Toutes les conditions d'utilisation des outils techniques tels que par exemple le blocage d'utilisateur, qui doit respecter certaines règles édictées par la communauté, ou encore les outils du vérificateur d'adresse IP et du masqueur de notification qui doivent être utilisés en respect de la politique de confidentialité et de protection de la vie privée, mais aussi des droits d'auteurs édictés par la Fondation Wikimédia.
  • Tous les « textes de lois », dont certains sont émis au départ de la Fondation comme c'est principalement le cas pour les principes fondateurs, et d'autres qui proviennent d'un consensus adopté par la communauté suite à différents sondages et prises de décision.
  • Et puis enfin, toute la procédure d'utilisation des outils de suppression, restauration et fusion de page que nous venons de voir dans la précédente partie de ce travail.

Au départ de ceci, nous pouvons déjà conclure que les prises de décision qui coordonnent la vie communautaire peuvent s'appuyer sur une argumentation pouvant émaner de trois instances. La première est la Fondation Wikimédia, la deuxième est l'ensemble des contributeurs ayant participé à l’établissement des règles adoptées par consensus, la troisième est l'ensemble des contributeurs qui au jour le jour peuvent prendre part à des concertations concernant, nous l'avons vu, des actions quotidiennes de maintenance. Nous pouvons aussi conclure sur l'organisation de la communauté se base sur plusieurs systèmes politiques, à savoir :

  • Une démocratie directe comme c'est le cas par exemple pour les élections du comité d'arbitrage et des administrateur.
  • Une démocratie représentative interne à la communauté, comme dans le cas du choix des masqueurs de modifications et les vérificateurs d'adresse IP.
  • Une démocratie représentative externe à la communauté, comme pour la nomination des Stewards et les choix concernant la politique de confidentialité et de respect de la vie privée et du droit d'auteur.

Nous avons aussi parcouru l'espace fr.wikipedia en termes de lieux de prises de décision, qu'il serait vain de vouloir énumérer ici, mais il nous reste encore à découvrir les processus de changement au sein de la communauté fr.wikipedia. Pour répondre à cette question motivée par mon manque de « participation » dans mon observation participante, j'ai décidé un jour de me jeter à l'eau pour me lancer dans la coordination d'une prise de décision sans grande envergure, puisqu'il s'agissait de renommer deux liens avec leur infobulles, contenus dans le menu général accessible à gauche sur toutes les pages de l'espace fr.wikipedia.

L'idée ne venait pas de moi mais était reprise au départ d'une discussion de bistro, ou pour le dire plus clairement d'une proposition faite par un utilisateur parmi les sujets abordés sur la page du bistro fr.wikipedia. À départ d'une idée, qui est revenue comme thème de discussion sur le bistro du lendemain, j'ai décidé de me renseigner sur la procédure à suivre pour effectuer les démarches nécessaires au renommage éventuel des deux liens en questions ainsi que, j'ai oublié de l'écrire, le changement des textes d'introduction des pages spéciales vers lesquelles ils pointaient. Après quelques bribes d'informations concernant ce qui me serait conseillé de faire et dont je ne comprend pas exactement tous les aboutissants techniques, je reçois finalement un message d'un contributeur qui m'annonce être lui aussi intéressé par la démarche. Nous nous sommes concertés pour finalement prendre la décision de créer la page fr.wp : Utilisateur:Lionel Scheepmans/Discussion pages liées sur laquelle nous pouvions inviter la communauté à débattre sur la pertinence du changement de nom, ainsi que sur les meilleurs changements envisageables. Une fois la page créée, un avis de participation au débat fut lancé sur la page du bistro et le débat put prendre son envol au départ d'une proposition de changement. À noter que la proposition mise en débat ne correspondait déjà plus à mes premières idées qui avaient déjà évolué depuis les conversations précédentes sur le bistro.

Le débat dura près de dix jours, durant lesquels j'ai tenté d'assurer le rôle de rapporteur des idées émises dans l'optique d'arriver à un consensus. Voyant que l'on ne pouvait y arriver, j'ai pris l'initiative d'ouvrir un vote pour permettre de départager les avis et d'en informer la communauté via le bistro. C'est alors que je reçus une réflexion pertinente signalant qu'il était bizarre de lancer un sondage sur une sous-page d'utilisateur alors qu'il existe un endroit dédié à cela. Je pris donc la nouvelle initiative d'ouvrir une page de sondage en suivant aussi fidèlement que possible les indications qui m'étaient données sur la page d'aide fr.wp:Sondage. La page étant crée, on me fit remarquer amicalement sur ma page de discussion que je m'y étais pris d'une manière précipitée et quelque peu maladroite en m'expliquant mes erreurs en détail sur trois points :

  • « ne pas proposer en guise de sondage une page indigeste : rédiger un bref exposé des motifs de la proposition soumise et fournir brièvement le lien vers ce qui a précédé ;
  • s'en tenir à la seule proposition finalisée à adopter ou à refuser ;
  • ne pas poursuivre un sondage déjà commencé informellement en y reportant les avis déjà exprimé (un sondage officiel démarre à zéro). »

Mais la maladresse était commise, sans pour autant avoir enfreint un règlement quelconque, puisque la page d'aide au sondage précitée stipule bien que « La mise en forme du sondage lui-même est totalement libre. Vous pouvez vous inspirer des sondages précédemment réalisés. ». Il n'y avait donc pas lieu de s'alarmer, d'autant plus que sur un espace wiki, l'erreur est toujours réparable. La réparation fut d'ailleurs faite par la personne avec qui nous nous étions concerté pour lancer la page de débat, pendant que de mon côté, tirant profit de la leçon, je prenais un peu de distance par rapport à la suite des opérations concernant le sondage. Quelques jours plus tard en constatant que la communauté était en grande majorité opposée aux propositions faites, les deux instigateurs de la procédure que nous étions, décidions d'établir une date de fin de sondage qui une fois atteinte me permis de clôturer celui-ci.

Voici donc en quelques lignes un exemple de ce qui peut être l'origine d'une modification de l'interface graphique générale du site et j'émettrais l'hypothèse que cet exemple pourrait être comparable à tout ce qui fut à l'origine de toutes les prises de décision faites au départ de la page de prise de décision, mise en fonction depuis le 7 octobre 2002[9] et en introduction de laquelle on peut lire :

« Cette page est faite pour que chacun puisse exprimer ses choix quant aux décisions prises sur la Wikipédia francophone. Le système de prise de décision étant consensuel, vous êtes invités à faire de nouvelles propositions pour faire avancer les choses et à modifier votre vote si de nouvelles propositions vous conviennent ou ne conviennent pas. »
Auteur : Irønie

Signalons enfin que tous les appels à la communauté en vue d'une prise de décision sont sujets à un ensemble de procédures en commun qui consiste à assurer les démarches nécessaires pour informer la communauté des actions en cours. Reste maintenant en se basant sur ce qui vient d'être vu, sur ce qui a été vu dans le chapitre précédent et sur quelques citations d'article rédigés sur le sujet, de définir ce que l'on pourrait appeler le système éditorial fr.wikipedia.

Le système éditorial[modifier | modifier le wikicode]

Avant d'entamer les débats sur le système éditorial fr.wikipedia, j'aimerais tout d'abord partager avec le lecteur un schéma très éclairant qui récapitule les critères d'admissibilité des articles dans l'encyclopédie. Trouvé sur la page (fr) Wikipédia:Critères d'admissibilité des articles, ce schéma est introduit par un petit texte dont voici une partie :

« Chaque visiteur peut créer à tout moment un article encyclopédique sur n'importe quel sujet. Il est toutefois souhaitable d'être renseigné sur les conventions en vigueur dans Wikipédia avant de créer un article, en particulier les conventions sur les titres et la neutralité de point de vue. »


Contenus proposés par les contributeurs
 │ │     │     │     │     │     │     │
 │ │     │     │     │     │     │ [légalité]
 │ │     │     │     │     │     │     │
 │││     │     │     │     │     │     │    - Contenus illégaux ; textes protégés 
 │▼│     ▼     ▼     ▼     ▼     ▼     └─►───────────────────────────────────────────► │ Interdits
 │ │     │     │     │     │[pertinence]
 │ │     │     │     │     │     │   - Contenus non pertinents ; données médiocres
 │ │     │     │     │     │     └─►─────────────────────────────────────────────────► │ À éviter
 │ │     │     │     │ [notions]
 │ │     │     │     │     │   - Wikipédia n'est pas un w:dictionnaire
 │ │     │     │     │     └─►───────────────────────────────────────────────────────► │ w:Wiktionnaire 
 │ │     │     │[fiabilité]
 │ │     │     │     │   - Contenus non connus ou non reconnus (travail inédit)
 │││     │     │     └─►─────────────────────────────────────────────────────────────► │ Prohibés
 │▼│     │     │                                                                             
 │ │     │[encyclopédie] 
 │ │     │     │   - Pas de sources primaires, de manuels ou tutoriels, de news 
 │ │     │     └─►───────────────────────────────────────────────────────────────────► │ À transférer sur 
 │ │     │                                                                               w:Wikisource, w:Wikinews,
 │ │[vérifiabilité]                                                                      w:Wikibooks, w:Wikiversité
 │ │     │   - Contenus invérifiables, sans source ou sans source secondaire
 │ │     └─►─────────────────────────────────────────────────────────────────────────► │ Neutralisation
 │││                                                                                     ou suppression
  │
  ▼ 

Contenus admissibles pour l'encyclopédie

Voici donc de façon schématique et théorique tout ce dont il faut tenir compte pour que son nouvel article puisse trouver sa place dans l'espace encyclopédique fr.wikipedia en précisant bien que « Chaque visiteur peut créer à tout moment un article encyclopédique ». Au départ de ce point de vue théorique et en sachant que l'encyclopédie comporte plus d'un million d'utilisateurs inscrits, comme aime le rappeler les articles promotionnels, une personne non avertie peut imaginer que l'encyclopédie est réellement construite par chacun. Mais on a vu que la réalité était toute autre puisque les contributeurs digne de ce nom se comptaient par centaines et non pas par milliers. Quant à la communauté, si elle apparait sous une forme très ouverte, ce n'est pas pour autant qu'il n'est pas difficile pour les débutants de modifier les projets. En tout cas, ce sont les propos même de Ting Chen, le président du conseil d'administration de la Fondation Wikimédia, dans un message adressé à toute la communauté internationale en mai 2011. Dans ce message, qui reste disponible pour consultation sur une page du site de la fondation, il est en effet possible de lire cet appel :

« Il y a deux mois, la Wikimedia Foundation a publié les résultats d'une nouvelle étude sur les tendances en matière d’édition (résultats consultables ici), qui a montré qu'au cours des dernières années, il a été de plus en plus difficile pour les débutants de modifier les projets Wikimedia. Le mois dernier, les membres du Conseil ont eu un long débat à ce sujet, et ont ensuite approuvé à l'unanimité une déclaration vous demandant de vous joindre à nous pour aider les projets Wikimedia à devenir encore plus ouverts et plus collaboratifs. »

Ce message ne faisait que renforcer les propos tenus deux mois auparavant dans une lettre ouverte par Sue Gardner, directrice générale des soixante personnes qui travaillent pour la Fondation Wikimédia. De cette lettre ouverte, toujours disponible pour consultation sur une page du site de la fondation, j'ai retiré cet extrait qui fait référence à une étude réalisée par Diederik van Liere et Howie Fung, supervisée par Erik Moeller, et terminée le 10 mars 2011, fruit d’une enquête menée sur cinq grandes Wikipédias dans cinq langues : anglais, allemand, russe, français et japonais. :

« Mais une partie de mon travail consiste aussi à surveiller les problèmes. Et c’est ainsi qu’il y a quelques mois, la Wikimedia Foundation a organisé un travail de recherche afin de mieux comprendre les dynamiques internes de nos communautés. Le résultat est l’m:Editor Trends Study (résultats) (…)
Notre nouvelle étude montre que nos communautés vieillissent : probablement une conséquence directe de ces tendances. Il ne s’agit pas de l’âge moyen des contributeurs qui augmente mais de la répartition anciens/nouveaux. Ceux-ci forment un pourcentage plus faible qu’auparavant parmi l’ensemble des contributeurs, et le nombre de nouveaux en chiffres absolus est également en diminution. C’est un problème pour tout le monde, car les contributeurs expérimentés doivent endosser une charge de travail croissante, et les fonctions d’administrateurs et de bureaucrates deviennent de plus en plus compliquées à assurer. Les wikipédiens expérimentés ont observé ces changements depuis des années : c’est la première fois que les chiffres viennent confirmer leurs constats.(…)
D’après cela et selon nos propres recherches (voyez les liens ci-dessous), les communautés, victimes de leur succès rapide, de leur développement incessant, sont confrontées à de nouvelles difficultés. L’arrivée massive de nouveaux contributeurs crée un effet de septembre éternel, la communauté existante s’efforce de les intégrer tout en préservant sa capacité de travail. Pour garantir ce double objectif, la communauté met en place des mécanismes d’auto-réparation et d’auto-défense en imposant des règles complexes ou en développant des fonctionnalités comme les annulations d’éditions automatiques (gérées par des scripts ou des bots). Ces mécanismes ont été légitimement développés en réponse à de vrais problèmes et ils aident indiscutablement les utilisateurs expérimentés à préserver et à maintenir la qualité. Mais ils rendent de plus en plus difficile l’intégration des nouveaux contributeurs, tout en complexifiant le travail des contributeurs expérimentés . Certains m’affirment que contribuer avant 2005 était plus gratifiant (et plus amusant !) qu’aujourd’hui. Quoiqu’empreinte d’une nostalgie classique, cette remarque n’est (pour ma part) pas dénuée de vérité.Surveiller et punir. naissance de la prison
Les données concernant les tendances au sein de la communauté éditoriale nous permettent de savoir où concentrer notre attention pour l’année à venir. Dans l’ensemble, nous aurons pour premières priorités d’agrandir la communauté, de créer un environnement divers et ouvert à quiconque veut y apporter son aide. Certaines de ces priorités sont des projets qui accroîtront l’afflux et la diversité des nouveaux contributeurs, mais nous avons besoin, dans le même temps, d’augmenter le taux de rétention (le nombre de contributeurs qui continueront à contribuer à Wikipédia à plus long terme). »

Elle informe ensuite la communauté concernant cinq points sur lesquels la fondation consacrera sont énergie en 2011 :

  • Créer un éditeur visuel (un nouvel environnement d’édition plus simple qui ne requiert aucun apprentissage d’une quelconque syntaxe wiki)
  • Améliorer la facilité d'utilisation pour les nouveaux venus
  • Soutenir l’agrandissement de la communauté wikipédienne dans les pays en développement
  • Servir nos lecteurs sur tous les supports
  • Créer une expérience agréable pour contribuer et évaluer les contenus multimédias

Il serait donc de « plus en plus difficile pour les débutants de modifier les projets Wikimédia ». Un problème qui ne semblerait pas nouveau puisqu'en 2006, un Manuscrit auteur, publié dans "Dans « Document numérique et société » Actes de la conférence organisée dans le cadre de la Semaine du document numérique à Fribourg accessible en ligne, fait déjà référence au problème en ces termes :

« Dès le départ, même pour les Wikipedias les plus récentes, les plus gros contributeurs, que nous considérerons comme étant les 5% des individus éditant le plus d’articles, éditent entre 85% et 95% du contenu total de l’encyclopédie. Au fur et à mesure, ces gros contributeurs acquièrent des privilèges, comme le statut d’administrateur, qui leur permettent non seulement de participer mais aussi de surveiller et le cas échéant censurer le contenu édité par les autres contributeurs et de participer aux grandes lignes de l’organisation de Wikipedia. C’est ce que démontrent les chiffres datant de décembre 2005 pour Wikipedia France. Sur 16578 contributeurs ayant écrit ou modifié au moins un article, les 221 plus gros contributeurs qui ont chacun édité au moins 3162 articles, représentent à eux seuls 63,2% des éditions de Wikipedia. À l’inverse, les 14929 contributeurs ayant publié moins de 100 contributions ne représentent que 6,6% des éditions d’articles. En pourcentage, 5,2% des contributeurs wikipediens ont réalisé 88,2% des contributions aux articles. Ces chiffres sont proches de ceux de nombreuses autres Wikipedias, même les plus récentes. Ce schéma se rapproche d’une distribution 80/20 de Pareto, conférant à la structure contributive de wikipedia une stabilité théorique. Si l’on prend en compte le nombre de caractères édités et non les seules éditions, le déséquilibre pourrait être encore plus marqué avec une distribution d’environ 5% des utilisateurs produisant 95% du contenu, voir davantage. (…)
La part des contributeurs sous IP ne représente donc au final que 2% à 3% du contenu. En ce qui concerne le principe d’œuvres collectives, nous avons réalisé une étude portant sur 10 articles labellisés « articles de qualité sur Wikipedia ». Chacun de ces articles dispose d’un historique contenant plusieurs centaines d’éditions réalisées par des dizaines de contributeurs. L’analyse de ces historiques démontre qu’en moyenne, entre un et cinq contributeurs sont responsables de 95% du contenu (en nombre de caractères) et que la part des contributeurs anonymes est en moyenne de 5%, bien qu’elle soit beaucoup plus importante sur un des articles de l’échantillon. (…)
Le modèle éditorial de Wikipedia, initialement égalitaire et souvent considéré comme réticulaire et libre, connaît une hiérarchisation progressive et partielle de son fonctionnement et de son organisation afin de protéger son contenu. D’autre part, ce modèle, depuis sa création, est plus centralisé qu’il n’y paraît car les gros contributeurs qui sont relativement peu nombreux sont responsables de plus de 95% du contenu de l’encyclopédie. Force est de constater qu’en 2006, concernant la version française, une centaine d’articles environ ont bénéficié de mesures de protection et ne sont plus librement modifiables. Seuls les contributeurs disposant de statuts spécifiques peuvent encore les modifier. Ces articles font partie, pour la plupart, des plus consultés de la Wikipedia francophone et génèrent un nombre important de connexions. Cette situation de protection temporaire est souvent nécessaire pour faire face aux vandales, mais elle est contradictoire avec une vision « libre » du modèle éditorial de Wikipedia. De plus, comme l’a précisé Annaïg Mahé (GREMI, 2005), le processus de validation par votes est difficile à appréhender pour les contributeurs occasionnels qui ne souhaitent pas forcément s’engager dans la communauté. Si l’on ajoute à cela le fort positionnement identitaire recherché par les contributeurs disposant d’un statut particulier étudié notamment par le département informatique du (BRYANT, 2005)Georgia Institute of Technology, on ne peut manquer de s’interroger sur la validité du « neutral point of view », défendue par la communauté de la Wikipedia francophone. Le risque du modèle basé sur la réputation est que seuls les plus zélés arrivent à s’imposer, provoquant le retrait des contributeurs les plus neutres, aboutissant à un résultat opposé à l’objectif de l’encyclopédie. Il est évident qu'une réelle responsabilité pèse sur les administrateurs dont les pouvoirs sont très importants. C’est sur leur objectivité et leur abnégation que repose la pertinence du « neutral point of view » de Wikipedia. (…)
Depuis quatre ans, l’encyclopédie libre a évolué pour faire face aux problèmes en se structurant et en se basant sur une petite communauté très active, attirée par les nouvelles formes d’échanges sociaux à travers Internet. Au niveau éditorial, cette entité active qui ne dépasse pas 300 à 500 individus, est présente en permanence : protection des articles, blocage des vandales, arbitrage des conflits, instauration de nouvelles règles, etc. Mais cette « professionnalisation » a un prix ; celui du sacrifice d’un modèle éditorial entièrement libre, auquel chacun peut participer de façon égalitaire. Force est de constater que l’autorégulation se fait pour l’instant de façon fonctionnelle puisque l’encyclopédie progresse à grand pas, mais chaotique, au risque de laisser s’imposer des ambitions virtuelles et des dictats autorisés. Les processus de vote, peu contrôlés, et les forts pouvoirs des élus administrateurs sur le contenu soulèvent une inquiétude : l’auto régulation pourrait elle aboutir à une dérive communautaire par le fait des trop grands privilèges et d’une trop grande lourdeur dans la gestion du système ? » (Barbe 2006, p. 2,3,6,8 & 9)

Les propos de Barbe sont toute fois à relativiser lorsqu'il nous dit: « Force est de constater qu’en 2006, concernant la version française, une centaine d’articles environ ont bénéficié de mesures de protection et ne sont plus librement modifiables. Seuls les contributeurs disposant de statuts spécifiques peuvent encore les modifier. ». En effet sans aucun statut technique particulier et en date du 14/08/2011, les trois seules pages de l'espace encyclopédique qui ne me sont pas accessibles en mode édition sont la page principale et deux pages protégées pour cause de guerre d'édition. L'auteur aurait donc dû préciser qu'il s’agissait de semi-protection, c'est-à-dire que ces pages sont modifiables par toute personne qui prendrait la peine d'ouvrir un compte gratuit sur fr.wikipedia et qui aurait la patience d'attendre quatre jours.

Quant au fait que l'encyclopédie soit éditée par « une entité active qui ne dépasse pas 300 à 500 individus » cela reste d'actualité puisque nous avons vu grâce aux outils informatiques mis à notre disposition, que parmi l'ensemble des comptes enregistrés, seulement 750 était l'auteur de plus de 100 modifications par mois. Il faut gardé à l'esprit que le texte de Barbe date de 2006 et qu'il y avait à l'époque dix fois moins d'utilisateur et près de quatre fois moins d'article[9]. Le noyau dur de contributeurs a donc certainement évolué depuis, et il est facile de le retrouver via la page fr.wikipedia : Liste de Wikipédiens par nombre d'éditions[12], qui reprend les mille premiers contributeurs par nombre de modifications parmi lesquels, il est vrai, se trouve de nombreux administrateurs sans pour autant que cela soit significatif concernant les modifications faites sur l'espace encyclopédique, puisque ce classement tient compte des modifications faites sur tous les espaces de noms.

Enfin, quoi qu'il en soit, les choses ne sont pas simples à analyser, et cela demande certainement des connaissances techniques très poussées et un accès privilégié aux données du serveur pour enfin avoir le cœur net sur qui fait quoi au sein de l'encyclopédie. Cette partie du travail ayant déjà été faite, il me reste simplement, à mon humble niveau, et à la simple vue d'une observation de cinq mois, de confirmer le fait que l'espace fr.wikipedia est bel et bien un espace ouvert à toute personne de bonne volonté, mais qu'une contribution soutenue à l'encyclopédie et une participation active à la vie communautaire nécessite une réel effort. Nous avons bien vu à quel point le système d'édition autant que l'organisation communautaire sont complexes et la taille de cette monographie qui s'est voulue être une description exhaustive du projet ne fait que confirmer la chose.

Cependant, et quelque soit les problèmes énoncé précédemment, il reste indéniable que la communauté Wikipédia fourni un travail de la qualité. Nous en avons déjà parlé dans la partie de ce travail intitulée «  L'expérimentation personnelle » avec les informations fournies par Vandendorpe et voici pour recouper ces informations les propos de Endrizzi :

« Après les quelques tests isolés de chercheurs commentés par Walt Crawford [Crawford, 2004], membre senior de l’organisation RLG et auteur du webzine Cites & Insights, c’est au tour de l’édition scientifique de se pencher sur Wikipedia : avec une récente analyse peer review, la revue Nature [Giles, 2005] démontre que les articles scientifiques de Wikipedia ne sont guère moins fiables que ceux produits dans Britannica : une moyenne de 3 erreurs dans l’encyclopédie commerciale contre 4 dans l’encyclopédie libre sur les 42 articles analysés par des experts, ainsi réparties : 4 erreurs graves identifiées respectivement dans chaque encyclopédie et un grand nombre d’inexactitudes (123 dans Britannica contre 162 dans Wikipedia). Nature conclut par un appel à contributions invitant explicitement les chercheurs à coopérer à cet effort collectif de construction du savoir. W. Crawford pour sa part s’interroge sur la valeur de l’autorité, en arguant que la validation par les pairs détermine finalement davantage où le document va être publié plutôt que s’il va être publié ou non : « alternative publishing does not imply lack of worth. Traditional publishing isn’t an automatic indication of worth and veracity. If the key is “trust but vérify”, we need better ways to vérify likely worth and probity. » (Endrizzi 2006, p. 20)

Voici donc de quoi remettre en question les systèmes traditionnels d'édition du savoir. Rassembler des centaines de contributeurs bénévoles en un seul lieu auto-géré pour en arriver à produire une encyclopédie de qualité était de l'ordre du défi. Et publier publiquement et gratuitement un contenu encyclopédique qui dépasse tout ce qui a pu être réalisé auparavant était de l'ordre de l’utopie. La communauté Wikipédia éprouve quelques problèmes pour l'intégration des nouveaux venus, mais quoi qu'il en soit, son système éditorial reste bel et bien efficace, voire exemplaire dans un tel rapport qualité/prix. Quant à cette accusation faite à la communauté des contributeurs concernant un certain manque d'ouverture envers les nouveaux membre, et j'aurais aussi tendance à dire aussi envers la nouveauté, elle n'est pas sans me rappeler l'étude faite par Elias N et Scotson J intitulée The Established and The Outsiders(Elias 1965). Ces sociologues observent dans une cité de banlieue un processus social de marginalisation et d'infériorisation des personnes extérieures au groupe, pour en arriver à ces conclusions :

« L'« ancienneté », au sens sociologique, renvoie donc à des relations sociales qui ont des propriétés spécifiques. Celles-ci donnent aux inimités et aux amitiés un parfum particulier. Elles tendent à inspirer des sentiments, sinon des attitudes, très exclusifs - une préférence pour ceux qui ont la même sensibilité que soi renforçant le front commun contre l'étranger. Bien que tel ou tel membre puisse se détourner du groupe, voire se retourner contre lui, l'intime familiarité de plusieurs générations donne pendant un temps à ces « vieux » groupes un degré de cohésion qui fait défaut aux autres groupes moins « vieux ». Née d'une histoire commune dont on cultive le souvenir, elle forme un autre élément de poids dans la configuration des chances qu'ils ont d'asseoir et de conserver leur supériorité de pouvoir et de statut par rapport aux autres groupes. Sans ce pouvoir, la prétention à un statut supérieur et à un charisme spécifique aurait tôt fait de se flétrir et de sonner creux, si singulier que demeure leur comportement. Les potins de rejet, les techniques de boycottage, le « préjugé » et la « discrimination » auraient tôt fait de perdre leur tranchant, de même que toutes les multiples autres armes utilisées afin de préserver cette supériorité et cette distinction. »

Il serait donc intéressant de voir si la description de ce phénomène social peut être comparable au phénomène observé et dénoncé par la direction de la Fondation dans les extraits de lettre présentés en début de partie. Au départ de mon observation, je pourrais juste signaler que d'un point de vue personnel, je n'ai senti aucune forme de rejet « en bloc » venant de la part de la communauté, seulement quelques rudesses venant d'individualités dont je me suis bien tiré. Cela dit il est aussi très probable que mon expérience ne soit en rien significative par rapport à ce problème, étant donné que mon introduction dans la communauté a été fortement biaisée par une présentation officielle en tant qu'étudiant désireux de découvrir celle-ci, avec pour but de réaliser un mémoire destiné à être publié sur le site d'à côté. Pour répondre à la question du pourquoi la communauté manifeste des signes de fermeture envers les nouveau arrivants, il faudrait donc certainement aborder une étude d'un toute autre type qu'une monographie ethnographique.

Mais voici que Jacques T. Godbout dans l'une des partie d'un texte intitulé Liens primaires et tiers secteur apporte une nouvelle piste de réflexion au départ du titre : « L'évolution supposée inéluctable du tiers secteur vers des modèles classique d'organisation ». En voici les parties importantes :

« L'observation des conditions d'apparition des organismes du tiers secteur permet de constater qu'ils naissent justement souvent dans un contexte communautaire, c'est-à-dire sans cette distinction entre producteur et usagers. Mais on observe également que, avec le temps, ils se transforment et abandonnent fréquemment ce mode de fonctionnement. La conclusion la plus courante qui est tirée de ce constat est la suivante : le modèle communautaire qui atteint une certaine maturité organisationnelle tend nécessairement vers le modèle salarial, la bureaucratie et l'institutionnalisation d'une rupture entre producteurs et usagers - ou alors il disparaît. Déviantes, sortes de (petite) monstruosités dans la modernité, ces organisations sont vouées soit à disparaître soit à se transformer en organisations standard, marchandes ou étatiques-publiques. » (Godbout 2007, p. 87)

On pourrait donc faire l'hypothèse que le projet fr.wikipedia serait sur la voie d'une « maturité » qui le conduirait vers un modèle salarial ou étatique et que cela pourrait être une des origines de la fermeture de la communauté aux nouveaux venus. Mais Godbout poursuit son raisonnement :

«Il est faux de dire que le destin de toutes ces associations est la disparition ou la transformation en institution formelle relevant du secteur étatique ou du secteur marchand. Les analystes sont portées à tirer cette conclusion parce qu'ils observent le tiers secteur à partir des institutions formelles et avec les catégories de ces dernières. Mais il y a des institution qui, loin du marché et de l'État, poursuivent leur existence et se développent selon d'autres modèles. Tel est le cas des groupes d'entraide qui constituent une part importante des associations fondées sur le don aux étrangers. Ils sont généralement peu visibles et négligés par les autres acteurs. L'État s'intéresse beaucoup plus au bénévolat qu'aux groupe d'entraide, souvent pour des raisons immédiatement intéressées. Les médias en parlent rarement, ces groupes ne faisant pas appel à eux pour des collectes de fonds ou pour réclamer des subventions gouvernementales. Quant aux autres organisations du tiers secteur, surtout celles qui s'éloignent du systèmes de don et adoptent un fonctionnement fondé sur le rapport salarial, elles ont tendance à s'en méfier. »(Godbout 2007, p. 87-88)

Il y a donc un biais par le choix des catégories de la première analyse qui infirme la règle et notre proposition précédentes. Une nouvelle approche du phénomène doit donc être faite en poursuivant le raisonnement de Godbout :

« Le contre exemple des AA montre qu'entre l'état et le marché d'une part, les liens primaires d'autre part, des réseaux fondés sur ce que l'on a appelé « le principe du don aux étrangers » ont une place importante dans la société actuelle, et que de mode de fonctionnement ne caractérise pas seulement l'étape initiale d'organisations vouées dans la société moderne à être absorbées pas le secteur marchand ou étatique puisque cette organisation des AA a plus de soixante ans. Et bien d'autres exemples auraient pu être présentés dans le secteur du bénévolat proprement dit.
Le passage à la sphère étatique ou marchande suppose une modification du lien social existant entre celui qui donne et celui qui reçoit le service. Il introduit une rupture entre les deux. Au contraire, dans les groupes d'entraide, cette distinction tend à disparaitre. C'est pourquoi ces groupes ne peuvent pas êtres absorbés par l'État. Plus ce qui circule se rapproche du lien lui-même, moins cette activité est susceptible d'être assurée par l'État ou le marché.
Ce cas de figure montre qu'en partant des liens primaires pour observer le tiers secteur, on évite de considérer comme anormale toute forme organisationnelle qui s'éloigne des organisations modernes de production fondées sur la distinction producteur-usager. Cela permet de focaliser l'attention sur des formes organisationnelles inédites, plus éloignées du modèle dominant.» (Godbout 2007, p. 90-91)

Voici donc de nouvelles propositions qui semblent nous rapprocher du cas qui nous intéresse, puisque d'une part, ce qui circule dans le projet fr.wikipedia (le savoir), se rapproche bel et bien du lien primaire qui caractérise les relations des membres de la communauté. Souvenons-nous des différentes valeurs incluses dans le savoir-vivre, des systèmes de prise de décision autant que possible consensuels, de l'horizontalité des pouvoirs d'édition, etc. C'est en effet autour de ce qui circule, le savoir, que se fonde les relations sociales primaires entre les membres. Pensons aux centaines de projets et de portails dans lesquels se rassemblent les membres par affinité de savoir. Le projet fr.wikipedia semblerait donc rejoindre l'exemple des AA parmi les formes organisationnelles inédites, et renforcer l'idée de Godbout selon laquelle des réseaux fondés sur ce que l'on a appelé « le principe du don aux étrangers » ont une place importante dans la société actuelle. Ce parcours nous éloigne donc involontairement des problèmes liés à la fermeture de la communauté, pour nous amener à découvrir un nouveau point qui nous sera utile pour répondre à notre question de départ. Reparlons-en à l'heure de la conclusion, puisque avant celle-ci, il nous reste encore à comprendre comment la communauté fr.wikipedia arrive à s'organiser dans la gestion des conflits, alors qu'il n'existe aucun système coercitif basé sur une quelconque hiérarchie statutaire apparente au niveau des droit d’édition.

Les systèmes de gestion des conflits fr.wikipedia[modifier | modifier le wikicode]

La gestion des conflits soumis au droit externe au projet[modifier | modifier le wikicode]

Ce qu'il faut entendre par conflits provenant de l'extérieur du projet, c'est l'ensemble des conflits dont la gestion fait appel à des instances judiciaires internationales ou communautaires compétentes dans le droit de l'informatique et de l'Internet. Pour exemple : il y eu l'affaire Seigenthaler, un journaliste célèbre américain qui a porté plainte lorsqu'il s'est vu accusé sur sa bibliographie Wikipédia d'avoir participé à l'assassinat du Président Kennedy ou encore, pour revenir dans le contexte de fr.wikipedia, une plainte déposée plus récemment au tribunal de grande instance de Paris par trois particuliers, qui réclamaient dommages et intérêt pour avoir vu leur homosexualité révélée sur les pages de l'encyclopédie. (foglia 2008, p. 56 & 87). La gestion de tous ces conflits concerne tout particulièrement la Fondation Wikipédia, qui se trouve responsable en tant que société d'hébergement non pas du contenu informationnel qui se trouve sur ses serveurs, mais bien de la publication de ces informations. Par rapport à ce risque, nous avons déjà pu observer que la politique de la fondation était d'adopter un maximum de mesures préventives, en s'assurant même dans certains cas de pouvoir reporter certaines responsabilités sur le dos d'un certain nombre d'utilisateurs. Nous avons vu que pour répondre à cette intention, les stewards, les masqueurs de modifications et les vérificateurs d'adresse IP doivent être majeurs et transmettre leur véritable identité à la fondation. Quant à la politique de prévention, elle est visible dès la première page de l'encyclopédie avec cet encadré qui apparaît en bas de la page d'accueil de fr.wikipedia :

Wikipédia ne garantit pas le contenu mis en ligne.
La Wikimedia Foundation étant un hébergeur, elle ne saurait être tenue responsable des erreurs éventuelles contenues sur ce site.
Chaque rédacteur est responsable de ses contributions.

Même si cela n'est pas écrit en grands caractères, les choses sont exprimées clairement. Wikipédia ne garantit pas le contenu mis en ligne pas plus qu'elle en n'est responsable, et comme on peut le lire dans l'ouvrage intitulé Pratique du droit de l'informatique et de l'Internet :

« La globalisation qui se produit sur l'Internet et la facilité extrême avec laquelle un service peut être délocalisé complique singulièrement la question de localisation des faits susceptibles d'entraîner des conséquences juridiques, notamment à cause du passage des transmissions par des circuits planétaires imprévisibles. »(Hollande 2008, p. 12)

En cas de problèmes liés au droit international privé, la question des plaignants sera donc toujours de savoir quel sera le juge à saisir et quelle sera la loi que ce juge devra appliquer. La réponse à ces questions se trouve dans l'ouvrage, mais ce qui nous intéresse ici est de savoir comment la Fondation Wikimédia peut se positionner face à toutes les accusations possibles en provenance d'un quelconque pays du globe :

« On objecte alors que les serveurs et fournisseurs de services en ligne ne peuvent être au courant de toutes les lois de protection du consommateur et de toutes les lois pénales de tous les pays où pourra s'effectuer le rapatriement des informations » (Hollande 2008, p. 14)

Pour la suite, et sans entrer dans les détails, la responsabilité civile du fournisseur d'hébergement repose sur la mise en place d'« une procédure de notification afin que des tiers puissent l'informer de l’existence de contenus contrefaisants » (ou litigieux), rappelons-nous l'existence de l'outil OTRS et de la page de contact, et « supprimer tout message lorsqu'il est avisé de son caractère contrefait » (Hollande 2008, p. 337) (ou litigieux), nous retrouvons ici le rôle des trois statuts techniques précédemment cités.

Reste maintenant à la fondation d'anticiper les problèmes possibles au départ de plaintes pouvant provenir de la part des contributeurs du projet. Nous avons déjà abordé la solution adoptée par la fondation pour y remédier : il est clairement stipulée dans le troisième principe fondateur qui renvoie tout utilisateur sur la page (fr) Wikipédia:Droit d'auteur. Cette page informe les contributeurs que :

Auteur : Irønie
« Les textes publiés sont disponibles sous licence Creative Commons Paternité-Partage des Conditions Initiales à l’Identique 3.0 Unported (CC-BY-SA 3.0) et licence de documentation libre GNU (GFDL). C’est cette licence qui garantit juridiquement la liberté du contenu à perpétuité, liberté qui est un élément incontournable de la motivation des participants.

Il est possible de schématiser à la fois ce que permet cette licence et ce qu’elle impose :

  1. Le contenu de Wikipédia est dit « libre » en vertu des conditions de la licence.
  2. Chacun a le droit de le copier.
  3. Chacun a le droit de le modifier, ici ou dans toute copie.
  4. MAIS toute copie ou modification est obligatoirement soumise aux mêmes conditions exigées par cette licence.
  5. En particulier, toute copie doit lister les auteurs du document copié.

Toutes les contributions doivent donc à la fois respecter les exigences du droit d’auteur et celui des licences CC-BY-SA et GFDL. Cette vigilance intervient principalement en deux occasions : l’apport de contenu et les modifications majeures de page (scission, fusion, effacement). En pratique, cela ne pose habituellement pas de difficulté. »

Voici donc pour la gestion des conflits provenant de l'extérieur du projet, passons maintenant à la gestion des conflits qui peuvent survenir au sein même de la communauté fr.wikipedia.

La gestion des conflits soumis aux règles internes au projet[modifier | modifier le wikicode]

Voici une question qui a déjà été abordée dans plusieurs articles scientifiques que je présenterai en fin de cette partie. Je ne vais donc pas m'étendre ici sur la question, de peur de redire ce qui a déjà été dit. Mais après avoir parcouru ces différents travaux, je voudrais juste préciser ce qui n'a pas encore été fait, à savoir distinguer les conflits internes au projet fr.wikipedia en trois types.

Tout d'abord il y a les conflits entre contributeurs et vandales qui pourrait s'illustrer par le jeu du chat et de la souris, auquel participe le groupe des contributeurs surveillants, parfois identifié sous le terme de patrouilleurs, œuvrant contre les méfaits d'un ensemble d'utilisateurs vandales majoritairement identifiés comme jeunes étudiants. Ces conflits se régularisent par l'utilisation des outils déjà présentés permettant de restaurer les dégâts occasionnés, prévenir les vandales et infliger des sanctions éventuelles aux récidivistes.

Ensuite, nous avons les guerres d'édition entre contributeurs, dont certaines peuvent être pitoyables, et qui prennent naissance sur la page d'un article encyclopédique ou à la création de celui-ci. Ces conflits, nourris au départ de désaccords sur le contenu de l'encyclopédie, se régularisent nous l'avons vu au travers de tout un système normatif basé sur un ensemble de prises de décision, mais aussi au travers d'une médiation populaire organisée soit sous forme de débats et/ou votes, comme c'est le cas sur les pages de proposition d'articles à la suppression, restauration ou fusion, soit encore, et ce sujet n'a pas encore été abordé, sous la forme de discussions prolongées ayant lieu dans deux pages annexes à la page du comité d'arbitrage. À côté de ces deux pages existent deux autres pages d'information destinées à orienter les utilisateur en difficulté : la première est la page (fr) Wikipédia:Résolution de conflit qui rassemble un ensemble de conseils et recommandation axés sur la spécificité du contexte communautaire propre aux wikis, tandis que la page (fr) Wikipédia:Médiation a pour but d'offrir un ensemble de ressources permettant d'obtenir une médiation en cas de conflit qui ne pourrait se résoudre grâce aux conseils promulgués sur la page précitée.

Si le conflit ne peut se résoudre entre les différents protagonistes, il existe alors la page (fr) Wikipédia:Le salon de médiation, créé le 1er juillet 2009[9] suite à la suppression de la page wikipompiers créée le 16 septembre 2005[9], qui « a pour but d'accueillir toute discussion en rapport avec les médiations — y compris les médiations elles-mêmes. » dans une ambiance conviviale proche de celle du bistro.

En cas d'échec, l'étape suivante sera de faire un appel à commentaires sur la page (fr) Wikipédia:Appel à commentaires, page sur laquelle le contributeur pourra trouver ce texte introductif :

« Un appel à commentaires a pour but d'aider à la résolution des tensions récurrentes entre éditeurs ou spécifiques à un article, en demandant l'avis de la communauté sur la situation, selon l'idée que plusieurs cerveaux (notamment ceux pouvant réfléchir à tête reposée) valent mieux qu'un pour résoudre un conflit.
Ces appels se divisent en deux catégories :

Et puis enfin, en dernier recours seulement, il est possible de faire appel au comité d'arbitrage, que nous avons déjà présenté dans la partie consacrée aux groupes d'utilisateur. Encore une fois, nous voyons que l'univers fr.wikipedia est extrêmement procédural et qu'il existe pour toute situation possible de conflit une procédure à suivre pour aboutir au mieux à un consensus ou au moins à un vote décisionnel et au pis à une sanction d'exclusion.

Toute cette gestion des conflits entre membres reconnus au sein de la communauté fr.wikipedia est ainsi propice à une analyse sociologique qui nous mènerait très rapidement aux pensée de Michel Foucault dans son ouvrage Surveiller et punir(Foucault 1975), associées à celles de Gilles Deleuze au sujet de la Société de contrôle. La transparence de l'espace fr.wikipedia est en effet une condition idéale pour la mise en pratique d'une surveillance w:Panoptique mutuelle entre les membres. Quant aux quatre types de sociétés punitives reconnues par Foucault (Gros 1996, p. 61), nous retrouvons bien au sein de la communauté fr.wikipedia un amalgame entre celles-ci en insistant évidemment sur le fait qu'il ne s'agit en rien de situations comparables aux sociétés hors-ligne, où la punition englobe tous les aspects de la vie du condamné, alors qu'ici, il ne s'agit que de sa vie « wikipédienne ». Nous retrouvons une similitude entre la communauté fr.wikipedia avec :

  • les sociétés qui excluent par l'exil forcé, pensons aux différentes sortes de blocage.
  • les sociétés qui enferment, ce qui serait peut-être même plus proche du cas fr.wikipedia, puisque les utilisateurs bloqués ont toujours un accès au lieu en lecture, mais sont pris dans « une prison » qui pourrait correspondre à l'extérieur de l'espace de contribution ;
  • les sociétés ayant recours au supplice et au marquage corporel, si l'on considère la page utilisateur comme un constituant du « corps » wikipédien. Il faut savoir que le bannissement de tout utilisateur bloqué indéfiniment ou banni se voit repris sur une page de catégorie fr.wp :Utilisateur bloqué indéfiniment et que certains utilisateurs bannis peuvent voir exposé sur leur page d'utilisateur les raisons du bannissement. Sans oublier que pour un utilisateur comme moi qui utilise sa propre identité, ce genre de sanction pourrait avoir des répercussion dans la vie hors-ligne. Pensons aux recherches Internet effectuées dans le cadre de recrutement de personnel par exemple.
  • Enfin, il y a les sociétés qui organisent un rachat sous forme d'une rétribution qui, dans le cas de fr.wikipedia, serait à remplacer par le mot contribution, avec un système parfaitement illustré dans l'illustration ci-contre reprise de la page d'aide fr.wp : Processus de blocage d'utilisateur.
WikiParticipation Blocageffets

Il existe enfin un troisième type de conflit au sein de l'espace fr.wikipedia qui cette fois est insoluble. Il concerne les situations conflictuelles entre contributeurs respectables, qui ne partagerait pas la même vision du monde ou du moins du monde fr.wikipedia. Ce qui rend cette situation insoluble est le fait qu'il n'existe dans l'espace fr.wikipedia ni textes ni statut d'utilisateur qui permettent de trancher un conflit pouvant être ouvert publiquement, mais dont les protagonistes respecteraient les règles de savoir-vivre établies par la communauté, et n'entreraient donc pas dans les conditions d'exclusion. Dans ce cas, la seule issue reste encore la procédure d'évitement grandement facilitée par la taille du site et son cloisonnement par pages et groupes de pages.

Voici maintenant la présentation des différents articles dont il était question en début de ce titre avec chaque fois un petit extrait question de mettre le lecteur en appétit :

La négociation des points de vue : une cartographie sociale des conflits et des querelles dans le Wikipédia francophone, Nicolas Auray et al., La Découverte | Réseaux, 2009/2 - no 154, pages 15 à 50, ISSN 0751-7971

« La mise en variation des espaces de débats tente de canaliser ces disputes, en instaurant un double lieu de régulation : la médiation de tiers impartiaux et le jugement d’arbitres chargés devant lesquels comparaissent des acteurs impliqués dans des conflits. Une analyse exhaustive, par la cartographie de réseaux sociaux couplée à l’analyse statistique sur la base exhaustive des contributions, met en évidence le fonctionnement de ce collectif. Elle permet de mettre en évidence quatre scènes de dispute : les discussions contextuelles, les guerres d’édition, les discussions publiques et les comparutions devant arbitres. Les arbitres, dont les membres dominants composent un réseau marqué par l’affinité des choix durant les votes, apparaissent comme un espace homogène d’institution de la sanction. Une partie des disputes seulement se règle par la comparution devant les arbitres, celles qui sont insolubles par les mécanismes de traitement public. Elles sont caractérisées par une difficulté de résolution par la montée en généralité : la publicisation de la polémique, le passage devant des tiers impartiaux, engendre une crispation des protagonistes sur les arguments de départ, et à un durcissement des attitudes dans des comportements violents. À quelle condition le conflit est-il soluble dans la discussion argumentée ? Alors que les crispations ou escalades dans la polémique ne parviennent que difficilement à se « reverser » dans une confrontation raisonnée d’arguments, il semble que le mécanisme adopté par Wikipédia soit de tenter d’imputer à une « faute » personnelle, commise par un fauteur de trouble ou un persécuteur, la responsabilité du dérapage. C’est ainsi une technologie managériale qui constituerait la pierre angulaire de la pacification de Wikipédia. » (Auray 2009)

L’autogestion à l’heure du Net : Une apparente réactualisation qui s’avère bien limitée ou les limites du potentiel révolutionnaire des TIC, Suzy Canivenc, Doctorante, Université de Rennes 2, ERELLIF/PREFics EA 3207/UMR CNRS 8143, équipe du CERSIC

«A côté de ce dispositif de surveillance ambivalent qu’est l’hyperpanoptisme, Wikipédia semble avoir clairement opté pour un système hiérarchique pour ce qui est des dispositifs de punition. Cette hiérarchie se compose tout d’abord d’un corps policier : les administrateurs, dont le rôle est de « réprimer les auteurs de vandalisme et les personnes ne respectant par les règles » et disposant à cette fin d’un pouvoir de blocage, limité dans le temps, et de la possibilité de supprimer des contributions. Pour ce qui est des conflits d’édition, Wikipédia semble s’être équipé d’un véritable corps juridique, constitué d’un comité de médiation et d’un comité d’arbitrage : « ce processus s'apparente à la résolution d'un conflit juridique dans la vie réelle, puisqu'il comporte une phase de négociation à l'amiable, puis une phase de jugement ». Si la première phase n’aboutit pas, le comité d’arbitrage va alors intervenir pour « rendre un jugement, qui peut comporter des mesures coercitives […] pouvant aller jusqu’[au] […] bannissement ». Wikipédia se subdivise ainsi en deux structures :
- Une structure hyperpanoptique de surveillance oscillant entre logique d’autonomie et logique de contrôle.
- Et une « structure hiérarchique de punition et de résolution des conflits » instaurant ainsi « une différence de pouvoir entre la plupart des wikipediens, et quelques autres » et une « ’’reconcentration’’ du pouvoir »58 caractéristiques de la logique de contrôle. Sylvain Firer-Blaess observe ainsi une « dichotomie auto-organisation/hiérarchie » au sein de Wikipédia, présentée comme un « lieu où s'exerce et refuse de s'exercer en même temps une certaine forme de pouvoir ». »

La vigilance participative : une interprétation de la gouvernance de Wikipédia, Dominique Cardon et Julien Levrel, La Découverte | Réseaux, 2009/2 - no 154, pages 51 à 89, ISSN 0751-7971

« En séparant les sanctions locales prises contre les contenus (révocation) et les sanctions centrales appliquées aux personnes (banissement), Wikipédia a inscrit dans son architecture même une tension interne qui oblige constamment les participants à débarrasser la discussion de l’évaluation des personnes, de leurs compétences et de leurs intentions. Le très ingénieux système de règles, à la fois incorporé dans l’interface de Wikipédia et porté par la vigilance exercée par la communauté pour assurer le respect de ses propres procédures, permet d’opérationnaliser une vertu cognitive des plus difficiles dans la construction des éthiques de la discussion. Il instancie, en quelque sorte, les principes habermassiens de discussion délibérative, en contraignant les personnes à la pratique d’une discussion procédurale. Il a souvent été fait reproche aux modèles de discussion à base procédurale d’idéaliser les conditions sociales et cognitives de leur mise en œuvre pratique. Il est en effet extrêmement hasardeux de demander à des personnes ordinaires de débattre d’arguments en suspendant toute activité stratégique ou expressive. Ce que montre pourtant la réussite du système de gouvernance de Wikipédia, c’est qu’il est nécessaire d’architecturer la séparation de la discussion décentralisée et du pouvoir central de sanction pour faire de la vigilance de l’ensemble de la communauté le vecteur de la recherche raisonnable d’un consensus. »

Wikipédia, un dispositif médiatique de publics participants, Julien Levrel, La Découverte | Réseaux, 2006/4 - no 138, pages 185 à 218, ISSN 0751-7971

« Cette description de Wikipedia en tant que dispositif médiatique privilégie une approche des composantes historiques et organisationnelles. L’enrôlement d’acteurs de l’informatique libre, au moment de la reconfiguration du dispositif, a permis à ce projet communautaire de travailler son ouverture à des publics participants aux goûts plus hétérogènes. La croissance rapide des contenus et du nombre de participants a entraîné des aménagements successifs dont les principaux sont l’attribution de fonctionnalités techniques à des participants de confiance, l’action conjuguée de dispositifs techniques de contrôle des modifications et la mise en place d’une gouvernance par le respect de procédures délibératives. Cette approche a également mis l’accent sur la dimension normative du dispositif à inscrire l’horizon encyclopédique dans le pilotage des pratiques d’autopublication. Toutefois, après une ethnographie succincte de la construction des articles, force est de constater que chaque article, perçu comme une entreprise singulière, s’inscrit de manière incertaine dans cette dimension normative. Un flou somme toute constitutif43 des processus de médiation de l’information, tant professionnels que « ouvert, à tous ». Véritable laboratoire public des pratiques d’écriture contemporaines, ce dispositif médiatique encore peu étudié propose pourtant de nombreuses voies de recherche. Faire participer le public dans un dispositif médiatique s’annonce notamment comme un prolongement des travaux sur les publics, rejoignant les figures distinctes des publics délibératifs et des publics médiatiques44 dans la définition et la médiation de contenus informationnels. »

Wikipedia, modèle pour une société hyperpanoptique, Homo Numericus, Copyright © Homo Numericus, Date de mise en ligne : mercredi 1er août 2007, http://www.homo-numericus.net/spip.php?article275

« L'interface wiki permet un travail collaboratif étendu sur un très grand nombre de pages et intégrant un très grand nombre de personnes, et cela sans structure hiérarchique. Le problème principal d'un projet collectif sont les comportements déviants, les actions mettant en cause le(s) but(s) du projet. Pour un projet d'encyclopédie, ces comportements seront par exemple l'ajout d'informations fausses, la suppression de tout ou partie d'un bon article, etc. À cela s'ajoutent les irrégularités de pratiques faites par des personnes de bonne intention, mais qui ne suivent pas ou mal les règles établies. Les actions déviantes ainsi que les entorses à la norme doivent pouvoir être repérées, réparées, et optionnellement réprimées, rapidement et facilement. Une structure de surveillance et de régulation est ainsi obligatoire pour tout type d'organisation où le mal et l'erreur existent, et Wikipédia ne déroge pas à la règle. Pourtant elle ne connaît pas de structure centrale se chargeant de cela. Pour expliquer cet état de fait singulier, nous avons utilisé un mode d'organisation théorique qui peut être calqué sur l'organisation de Wikipédia. Nous appellerons ce mode d'organisation un hyperpanoptique. Cet idéal type est dérivé des travaux de Michel Foucault sur le panoptisme, et d'un texte de Nancy Fraser, philosophe féministe et post-structuraliste à la New School, qui pose dès les années 1980 la question d'une possibilité de radicalisation du modèle panoptique, et de ses conséquences éthiques. Michel Foucault, dans son ouvrage Surveiller et Punir, présente le projet de prison du philosophe Jeremy Bentham, le panoptique, afin de donner exemple d'une épistémè de la modernité axée sur la quête progressive du contrôle de la population par un nouveau pouvoir disciplinaire.
Le panopticon de Bentham […, o]n en connaît le principe : à la périphérie un bâtiment en anneaux ; au centre, une tour ; celle-ci est percée de larges fenêtres qui ouvrent sur la face intérieur de l'anneau ; le bâtiment périphérique est divisé en cellules, dont chacune traverse toute l'épaisseur du bâtiment ; elles ont deux fenêtres, l'une vers l'intérieur, correspondant aux fenêtres de la tour ; l'autre, donnant sur l'extérieur, permet à la lumière de traverser la cellule de part en part. Il suffit alors de placer un surveillant dans la tour centrale, et dans chaque cellule d'enfermer un fou, un malade, un condamné, un ouvrier ou un écolier. […]. Le dispositif panoptique aménage des unités spatiales qui permettent de voir sans arrêt et de reconnaître aussitôt. Ainsi l'architecture facilite la surveillance d'autant plus qu'elle est perçue par les détenus comme omniprésente : le détenu ne sait jamais si le gardien, installé dans la tour centrale, le surveille ou non. Ce mode de contrôle s'applique, pour Foucault, dans toutes structures disciplinantes de la société : prisons, mais aussi casernes, hôpitaux, écoles, usines et manufacture. Si la forme matérielle du panoptique est bien rare (quelques prisons dans le monde sont basées sur panoptique de Bentham mais n'en sont pas des copies conformes), l'esprit est là : volonté de surveillance du plus grand nombre par le plus petit nombre. Cet « esprit » est défini par Foucault comme étant la discipline. »
  • Manuscrit auteur, publié dans "5èmes Doctoriales du GDR TIC et Société, Rennes : France (2008)"

Les formes organisationnelles médiatisées par les TIC tiraillées entre logique d’autonomie et logique de contrôle : une démocratie toujours limitée. Suzy CANIVENC Doctorante, Université de Rennes 2, ERELLIF/PREFics EA 3207/UMR CNRS 8143, équipe du CERSIC.

« La logique de contrôle : Surveiller : un pouvoir dissolu mais susceptible d’être confisqué et exacerbé :
Le contrôle des membres n’en est pas pour autant éradiqué. Cette surveillance s’exerce cependant selon des modalités radicalement nouvelles. En effet, « dans Wikipédia, grâce à la technologie wiki (…) tout le monde peut contrôler tout le monde» (Firer-Blaess, 2007 b). On passe alors du panoptisme à ce que Sylvain Firer-Blaess nomme « l’hyperpanoptisme ». Les modalités d’exercice de la logique de contrôle se transforment ainsi radicalement : « le pouvoir, par rapport au panoptisme, s'est transféré, s'est dissolu, d'une classe de surveillants à la société toute entière » (Firer-Blaess, 2007 b). L’hyperpanoptisme réaliserait ainsi le rêve de la démocratisation du pouvoir des technophiles. Les principes d’égalité et de coopération chers aux pionniers d’Internet semblent également bien respectés : il règne en effet « une impression d'autonomie dans le travail sur la Wikipédia, et le plaisir de pouvoir prendre des décisions entre égaux » (Firer-Blaess, 2007 b). L’hyperpanoptisme concentre ainsi beaucoup des traits caractéristiques de ce que nous avons appelé la logique d’autonomie. Cependant, dans un mouvement pour le moins paradoxal, la logique de contrôle semble parallèlement s’exacerber : « le panoptisme est radicalisé, chacun devenant un surveillant en puissance. La surveillance atteint ainsi une dimension supplémentaire, d'où le suffixe ’’hyper’’ accolé au mot panoptique » (Firer-Blaess, 2007 b). Par ailleurs, l’hyperpanoptisme, tel qu’il est pratiqué sur Wikipédia, pourrait déboucher sur une reconcentration des pouvoirs. En effet, comme le souligne Laure Endrizzi, cette surveillance est principalement exercée par « les habitués de Wikipédia, cette ’’catégorie’’ de personnes qui passe un temps énorme sur le projet, qui édite abondamment (…) On pourra d'ailleurs commencer par là pour faire la critique de la dissolution hyperpanoptique du pouvoir : si une hiérarchie se crée, ce sera d'abord en considération du temps passé » (Endrizzi, 2006).
Punir : un pouvoir confisqué par une hiérarchie
A côté de ce dispositif de surveillance ambivalent qu’est l’hyperpanoptisme, Wikipédia semble avoir clairement opté pour un système hiérarchique pour ce qui est des dispositifs de punition. Cette hiérarchie se compose tout d’abord d’un corps policier : les administrateurs, dont le rôle est de « réprimer les auteurs de vandalisme et les personnes ne respectant par les règles » (Firer-Blaess, 2007 c) et disposant à cette fin d’un pouvoir de blocage, limité dans le temps, et de la possibilité de supprimer des contributions. Pour ce qui est des conflits d’édition, Wikipédia semble s’être équipé d’un véritable corps juridique, constitué d’un comité de médiation et d’un comité d’arbitrage : « ce processus s'apparente à la résolution d'un conflit juridique dans la vie réelle, puisqu'il comporte une phase de négociation à l'amiable, puis une phase de jugement » (Firer-Blaess, 2007 c). Si la première phase n’aboutit pas, le comité d’arbitrage va alors intervenir pour « rendre un jugement, qui peut comporter des mesures coercitives […] pouvant aller jusqu’[au] […] bannissement » (Firer-Blaess, 2007 c). Wikipédia se subdivise ainsi en deux structures :
- Une structure hyperpanoptique de surveillance oscillant entre logique d’autonomie et logique de contrôle.
- Et une « structure hiérarchique de punition et de résolution des conflits » instaurant ainsi « une différence de pouvoir entre la plupart des wikipediens, et quelques autres » et une « ’’reconcentration’’ du pouvoir » (Firer-Blaess, 2007 c) caractéristiques de la logique de contrôle. Sylvain Firer-Blaess observe ainsi une « dichotomie auto-organisation/hiérarchie » (Firer-Blaess, 2007 c) au sein de Wikipédia, présentée comme un « lieu où s'exerce et refuse de s'exercer en même temps une certaine forme de pouvoir » (Firer-Blaess, 2007 a). »

Conclusion[modifier | modifier le wikicode]

Des utopies qui se rejoignent[modifier | modifier le wikicode]

L'encyclopédie Wikipédia est un projet original, cela ne fait aucun doute. Pourtant, lorsque l'on s'intéresse à l'histoire des idées qui ont permis de penser le projet pour ensuite le concrétiser, on se rend compte que celui-ci n'est finalement qu'un croisement d'idées anciennes. L'idée d'encyclopédie est apparue en 1747 dans l'esprit de Denis Diderot, qui acheva sa concrétisation en 1765. Bien sur, il n'y a rien de comparable entre le projet de Diderot et celui de la Fondation Wikimédia ,sauf peut-être le nom, puisque :

Encyclopedie de D'Alembert et Diderot - Premiere Page - ENC 1-NA5.jpg
« "Étymologiquement, encyclopédie signifie "faire entrer dans le cercle de la pédagogie", souligne le lexicologue Alain Rey, qui travaille pour les dictionnaires Le Robert depuis plus de cinquante ans. Et d'ajouter avec humour que "Wikipédia conserve l'idée de pédagogie, mais oublie le cercle et le remplace par wiki, un mot hawaïen - Hawaï, la patrie du surf ! Wiki signifie "vite" et ce n'est pas un hasard car, Wikipédia, c'est le zapping généralisé ! (…)
Dans Wikipédia, il y a une idée affichée d'ouverture et de démocratie qui me parait positive. Mais il n'y a pas de hiérarchie des connaissances. Or, la façon d'organiser le savoir est fonction de l'idée qu'on se fait du monde. L'idée d'une encyclopédie cumulative est contraire à la philosophie de l'encyclopédie. Valoriser l'accumulation, c'est valoriser la tête bien pleine plutôt que la tête bien faite, selon la perspective de Montaigne. Je ne vois pas d'encyclopédie en ligne qui puisse atteindre un niveau d'organisation équivalent à celui d'une encyclopédie papier. »(Gourdain 2007, p. 103 & 111).

Pour contourner ces accusations fondées concernant un projet qui se voudrait encyclopédique, nous pourrions adopter un autre point de vue concernant les projets de la Fondation Wikimédia en affirmant que ceux-ci dépassent de loin ceux de Diderot, puisque nous sommes en train d'assister à la création de la plus grande banque de savoir transnational jamais imaginée. Ou plutôt devrions-nous dire, jamais réalisée, puisque à la fin du dix-huitième siècle, deux Belges de la capitale, Paul Otlet et Henri La Fontaine, créateur de la Classification décimale universelle, se lancent dans un projet intitulé Bibliographica sociologica, qui vise à répertorier l'ensemble des « faits » et des « écrits » concernant la société. Ce projet fut motivé par des idées farfelues pour cette époque, mais qui se sont avérées visionnaires pour notre époque, comme par exemple d'« imaginer le télescope électrique, permettant de lire de chez soi des livres exposés dans la salle teleg des grandes bibliothèques, aux pages demandées d’avance. Ce sera le livre téléphoté. » ou encore réaliser « une Encyclopédie universelle et perpétuelle », ayant pour collaborateurs « tous les savants de tous les temps et de tous les pays » (ces citations sont tirées du film de Françoise Levie, L’homme qui voulait classer le monde. Paul Otlet et le Mundaneum, Les Impressions nouvelles, 2006.). Définitivement, que l'on considère Wikipédia comme une encyclopédie ou comme une banque de savoir universel, l'idée n'est pas nouvelle.

Reste l'idée du libre qui, elle, tire ses origines d'une histoire beaucoup plus contemporaine qui débuta vers la fin des années 1970 au laboratoire d’intelligence artificielle (AI Lab) du Massachussetts Institute of Technology (MIT). Une jeune programmeur, Richard M. Stallman, vingt-sept ans, confronté à la « panne du prototype de pointe, version modifiée du photocopieur rapide Xerox » et découvrant au départ de cet incident que « la politique de rétention de Xerox [d'informations techniques] contrastait vivement avec le mode coopératif en cours au sein de la communauté des hackers. » (Williams 2010, p. 1 & 6) Un simple incident somme toute, mais qui permit d'éveiller la conscience du programmeur pour arriver de fil en aiguille à penser en ces termes:

« Le plus clair à mes yeux, c’est que si on veut avoir une vie convenable, on ne peut accepter de s’en voir interdire l’accès à certains fragments. Toute cette idée d’être libre d’entrer, de rectifier quelque chose et de le modifier, quoi que cela puisse être, voilà qui change tout ! On peut alors se réjouir du fait qu’après avoir vécu quelques années, ce que l’on a accompli reste valable. Parce que sans cette liberté, votre travail est juste bon à vous être retiré, pour être ensuite rejeté, abandonné ou tout du moins dénué de tout lien avec votre personne. C’est un peu comme perdre un bout de sa vie. » (Williams 2010, p. 152)

Au printemps 1985, Richard Stallman était parvenu au premier résultat d'un projet qui allait être la base de la production du système d'exploitation complètement ouvert au niveau de la lecture du code source informatique, qui surpasse de nos jours en qualité et en fiabilité le système le plus répandu sur la planète. En 1985, avec les conseils de Mark Fischer, un avocat de Boston, Richard Stallman crée un système de propriété collective à l’intérieur même des habituels murs du copyright, basé sur deux principes : rendre le produit aussi ouvert que possible et encourager à utiliser le même mode de publication sous licence. C'était la naissance d'une licence qui servira de base aux différentes licences utilisées à ce jours sur les différents projets de la Fondation Wikimédia afin de rendre les contenus de ceux-ci Libres d'utilisation.

Voici donc cette belle histoire de la rencontre de deux utopies qui avait besoin l'une de l'autre. Un projet délirant d'une banque de savoir mondiale en manque de moyens techniques et législatifs, qui rencontre un jour un projet complètement improbable de création de produits numériques gratuits et libres de droit en manque de visibilité. De cette rencontre est née l'encyclopédie Wikipédia et tous ses projets frères, qui occupent actuellement la sixième place mondiale au hit-parade des sites les plus consultés. Un véritable cas d'école, si vous me permettez ce jeu de mots dans le but d'introduire la prochaine partie de cette conclusion.

Un évènement pédagogique[modifier | modifier le wikicode]

Il est intéressant de mettre en évidence le contraste entres les propos incendiaires de Pierre Assouline déjà rapportés sous le titre "Le populisme" avec ceux beaucoup plus constructifs tenus par ces élèves dont voici quelques extraits :

« Étant donné la place qu'est en train de prendre le site dans notre société, mieux vaut effectivement réfléchir à l'amélioration de sa qualité plutôt que de souhaiter sa disparition (…) la contribution à Wikipédia pourrait devenir un exercice classique des salles de classe et des campus universitaires, au même titre que la dissertation ou l'exposé. Mais il faudra sans doute attendre pour cela une nouvelle génération de professeurs, eux-même mieux formés à la réflexion critique sur les outils issus des nouvelles technologies de l'information » (Gourdain 2007, p. 37 & 140).
Auteur : Irønie

Pendant que le maître fulmine sur « La confusion des valeurs » et « la contestation des élites », les élèves réfléchissent à une utilisation constructive d'un nouvel outil pédagogique. Un effet de génération peut-être ? Pas certain, puisque selon Marc Foglia qui considère que « le modèle traditionnel de publication scientifique traverse une crise profonde », et pour qui « L'évaluation scientifique se métamorphose en une consultation collective », pense que « L'idée la plus difficile à accepter pour les élites traditionnelles est celle de l'avantage qui pourrait provenir de la participation du plus grand nombre, pour autant que l'impact des imperfections et des dégradations possibles reste minime. ». Mais laissons là les éventuels problèmes du monde scientifique pour revenir sur la question de l'apport pédagogique du projet Wikipédia.

Pour commencer par mon expérience personnelle, je peux déjà garantir au lecteur que mes observations de l'espace fr.wikipedia, conjuguées à la rédaction de ce mémoire sur l'espace fr.wikiversité, fut un réel apprentissage concernant tant les possibilités de gérer un espace collaboratif que le rappel d'un certain nombre de règles de base concernant la construction du savoir scientifique. À quoi s'ajoute peut-être la découverte d'un langue informatique d'édition que représente la syntaxe wiki. J'imagine donc que pour des étudiants n'ayant pas encore atteint le stade des études supérieures, le projet doit être d'autant plus instructif. Et d'ailleurs, certains défenseurs des « dispositifs pédagogiques sur des applications Web 2.0 » tel que Pierre-André Caron, ou encore des adepte du « bricolage pédagogique » proposé par Jacques Audran, seront certainement de mon avis, et peut être même d'accord avec la proposition des élèves d'Assouline de « mieux former à la réflexion critique sur les outils issus des nouvelles technologies de l'information » plutôt que de remettre en question un progrès technologique et social en se retranchant dans sa tour d'ivoire professorale.

Il faut savoir se rendre compte que l'apport pédagogique offert par le succès Wikipédia dépasse le milieu de l'enseignement puisque c'est tout un aspect de l'économie qui se voit chahuté par le succès d'une telle entreprise. Un ouvrage tel que Les wikis Espaces de l'intelligence collective(Delacroix 2005) n'est rien d'autre qu'un manuel du bonne usage du logiciel MediWiki en entreprise, et Wikinomics : Wikipédia, Linux, YouTube… Comment l'intelligence collaborative bouleverse l'économie(Tapscott 2007) un éloge de l'idéologie d'ouverture et de partage telle qu'elle peut être visualisée dans le projet Wikipédia, qui reste un des cas de figure les plus représentatifs. Aussi atypique qu'elle puisse paraitre, Wikipédia reste toutefois une entreprise au sens économique du terme, qui a connu un succès fulgurant et ce succès semblerait avoir un certain impact pédagogique sur ce qu'il est convenu d'appeler aujourd'hui « la nouvelle économie ». Pourrions-nous maintenant parler d'impact social ? La réponse à cette question nous mène tout droit à la clôture de ce travail, dans cette dernière partie de la conclusion où nous allons tenter d'apporter réponse à notre question de départ.

Une réponse à notre question de départ[modifier | modifier le wikicode]

« La société de la connaissance et les nouvelles technologies de l'information ouvriraient donc de nouvelles possibilités d'émancipation … »

Mettons nous d'abord d'accord sur les termes en allant voir sur la page de Wikidictionnaire au sujet du mot « émancipation » :

émancipation :
(Droit) Action de mettre fin à une tutelle
Un moment de calme a succédé ici à l’agitation produite par la discussion de la question de l’émancipation catholique. — (Anonyme, Irlande. - Emancipation des Catholiques, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
Ce ne serait donc pas précisément dans un but philanthropique qu’on aurait favorisé l’émancipation des nouveaux états ; […]. — (Anonyme, Des intérêts en politique. - M. Canning et M. de Metternich, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
L'émancipation des juifs a été la conséquence naturelle de la diffusion des idées d'égalité, de fraternité et de liberté. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
(Par extension) Action de se libérer de ses contraintes.
L’émancipation des travailleurs doit être l'œuvre des travailleurs eux-mêmes, comme on l'imprime encore tous les jours, […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.158)
Depuis les Hervieu, les Bernstein, les Marguerite[sic], les Paul Adam, les Pierre Louys et leur séquelle de journalistes caudataires, prêchèrent l’émancipation sexuelle, le bris des tenailles et le culte d'Aphrodite. — (Abbé Paul Buysse, Vers la Foi catholique : L'Église de Jésus, 1926, p.188)

Cette définition nous dévoile que le sens du mot émancipation repose donc sur une notion évidente de liberté. Difficile dès lors de ne pas percevoir de nouvelles possibilités d'émancipation dans ce qui s'est avéré être une encyclopédie libre, géré au départ d'un logiciel libre, dans le but de produire un contenu libre d'utilisation grâce à sa protection sous licence libre. Mais donnons la parole aux auteurs pour récolter leur témoignage. Vandendorpe nous dit que :

« Wikipédia crée un nouvel écosystème cognitif qui devrait encourager une extension de la curiosité intellectuelle dans toutes les couches de la population et dans toutes les aires linguistiques. (…) En outre, les petites cultures ont trouvé dans ce nouvel espace un ballon d’oxygène et se font un point d’honneur de créer leur propre version: elles voient dans cette réalisation une façon d’affirmer publiquement leur existence et un espoir de renaissance de leur langue, qu’il s’agisse du wallon (9 346 articles), de l’occitan (10 418 articles), du breton (16 716 articles) ou du lingala (842 articles). (…) Bien plus qu’un statut purement symbolique, il faut voir dans cette diversité linguistique une confiance nouvelle dans la possibilité d’assurer l’expansion et la préservation de la diversité culturelle au sein même d’un vaste mouvement de mise en contact des idées et des conceptions du monde. » (Vandendorpe 2008, p. 25 & 27)

Voici donc qui évoque déjà une émancipation dont il avait déjà été question en ce qui concerne les minorités, sous le titre "Les particularités socio-culturelles des contributeurs". Mais aussi et en second lieu, il s'agit d'une piste d'émancipation du travail universitaire, qui se concrétise d'ailleurs sous vos yeux, en rappelant que ce travail fut entièrement réalisé de façon dialogique et collaborative sur l'espace de wikiversité et aurait pu être fait au départ de n'importe quel ordinateur connecté à Internet. N'est-ce pas la une liberté incomparable de pouvoir travailler avec un groupe d'étudiants ou de chercheurs sur le même document autour d'une mise en commun des idées ou revendications ? Comme le dit Foglia :

« Sur Wikipédia, c'est chacun selon ses capacités, à chacun selon ses besoins; mais sous l'œil attentif du voisin de clavier ! Il n'y a pas de violence originelle, par ce que les fondateurs et leurs émules ont créé un espace virtuel partageable à disposition de tous. La violence est présente dans l'intervention éditoriale, mais limitée par la surveillance mutuelle qui décentralise et fragmente toujours un progrès pour l'humanité, souligne Lawrence Lessig, dans la mesure où cette création limiterait les violences liées à l'appropriation des ressources et à la propriété privée. Le collectivisme de Wikipédia est une alternative de droit de propriété, au secret professionnel, au travail salarié, aux brevets que l'on dépose, aux informations dont on restreint la diffusion, etc. (…) Croire que la liberté de penser, de s'exprimer et d'agir est un facteur de progrès avant d'être une menace pour l'ordre en place et les valeurs établies, est un trait authentique du libéralisme. La philosophie libérale reconnaît l’existence de tendances déviantes ou perverses, voir mal irréductible, mais la participation de tous minimise ce risque par la contribution de ce que l'on appelle couramment la société civile. Le risque que de mauvaises décisions soit prise au sommet, par des mauvais dirigeants, est jugée bien plus importante. » (Foglia 2008, p. 23, 190)

Ce sont donc ici des idées libérales qui viennent donc d'être exprimées, et qui nous rapprochent à nouveau de la notion de liberté. Il s'agit bien ici d'un idéal politique à travers une émancipation sociale lorsque Foglia nous dit :

« La participation à l'encyclopédie vaut, peut-être en premier lieu, comme le lieu d'une expérience sociale radicale, comparable à celle qu'a pu être la fondation des monastères. La création de comportement, d'habitus, de modes de sociabilité à la fois originaux et caractéristiques d'une époque, indique le chemin que prendront nos sociétés modernes. L'émergence d'une communauté citoyenne sur Wikipédia remet à plat tous les éléments de stabilité que la modernité avait encore épargnés. Leurs manières de penser, de sentir et d'agir, seront à la base des pratiques sociales de demain » (Foglia 2008, p. 38)

Reste maintenant à voir où est la place du savoir dans tout cela. Pour répondre à la question, nous pouvons lire les propos du philosophe Norbert Bloz, spécialiste des médias, propos tenus lors d'un entretien avec le magazine Der Spiegel et repris par Laurence Ifrah dans son ouvrage L'information de le renseignement par Internet :

« On ne peut pas parler de manque de pertinence quand on songe à de nouvelles communautés comme Wikipédia, l'encyclopédie en ligne. On a là tout un savoir de profanes qui entre en concurrence avec le savoir des experts. Pour moi, le mot-clé n'est donc pas démocratisation, mais doxa. Les Grecs ont indiqué la voie dans l'Antiquité. Ils ont dit: avant, il y avait la doxa, c'est-à-dire l'opinion. À partir de maintenant, nous ne nous intéresserons qu'à la vraie connaissance, à savoir fondée scientifiquement, l'épistèmê. Aujourd'hui, deux mille cinq cents ans plus tard, la doxa revient : sur Internet, c'est l'opinion de toutes sortes de personnes qui prévaut, dont très peu sont des experts. Or, en se regroupant, ces opinions offrent des résultats manifestement plus intéressants que ceux des scientifiques hautement spécialisés. C'est cela qui est fascinant avec Wikipédia. Une opinion diffuse et éparpillée rivalise avec le travail universitaire par un étonnant processus d'auto-organisation. » (Ifrah 2010, p. 20 & 22)

Nous y voici, le mot à été lâché par le philosophe. La voici donc la nouvelles possibilités d'émancipation du savoir. Elle se résume en une démocratisation. Et de fait, nous avons bien vu que l'adjectif « libre » actuellement utilisé par la Fondation pour décrire son projet encyclopédique n'était pas représentatif de l'espace fr.wikipedia tel qu'il a été configuré par sa communauté. Ce que propose la plate forme fr.wikipedia est un espace ouvert à tous mais pas réellement un espace de liberté. Bien au contraire, nous avons vu à quel point rien n'est laissé au hasard pas la communauté des contributeurs les plus actifs. Nous reconnaissons donc bel et bien dans fr.wikipedia une nouvelle possibilité d’émancipation du savoir, mais ne devrions nous pas requalifier cette encyclopédie d'encyclopédie démocratique plutôt que d'encyclopédie libre ?

Références en ligne[modifier | modifier le wikicode]

  1. http://fr.wikiversity.org/wiki/Recherche:Quel_abri_pour_l%27être_humain_%3F
  2. http://fr.wikiversity.org/wiki/Recherche:Nouvelles_formes_de_Management_dans_la_création_de_produits_numériques
  3. http://fr.wikiversity.org/w/index.php?title=Recherche:Un_site_de_rencontres_crée_ou_dévoile-t-il_des_inégalités_entre_les_hommes_et_les_femmes_%3F&oldid=252099
  4. http://fr.wikiversity.org/w/index.php?title=Une_ville_électronumérique&oldid=245374
  5. http://en.wikiversity.org/w/index.php?title=Second_Life/Boellstorff_(2008)/Coming_of_age_in_Second_Life_and_coming_of_age_in_First_Live&oldid=754679
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion_utilisateur:Lionel_Scheepmans
  7. 7,0, 7,1, 7,2, 7,3, 7,4, 7,5 et 7,6 http://fr.wikiversity.org/wiki/Discussion_Recherche:Culture_fr.wikipedia
  8. http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Statistiques - http://fr.wikipedia.org/wiki/Spécial:Statistiques - http://stats.grok.se - http://www.wikiroll.com - http://wikistics.falsikon.de - http://toolserver.org - http://toolserver.org/~gribeco/stats-aussi.php
  9. 9,00, 9,01, 9,02, 9,03, 9,04, 9,05, 9,06, 9,07, 9,08, 9,09, 9,10, 9,11, 9,12, 9,13, 9,14, 9,15, 9,16, 9,17, 9,18, 9,19, 9,20, 9,21, 9,22, 9,23, 9,24, 9,25, 9,26, 9,27, 9,28, 9,29, 9,30 et 9,31 http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Historique_de_Wikipédia_en_français
  10. 10,0, 10,1, 10,2, 10,3, 10,4 et 10,5 http://fr.wikipedia.org/wiki/Aide:Statuts_des_utilisateurs
  11. 11,00, 11,01, 11,02, 11,03, 11,04, 11,05, 11,06, 11,07, 11,08, 11,09 et 11,10 http://fr.wikipedia.org/wiki/Spécial:Statistiques
  12. 12,0, 12,1, 12,2, 12,3 et 12,4 http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Wikipédia:Liste_de_Wikipédiens_par_nombre_d%27éditions&oldid=68002799
  13. 13,0, 13,1, 13,2, 13,3, 13,4, 13,5, 13,6, 13,7, 13,8 et 13,9 http://fr.wikipedia.org/wiki/Spécial:Liste_des_droits_de_groupe
  14. http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Spécial%3AJournal&type=newusers&user=+&page=&year=&month=-1&tagfilter=&hide_patrol_log=1
  15. http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Vandalisme_en_cours

Annexes[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie et documents électroniques[modifier | modifier le wikicode]

Auray 2009

Nicolas Auray, Martine Hurault-Plantet, Céline Poudat, Bernard Jacquemin, La négociation des points de vue, vol. 154, 2009 (ISSN 0751-7971) [lire en ligne], p. 15 

Barbe 2006

Lionel Barbe, Wikipedia et Agoravox : des nouveaux modèles éditoriaux ?, 2006 [lire en ligne] 

Becker 1985

Howard S. Becker, Outsiders. Etudes de sociologie de la déviance, Métailié, 1985 (ISBN 2864240424) 

Blondeel 2006

Sébastien Blondeel, Wikipédia : Comprendre et participer, Eyrolles, 2006 (ISBN 2212119410) 

Boellstorff 2008

Tom Boellstorff, Coming of age in second life: an anthropologist explores the virtually human, Princeton University Press, 2008 (ISBN 9780691135281) 

Crouzet 2006

Thierry Crouzet, Le peuple des connecteurs : Ils ne votent pas, ils n'étudient pas, ils ne travaillent pas… mais ils changent le monde, Bourin Editeur, 2006 (ISBN 2849410381) 

Delacroix 2005

Jérôme Delacroix, Les Wikis, M21 Editions, 2005 (ISBN 2952051445) 

Deliège 2006

Robert Deliège, Une histoire de l'anthropologie : Écoles, auteurs, théories, Seuil, 2006 (ISBN 2020908883) 

de Maret 2006

Pierre de Maret, Anthropologie sociale et culturelle I, Presses Universitaires de Bruxelles, 2006 

Descola 2006

Philippe Descola, Les lances du crépuscule : Relations Jivaros, Haute-Amazonie, Pocket, 2006 (ISBN 2266161458) 

Elias 1965

Norber Elias, Scotson J, Logiques de l'exclusion. Enquête sociologique au cœur des problèmes d'une communauté, Fayard, 1997 (1965 première édition anglaise) (ISBN 2213599556) 

Elias 1998

Norbert Elias, La Société des individus, Pocket, 1998 (ISBN 2266143123) 

Endrizzi 2006

Laure Endrizzi, L'édition de référence libre et collaborative : le cas de Wikipedia, 2006 [lire en ligne] 

Favret-Saada 1977

Jeanne Favret-Saada, Les mots, la mort, les sorts, Gallimard, 1985 (ISBN 2070322815) 

Fogel 2011

Karl Fogel, Ilv-Bibliotheca Produire du Logiciel Libre, Inlibroveritas, 2011 (ISBN 2359220349) 

Foglia 2008

Marc Foglia, Wikipédia média de la connaissance démocratique? Quand le citoyen lambda devient encyclopédiste., FYP EDITIONS, 2008 (ISBN 291657106X) 

Foucault 1975

Foucault Michel, Surveiller et punir. naissance de la prison., Gallimard, 1977 

Godbout 2007

Jacques Godbout, Le don, la dette et l'identité, Chicoutimi, J.-M. Tremblay, 2007 (ISBN 978-1-4123-59) [lire en ligne] 

Godelier 1984

Maurice Godelier, L'idéel et le matériel : Pensée, économies, sociétés, Flammarion, 2010-10-06 (ISBN 2081238403) 

Godelier 2007

Maurice Godelier, Au fondement des sociétés humaines : Ce que nous apprend l'anthropologie, Flammarion, 2010 (ISBN 2081231255) 

Gourdain 2007

Gourdain-P, O'Kelly-F, Roman-Amat-B, Soulas-D, Von Droste zu Hülshoff-T, La Révolution Wikipédia : Les encyclopédies vont-elles mourir ?, Mille et une Nuits, 2007 (ISBN 2755500514) 

Gros 2010

Frédéric Gros, Michel Foucault, Presses Universitaires de France - PUF, 2010 (ISBN 2130582702) 

Ifrah 2010

Laurence Ifrah, L'information et le renseignement par Internet, Presses Universitaires de France - PUF, 2010 (ISBN 2130579493) 

Inda 2001

Jonathan Xavier Inda, Renato Rosaldo, The Anthropology of Globalization: À Reader, Blackwell Publishers, 2001-11-08 (ISBN 0631222324) 

Lannoy 2007

Pierre Lannoy, Éléments d'épistémologie des sciences sociales, Presse universitaires de Bruxelles, 2007 

Lassegue 2003

Jean Lassegue, Turing, Belles Lettres, 2003 (ISBN 2251760148) 

Laurent 2010

Pierre-Joseph Laurent, Beautés imaginaires : Anthropologie du corps et de la parenté, Bruylant-Academia, 2010 (ISBN 2872099794) 

Lazaro 2008 Christophe Lazaro, La liberté logicielle : Une ethnographie des pratiques d'échange et de coopération au sein de la communauté Debian, Bruylant-Academia, 2008 (ISBN 2872098615) 

Lebeuf 1968

Jean-Paul Lebeuf, Ethnologie générale, La Pléaide Gallimard, 1968 (ISBN 2070104230) 

Lejeune 2009

Christophe Lejeune, Démocratie 2.0. Une histoire politique d’Internet, Espace Liberté, 2009 (ISBN 2930001975) 

Levie 2006

Françoise Levie, L'Homme qui voulait classer le monde : Paul Otlet et le Mundaneum, Les Impressions nouvelles, 2006 (ISBN 2874490229) 

Levrel 2006

Juien Levrel « Wikipedia, un dispositif médiatique de publics participants », Réseaux 4/2006 (no 138), p. 185-218. URL : www.cairn.info/revue-reseaux-2006-4-page-185.htm.

Levrel 2009

Julien Levrel, Dominique Cardon, Contribuer et surveiller : l'autorégulation sur Wikipédia (French), vol. 46, 2009 (ISSN 00124508), p. 56-58 

Nagels 2007

Carla Nagels, Andrea Rea, Jeunes à perpète : Génération à problèmes ou problème de générations ?, Editions Bruylant, 2007 (ISBN 2872098852) 

Olivier de Sardan 2008

Jean-Pierre Olivier de Sardan, La rigueur du qualitatif : Les contraintes empiriques de l'interprétation socio-anthropologique, 2008 (ISBN 2872098976) 

Passeron 2006

Jean-Claude Passeron, Le raisonnement sociologique : Un espace non poppérien de l'argumentation, Paris, Editions Albin Michel, 2006 (ISBN 2226158898) 

Paumier 2009

Guillaume Paumier, Florence Devouard, Wikipedia : Découvrir, utiliser, contribuer, PUG, 2009 (ISBN 2706114959) 

Rahhal 2006

Charbel Rahhal, Hala Naja, Hala Skaf-Molli, Procédés d'édition coopérative dans l'environnement Wikipédia, 2006 

Raymond 2001

Eric S. Raymond, The Cathedral & the Bazaar, O'Reilly, 2001 (ISBN 9780596001087) 

Rosnay 2006

Joël de Rosnay, La révolte du pronetariat - Des mass média aux média des masses, Fayard, 2006 (ISBN 9782213627878) 

Saint Jean 2007

Peter K.B. Saint Jean, Pockets of Crime: Broken Windows, Collective Efficacy, and the Criminal Point of View, University of Chicago Press, 2007 (ISBN 0226774996) 

Simmel 1993

Georg Simmel, Vladimir Jankélévitch, La tragédie de la culture et autres essais, Rivages, 1993 (ISBN 2869306288) 

Tapscott 2007

Don Tapscott, Anthony D.Williams, Wikinomics : Wikipédia, Linux, YouTube… Comment l'intelligence collaborative bouleverse l'économie, Pearson Education, 2007 (ISBN 9782744063077) 

Vandendorpe 2008

Christian Vandendorpe, Le phénomène Wikipédia : une utopie en marche, vol. 148, 2008 (ISSN 0246-2346) [lire en ligne], p. 17 

Williams 2010

Sam Williams, Richard Stallman, Christophe Masutti, Richard Stallman et la révolution du logiciel libre. Une biographie autorisée., Eyrolles, 2010 (ISBN 2212126093) 

Annexe 2 : Lieux d'activités, de rencontres et d'informations hors ligne[modifier | modifier le wikicode]

Annexe 3 : Lieux d'activités de rencontres et d'échanges d'informations hors site[modifier | modifier le wikicode]

Bien que ces groupes ne fassent pas partie de l'espace fr.wikipedia en tant que tel, il m'a semblé important de les présenter en annexe de ce travail pour quatre raisons:

  • Il est intéressant d'avoir une vue globale de l'organisation dans laquelle s'insère le projet fr.wikipedia.
  • Ces groupes doivent avoir du pouvoir et de l'influence sur ce qui se passe dans l'espace fr.wikipedia.
  • Certaines personnes font partie de ces groupes ou y ont postulé et font en même temps partie des utilisateurs enregistrés sur l'espace fr.wikipedia.
  • Ce travail peur être continuer et approfondit dans ce sens par d'autres contributeurs ou par moi-même après sa remise comme mémoire de fin de master.

Pour s'informer par exemple sur tout ce qui concerne la fondation, en plus de consulter les pages Internet publiées par celle-ci, Il est aussi par exemple possible de prendre contact avec Capsot, qui fut candidat aux élections clôturées le 12 juin 2011 pour accéder à l'un des trois postes ouverts du conseil d'administration et pour figurer en sixième place dans les résultats d'élection publiés le 17 juin 2011, ou encore Serein et Moumou82 (de leur pseudo) qui sont respectivement les actuels présidents des associations Wikimédia française et suisse. Le président de la Wikimédia canadienne n'a pas de compte sur fr.wikipedia…

La Fondation Wikimédia[modifier | modifier le wikicode]

Les comités de projets[modifier | modifier le wikicode]

Les comités linguistiques[modifier | modifier le wikicode]

Le personnel de la Fondation Wikimédia[modifier | modifier le wikicode]

http://wikimediafoundation.org/wiki/Staff

Membres du personnel de la fondation wikimédia enregistrés comme utilisateur sur fr.wikipedia : Utilisateur:Jalexander, Utilisateur:Christine,Utilisateur:Hcatlin, Utilisateur:Mdennis,Utilisateur:Werdna

Les développeurs et administrateurs système[modifier | modifier le wikicode]

Développeurs et administrateurs système enregistrés comme utilisateurs sur fr.wikipedia :

Autres[modifier | modifier le wikicode]

Annexe 4 : Configuration de mon ordinateur et logiciels utilisé dans le cadre de la recherche[modifier | modifier le wikicode]

Ordinateur :

  • Modèles des ordinateurs : IBM ThinkPad x40 & T51
  • Système d'exploitation : Ubuntu Version 11.04 (natty) Noyau Linux 2.6.38-8-generic GNOME 2.32.1
  • Mémoire vive: 1.5 Gio
  • Processeur : Intel(R) Pentium(R) M processor 1.60Ghz

Logiciels :

  • Firefox 5.0 pour la navigation sur Internet avec comme modules complémentaires utiles :
    • Dictionnaire français 4.2 pour la correction orthographique.
    • WikiLook 2.7.0 pour faciliter la navigation dans Wikipédia.
    • Zotero 2.1.8 pour la constitution et l'archivage de la bibliographie des références.
    • Screengrab 0.96.3 pour l'enregistrement de pages de navigation en format .png
  • Empathy pour les communications IRC
  • TexStat pour l'analyse statistique syntaxique
  • LibreOffice pour la réalisation et le traitement de tableau donnée avec le module d’extensions Calc2Dokuwiki pour l'exportation des tableaux en syntaxe wiki.
  • Note Tomboy pour la rédaction du carnet de terrain hors ligne couplé avec Ubuntu One pour la savegarde automatique sur un espace de stockage en ligne.
  • Utilisateurs autorisé pour utiliser AutoWikiBrowser

Annexe 5 : Menu des pages « Diff »[modifier | modifier le wikicode]

Voici la liste des liens sortants présents dans le menu des pages « Diff » sur fr.wikipedia suivie de leur présentation :

(Annuler / Message) (Vandalisme / Message) (Avertir : Test0 / Test1 / Test2 / Test3 / Bienvenue spammeur)
  • Message: Permet d'ajouter un complément d'information entre parenthèses dans la boite de résumé des modifications qui s'affichent dans chaque ligne de modification figurant dans les listes des pages spéciales.
  • Annuler : Donne accès à la page d'archive précédant la nouvelle modification pour révoquer celle-ci en affichant automatiquement dans la boite de résumé : « (Révocation des modifications par X ; retour à la version de X)
  • Vandalisme : Donne accès à la page d'archive précédant la nouvelle modification pour révoquer celle-ci en affichant automatiquement dans la boite de résumé : « (Révocation de vandalisme par Lionel Scheepmans ; retour à la version de X)

Concernant la rubrique « (Avertir : Test0 / Test1 / Test2 / Test3 / Bienvenue spammeur) » tous ces liens renvoient à la page de discussion de l'auteur de la modification pour y laisser un message d'avertissement en y apposant un modèle d'édition différent selon les liens sortants. Voici par liens la syntaxe des modèles et le contenu que préfigure chaque modèle

  • Test0 : {{subst:test0}}
« Bonjour, X,
Vous avez découvert combien il est facile de modifier et compléter Wikipédia.
Votre modification a été annulée, soit parce qu’elle est non encyclopédique, soit parce qu’elle contrevient à nos règles. Merci de faire à l'avenir des contributions constructives et d’éviter de détériorer le contenu.
Sachez que tout un chacun est capable de surveiller vos contributions. Les administrateurs ont par ailleurs la capacité de vous empêcher d'écrire dans Wikipédia.
Le bac à sable est à votre disposition pour tester la syntaxe de Wikipédia. »
  • Test1 : {{subst:test1}}
« Bonjour X,
Vous avez découvert comme il est facile de modifier Wikipédia. Votre modification a été annulée en raison de son caractère non constructif. Merci de ne pas réitérer ce genre de contribution. Visitez la page d’aide afin d’en apprendre plus ou le bac à sable afin de faire des tests. »
  • Test2 : {{subst:test2}}
« Bonjour X,
Merci de ne plus effectuer de modifications non encyclopédiques sur Wikipédia, car cela est considéré comme du vandalisme et peut être sanctionné, notamment par un blocage de votre accès en écriture à ce site. Si vous voulez vous familiariser avec le projet, veuillez consulter la page d’aide ou utiliser le bac à sable. »
  • Test3 : {{subst:test3}}
« Bonjour X,
Dernier avertissement ! Veuillez cesser immédiatement toute dégradation de Wikipédia. Au prochain acte de vandalisme, vous serez interdit en écriture sur l'ensemble des pages de Wikipédia. »
  • Bienvenue spammeur: {{subst:Bienvenue spammeur}}
« Bonjour X,
Merci pour votre tentative d'amélioration de l'encyclopédie libre Wikipédia.
Votre modification a été annulée car vous avez ajouté un lien externe inapproprié. Ces liens doivent être réservés à des sites de référence reconnus, qui apportent un complément d'information encyclopédique à l'article. Le simple fait d'être intéressant n'est pas suffisant. La page Wikipédia:Liens externes explique comment choisir de bons liens. En particulier :
N'ajoutez aucun lien publicitaire.
N'ajoutez pas de lien vers un même site dans plusieurs articles.
N'ajoutez pas de lien vers votre blog, votre forum, votre portail, ou votre site personnel.
Si votre lien contient des informations intéressantes pour l'article, il est préférable d'inclure directement ces informations et de référencer le lien comme source.
Gardez à l'esprit que, si vous persistez à ajouter des liens externes non pertinents, un administrateur peut vous bloquer en écriture sur tout Wikipédia, voire inscrire le lien à la liste noire des liens externes.
Notez que tous les liens externes de Wikipédia sont automatiquement munis d’un attribut rel="nofollow" afin de ne pas être suivis par les robots d’indexation des moteurs de recherche. »

(Message sur fond rouge)